Le pépin de pamplemousse  

                    

                                        

 

 

Voilà une information que je souhaitais mettre au plus vite à disposition du public grâce à ce site car il concerne absolument tout le monde sans aucune exception, ce que vous comprendrez en lisant ce texte, et doit faire partie de la petite pharmacie familiale afin de toujours en avoir à disposition.

 

Un peu d'histoire

 

L'extrait de pépin de pamplemousse est un produit relativement récent dans l'historique de la panoplie des armes thérapeutiques des médecines alternatives et sa découverte est assez originale.

C'est en 1980 aux USA en Floride qu'un jardinier attentif remarque que des pépins de pamplemousse abandonnés sur un tas de compost ne pourrissent pas.

Comme au surplus ce jardinier observateur, Jacob Harich, est médecin physicien mais aussi immunologiste et Prix Einstein il s'interroge sur cette particularité inattendue des pépins de pamplemousse.

Il décide alors d'étudier cela de plus près en laboratoire, ce qui lui est facile et accessible de part son métier. Il découvre alors que les pépins de pamplemousse fabriquent une substance naturellement antibiotique et nettement plus puissante et plus active que tous les antibiotiques connus et évidemment, du fait que c'est un produit naturel, sans aucun effet secondaire.

Il comprend alors l'extrême importance de sa découverte, ainsi aussi que les réactions hostiles qui n'allaient pas manquer de très vite apparaître, notamment du fait que cette substance antibiotique ne génère aucune résistance et ne connaîtra donc jamais le destin de tout antibiotique à savoir qu'il est vite inutile car les germes développent inévitablement des résistances et n'y sont plus sensibles.

D'autres recherches dans d'autres laboratoires et dans de nombreux pays confirment sa découverte.

Un nouveau produit naturel est né :

 

L'extrait naturel de pépin de pamplemousse.

 

Depuis cet épisode américain qui amena la naissance de ce nouveau produit d'origine naturelle : l'extrait de pépin de pamplemousse, son utilisation n'a cessé d'apporter de nouvelles preuves de son intérêt et de son efficacité.

Au tout début de par le fait observé par Jacob Harich qu'il n'y avait pas de dégradation des pépins de pamplemousse il fut pressenti que l'extrait qui en était tiré pourrait bien avoir des propriétés contre les bactéries qui sont la cause du phénomène naturel de pourriture.

Effectivement l'extrait de pépin de pamplemousse s'avéra être un excellent remède contre toute attaque par les germes car il avait une action directement anti-germes.

Depuis, chaque fois qu'il a été utilisé dans cette indication il s'est constamment révélé très efficace et même là où les antibiotiques étaient, eux, inefficaces car les germes étaient devenus résistants !

Le docteur Epineuze a lui-même traité avec succès une infection urinaire à pyocyanique, germe mortel si non détruit rapidement, chez une de ses patientes à laquelle la médecine chimique avait dit qu'elle ne pouvait rien pour elle attendu qu'elle n'avait aucun antibiotique actif dans ce cas précis.

 

Indications et actions

 

Ce merveilleux produit qu'est l'extrait de pépin de pamplemousse, qui complète la gamme des huiles essentielles car c'est ainsi qu'il se présente, n'a jamais déçu ses utilisateurs.

Alors comme il s'agit malgré tout d'un remède récent, il convient d'être prudent quant à l'enthousiasme qui fut le nôtre devant l'extrême puissance qu'il a montré contre les germes, même ceux réputés résistants à tous les antibiotiques existants.

Et j'en profite ici pour glisser quelques remarques qui me semblent tellement actuelles qu'il m'est impossible de me taire même si les propos qui suivent ont un coté très pessimiste et peuvent faire peur quant à l'avenir de l'efficacité des traitements contre les pathologies infectieuses.

Est arrivé le temps où il faut sérieusement se poser la question de 

 

L'efficacité des antibiotiques

 

On nous fait croire en effet que les antibiotiques sont et seront toujours la solution contre les infections.

Faux !

Faux car c'est oublier un peu vite que la nature sait s'adapter notamment contre ce qui n'est pas naturel, or les antibiotiques sont tous des produits chimiques de synthèse. Donc à force d'utiliser n'importe comment les antibiotiques et pour la moindre fièvre sans même faire la différence entre infection bactérienne ou virale, les virus étant indifférents aux antibiotiques, on est abouti à la situation actuelle : il y a de plus en plus de germes résistants.

On sait même que d'ici à l'année 2005 les germes seront tous sans exception devenus résistants à tous les antibiotiques. Ceci est paru dans un article de Vocable espagnol en 1998 ! 

