GLOSSAIRE

 

Abattis-brulis Slash and burn
Méthode de défrichement suivant laquelle on coupe les ligneux, en laissant les plus gros arbres, puis on les brûle les branchages quand ils sont secs. C’est la méthode habituelle de défrichement de la forêt ou des vieilles jachères ; elle est la seule largement praticable en culture manuelle. Elle est souvent plus performante que le défrichement mécanique car elle perturbe moins le sol. Les cendres apportent une forte fertilisation et augmentent le pH de l’horizon superficiel.

Absorption     Absorption
Processus correspondant au franchissement par une substance (eau, nutriment, polluant, soluté, etc.) de la barrière biologique que constitue la membrane plasmique des cellules vivantes. 
Acquisition des nutriments (par la plante)   Nutrient acquisition (by plants)       
 Concept plus large que l’absorption puisqu’il recouvre également les autres processus découlant de l’action de la plante et qui jouent un rôle majeur dans la nutrition minérale.

Accrétion accretion
Processus d’enrichissement par voie chimique, mais aussi physique.

Acide Acid
Espèce chimique (molécule, ion, ...) susceptible de donner H+ (proton) à une espèce chimique qui est une base.

Acides fulviques (A. F.)        Fulvic acids

Composés organiques des sols, solubles dans des solutions alcalines et des solutions acides.

Acides humiques (A.H.)        Humic acids

Composés organiques des sols solubles dans des solutions alcalines et insolubles dans des solutions acides.

Acides nucléiques   Nucleic acids
Polynucléotides (polymères de nucléotides) qui jouent un rôle fondamental dans le stockage, le maintien et le transfert de l'information génétique chez les êtres vivants.

Acidité active Active acidity
Concentration de la solution du sol en H3O+, noté H+ pour simplifier.

Actinides        actinides
Éléments de la série Actinides du tableau périodique, commençant avec l’élément actinide (Ac), élément ayant le numéro atomique 89

Activité activity
Paramètre relatif à un ion ou une espèce aqueuse en solution et sans dimension.  Il est liée à la concentration (en mol L-1) par un coefficient d'activité  (en L mol-1). C’est en terme d'activité que s'expriment les constantes d’équilibre des réactions chimiques entre espèces aqueuses et cristallisées et entre espèces aqueuses elles-mêmes.

Activité (Bq) 
Nombre de noyaux qui se désintègrent par seconde

Activité ionique         Ionic activity
Grandeur qui rend compte des phénomènes d’interactions entre ions en solution qui augmentent lorsque la concentration augmente. Elle correspond à la notion de concentration efficace d’un ion. L’activité d’un ion est le produit de la concentration de cet ion par son coefficient d’activité. Ce dernier tend vers 1 lorsque la concentration tend vers 0 (d’où l’approximation selon laquelle la concentration se confond avec l’activité en solution diluée).

ADN (Acide DésoxyriboNucléique)  DNA (DesoxyriboNucleic Acid)
Acide nucléique dans lequel est stockée l'information génétique de tous les êtres vivants. Cette information se trouve sous forme d’une suite linéaire de gènes, séparés par des régions intergéniques. La molécule d'ADN libre est dit "simple brin". Une polymérase synthétise un brin "complémentaire" d'un simple brin. Ces deux brins peuvent s'associer pour former un ADN dit "double brin". L'ADNr est l'ADN qui code la synthèse d’ARN ribosomique (ARNr).

ADNr 16S  DNAs 16S
Gènes qui codent la synthèse des ARN ribosomique (ARNr).

Adsorption     Adsorption
Phénomène physico-chimique interfacial et réversible provoquant l'accumulation des molécules de soluté dans l'interface solide-liquide (ou solide-gaz). Très souvent l'adsorption de molécules organiques par les sols est caractérisée au laboratoire à l'aide de la technique appelée en "batch" qui consiste à agiter des suspensions d’adsorbants dans des solutions aqueuses contenant l'adsorbât dans des récipients fermés jusqu’à atteindre l’équilibre d’adsorption. Les quantités adsorbées sont classiquement calculées par la différence des concentrations entre la solution initiale et celle à l’équilibre. Cette technique permet de mesurer une disparition des molécules de la phase liquide, mais elle ne permet pas d'identifier les phénomènes mis en jeu. L'adsorption est certainement impliquée, mais on ne peut pas écarter les autres phénomènes de rétention.

Aérenchyme              aerenchyma
Tissu végétal lacuneux permettant la circulation de l’air.

Aéro-anaérobies        Aero-anaerobic

Microorganismes (bactéries) vivants en présence (respiration aérobie) ou en absence (respiration anaérobie) d'oxygène.

Aérobies         Aerobic

Organismes (microorganismes) vivants en présence d'oxygène.

Agrégat          Aggregate

Fragment de sol, formé par l'assemblage de constituants et particules organiques, et minéraux et de microorganismes. Ils constituent les objets macroscopiques de base de la structure des sols, dont la taille varie de quelques micromètres à quelques décimètres.

Agrégation Aggregation

Assemblage de particules et/ou de molécules pour former des agrégats.

