accueil     le landmark forum   à propos de nous   nous contacter  
 
  accueil : LANDMARK EDUCATION - DROIT DE RÉPONSE - France 3
Recherche dans le site

LANDMARK EDUCATION - DROIT DE RÉPONSE - France 3


Ce qui suit a été rédigé en réponse à l'émission Pièces à Conviction de France 3 diffusée le 24 mai 2004 :

Nous jugeons extrêmement regrettables votre émission sur Landmark Education et les déclarations et représentations qui ont été faites au sujet de notre société. Un grand nombre de ces déclarations, notamment les plus sérieuses, étaient inexactes, et dans bien des cas, elles étaient tendancieuses et dépourvues de tout fondement. Nous vous envoyons cette communication pour rétablir la vérité des faits et fournir des informations générales exactes sur notre société. Nous vous remercions à l'avance de bien vouloir la lire comme nous l'avons préparée, sans y apporter de modifications, et sans adopter un ton négatif ou ajouter d'effets spéciaux.

Landmark Education est une société internationale à vocation pédagogique créée il y a treize ans spécialisée dans la formation et le développement de la croissance personnelle. Ses programmes sont disponibles dans plus de 20 pays du monde. À son insu, Landmark Education a été placée sur la liste des sectes du Rapport parlementaire français. Elle n'a reçu aucun avertissement préalable et a fait cette découverte après coup. Le gouvernement n'a jamais pris contact avec Landmark Education, et ne lui a pas donné la possibilité de s'expliquer ou de réfuter ces allégations. Lorsque Landmark Education s'est mise en rapport avec le gouvernement, on lui a dit qu'elle ne pourrait jamais être rayée de cette Liste parce que la Commission parlementaire qui l'avait compilée n'existait plus. Du fait que la Commission a été supprimée, ce problème perdure à ce jour.

En réalité, Landmark Education n'est pas une secte. Ses programmes ne sont pas de nature psychologique, et les nombreux experts du monde entier qui y ont participé les ont déclarés sans risques et efficaces. Et nous ajouterons même qu'au-delà de ce caractère sans risques, un grand nombre de professionnels avalisent la différence qu'ils font. Les programmes de Landmark Education offrent à leurs participants de nouveaux outils qui leur permettent d'apporter des changements importants dans leur vie, qu'il s'agisse d'efficacité, de relations, de communication ou de productivité. En voyant la façon dont France 3 a produit cette émission, il est clair qu'elle n'a jamais eu l'intention de présenter un reportage équitable et objectif sur Landmark Education. France 3 a violé les droits personnels des individus filmés à leur insu à l'aide de caméras cachées. France 3 a ignoré une vaste somme d'informations provenant d'experts renommés et d'autres personnes témoignant de l'absence de risques et des avantages des programmes de Landmark Education, bien que ces informations lui aient été fournies. En outre, France 3 a choisi de ne pas inclure les commentaires favorables recueillis auprès des clients de Landmark Education qu'elle a interviewés.

Landmark Education a donné à France 3 tout loisir de s'entretenir avec un responsable du Landmark Forum, ainsi qu'avec de nombreux clients de la société. En échange de sa pleine coopération, France 3 a promis à Landmark Education d'inclure dans l'émission une déclaration simple et non modifiée émanant de la société, et de faire un reportage objectif. France 3 a profité de la pleine coopération de Landmark Education, mais n'a pas tenu toutes ses promesses. France 3 n'a pas présenté aux téléspectateurs un travail journalistique honnête et professionnel. L'émission affirmait que les programmes de Landmark Education sont nuisibles, et a montré une femme qui prétendait avoir été victime d'agression verbale pendant un séminaire. Toutefois, après avoir vu l'émission, la femme en question a fait la déclaration suivante :

« Mon visage est caché, mais ma voix n'est pas masquée. Je me sens trahie par ce journaliste qui n'a pas respecté la confidentialité requise dans cette émission. Et en outre, en ne montrant qu'une partie de la conversation, il tire des conclusions qui font que je me sens manipulée. De cette conversation, qui j'en conviens a été difficile, j'ai retiré un avantage considérable. Cela m'a permis de vivre mieux et d'avoir une meilleure relation avec ma fille. Et je le dois à la conversation que nous avons eue durant le Landmark Forum. »

La réalité est que la femme qui apparaît dans cette séquence, ainsi que beaucoup d'autres participants, a reconnu publiquement qu'elle avait eu une expérience positive et précieuse.

