GM Gangliosidose: une maladie fatale

Vous en avez peut-être entendu parler, vous vous demandez ce que c'est? et comment l'appréhender, et comment l'éliminer chez nos chats? Notre lutte contre ce fléau est d'une importance vitale pour nos chats.
On trouve également cette maladie dans d'autres races et espèces.
Les éleveurs de Korats doivent se sentir concernés et participer à l'éradication de cette maladie.

GM1 et GM2 GANGLIOSIDOSES

Ce document est en train d'être distribué à tous les éleveurs et amoureux de Korat par "mailing list" et distribué à toutes personnes qui désirent en savoir plus. Un autre document plus technique est aussi disponible. Il décrit la GM1 Gangliosidose chez les KORATS. Il est écrit par le Dr. Massimo Castagnaro (Turin University Italie).

 

Qu'est ce que la GM ?

Nous aimerions vous entretenir de deux maladies héréditaires, qui affectent la race Korat. Actuellement cette maladie a été observée sur d'autres races de chats mais, c'est absolument critique pour les éleveurs de Korat parce qu'à moins d'établir un programme pour identifier et éliminer les chats porteurs, ce gène défectueux peut vite se répandre et s'il n'est pas détecté il risque de compromettre notre race. Plusieurs éleveurs de Korat ont eu à faire avec cette maladie et sont anxieux de trouver un moyen de détecter les porteurs. La bonne nouvelle est qu'un test de dépistage vient d'être mis au point, par analyse génétique des porteurs.

La gangliosidose est une maladie héréditaire de la catégorie des maladies lysosomales, parce qu'elles touchent les cellules "de la série de celles qui traitent du recyclage chimique" comprenant les gangliosides qui sont indispensables pour un développement normal des cellules du cerveau. Il y a deux types de gangliosidoses, avec chacune leurs gangliosides GM1 et GM2 accumulées sur les "lysomes". Les signes le plus souvent observés sur les chats atteints sont d'ordre neurologiques. Dans la GM2 les signes démarrent généralement vers l'âge de deux mois et progressent très rapidement. Dans la GM1 les signes neurologiques commencent un peu plus tard (3 mois) et progressent plus lentement. Les chatons affectés, ont des tremblements de la tête au début, ensuite une mauvaise coordination des mouvements des pattes avec une certaine lourdeur et peuvent même se paralyser. Si l'on permet la progression vers le stade terminal, une attaque peut se produire. Le diagnostic s'établit par des signes cliniques, des tests de laboratoire, sur les lésions pathologiques du cerveau. Le test le plus utilisé est la recherche de complexe sucré dans les urines (non spécifique) à l'étude d'enzymes dans les globules blancs ou dans une biopsie de la peau (spécifique mais non entièrement fiable pour la détection des porteurs). Les résultats peuvent être interprétés par diverses expériences sur la maladie, les tests et les diagnostics. Il y a aussi des changements spécifiques trouvés au microscope, sur des chats morts ou euthanasiés. Il n'existe aucun traitement pour ces maladies.

Quoique les deux types de gangliosidose présentent les mêmes fatales causes de maladie du cerveau, elles sont causées par des erreurs génétiques différentes, de deux enzymes lysosomal différents. C'est pourquoi, il existe un test d'analyse différent pour chacune des deux types de GM. La GM1, due à une déficience héréditaire d'une enzyme béta-galactosidase, a été étudiée et caractérisée sur des Siamois, ainsi que sur d'autre race, mais a été mise en évidence que très récemment chez les Korats, par le Dr Massimo CASTAGNARO de l'Universitée Vétérinaire de Turin, Italie. La GM2 est due à une déficience héréditaire de l'enzyme bêta-hexosaminidase et a été étudiée chez le Korat ainsi que dans d'autres races. La GM2 n'évolue pas de la même façon chez le korat que chez les autres chats: non Korat. La gangliosidose existe aussi dans d'autres espèces, chiens, vaches, moutons ainsi que chez l'homme. Chez l'humain, la GM2 est connue sous le nom de maladie de "Tay Sachs" ou "Sandhoffos". Quoique plusieurs différentes erreurs puissent exister à l'identique sur les études génétiques de différentes espèces, développant la maladie ,chaque espèce et race présentent un développement spécifique. Ce qui implique des test génétiques spécialement adaptés aux KORATS (GM1 et GM2)

Comment détecter les porteurs

Toutes les Gangliosidoses sont héréditaires "gène autosomal récessif". Quand deux porteurs s'accouplent, seulement 25% des chatons qui ont les deux gènes défectueux peuvent présenter des désordres neurologiques. Plus important, quand deux porteurs s'accouplent ou que des porteurs s'accouplent avec un chat normal la MOITIE de leurs chatons peuvent être porteurs. C'est pour cette raison (gène récessif) que la gangliosidose est aussi dangereuse. Les accouplements entre chats porteurs et chats sains sont actuellement le plus gros problème parce que l'on n'a, à l'heure actuelle, aucune idée de l'importance du nombre de porteurs produits. Ce n'est pas parce qu'aucun chaton est né malade dans la chatterie, que la dite chatterie est exempte de sujets porteurs et de la transmission de la mutation. Pour cette raison, quiconque croit que la mutation ne peut pas être présente chez ses chats parce qu'il n'a jamais vu un de ses chatons malades, tire une conclusion erronée et dangereuse.