Agriculture biologique organic farming
Formes d’agriculture réglementées qui n’utilisent pas de produits industriels de synthèse (fertilisants, produits phytosanitaires).

Agriculture de conservation conservation agriculture
Systèmes de culture qui se caractérisent par l’absence de labour, ce qui implique un semis direct d’une culture sur les résidus de la culture précédente.

Agriculture de précision       precision agriculture 
Modulation intra-parcellaire de l’application des techniques culturales en fonction de la variabilité spatiale de l’état du sol et/ou du peuplement végétal.

Agriculture durable (sustainable agriculture)
Se dit en particulier  pour une agriculture qui vise le long terme avec une préservation des ressources (sol, eau, air, biodiversité).

Agriculture raisonnée
Forme d’agriculture qui limite les intrants (fertilisation, pesticide).

Agriculture Raisonnée 
Démarche globale de gestion de l’exploitation, définie par un texte réglementaire et un référentiel de moyens techniques et de pratiques à mettre en œuvre. Au-delà du simple respect de la réglementation, le référentiel vise à renforcer les impacts positifs des pratiques agricoles sur l’environnement et à en réduire les effets négatifs ; il porte aussi sur la maîtrise des risques sanitaires, la santé et la sécurité au travail, le bien-être des animaux.

Agricutane (agricutan)
Revêtement constitué de matériel provenant d’un horizon cultivé de type L.

Agroforêt ou agroforesterie            Agroforestry
Système de cultures associées comportant plusieurs étages : grands arbres, petits arbres, arbustes, cultures herbacées annuelles ou pérennes ; une agroforêt imite la forêt naturelle et s’adapte très bien aux régions très humides. L’agroforesterie recouvre de nombreux aspects tels que agro-sylviculture, sylvo-pastoralisme, agro-sylvo-pastoralisme ; les agroforêts ne concernent donc qu’une petite partie de l’agroforesterie. Dupriez et de Leener (1993) notent que le terme agroforesterie « apparaît plus comme une tentative de reconstitution sémantique que comme une expression issue des réalités agraires tropicales ». Cependant, depuis quelques années, de gros efforts ont été faits pour intégrer dans une seule et même approche tous les aspects des cultures associées ligneuses et herbacées, incluant la fertilité des terres, l’élevage et la biodiversité : à preuve, au moins deux revues internationales et un Centre de recherche international sont consacrés à l’agroforesterie.

Aire d’échange
Superficie sur laquelle il y a contact entre les deux horizons.

Alcalinisation (alkalinization
Processus qui englobe les termes de sodisation et d’alcalisation.

Alcalinité résiduelle calcite (ARC)
Paramètre qui exprime la différence entre les moles charge de carbonates et celles de calcium.
ARC (molc·L-1) = 2CO32- + HCO3-  – 2 Ca2+ = Alc.carbonates – 2 Ca2+

Alcalinité résiduelle calcite-gypse (ARCG)
ARCG (molc·L-1) = Alc.carbonates – 2Ca2+ + 2 SO42-

Alcalinité totale (Alc.totale) (alkalinity)
Paramètre correspondant à la quantité d’ions H+ nécessaires pour neutraliser les anions accepteurs de protons d’une solution. En négligeant les anions organiques (R-COO-), elle est donnée selon la relation générale
Alc.totale (molc·L-1) = (2CO32- + HCO3-) + (3PO43- + 2HPO42- + H2PO4-) + (2S2- + HS-) + (H3SiO4- + H2SiO42-) +…+ OH- - H+ 
ou Alc.totale = Alc.carbonates + Alc.phosphates + Alc.sulfures +…+ OH- - H+
En prenant en compte la relation de neutralité électrique, on peut aussi la définir comme le bilan des autres espèces ioniques présentes en solution :
Alc.totale (molc·L-1) = Na+ + K+ + 2Ca2+ + 2Mg2+ 3Al3+ 2Fe2+ - Cl- - F- - 2SO42- - NO3- - NO2

Alcalinité ou Capacité à Neutraliser les Acides   Acid Neutralising Capacity, ANC
Somme des bases titrables par un acide fort, en cmolOH-.kg-1. L’alcalinité est un potentiel de neutralisation de protons.

Alcalisation (alkalization)
Processus selon lequel un sol à complexe d’échange saturé en sodium se transforme physiquement à la suite des réactions d’échange entre l’ion Na+ et les protons qui  sont apportés au moment d’une humectation (eau météorique ou d’irrigation). Lorsque le processus est intense, la dégradation physique du sol est quasi irréversible.

Aléa    Hazard
Il est caractérisé par un phénomène physique et sa probabilité d’occurrence. Il intervient dans le risque.

Aléatoire        Random
Se dit d’un processus dont l’occurrence ou les réalisations relèvent du calcul de probabilités. Synonyme : Stochastique.

Alios   « Alios »
Dépôts et concrétions résultant de la cimentation des grains de sable du squelette par des oxydes de fer, d’aluminium et de manganèse, ainsi que de la matière organique. Horizon Bpcimenté.