Il a été insinué que Landmark Education gagnait de grosses sommes d'argent sur le dos des personnes qui travaillent pour la société en France, et en outre, que Landmark Education ne déclarait pas tous les revenus qu'elle percevait en France. Le journaliste a estimé ses recettes à 1,5 millions d'euros par an. Ceci est une pure invention. Les revenus de Landmark Education en France n'ont pas dépassé 590 000 euros par an, et la société a travaillé à perte pendant les trois dernières années. De plus, Landmark Education a déclaré, et continue de déclarer, tous ses revenus au gouvernement français. Landmark Education n'emploie pas de bénévoles. En fait, moins de 2 % de ses clients participent à ce que nous appelons le Programme d'assistanat (Assisting Program). Ce programme de leadership donne gratuitement accès à des cours et des séminaires et développe les aptitudes des participants en matière de leadership, de contribution et de gestion. Ces aptitudes aident directement ces personnes à améliorer leur efficacité dans les activités professionnelles qu'elles exercent à plein temps en plus de leur travail à Landmark Education, ainsi que dans leurs relations personnelles et autres domaines de leur vie.

Des affirmations ont été faites au sujet d'un suicide tragique et d'un homicide, tentant d'impliquer Landmark Education. Dans le cas du suicide, il a eu lieu 7 mois après que la personne a participé à un programme, et il est notoire que cette personne était sous la pression d'un stress considérable - qui n'avait aucun rapport avec Landmark Education. Dans le cas de l'homicide, il est admis que la personne responsable souffrait de déséquilibres bien avant qu'elle ne suive les cours. Bien que Landmark Education ressente une forte compassion à l'égard des ces deux personnes, elle n'est aucunement responsable de leurs actes, et ces deux accidents tragiques ne peuvent pas être rattachés à notre société.

Des professionnels de la santé mentale respectés dans le monde entier ont participé à des programmes de Landmark Education et les ont observés. Ils les ont trouvés sans risques et efficaces. Comme d'autres institutions à vocation pédagogique, Landmark Education a élaboré, avec l'aide de professionnels de la santé, un processus de sélection efficace et responsable pour s'assurer que toutes les personnes qui participent à ses programmes ont un bon équilibre mental.

Pour répondre à ces accusations sans fondement, Landmark Education cite les experts du monde entier qui ont étudié ses programmes et émis les conclusions suivantes :

Le Dr Norbert Nedopil, chef du département de psychiatrie médico-légale de l'université de Munich, a effectué une étude sur Landmark Education en 1996 et a déclaré qu'il « ne pouvait discerner aucune forme de comportement qui apparenterait le Landmark Forum à une soi-disant [psycho] secte. Sur la foi de recherches empiriques, on peut dire que dans une très large mesure, Landmark Education ne présente aucun risque pour la santé, la libre volonté et l'intégrité juridique de ses participants. » Le Dr Nedopil a ajouté en outre : « Il n'y a aucune preuve indiquant que le Landmark Forum est nuisible. »

Le Dr Raymond Fowler, Ph.D, Président à la retraite de l'American Psychological Association, a déclaré dans un rapport reflétant sa propre opinion : « À mon avis, le Landmark Forum n'est ni une secte, ni quoi que ce soit de comparable à une secte, et je ne vois pas comment une personne raisonnable et responsable pourrait dire le contraire. Je n'ai rien observé au Landmark Forum auquel j'ai assisté qui suggère qu'il pourrait être nuisible aux participants. » Quant au fait que le gouvernement français a placé Landmark Education sur la liste des sectes, le Dr. Fowler a déclaré : « En ma qualité d'expert dans ce domaine, je suis certain qu'une fois que le gouvernement français aura l'opportunité d'examiner cette question de plus près, il conclura que Landmark Education a été portée à tort sur la liste des sectes. »

Alors même que Landmark Education s'efforce de dissiper la confusion qui règne autour de ses séminaires en France, la société jouit d'une excellente réputation dans la plupart des régions du monde. En fait : « En 2002, HR.com/James MacNeil ont classé Landmark Education parmi les premiers fournisseurs de programmes de leadership et de formation du monde. »

Landmark Education opère une surveillance constante de ses programmes pour garantir la satisfaction de ses clients. En tant que société internationale, elle s'est engagée à comprendre et respecter différentes législations et pratiques commerciales locales.

