Acheter de l'art c'est bien joli...

 
Mais c'est un peu court.
Vous arrivez à la toute fin de l'œuvre
et vous n'avez que les restes.
De beaux restes, sans doute,
mais des restes d'art.
Vous avez un objet
fini et définitivement clos.
Des miettes de l'œuvre
de l'artiste.


Ce que je vous propose est autre.

Je vous invite à acheter,
non pas un objet d'art de ma fabrication,
mais de l'art dégagé par moi
de son complément d'objet.

Vous investissez,
à travers ma personne,
dans l'objet que l'art poursuit,
la poésie - l'affreux mot… -,
celle du vent dans les feuilles
avant que celles-ci ne soient noircies par l'encre qui trace.
Vous achetez l'art même,
celui qui offre la vue imprenable
avant que celle-ci ne soit entreprise par l'oeillère d'un artiste probable.

Ca n'a pas de prix, ça a tous les prix.

Voilà mon offre,
voilà le travail,
voilà l'art,
nous voilà libres,
vous et moi
des formes d'art
qui n'ont d'objet
que leur objet final.

C'est cette liberté là que je me propose de vous faire partager.
Celle que j'exerce pratiquement avec l'art possible
et à laquelle vous allez prendre part.

Il s'agit pour vous, collectionneur averti ou amateur en herbe, d'avoir accés à l'oeuvre.


Comment?

C'est très simple :
Vous m'envoyez un chèque
du montant de votre choix


Il faut le faire, non? ;-)
Il faut le faire, oui! :-)

L'œuvre que vous avez acquise est à l'œuvre.
J'y œuvre.
Vous en avez permis la mise en œuvre.

Et là, une histoire de l'art commence.


 
Bien à vous.

Antoine Moreau


"Acheter de l'art c'est bien joli..." un texte de présentation pour une oeuvre
dégagée de son complément d'objet à acquérir.
Copyright © 25 mai 2002, Antoine Moreau
Copyleft : ce texte et cette oeuvre sont libres, vous pouvez les redistribuer
et/ou les modifier selon les termes de la Licence Art Libre.
Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude
ainsi que sur d'autres sites.






[ retour choses on-line et off-line ]


Je réponds à mon courrier.