accueil Cyberpresseaccueil Sciences

Une fausse protéine capable de recombiner les chromosomes

La génétique pour déterminer le sexe des autruches

Le créateur de la brebis Dolly veut cloner des humains

Résultats encourageants d'une thérapie génique

La carte génétique du chien

Coup dur pour la thérapie génique pour des «bébés-bulle»

Coup dur pour la thérapie génique pour des "bébés-bulle"

Les biologistes sur des pistes de recherche prometteuses

Colombie-Britannique Le lundi 21 octobre 2002

Un brevet génétique empêche le dépistage du cancer du sein


Presse Canadienne
Vancouver

Un test visant à détecter le cancer du sein ne pourra plus être effectué en Colombie-Britannique parce qu'il fait appel à un gène qui est la propriété d'une compagnie américaine.

La société Myriad Genetics, basée en Utah, a obtenu un brevet pour deux gènes qui peuvent révéler si une femme pourrait développer un cancer du sein héréditaire.

Selon Simon Sutcliffe, responsable de l'Agence du cancer de la Colombie-Britannique, 200 des tests effectués annuellement sont maintenant transférés en Ontario, qui a décidé de ne pas honorer le brevet.

L'agence qui administrait elle-même les tests en Colombie-Britannique a décidé de les abandonner après avoir été menacée de poursuites par Myriad. Celle-ci demande maintenant 3500 $ pour les tests sanguins, trois fois plus que ce qu'il en coûtait auparavant à la province.

Myriad détient également le monopole sur des gènes pour les cancers du colon, de la prostate et des ovaires. Elle détient en fait des brevets sur pas moins de 99 gènes.

Jusqu'à maintenant des brevets ont été émis pour 10 000 gènes dans le monde.





 



Montréal | Québec | Ottawa-Gatineau | Sherbrooke | Trois-Rivières | Saguenay | Granby

Politique de confidentialité | Annoncez sur Cyberpresse | Contactez-nous

Copyright © 2000-2002 Cyberpresse Inc., une filiale de Gesca. Tous droits réservés.