Les déclarations faites dans l'émission sont une tentative délibérée de détruire la crédibilité de Landmark Education et des plus de 8 500 personnes qui ont participé au Landmark Forum en France. Contrairement à ce que prétend l'émission, les sondages montrent que 94 % des clients de Landmark Education disent que « le Landmark Forum a fait une différence profonde et durable dans leur vie. »

26 mai 2004

DES TACTIQUES DÉLOYALES ET UN EXPOSÉ INEXACT JETTENT LE DISCRÉDIT SUR LANDMARK EDUCATION

FRANCE 3 REFUSE D'INCLURE LE TÉMOIGNAGE D'EXPERTS PROUVANT QUE LANDMARK EST EFFICACE ET NE COMPORTE AUCUN RISQUE

PARIS, 26 mai 2004 - La diffusion de l'émission de France 3 Pièces à Conviction le 24 mai a constitué une attaque déloyale contre Landmark Education, une société internationale de formation et de développement offrant des séminaires de développement personnel dans 60 bureaux répartis dans 21 pays. France 3 a agi de façon irresponsable et au mépris des normes acceptées de la télévision en utilisant des tactiques comme le mensonge et la manipulation, ainsi que du matériel obtenu illégalement. Ceci est un cas flagrant d'abus de confiance du public. L'émission a adopté un point de vue à sensation, a déformé les faits et a donné de fausses informations, manifestement dans l'espoir de faire grimper son taux d'audimat lors de la première diffusion de Pièces à Conviction aux heures de grande écoute. Le rédacteur en chef de Pièces à Conviction, Pascal Richard, a tenu les propos suivants, qui ont été cités dans la presse : « Le résultat est la seule chose qui compte », et selon les personnes interviewées, le programme dont il est responsable a refusé de donner la parole à de nombreux participants du Landmark Forum qui n'avaient que des choses positives à dire à propos de notre société.

Landmark Education a fourni à Pascal Richard et à son équipe un grand nombre d'informations, et a répondu à toutes les questions qui lui ont été posées. Nous avons diligemment travaillé avec France 3 et ses reporters pour qu'un documentaire juste et objectif puisse être réalisé.

Fondée en 1991, Landmark Education est une société internationale de formation et de developpement. Elle a récemment été classée « parmi les meilleurs fournisseurs de programmes de leadership et de formation du monde » par HR.com/James McNeil. Landmark est une compagnie détenue par ses employés qui offre des programmes éducatifs et de développement professionnel dans les domaines de l'avancement de carrière, de la communication et de la productivité. Les activités de Landmark Education sont le produit d'une recherche approfondie sur l'efficacité des individus et des organisations et sur la communication. Landmark Education utilise une méthode éducative de pointe pour aider ses clients à produire des résultats notables et pour améliorer la qualité de leur vie.

Landmark Education a accepté de coopérer pleinement avec France 3 et, ayant reçu l'assurance que l'émission serait objective, à donné à la chaîne le droit de filmer, de réaliser des interviews et d'accéder à la totalité de ses informations, à condition toutefois de protéger la confidentialité de ses clients. Mais France 3 n'a pas tenu sa parole. Par exemple, une discussion de table ronde a été organisée dans son studio. La seule personne invitée pour dire du bien de Landmark s'est soudain retrouvée prise à partie par un groupe d'interlocuteurs qui en disaient du mal. Cela montre bien le ton et l'approche adoptés dans le reportage de France 3.

En outre, France 3 a utilisé un contenu confidentiel tourné à notre insu par un reporter qui a falsifié ses références et a filmé ces images en violation de l'accord qu'il avait signé relativement à la protection de la confidentialité des participants au séminaire. « Les droits de toutes les personnes qui ont participé au séminaire ont été violés par ce reporter et cette chaîne de télévision », a déclaré Art Schreiber, l'avocat de Landmark Education.

France 3 a secrètement filmé une interaction entre Alain Roth et un participant, et a montré cette conversation au Landmark Forum hors de son contexte. Dans cette scène, le participant semble être agressé verbalement par Alain. En réalité, cette personne a par la suite déclaré en public qu'elle avait eu une expérience très positive et continue à ce jour à participer aux programmes de Landmark Education.

France 3 a aussi laissé entendre que Landmark Education gagnait de grosses sommes d'argent en ayant recours à des volontaires en France. En fait, Landmark perd de l'argent chaque année en France, mais maintient son centre ouvert pour ses participants. France 3 a estimé que les recettes de Landmark Education se montaient à près de 1,5 million d'euros par an, alors qu'en réalité, elles ne dépassent pas 590 000 euros par an.

Bien que, manifestement, Landmark Education ne soit pas une secte, les experts reconnaissent que même les sectes ont des droits fondamentaux qui n'ont pas été respectés dans ce cas.