Voici ce qui était en page 14 du Vocable espagnol n°295 du 2 janvier 1998:

 

Alors que feront nos vénérés scientifiques face à cette situation sans précédent historique, nous retrouverons nous comme au temps où il fallait subir peste et choléra comme des fléaux envoyés par Dieu pour punir les hommes de leurs pêchés ?

Je crois en effet que face à la totale irresponsabilités des sus nommés il est de notre devoir envers nos concitoyens, nous les thérapeutes maudits des médecines alternatives, de mettre au point très rapidement les armes qui demain seront peut-être les seuls à pouvoir encore être utilisées dans un monde où l'irresponsabilité et l'appât du gain de nos médecins "scientifiques" nous auront précipité. 

Nous constatons tous les jours que pour être seulement un peu efficaces les doses d'antibiotiques augmentent et j'ai une patiente qui récemment pour une simple infection urinaire s'est retrouvée à devoir prendre 3 antibiotiques différents par jour !

Hélas, il semble bien que je n'ai pas été le seul à constater cette triste réalité comme l'explique l'article sur l'avenir des antibiotiques.

Alors on ne peut que se réjouir et se féliciter que la nature, ma foi pas trop rancunière, ait mis sur notre destin cette huile essentielle qu'est l'extrait de pépin de pamplemousse.

Celle-ci s'est avérée efficace dans tous les cas de pathologies infectieuses où elle a été utilisée et, contrairement aux antibiotiques, même contre les virus mais aussi les champignons donc en cas de mycoses, en fait chaque fois qu'on peut évoquer une forme quelconque d'infection.

L'infection est, rappelons le, un terme générique qui désigne une agression de l'organisme par n'importe quel type de germe : bactérie, virus, champignon, parasite ...

Il est donc tout à fait intéressant d'avoir un produit comme l'extrait de pépin de pamplemousse qui se soit révélé actif sur n'importe quel type d'infection quel que soit l'agent responsable et cela confirmé après des milliers de cas testés.

Cet extrait de pépin de pamplemousse répond absolument à la définition d'un remède alternatif. Il est en effet une alternative, une autre façon de traiter une maladie par ailleurs ayant des traitements déjà utilisés, avec de moins en moins de succès, par la médecine chimique.

Mais en plus il est apparu, depuis que de nombreux thérapeutes ont commencé à le faire utiliser par leurs malades, que ce produit naturel pouvait avoir bien d'autres propriétés que sa seule action anti-germes et anti-infectieuse.

Cependant il est encore à mon sens un peu trop tôt pour en parler sur ce site car la sagesse veut que l'on attende encore quelques temps afin de pouvoir présenter d'autres indications de cette merveilleuse huile essentielle qu'est l'extrait de pépin de pamplemousse, attendre afin d'être absolument sûr de ce que nous pourrons présenter. 

Mais soyez certains que ça ne manquera pas d'intérêt.

 

Posologie et mode d'emploi

 

Maintenant que nous savons à quoi peut s'attaquer l'extrait de pépin de pamplemousse, voyons comment il faut le prendre.

Tout d'abord il faut savoir que ce remède se présente, en attendant la parution imminente d'autre formes, en liquide assez onctueux et évidemment amer.

Il est commercialisé par la société Source Claire sous le nom de CITROBIOTIC en flacons de diverses contenances.

La posologie standard est de 30 gouttes 3 fois par jour jusqu'à cessation des symptômes traités.

Mais il faut admettre que dans les infections un peu graves ou encore récidivantes ou également ayant tendance à durer trop longtemps, plus de 15 jours, ce qui se voit quand il y a eu prise d'antibiotiques; il faut largement augmenter cette posologie et ne pas hésiter à prendre 4, 5, 6, 7 fois par jour 30 gouttes.

Augmentation de posologie sans aucun danger puisque, rappelons le, ce produit entièrement naturel est totalement dépourvu d'effets secondaires et de quelque toxicité que ce soit, ce qui en fait une arme infiniment plus puissante que n'importe lequel des antibiotiques qui sera, lui, limité en quantité absorbable par jour du fait de sa grande toxicité et qui présentera toujours un grand nombre d'effets secondaires.

 

Conclusion

 

C'est vraisemblablement la découverte la plus importante de cette fin de siècle en ce qui concerne l'action antibiotique que cet extrait de pépin de pamplemousse qui permet de ne plus du tout avoir à utiliser d'antibiotique chimique dont les effets sur l'organisme sont considérablement destructeurs et de plus en plus inefficaces à cause de l'adaptabilité des germes et la survenue de résistances qui rappelons le en 2005 seront totales et plus aucun antibiotique ne sera actif, les germes y étant devenus tous résistants.

On sera alors bien content de pouvoir compter sur des remèdes tels que l'extrait de pépin de pamplemousse ou CITROBIOTIC.

 

                                                                                               François Epineuze.