Québec Science
     


  Pas de glace au Pôle Nord  

Une expédition qui s'est rendue au Pôle Nord cet été n'y a pas vu de glace. Là où aurait dû se trouver la banquise, il n'y avait que l'océan Arctique. Une première en... 50 millions d'années. 

États-Unis 

21/08/2000 - James McCarthy, un océanographe américain qui faisait route vers le Pôle Nord dans un brise-glace russe en compagnie d'un groupe de touristes a eu la surprise de sa vie. À son arrivée, début août, pas de glace. Il n'y avait que de l'eau, sur au moins deux kilomètres de largeur. Selon l'expert, ce serait la première fois depuis 50 millions d'années que le pôle n'est pas couvert par la banquise. D'autres spécialistes contestent : le mouvement des glaces crée parfois des trouées temporaires, même à cette latitude extrême.



Le paléontologue Malcolm C. McKenna, qui était aussi de l'expédition, croit toutefois que c'était la première fois que l'on trouvait les eaux du pôle libres de glace. Il ajoute que le navire russe n'a traversé que de la glace très mince pendant tout son voyage. Dans cette région, l'été, elle fait normalement au moins trois mètres d'épaisseur. Cette fois-ci, les touristes ont dû s'éloigner à 10 kilomètres du Pôle Nord avant de trouver de la glace assez solide pour pouvoir y marcher.

Autre détail troublant : des goélands ont été vus en train de voler au-dessus du Pôle. Là encore, ce serait une première. Ces oiseaux, qui se nourrissent de créatures marines, ne vivent habituellement pas des ces régions en principe couvertes d'une épaisse banquise.

Les participants de l'expédition voient dans toutes ces premières une preuve de plus de la fonte rapide de la calotte polaire. Des observateurs extérieurs croient plutôt que la banquise s'est temporairement déchirée lorsque la glace a été emportée par le vent ou les courants marins. Quoi qu'il en soit, tous les spécialistes s'entendent pour dire que la banquise recule, au moins à sa limite sud, et que son épaisseur a diminué d'au moins 40% depuis 50 ans. À ce rythme, elle pourrait complètement disparaître d'ici 2100. 

Catégorie(s) de cet article : Sciences de la Terre

Philippe Gauthier 

Dernière modification : 21/08/2000

  Liste des nouvelles
Palmarès


Envoyer à un ami
Imprimer cet article

Cybersciences : L'Arctique a connu un climat tempéré 

Cybersciences : La banquise de l'Arctique plus mince que jamais 

Cybersciences : La glace de l'Arctique fondrait à un rythme alarmant 

Questions et réponses : La banquise est-elle faite d'eau douche ou salée? 


 
 
 
forum Vous avez une opinion sur le sujet de cet article ?
Partagez-la dans notre forum de discussion !

 
  Nouvelle suivante Liste des nouvelles   Liste des nouvelles
Palmarès


Ne manquez aucune
nouvelle scientifique!

Entrez votre adresse et recevez gratuitement
le Bulletin CyberSciences!
 
Ex. usager@exemple.com
Accueil Recherche
   Ecrivez-nous!    Publicité
 Forum  © Québec Science