Malheureusement, considérant que les amendes à payer sont minimes pour une violation du code de déontologie des médias, France 3 a décidé qu'il valait mieux pour son taux d'audimat payer ces amendes symboliques plutôt qu'offrir au public le reportage juste et objectif qu'il était en droit d'attendre.

Les déclarations faites dans l'émission sont une tentative délibérée de détruire la crédibilité de Landmark Education et des 750 000 personnes environ qui ont participé au Landmark Forum. Contrairement à ce que prétend l'émission, les sondages montrent que 94 % des clients de Landmark Education disent que « le Landmark Forum a fait une différence profonde et durable dans leur vie. »

Jean-Claude Sabatier, un ancien élu de Paris, a participé à des programmes de Landmark Education en février et mars 2004. Il a déclaré : « Pendant tout le temps où j'ai suivi ces programmes, je n'ai jamais eu l'exeperience de faire partie d'une secte. À aucun moment je n'ai pensé que je ne pouvais pas quitter la salle. Et plus, j'ai demandé à Landmark de ne pas m'appeler, et ma requête a été respectée à la lettre. Je n'ai jamais amené d'invités, et je n'ai jamais subi de pressions pour le faire. Je ne soutiens pas les vues de France 3. »

France 3 savait parfaitement que Landmark Education n'avait reçu aucun avertissement préalable relatif à son inclusion sur la Liste des sectes du Rapport parlementaire français, et qu'aucune preuve tangible n'avait été fournie pour justifier cette décision. Les dispositions réglementaires du gouvernement prévoient pourtant qu'une organisation doit être informée qu'elle est visée par cette mesure, pour qu'elle puisse répondre à ces allégations. Landmark Education a tenté de discuter avec le gouvernement français, mais a été informée qu'elle ne pouvait pas être rayée de la Liste parce que la Commission qui l'avait compilée avait été renvoyée et n'existait plus à l'heure actuelle.

Pour répondre à ces accusations sans fondement, Landmark Education se tourne donc vers d'éminents experts du monde entier, que France 3 a choisi de ne pas consulter, et qui ont étudié ses programmes. Voici leurs conclusions :

Le Dr Norbert Nedopil, chef du Département de psychiatrie médico-légale de l'université de Munich, a réalisé une étude sur Landmark Education en 1996 et a déclaré qu'il « ne pouvait discerner aucune forme de comportement qui rapprocherait le Landmark Forum d'une soi-disant [psycho] secte. En s'appuyant sur des preuves empiriques, on peut dire que dans une très large mesure, Landmark ne présente aucun risque pour la santé, la libre volonté et l'intégrité juridique de ses participants. » Le Dr Nedopil a ajouté par ailleurs : « Il n'y a aucune preuve indiquant que le Landmark Forum est nuisible. »

Le Dr Raymond Fowler, Ph.D, Directeur à la retraite de l'American Psychological Association, a déclaré dans un rapport qui reflète sa propre opinion : « À mon avis, le Landmark Forum n'est ni une secte, ni quoi que ce soit de comparable à une secte, et je ne vois pas comment une personne raisonnable et responsable pourrait dire le contraire. Je n'ai rien vu au Landmark Forum auquel j'ai participé qui puisse nuire aux participants. En ma qualité d'expert dans ce domaine, je suis certain qu'une fois que le gouvernement français aura l'opportunité d'examiner cette question de plus près, il conclura que Landmark Education a été inclus à tort sur la liste des sectes. »

Le Dr Jean-Marie Abgrall, le principal expert des sectes en France, a déclaré à propos des dix éléments identifiés par la Commission parlementaire comme étant constitutifs d'une secte : « Aucun des six éléments majeurs relatifs aux sectes ne s'applique à Landmark Education. » Quant aux quatre éléments restants, le Dr Abgrall a fait remarquer qu'il s'agit de « caractéristiques mineures qui pourraient également se retrouver dans de nombreuses organisations conventionnelles. »

Landmark Education contestera vigoureusement les allégations injustifiées et les pratiques déloyales de France 3 et de Pièces à Conviction, au nom de l'organisation et pour protéger ses nombreux clients à travers le monde.

Par souci d'équité, Landmark Education demande une nouvelle fois au gouvernement français de lui donner la possibilité d'être entendue pour apporter la preuve qu'elle a été placée par erreur sur la Liste des sectes.




accueil | le landmark forum | à propos de nous | nous contacter

LandmarkEducation.com
©2005 Landmark Education. All Rights Reserved.