Aliphaticité    Aliphaticity

Importance relative de structures chimiques aliphatiques (linéaire) dans les constituants organiques (A.H. et A.F.). L'aliphaticité est définie par le rapport atomique H/C (la référence est -CH2- avec H/C = 2)

Allitique   (allitic material)
Un matériel allitique  est constitué  d’oxydes d’aluminium : gibbsite et bœhmite et de minéraux résiduels.

Allitisation     allitisation
Processus d’altération (hydrolyse) des roches alumino-silicatées aboutissant à la cristallisation in-situ d’hydroxydes d’aluminium et à l’élimination totale par lixiviation de la silice et des constituants plus solubles.

Allophanes     Allophanes

Constituants minéraux alumino-silicatés de petites tailles (inférieurs au micromètre) des sols sur matériaux volcaniques.

Allotérite (alloterite)
Zone d’altération dans laquelle l’organisation originelle du matériau parental n’est plus reconnaissable.

Amendement organique Organic soil improver 
Matière fertilisante principalement composée de matières organiques d’origine végétale et/ou animale, destinée à l’entretien ou à la reconstitution du stock de matière organique du sol et à l’amélioration de ses propriétés physiques et/ou chimiques et/ou biologiques.

Amendement soil amendment
Produit apporté pour améliorer les propriétés physiques et biologiques des sols cultivés.

Amorces spécifiques             Specific primers 
Séquences nucléotidiques courtes permettant d’amplifier spécifiquement un gène ou une région d’ADN.

Amphotère Amphoteric
Espèce chimique ayant à la fois des propriétés acide et basique.

Anaérobies (Anaerobic)

Organismes (microorganismes) vivant sans oxygène.

Analyse sensorielle   Sensory analysis
Ensemble de méthodes et de tests statistiques reposant sur une dégustation collégiale des vins, et visant à décrire de manière objective leur typicité.

Analyse spatiale        Spatial analysis
Étude d’un objet (taille, forme, caractéristiques) dans l’espace géographique, par l’analyse de la distribution de ses occurrences, de ses voisinages, de son organisation dans un champ d’étude spatial donné et pour une résolution donnée.

Analyse structurale   Structural analysis
- en pédologie : étude des structures de la couverture pédologique depuis le niveau des organisations microscopiques jusqu’à celle des sols dans les paysages ;
- en géostatistique : étude des corrélations spatiales entre des observations voisines.

Andainage ....windrowing
Opération visant à nettoyer le terrain après une coupe à blanc, afin de faciliter les opérations de reboisement. Les rémanents d’exploitation, incluant parfois les souches et les systèmes radiculaires, sont réunis par un bulldozer muni d’une lame râteau, dans des tas linéaires appelés andains.

Anoxie            Anoxy
État et fonctionnement d'un sol en l'absence d'oxygène. Plus spécifiquement cela représente les conditions dans lesquelles la concentration d'oxygène du milieu (eau, sol) est si faible que certains groupes de micro-organismes préfèrent s'adresser à des formes oxydées d'azote, de soufre ou de carbone comme fixateurs d'électrons (GIH).

Anoxique        anoxic 
Dépourvu d’oxygène moléculaire.

Antagonisme microbien                    Microbial antagonism
Réduction de la croissance saprophyte de microorganismes provoquée par la compétition et/ou l’antibiose exercée par d’autres microorganismes .

Anthocyanes
Composés polyphénoliques caractéristiques de la couleur du raisin et du vin.

Anthropisation des sols  soil anthropization
Apports minéraux, organiques ou chimiques le plus souvent en surface du sol et modification de son organisation due aux actions de l’homme.

Anthroposols  Antroposols
Dans le référentiel pédologique, sols ayant subis une forte influence humaine, par des apports de matériaux artificiels ou organiques nombreux et épais

Antibiose        Antibiosis
Antagonisme microbien déterminé par la synthèse d’antibiotiques.

Appellation d’origine            Designation of Origin, Appellation of Origin
Constitue une Appellation d’origine, la dénomination d’un pays, d’un région, ou d’une localité servant à désigner un produit qui en est originaire et dont la qualité ou les caractères sont dus au milieu géographique, comprenant les facteurs naturels et les facteurs humains (Code français de la consommation, article L. 115-1).

Appellations
Cf. Appellation d’origine.

Approche holistique         holistic approach
Approche globale qui prend en compte l’intégralité d’un système à un niveau donné d’intégration (inverse : approche réductionniste).

Approche statistique             Statistical approach
Approche fondée sur l’analyse des fréquences d’occurrence d’un phénomène, sans interprétation a priori de son déterminisme.

Aptitude         Suitability
Ensemble de considérations concluant à la possibilité d'envisager une utilisation donnée d'un sol. L'aptitude peut être assortie d'un niveau d'adéquation ou de crédibilité.

Aptitudes culturales d’un sol           soil cropping suitability         
Synthèse des caractères de ce sol susceptibles de jouer favorablement sur le niveau et les coûts de production.