Les porteurs ont une vie aussi longue et sans plus de problèmes que les chats normaux, mais leur accouplement peut produire des chats à leur tour porteur multipliant les risques de propagations.

C'est pourquoi il ne faut pas les utiliser dans un programme d'élevage, sauf si c'est pour préserver une particularité dans la lignée, à condition que les chatons soient tous testés et que l'on choisisse ceux dont le code génétique ne présente pas d'anomalies. Dans ce cas ils pourront être inclus dans un programme d'élevage. Un test génétique peut permettre ainsi une sélection testée. La seule voie pour identifier avec précision la normalité génétique des chats afin qu'ils ne transmettent pas de maladies à leurs chatons, est: l'analyse d'ADN.

Comment éliminer la GM chez nos chats

Une analyse d'ADN pour les Korats porteurs de GM1 et GM2, est en train d'être développée par le Dr. Henry Baker et ses collègues du centre de recherches Scott-Ritchey de l'université d'Auburn. Le Dr. H. Baker est le premier a avoir décrit la Gangliosidose chez le chat. Il étudie cette maladie depuis plus de vingt ans. Il est admis que les Gangliosidoses GM1 et GM2 sont deux maladies différentes causées par des défectuosités qui affectent deux gènes séparés, malgré tout leurs noms et leurs signes cliniques sont similaires. Donc, on a besoin de deux tests performants afin de savoir avec certitude si le Korat est, ou n'est pas porteur. Les molécules utilisées pour tester ces deux maladies sont quelque peu compliquées. On commence par extraire l'A.D.N. à partir d'un petit échantillon de sang (1cc). Ensuite par un procédé appelé "polymérisation de réaction en chaîne (P.C.R.) le laboratoire amplifie la portion de gènes intéressant la maladie. Après plusieurs amplifications la séquence d'ADN codée pour le gêne suspecté, est lue, comme la lecture d'une structure, qui contient plusieurs lettres arrangées dans des mots. On recherche une erreur d'écriture dans le code génétique qui identifie la mutation, qui nous intéresse. Souvent l'erreur d'écriture, implique une lettre dans un mot de la structure (gène) qui contient 2500 lettres. Dans d'autres mutations, une grande portion de la structure est effacée ou réorganisée. Les chats atteints ont des gènes anormaux. Ils ont deux copies du gène mutant. Les chats porteurs ont une copie du gène normal et une copie du gène mutant ( ils semblent normaux, mais ils peuvent transmettre la maladie à leurs chatons. Les chats qui ont deux copies du gène normal sont génétiquement normaux et peuvent être utilisés pour la reproduction. Le Dr. BAKER, projette de faire des test d'ADN pour les deux maladies en présence, dès qu'il aura découvert la mutation exacte chez le korat de la GM1. Il compte y parvenir dans les tous prochains mois. Le Dr BAKER offre les tests pour les éleveurs D'Amérique du Nord et le Dr CASTAGNARO est consentant pour tester les échantillons des éleveurs Européens. Quand les tests pour les deux mutations seront disponibles, les éleveurs de Korat serons informés de la marche à suivre pour les demander.

 

Ce document a été vérifié par:
Signé par plusieurs éleveurs de Korat (FIFe):
Dr. Prof. Massimo Castagnaro, DVM, PhD, ECVP
e-mail: patcomp@inrete.it
du département pathologique
de l'Université vétérinaire de Turin (Italie)

Dr. Henry J. Baker
e-mail: bakerhj@vetmed.auburn.edu
Professeur et Directeur
Scott-Ritchey centre de recherches
l'Université d'Auburn
Auburn, AL 36849

Donatella Mastrangelo
(e-mail:jadeye@email.it)
JADEYE Korat Cattery - Italy

Camilla Baird
(e-mail: mail@korat.dk)
PRIMPRAU's Korat Cattery - Denmark

French Version by:
Alain Garrigues
Grisegura Korat Cattery
e-mail: KORAT.AFEPKOR@WANADOO.FR

 

