Accueil
Société Générale d'Energie S.A.
Que voulez-vous savoir aujourd'hui ?™
Chercher dans
Tout savoir sur HPN Société et manifestations culturelles Entretiens avec des personnalités importantes Nouvelles Accueil
Samedi 14 janvier 2006
Actualité dans la presse haïtienne
Nouvelles politiques
Nouvelles financières et économiques
Société, manifestations culturelles
Nouvelles sportives
Nouvelles de nos villes de province
Art et Spectacle
Tourisme
Entretiens

Commémoration du Bicentenaire de l'Indépendance d'Haïti

Archives
Les Dossiers de HPN
Recherche avancée

Envoyer cet article à un ami | Version optimisée pour impression

ART ET SPECTACLE

Dominique Batraville dans un film de Marc Barrat

Dominique Batraville sera l'acteur principal du court-métrage de Marc Barrat et d'Apsita Bertholet titré : « La Triste Fin de Blaise St Christophe ».

Ce téléfilm de Partenaire Production sera entièrement tourné à Cayenne avec des interprètes haïtiens vivant en Guyane.

Le sida a frappé Blaise St Christophe, émigré haïtien, se croyant à l'abri de la maladie à cause de sa confiance inébranlable placée en un prêtre vaudou, plutôt radoteur. Robert, incarné par Batraville, en tant que maçon et conteur, doit faire revivre la mémoire de son ami. La communauté haïtienne de Cayenne reste suspendue aux lèvres de Robert, attaché au vaudou comme le défunt, mais très ferme en matière des données médicales divulguées sur la pandémie.

Malgré le soutien accordé au film par le ministère français de la Santé, « La triste fin de Blaise St Christophe » annonce un propos cinématographique intéressant. Selon l'acteur principal de ce film, le scénario est très intense. Le travail de Barrat a une certaine reconnaissance aux Antilles-Guyane et dans l'Hexagone.

Après « Royal Bonbon » (prix Jean Vigo 2002) de Charles Najman, « L'Evangile du cochon créole » (sélectionné à Cannes en 2004) de Michelange Quay, « Toussaint Louverture, Haïti et la France » de Laurent Lutaud, Batraville (Ba) va être encore complice du 7e Art. Il prépare actuellement une série de regards croisés sur Haïti, avec le réalisateur liégeois Alain Daniel. Connu comme poète, journaliste et aventurier, cet enfant prodigue d'Haïti, se dit marcheur à défaut d'être fabricant de chariots de feu.

Né l'année de la guerre des missiles dans la Caraïbe, Batraville est auteur de plusieurs livres de poèmes et de pièces théâtrales. Il a obtenu en 1998 le Prix Sony Rupaire pour son conte « Pòtre van nan sèvolan lakansyèl ». Quelques-uns des textes de cet écrivain illuminé sont traduits en portugais, espagnol et anglais. Il présente quotidiennement une chronique intitulée « A haute voix », à Mélodie FM, une station privée de la capitale.

HPN

Les grands titres dans la presse haïtienne

Haïti-élections : Création d’une nouvelle commission dite de garantie électorale
13/01/2006 (ET)
Source : Haiti Press Network

Haïti-rapt : 36 kidnappings du 1er au 10 décembre 2005 contre 11 du 1er au 10 janvier 2006 selon la
13/01/2006 (ET)
Source : Haiti Press Network

Le Brésil rend hommage à son général décédé en Haïti au service de la Minustah
11/01/2006 (ET)
Source : Haiti Press Network

 

 
Dans la presse | Politique | Economie | Société | Sport | Provinces | Art et Spectacle | Tourisme
 
© 2000, tous droits réservés - Haiti Press Network
Politique de confidentialité - Conditions d'utilisation - Publicités sur HPN
Questions techniques : webmaster@haitipressnetwork.com
Pour informations générales : info@haitipressnetwork.com
Conception & réalisation : Stéphane Bruno