Argile      Clay
1/Minéralogie: les minéraux argileux sont des phyllosilicates, minéraux composés d’oxygène et de silicium composant des tétraèdres (SiO4) qui s’unissent en constituant un plan ; on y trouve aussi des métaux : Mg, Al, Fe. Les minéraux argileux sont composés de couches tétraédriques (Te) dont l’épaisseur est de 3 angströms : l’oxygène occupe les sommets du tétraèdre et le centre est occupé par un atome de Si ou de Al, et de couches octaédriques (Oc) dont l’épaisseur est de 4 angströms : les octaèdres ont leurs sommets occupés par des oxygènes ou des hydroxydes OH dont le centre est occupé par un atome de Al (couche dioctaédrique) ou de Mg (couche trioctaédrique). Dans ces deux types de couches, les charges électriques non compensées par l’oxygène sont équilibrées par des cations (Ca, Mg, K, Na, H, fixés sur la face extérieure et facilement échangeables avec des cations de la solution du sol ; ils définissent la Capacité d’Échange Cationique (CEC).

Exemple de minéraux argileux : Kaolinite, Illite, Glauconites, Montmorillonites, Beidellite, Bentonite, Vermiculite, Muscovite, Chlorite, etc.

2/ Granulométrie : ce sont les particules dont le diamètre est inférieur à 2mm : pour les argiles grossières : 2 à 0,2 µm, et pour les argiles fines : <0,2µm. Ces particules sont des minéraux argileux, des gels amorphes, du quartz, du calcaire, des oxydes, etc.

3/ Texture : classe texturale comportant plus de 35 à 40 % d’argiles granulométriques.

4/ Pédogenèse : les argiles peuvent migrer des horizons éluviés vers les horizons illuviés ce sont des argiles illuviales (voir : lessivage, illuviation, éluviation).

5/ Agronomie : terre compacte ou plastique selon son humidité. On parle aussi d’une terre lourde.

6/ Géologie : Argile est un faciès qu’on trouve dans les notices des cartes géologiques ; on utilise maintenant le terme de Argilite, qui est une roche constituée essentiellement d’argiles indurées ayant subit une diagénèse. On trouve aussi divers faciès lithologiques utilisant le terme d’argile.

Argiles tachetées (mottled clays)
Organisation hydromorphe dans les sols tropicaux caractérisée par une matrice argileuse gris blanc, massive et des taches d’imprégnation ferrugineuse.

Argilluviation   argilluviation
Processus d’entraînement des argiles des horizons A vers l’horizon BT, par suspension dans l’eau du sol.

ARN (Acide RiboNucléique)  RNA (RiboNucleic Acid) 
Acide nucléique synthétisé à partir de l'ADN.
Les ARN ribosomiques (ARNr) évoluent lentement, et sont donc conservés chez tous les êtres vivants.

Aromaticité    Aromaticity    

Importance relative des structures chimiques aromatiques dans les constituants organiques (A.H. et A.F.). L'aromaticité est définie par le rapport atomique H/C (la référence étant le benzène H/C = 1).

Artéfacts (artefacts)
Restes d’origine humaine, par exemple un fragment de céramique.

Artificialisation  artificialization
Modification des sols par l’homme au moyen d’apports de matériaux organiques ou minéraux artificiels.

Assainissement agricole       Ditch network for drainage
Ensemble des ouvrages de transfert de l'eau, de l'exutoire des parcelles aux émissaires naturels, au niveau du bassin versant. (GHA)

Assainissement non collectif dit autonome
Assainissement effectuant la collecte, le prétraitement, l'épuration, l'infiltration ou le rejet des eaux usées domestiques des immeubles non raccordés au réseau public d'assainissement.

Association                Association
Unité dans laquelle les modèles chorologiques définis ne peuvent pas s'exprimer par la représentation graphique qui en est faite.

Association symbiotique mycorhizienne     Mycorrhizal symbiotic association

Association entre les racines d'une plante et un champignon, bénéfique pour les deux organismes.

Assolement    cropping plan  
Localisation des cultures sur les parcelles une année donnée

ATP adénosine triphosphate   ATP
molécule accumulatrice d’énergie pour les cellules

Atténuation naturelle           Natural attenuation
L'évolution naturelle dans le temps de la concentration en polluants.

Autotrophe    autotrophic
Un organisme autotrophe est capable de synthétiser par lui-même les matières organiques qui le composent à partir d'éléments inorganiques.

Auxine                        Auxin
Hormone  végétale, régulateur de croissance.

Axénique                    Axenic
Qualifie la culture d'un organisme en absence de tout autre organisme.

Base Base
Espèce chimique (molécule, ion,...) susceptible d'accepter H+ (proton).

Bassin versant élémentaire Elementary watershed, Elementary catchment
Portion de territoire de quelques hectares à quelques dizaines ou centaines d'hectares recueillant les eaux superficielles vers un même point du cours d'eau situé en amont du réseau hydrographique permanent. Il est défini par ce point, l'exutoire, et par une ligne de crête qui isole ainsi un bassin versant donné des bassins contigus.

Bassin versant Watershed, Catchment
Portion de territoire recueillant l’ensemble des eaux superficielles alimentant un cours d'eau.

