Charbonneau, comme dans fabricant de charbon

Le patronyme Charbonneau, qui signifie fabricant ou vendeur de charbon (de bois, bien entendu), atteste les origines modestes de cette famille très ancienne dont on a pu retracer une mention en France dès l'an 1130. Au meilleur de notre connaissance, seulement deux colons de ce nom sont venus pour s'établir en Nouvelle-France: le meunier Olivier arrivé en 1659 et Jean vers 1675. Rien n'indique qu'ils aient été proches parents.

Olivier, veuf de Marguerite Roy, originaire de Marans, en Aunis, aujourd'hui la Charente-Maritime, s'établit à Ville-Marie avec son épouse M.-Marguerite Garnier et leur fille Anne. Il est venu comme «laboureur à bras», c'est-à-dire pour travailler le sol à la bêche, par opposition au «laboureur à la charrue». C'est Champlain lui-même qui nous rappelle dans ses écrits que le pays étant couvert de forêts, le «bêchage» devait souvent tenir lieu de «labourage». Après quelques années au coeur même de Ville-Marie, Olivier va s'établir à la Pointe-aux-Trembles où il se construit un moulin à eau avec son associé Pierre Dagenets. Puis en 1715, sa fille ayant épousé Guillaume Labelle (ancêtre du célèbre curé Labelle), il s'établit dans la région qui constitue aujourd'hui la paroisse St-François-de-Sales de Laval, dont il devient le premier résident permanent avec son gendre. Cette paroisse était alors connue sous le nom de l'Île Jésus. Il a quatre autres enfants dont trois fils qui lui assurent une nombreuse postérité. Il meurt en 1687 à l'âge de 80 ans, ce qui place sa naissance vers 1607; il est inhumé à la Pointe-aux Trembles.

Jean Charbonneau, né à St-Romain vers 1642, (d'origine inconnue selon Jetté), arrive en Nouvelle-France vers 1675, avec Isabelle (ou Élisabeth) Alboire (Aboire) dit Trinque, qu'on dit de nationalité anglaise; il s'établit tout d'abord à Charlesbourg, puis à Ste-Anne du Bout-de-l'Île selon le Dictionnaire des mariages Charbonneau. Ils ont 11 enfants. (Jetté n'en identifie que neuf). Il est inhumé à Châteauguay en 1749 à l'âge de 107 ans. Ses descendants, peu nombreux, ont tendance à se regrouper dans la région de Vaudreuil et de Soulanges.

Le dictionnaire cité plus haut affirme que 97% des familles Charbonneau que l'on retrouve maintenant répandues un peu partout au Canada et aux États-Unis, mais surtout à Montréal, à Laval, sur la rive sud, dans l'Est ontarien, dans l'Outaouais québécois et même beaucoup plus à l'Ouest, sont des descendants d'Olivier. En effet, dès la deuxième génération, deux fils d'Olivier s'engagent pour servir dans l'Ouest canadien : Michel en 1688 et Joseph le 22 juillet 1698. Ce dernier fait partie de l'expédition organisée par le comte Henri de Tonti pour aller à la recherche de Cavelier de La Salle, à la suite de sa malheureuse tentative de fonder une colonie en Louisiane, en 1684-1685. Quant à la descendance de Michel, à la cinquième génération on trouve ce fameux Toussaint Charbonneau qui, avec son épouse amérindienne Sacajawea, s'est distingué comme guide et interprète de l'expédition américaine de Lewis et Clarke (1804-1806) pour prendre possession de la côte ouest des États-Unis.

Le 20 septembre 1984, marquait le 325e anniversaire de l'arrivée d'Olivier en terre canadienne, événement qui est malheureusement passé inaperçu. Pour éviter que cela se répète à l'occasion du 350e anniversaire à l'aube du XXIe siècle, une Association des familles Charbonneau d'Amérique vient tout juste d'être fondée. Pour tous renseignements, prière de s'adresser au secrétaire, 21-525 bd St-Laurent, Ottawa, K1K 2Z9. Tél. (613)746-9107.

Source: Charbonneau, Dominique-M. Dictionnaire des mariages des Charbonneau. Montréal : Roger et Jean Bergeron, 1973

Texte d'Henri Charbonneau.
Chronique réalisée en collaboration avec la Société de généalogie de l'Outaouais, Inc., parue le 24 février 1994.

Une lignée de Charbonneau

FRANCE
Olivier Charbonneau vers 1656
Marans, évêché de La Rochelle
Aunis (Charente-Maritime)
Marie-Marguerite Garnier
CANADA
Joseph Charbonneau I
8 janvier 1688
Ste-Famille, Boucherville
Anne Picard
François Charbonneau II
6 novembre 1719
St-François-de-Sales, Île Jésus
Marie-Suzanne Rochon (Rocheron)
Olivier Charbonneau III
14 novembre 1757
St-Vincent-de-Paul
Marie-Josephte Bélanger
Joseph (José-Olivier) Charbonneau IV
18 avril 1796
Ste-Rose
Marie-Josephte Dérome dit Descarreaux
Jean-Baptiste Charbonneau V
5 octobre 1824
Ste-Anne-des-Plaines
Angèle (Angélique) Drouin
Jean-Baptiste Charbonneau VI
1er février 1890
Curran, Ontario
Félicité Sauvé
Louis Charbonneau VII
7 août 1916
Lefaivre, Ontario
Rachel Ménard
Henri Charbonneau VIII
27 août 1943
Montréal
Cecilia Ambrose
Paul Charbonneau IX
10 mai 1975
St-Côme
Lise Lauzière
X
Bernard Charbonneau (1977)


Page d'accueil Informations générales Les branchés de la SGO Signets généalogiques
Nos publications L'Outaouais généalogique Nos Chroniques La boîte aux questions


Pour nous rejoindre : sgo@sympatico.ca