Questions Fréquemment Posées


Plusieurs d'entre vous entendront parler ou ont déjà entendu parler de deux maladies différentes appelées Gangliosidose (ou GM1 et GM2 en abrégé)qui affecteraient les KORATS en Europe et USA pour le moment. Plusieurs Korats ayant des ancêtres communs de part le monde, il est certain qu'il y a de nombreux sujets porteurs de la maladie dans notre effectif de Korat.
Des tests génétiques convenables sont actuellement disponibles pour dépister individuellement les chats porteurs. Les vétérinaires qui font des recherches actuellement dans ce domaine, encouragent vivement que les Korats utilisés pour la reproduction, soient testés pour cette maladie afin de voir si, ils sont porteurs, et de tout tenter pour prévenir la transmission du gène responsable de la maladie.
Cette proposition est d'une grande importance pour les éleveurs de Korats.
Vous pouvez vous poser de nombreuses questions à propos du test de dépistage de la Gangliosidose, les réponses sont aussi honnêtes et impartiales que possible.
Il est important pour les éleveurs d'avoir accès aux informations afin de prendre une décision en connaissance de cause.

 

Je n'ai jamais eu de chats atteint de GM dans mon effectif ni chez les éleveurs avec qui je travaille, ni dans les lignées ascendantes de mes sujets. Je comprends pour ceux qui ont été confronté à ce problème. Pourquoi devrais je quand même faire tester mes chats?

Il se peut que vous soyez assez chanceux et que vous n'ayez pas besoin de faire tester vos chats c'est votre problème, néanmoins si vous continuez l'élevage en préférant vous baser sur des hypothèses plutôt que sur des faits scientifiques, et que l'un de vos sujets soit porteur vous risquez à votre insu de répandre le gène défectueux responsable de la maladie dans la race.
Cette maladie détient un record de prolifération en l'espace de vingt ans. Il est probable qu'elle soit arrivée avec des sujets importés de Thaïlande par conséquent on ne peut savoir avec certitude si une lignée en particulier est porteuse ou saine.
Un gène récessif peut se transmettre tout en restant caché sur plusieurs générations de chats en bonne santé. On parle de " gène sous-marin ".

Quels sont les tests disponibles?

Deux types de tests sont disponibles.

*Test moléculaire: avec lecture directe d'après une séquence du code génétique du chat et qui permet d'identifier l'un ou l'autre type de gangliosidose. Ce test donne un résultat indiquant si le chat est:

(a) sain: Le chat n'est pas porteur du gène
(b) porteur: Le chat est porteur mais non atteint par la maladie
(c) infecté: Le chaton a la maladie Ce résultat est seulement pertinent pour des chatons malades chez lesquels on suspecte la GM1/GM2 les reproducteurs adultes ne peuvent déclarer la maladie. Cette maladie est fatale pour les chatons.

* Leucocyte hexosaminidase analyse qui a été utilisé expérimentalement pour dépister dans les colonies de Korats les sujets malades et les sujets porteurs pour la GM2 avant que le test DNA soit disponible.

Bien que ce test soit utilisé dans certain pays, il ne concerne que la GM2 seulement et n'est pas facilement disponible.Nous conseillons vivement d'utiliser le test "moléculaire" pour les deux maladies; la GM1 semble être actuellement la plus commune en Europe d'après les observations dans certains pays.Le "test moléculaire" est aussi plus fiable pour la détection des porteurs que le test d'analyses d'enzymes.

Comment procéder pour tester les sujets et combien cela coûte?

Pour le test moléculaire un échantillon de sang doit être prélevé et envoyé à un laboratoire où la DNA sera extraite de l'échantillon de sang, gelée et envoyée aux USA par courrier (Ups, FedEx, DHL dans un délais de 24 heures).

Le laboratoire aux USA ne fait pas payer le test pour le moment, mais il vous faudra régler votre vétérinaire pour le prélèvement, ainsi que le transport.

Pour plus de détails prenez directement contact avec :

Dr. Henry J. Baker (pour les éleveurs américains)
Dr. Kim Willoughby (pour les éleveurs anglais)
Dr.Massimo Castagnaro (pour les éleveurs européens)

Pour les éleveurs australiens et néo-zélandais; veuillez prendre contact avec votre club pour qu'un programme de sélection soit organisé.

Si mes sujets sont dépistés porteurs d'une ou l'autre maladie que faire?

Premièrement vous n'avez aucune inquiétude à avoir concernant la santé de vos chats. En aucun cas ils ne développeront la maladie Toutefois, si vous le ou la faite reproduire il ou elle transmettra le gène à 50% de sa progéniture. Si elle est mariée à un autre porteur en moyenne 25% des chatons vont déclarer la maladie. Si elle est mariée avec un sujet sain aucun chaton ne déclarera la maladie mais environ 50% des bébés seront porteurs eux mêmes.