Battance (croûte de)    Crusting
Action de fortes pluies sur la surface du sol, et par extension évolution de la structure de surface des sols par la désagrégation des mottes et la formation de structures appelées croûtes de battance : on distingue les croûtes structurales qui sont le produit d'une réorganisation de la structure superficielle et d'une fermeture de la porosité de surface ; et les croûtes sédimentaires, qui résultent de dépôts lités successifs de sédiments dans les flaques apparues à la suite d’un excès d'eau.

Battance Soil slaking
Dégradation de la structure du sol en surface sous l'influence des précipitations. Le résultat est une usure des mottes et la formations d'une "croûte de battance" difficile à traverser par l'eau, l'air ou les jeunes plantules qui viennent de germer. Un sol est d'autant plus sensible à la battance que sa teneur en limons est plus importante. Pour les sols du nord de la France, il est possible de calculer un indice de battance Ib = (1,5*Limon fin + 0,75*Limon grossier)/(Argile + 10*Matière organique). Les valeurs de cet indice sont défavorables lorsqu'elles dépassent 1,8.

Becquerel : Bq          Becquerel
Nombre de désintégrations par seconde

Béringite        beringite
Alumino-silicate alcalin utilisé à titre expérimental dans les sols pour immobiliser les éléments traces potentiellement toxiques.

Besoin Crop nutritional requirement
Quantité d'un élément fertilisant qu'une culture doit prélever pour pouvoir atteindre un rendement donné.

Bief     Stretch of a river
Tronçon d'un chenal ou d’une rivière entre deux sections transversales. (GIH, modifié)

Bilan de protons                    H+ budget
Différence entre les protons produits ou apportés dans un écosystème et les protons consommés ou perdus.

Bioaccumulation        bioaccumulation
Accumulation d'un composé dans un système biologique

biocénose       biocenosis
cf. le synonyme : Communauté (biologique, animale, végétale)

Biodéchets (ou déchets fermentescibles) Biowaste
Déchets composés de matières organiques biodégradables. Ils regroupent essentiellement les déchets putrescibles, les papiers et cartons, des textiles sanitaires non synthétiques, les bois. Les matières plastiques en sont exclues.

Biodégradation          Biodegradation

Dégradation, altération, transformation d'un produit organique ou minéral par un ou des organismes vivants. Ici, il s'agit essentiellement de la dégradation de produits organiques.

Biodisponibilité          Bioavailability
Aptitude d’une fraction d’un élément, dans le sol par exemple, à être absorbée par un être vivant donné, c’est à dire par la racine dans le cas des végétaux. Cette fraction biodisponible varie considérablement suivant l’être vivant considéré, mais aussi suivant la nature et les propriétés du sol.

Biodiversité  Biodiversity
Diversité des espèces vivantes peuplant la biosphère et de leurs caractères génétiques (RIO 1992). Diversité des écosystèmes que ces espèces forment par les interactions qu'elles ont entre elles et avec le milieu. Pour le sol ce sont surtout les espèces qui l’habitent.

Bioindicateurs                       Bioindicators
Indicateurs biologiques de la qualité de l’environnement.

Biolixiviation  biolixiviation
Cette technique consiste à mettre à profit les métabolites produits par certaines bactéries endogènes ou apportées artificiellement pour mobiliser des métaux d’un sol ou d’un déchet. Les métaux présents dans la solution du sol peuvent alors être extraits par lessivage et récupérés en solution.

Biologie moléculaire  Molecular biology
Discipline ayant pour objet l’étude des acides nucléiques porteurs du message héréditaire (ADN, ARN), de leur structure, synthèse, altérations (mutations) ou transformation.

Biomasse        biomass
Masse sèche de l'ensemble des organismes vivants, exprimée généralement par mètre carré. Biomasse microbienne du sol : masse sèche de l'ensemble des microorganismes vivants du sol.

Biomes
Communautés vivantes végétales se rencontrant sur de grandes surfaces (exemple : la taïga)

Biopiles
Le principe de cette technologie biologique de traitement des sols est basé sur la capacité de certains microorganismes du sol à utiliser des polluants organiques comme substrat carboné pour leur métabolisme. Les paramètres intervenant dans les processus de dégradation microbienne peuvent être contrôlés (par exemple : oxygénation, humidité, nutriments, populations microbiennes). On peut distinguer les chantiers ou les terres en traitement sont statiques et les dispositifs dynamiques où l'on procède à des retournements périodiques des terres pendant le traitement. Les processus de dégradation sont très majoritairement aérobies. Les sols sont excavés et traités sur site ou ex situ.

Bioremédiation          Bioremediation
Techniques consistant à augmenter la  biodégradation ou la biotransformation, en inoculant des microorganismes spécifiques (bioaugmentation) ou en stimulant l'activité de populations microbiennes indigènes (biostimulation) par apport de nutriments et par ajustement des conditions de milieu (potentiel d'oxydoréduction, humidité).

