La lettre du 1er Novembre 1996


LA FETE DE LA TOUSSAINT OU LA QUETE DU BONHEUR


Partenia

La Lettre

Carnet de route

CatŽchisme

RŽtrospective

Link

email

 Forum

Ne vous arrive-t-il pas dans les rencontres de la vie quotidienne de vibrer en profondeur et de sentir monter à vos lèvres les mots du bonheur : "Heureux es-tu de vivre ainsi. Heureux es-tu d'agir comme tu agis" ?

Ce chant intense des béatitudes ne cesse de murmurer au plus intime de nos coeurs. Un même souffle habite les humains. Dieu n'est-il pas le fond de tout être ? Les béatitudes sont offertes à l'humanité comme un chemin de vie toujours ouvert.

Heureux les pauvres. Non pas parce qu'ils sont pauvres mais parce que Dieu les aime. Dieu est de leur côté. Il les écoute et ne les abandonne jamais.

Heureux les doux. Ils prennent les chemins de la non-violence pour résoudre les inévitables conflits de la vie.

Heureux ceux qui pleurent. Leur coeur est plein de compassion pour ceux que le monde délaisse.

Heureux ceux qui ont faim et soif de justice. Ils savent prendre des risques. Leur combat pour la justice exprime leur passion pour l'homme.

Heureux les miséricordieux. Avec eux l'amour n'est jamais perdu. C'est pourquoi il ne répondent pas au mal par le mal.

Heureux les coeurs purs. Pas de langage de bois. Pas de comportements trompeurs. C'est la transparence d'une source.

Heureux les artisans de paix. Ils la construisent inlassablement au travers des oppositions et des divisions.

Heureux les persécutés à cause de la justice. Ils défendent la dignité des hommes et des femmes en toute occasion, au risque d'être incompris, trahis, emprisonnés.

"Le Royaume des cieux est à eux" dit Jésus. C'est une bonne nouvelle pour aujourd'hui. Les hommes et les femmes qui font l'expérience des béatitudes nous donnent envie d'être heureux et de découvrir le secret du bonheur.
 

 

 

 

Jacques Gaillot
Évêque de Partenia

Top