Plusieurs possibilités s'offrent à vous.

a) Vous choisissez de le/la stériliser
b) Vous souhaitez garder un des bébés, dans le but de préserver la lignée, pour cela vous devez choisir pour la marier un sujet testé négatif. Après dépistage sur chaque chaton vous garderez celui ou ceux dont le dépistage est négatif.
c) Si tous les chatons sont vendus en qualité d'animal de compagnie il n'y a aucune raison que vous arrêtiez à condition d'utiliser systématiquement un partenaire testé négatif.Toutefois, il est important que vous vous rappeliez que 50% des chatons seront porteurs.

Il est impératif lors de la vente de ces chatons d'établir un contrat stipulant l'interdiction formelle de faire reproduire ces chats et d'imposer la stérilisation à l'âge de 5/6 mois. Cela n'exclue pas la participation de ces chatons aux expositions.

Si suite aux tests, vous vous trouvez dans cette situation, d'autres éleveurs pourront certainement vous offrir leur aide pour prendre la décision la plus favorable.

Le test est-il obligatoire?

Non c'est à vous de décider de tester ou de ne pas tester vos chats; les professeurs vétérinaires recommandent que tous les KORATS reproducteurs soient testés mais personne ne peut vous obliger à le faire si vous ne le jugez pas utile, c'est toutefois dommage pour la survie de la race à moyen terme. Parlez de ce test à votre vétérinaire, mais vous pouvez aussi vous aider avec les publications des vétérinaires ayant travaillé sur la maladie

Si je choisis de ne pas faire tester ma femelle puis-je quand même faire naître des korats et les faire enregistrer?

Oui, si vous pensez avoir la possibilité de trouver un propriétaire d'étalon qui accepte la saillie de votre femelle malgré le fait qu'elle n'a pas été testée.

Si par la suite vous mariez votre femelle avec un étalon testé négatif pour les deux maladies vos bébés ne développeront pas la maladie.Mais il subsistera toujours un doute...!

Est-ce que ces tests sont fiables à 100% ?

Il est très difficile de répondre. Les tests eux mêmes sont très fiables dans la mesure ou l'on fait confiance à la lecture de la séquence d'ADN dans l'état actuel de la recherche chez le chat.
Comme pour tout analyse le facteur d'erreur humaine est toujours possible pour ce qui concerne les opérations de prélèvements, manipulations, étiquetages, et expéditions des échantillons.Si vous doutez des résultats du laboratoire; vous devez recommencer l'opération.

Est-ce une maladie infectieuse et / ou contagieuse.

NON!

Le mâle et la femelle de mon élevage sont toujours en vie, doivent ils être testés. Par la suite faut-il aussi tester leur progéniture?

C'est à leurs propriétaire de décider s'ils veulent ou non les tester.

Si, ils doivent être utilisés pour l'élevage, à ce moment là c'est leurs propriétaire qui décideront s'ils veulent eux même les faire tester.Cela ne vous dispense pas de faire tester vos chats malgré tout.

Que faire si il y a une erreur dans le pedigree

Les éleveurs certifient que leurs pedigrees sont corrects dans la mesure de leurs connaissances et de leur sincérité.

Malgré tout il est toujours possible qu'une erreur se soit glissée par inadvertance. L'erreur humaine peut se trouver dans tous les domaines de la vie et pas seulement pour les tests de ces deux maladies. Si vous avez un doute le mieux est de faire tester votre/vos chat/s.

Si je fais tester mes chats, est ce que le résultat est confidentiel?

Oui, seuls le labo qui effectue le test et le propriétaire du chat connaissent le résultat. Vous pouvez naturellement choisir d'informer les gens si vous le souhaitez et pas seulement dans le cas de résultats négatifs!

 

 Ce document a été écrit par:

Mary Saunders
CHANDRAKAN Korat Cattery - UK
Court Farm, Sidbury Hill
Sidbury
Devon, England EX10 0QG

Dr. Kim Willoughby
e-mail: kimw@liv.ac.uk
BVMS, PhD, MRCVS
University of Liverpool
Dept Veterinary Pathology,
"Leahurst" Veterinary Field Station,
Neston, South Wirral
L64 7TE

Mrs. Jen Lacey
JENANCA Korat Cattery - UK
e-mail: jen.lacey@btinternet.com

Adapted for Koratworld by:

Donatella Mastrangelo
(e-mail:jadeye@email.it)
JADEYE Korat Cattery - Italy

Mrs. Jen Lacey
JENANCA Korat Cattery - UK
e-mail: jen.lacey@btinternet.com

French Version by:
Alain Garrigues
Grisegura Korat Cattery
e-mail: KORAT.AFEPKOR@WANADOO.FR

 

GM Information pages in other languages:

 

|Start Page|Site Map|The Korat|Korats in Europe|Korats in the U.S.|Korats in Argentina|Korats in Canada|Korats in Australia|Breed Clubs|Korat Fans|Kittens|Stud List|Korat Pages|Other Links|Awards|Webrings|Mailing Lists|News|Credits|Tributes|Guestbook|