Biorhéxistasie (théorie de la ), (biorhexistasy)
Proposée par L. Erhart en 1956, elle explique les relations existantes entre la formation des sols sur les continents et la nature des dépôts marins synchrones. Elle repose sur le concept d’une évolution discontinue de notre planète, caractérisée par une alternance de phases de  biostasie et de rhéxistasie. Durant les phases de biostasie, des précipitations abondantes et régulières induisent une forte pédogenèse caractérisée par une forte altération du matériau parental et une lixiviation intense des alcalins et des alcalino-terreux ce qui se traduit par la formation d’argiles, d’oxydes de fer et d’aluminium et la concentrations de minéraux résiduels dans le sol. Un tel climat favorise aussi la végétation qui protége les sols de l’érosion. Les eaux de percolation aboutissent dans les lacs et en mer où le calcium qu’elles ont lixivié dans les sols  précipite sous forme de calcaire. Au cours des phases de rhéxistasie, le climat devient plus sec, entraînant une dégradation de la végétation, celle-ci associée à des précipitations irrégulières induit une forte érosion des sols d’où une sédimentation détritique.

biosparging Biosparging
Bioventing en milieu saturé.

Biostasie        biostasy

Cf Biorhéxistasie

Biotertres
Andain de terre ou de déchet réalisé après excavation et criblage. Ces matériaux sont en cours de traitement biologique (biopile par exemple). Un biotertre peut être équipé par des drains d’aération ou encore être arrosé par une solution nutritive afin d’optimiser les conditions de croissance et de fonctionnement des microorganismes.

Biotransformation     Biotransformation

Transformation d'un produit organique ou minéral par un ou des organismes vivants.

Bioturbation   bioturbation
Processus d’homogénéisation de la matrice du sol par les organismes vivants présents dans le sol.

bioventing      Bioventing
Technique de traitement d’un sol pollué en zone non saturée qui consiste à aérer le sol (injection d’air ou d’oxygène) pour favoriser l’activité microbienne et la volatilisation des polluants.

Biovolatilisation  biovolatilization
Technique de traitement de sol basée sur la biodégradation des polluants organiques. Ce processus est combiné avec la mobilisation des polluants volatilisés par ventilation. L'injection d’air se fait en effet dans la zone non saturée du sol et favorise la dégradation ainsi que la volatilisation des polluants. Le principe repose essentiellement sur l’augmentation de la concentration en oxygène dans le sol pour favoriser le développement des microorganismes et les échanges sol-atmosphère.

Blocs  block, boulders
Éléments grossiers dont la taille est supérieure à 25 cm

Boehmite
γ AlOOH. Oxyhydroxyde d'aluminium présent dans les sols.

BP       before present
Abréviation utilisée par les géologues pour désigner le nombre d’années antérieur à aujourd’hui.

BTEX            BTEX
Abréviation utilisée pour nommer les mélanges de composés organiques volatiles (COV) aromatiques à base de Benzène, Toluène, Ethylbenzène et Xylène

Cailloutiques              cailloutic

Caractérise un horizon cailloutique Xc qui comportent plus de 60 % (en poids de la terre brute totale) d’éléments grossiers (de plus de 2 cm) par rapport à la terre fine et moins de 40 % de pierre. Pour un solum ou un horizon, lorsque le poids en cailloux est compris entre 40 % et 60 %, on utilise le terme « caillouteux » (selon le Référentiel Pédologique, 1995)

Cailloux  pebbles
Éléments grossiers dont la taille est comprise entre 2 cm et 7,5 cm

Capacité au champ    field capacity 
Teneur maximale en eau non mobilisable par la force de gravité ; donc c’est l’état hydrique du sol in situ après ressuyage par gravité d’une pluie ayant saturé entièrement le solum. Le volume d’eau contenu dans le sol à la capacité au champ correspond à la capacité de stockage en eau (CSE).

Capacité complexante (Complexing capacity)

Capacité d'un composé organique, ou minéral, ou d'un microorganisme, à former des complexes organométalliques solubles ou insolubles.

Capacité d’échange cationique (CEC)        Cation exchange capacity
Quantité totale de cations qu’un sol peut adsorber par échange cationique, en raison de l’existence de charges négatives sur certains de ses constituants : charges fixes des argiles ou charges variables (en fonction du pH) dues à la rupture du réseau cristallin des argiles ou portées par la matière organique du sol.

Capacité d’échange cationique effective (CECEEffective cation exchange capacity
CEC évaluée par une méthode modifiant peu le sol, en particulier du point de vue du pH et de la concentration ionique.

Capacité d’infiltration du sol (soil infiltration capacity)
 Flux traversant le la surface de la couverture pédologique lorsque le potentiel de l’eau est nul.

Capacité de rétention (water holding capacity
État hydrique (défini par rapport à une valeur de potentiel matriciel) d’un échantillon de sol au laboratoire considéré comme étant une approximation de l’état hydrique du sol à la capacité au champ.

Capacité de stockage en eau  (CSE)           water storage capacity 
Capacité de Stockage en Eau (en mm) ; volume maximal d’eau retenue contre les forces de gravité dans un sol, sur la profondeur utilisable maximale. (ne pas confondre avec CSE : Complexe de sphère externe).

CSE = RU – Stock d’eau au point de flétrissement

Capacité d'échange cationique (CEC) Cation exchange capacity
Estimation, par une mesure chimique ou physico-chimique conventionnelle de la charge cationique retenue par la charge négative des particules du sol et susceptible d'être échangée plus ou moins rapidement. Elle correspond à la quantité totale de cations pouvant être retenus sur le complexe adsorbant à un pH donné. La CEC mesurée dans les analyses de terre courantes est la CEC potentielle à pH 7. Elle s’exprime en cmole + par kg de terre.

Capacité d'infiltration          Infiltration capacity
Quantité maximum d'eau qui s'infiltre dans le sol au temps « t ». Elle dépend des constituants et de l'arrangement de la porosité du sol. Elle varie dans le temps en fonction de l'état de saturation du sol (voir chapitre 15).

Caractéristiques        Characteristics
Descripteur ou variable mesurée permettant de caractériser un sol dans un référentiel.

Carrières soumises à enquête publique
Toutes les carrières de matériaux relèvent du régime de l'autorisation au titre de la législation des installations classées pour la protection de l'environnement, qui implique la réalisation d'une étude d'impact, d'une enquête publique et d'un dépôt de garantie financières pour la remise en état du site après exploitation. Depuis 2002, un régime de déclaration existe pour les carrières de marne ou d’arène granitique, à ciel ouvert, sans but commercial, d'une superficie d’extraction inférieure à 500 m2 et lorsque la quantité de matériaux à extraire est inférieure à 250 tonnes par an et que la quantité totale d’extraction n’excède pas 1 000 tonnes.

Carte  Map
Projection orthogonale, sur un plan, d'un ensemble de plages cartographiques, représentant des ensembles organisés d'objets, et qui sont définies par leurs limites (ou contenant), leur formes et leur contrastes et par leurs contenus sémantiques.

Cartogenèse 
Processus qui permet de comprendre l'organisation spatiale d'un objet dans un paysage. Elle est basée sur l'élaboration de modèles chorologiques.

CEC    cation exchange capacity 
Cf. Capacité d’échange cationique. .

Cendres cycloniques             fly ashes
Produit pulvérulent résultant de la combustion en centrale thermique de combustible minéral, et utilisé à titre expérimental en recyclage dans les sols pour immobiliser les éléments traces potentiellement toxiques.

Céramique poreuse (porous ceramic cup)
Appareil de prélèvement de la solution du sol «  in situ ».

cfu/g sol  cfu/g soil
Unité formant colonie par gramme de sol ; c’est un résultat issu du comptage sur boite de Pétri des colonies ayant poussé sur un milieu de culture gélosé, après ensemencement du milieu à partir d’une suspension de sol dans un milieu aqueux.

Champ d’étude spatial (ou champ spatial)  Spatial study area
Plus grande aire que l'on analyse et comportant tous les sites étudiés.

Champs de case         Homesteadfields
Champs proches des habitations, enrichis par les cendres, les fumiers et autres déchets, qui sont cultivés en permanence. Les cultures sont souvent différentes dans les champs de case : arbres fruitiers, cultures précoces, légumes, cultures exigeantes.

Charge critique         critical load
Estimation quantitative de l'exposition à un ou plusieurs polluants au-dessous de laquelle, selon les connaissances actuelles, il ne se produit pas d'effets nocifs appréciables sur des éléments sensibles déterminés de l'environnement (Protocole à la Convention de 1979 relatif aux oxydes d'azote - Art. 1).

Charge de pression capillaire (capillary head gradient)
 Différence de potentiel de pression capillaire entre deux points lorsqu’il est exprimé par unité de poids d’eau (voir aussi potentiel de pression capillaire).

Charge hydraulique, H (hydraulic head)
 Lorsque le potentiel est exprimé par unité de poids d’eau, le potentiel total est appelé charge hydraulique. Il se décompose en charge de gravité (position du point considéré dans le champ de la pesanteur, z) et charge de pression (pression exercée par la colonne d’eau surmontant le point considéré dans le cas d’un sol saturé, h). La charge de pression peut être positive (milieu saturé) ou négative (milieu non saturé).

Charge minérale dissoute (CD) 
CD=Sci avec ci (concentration de l'espèce chargée ou neutre i) et CD en g·L-1

Charge structurale ou permanente (sO) Structural charge
Charge,  toujours négative, due  à des substitutions isomorphiques au sein du réseau cristallin de certains phyllosilicates ou phyllomanganates.

Charge variable ou protonique (sH          Variable charges or Proton charge
Charges (anioniques et cationiques) liées au comportement des groupements fonctionnels de surface, se dissociant en fonction du pH de la solution environnante.

Chaulage Liming
Action d’apporter à un sol un amendement calcique ou calcimagnésien pour en prévenir l’acidification.

Chef de terre             Customary village chief or Village elder in charge of land tenure
Notable qui veille à la répartition des terres suivant les droits traditionnels et à la résolution des conflits fonciers. Suivant les cas, il peut être le chef de village, ou une autre personne.

chélate           Chelate
Complexe organique dans lequel un cation métallique est susceptible d’être chélaté, c’est à dire « séquestré » entre plusieurs groupements complexants (ligands) de la molécule chélatante qui exercent un effet de pince, rendant l’ensemble particulièrement stable.

Chenalisation             Channelization
Tout aménagement de rivière visant à accélérer l'écoulement par surdimensionnement, simplification de la géométrie des lits mineurs, et réduction de la rugosité.

Chlorite

Minéral argileux (phyllosilicate) des sols.

Chlorose ferrique      Chlorosis from iron deficiency
Maladie physiologique de la vigne induite par une carence en fer, liée à la présence de calcaire actif dans le sol ou le substrat, et se manifestant par le jaunissement généralisé des organes verts de la vigne.

Choin
Plante herbacée des lieux humides (genre Schoenus, famille des Cyperaceae)

Chorologie                 Chorology
Etude des liens entre les caractères intrinsèques des sols et les facteurs de la pédogenèse à l’origine de leur distribution dans l’espace.

Choroplèthe (carte)  choropleth (map)
Carte constituée d’un ensemble de plages cartographiques séparées par des limites abruptes et à contenu sémantique uniforme.

Chott (mot arabe
En Afrique du Nord, dépression fermée de taille variable submergée d’eau salée en saison des pluies, desséchée et couverte d’efflorescences salines en saison sèche.

Chronoséquence de peuplements    chronosequence of stands
Peuplements forestiers d’âge croissant représentant l’ensemble des stades de développement d’un même peuplement. Aucun paramètre physique, biologique ou de gestion, ne doit différer entre ces peuplements excepté leur âge. Le suivi d’un peuplement pendant la durée de son développement correspond à l’approche diachronique.

CIPAN           catch crop 
Culture Intermédiaire Piège à Nitrate ; culture implantée en fin d’été après la récolte, puis incorporée au sol avant le semis de la culture suivante. Son objectif est l’absorption de l’azote minéral présent à la récolte ou issu de la minéralisation d’automne avant la lixiviation hivernale.

CIRAD 
Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement

Clitellum (Clitellum)
Bourrelet glandulaire sous forme de selle situé au premier tiers antérieur des lombriciens ; il correspond à un caractère sexuel secondaire associé au stade adulte.

CLORPT       CLORPT
Utilisé dans la littérature internationale, en référence aux travaux de Jenny (1961), pour désigner une modélisation de la distribution spatiale des sols dans l’espace fondée sur la reconnaissance des déterminants de cette distribution.

Coefficient Apparent d'Utilisation  Apparent fertilizer use ratio
Rapport entre le supplément d'élément prélevé par une culture à la suite d’un apport d'engrais, et la quantité apportée par cet engrais. Le CAU diffère du CRU (Coefficient Réel d'Utilisation), mesuré directement par des méthodes isotopiques.

Coefficient de diffusion moléculaire                               molecular diffusion coefficient

D = gDM

Coefficient de distribution (Kd)       distribution coefficient
Rapport de concentrations en phase solide et en solution. L/kg

Coefficient de partage         Partitioning coefficient
Et plus particulièrement : octanol/eau (log Kow), répartition d’un composé dans un mélange à deux phases par exemple  octanol/eau ; concentration du composé dans l’octanol divisée par la concentration dans l’eau .

Coefficient de retard            Retardation factor
Le coefficient de retard (Rf) de l’élution du polluant (il sera égal à 1 pour des produits non adsorbés), est égale au produit du coefficient d’adsorption (Kd ) par la masse volumique apparente (  r ),divisé de la teneur en eau volumique du sol (q augmenté de 1. Rf = 1 + Kd r/q

Coefficient Réel d'Utilisation Real fertilizer use ratio
Part de la quantité d'élément fertilisant apportée effectivement absorbée par une culture.

co-krigeage               Cokriging
Méthode d’interpolation par krigeage d'un ensemble de variables tenant compte de la structure spatiale des corrélations entre ces variables.

Colluvions (colluvium)
Matériaux transportés sur des distances courtes en masse ou par ruissellement diffus. Leur composition est proche des matériaux d’origine.

Combinaison  Combinaison
Unité cartographique dans laquelle sont définis divers éléments permettant de caractériser les modèles chorologiques : organisation des sols, types de sol, taille, voisinages etc.

Co-métabolisme        Co-metabolism
Mécanisme de dégradation biologique d'un composé chimique impliquant des microorganismes ne possédant pas le système enzymatique nécessaire pour utilisé ce composé comme unique source de carbone et d'énergie et nécessitant la présence d'un co-substrat pour assurer sa croissance. Dans ce cas, le composé chimique n'est que partiellement dégradé.

Comité d'ORientation pour des Pratiques agricoles respectueuses de l'ENvironnement (CORPEN)
Comité de concertation entre tous les acteurs concernés par la pollution des eaux par les nitrates, les phosphates et les produits phytosanitaires provenant des activités agricoles, on y trouve des représentants de la profession agricole, des instituts techniques, des établissements de recherche, des industriels, des ministères concernés, des agences de l'eau, des associations de protection de l'environnement, des élus, des distributeurs d'eau et des consommateurs.

Commensalisme        Commensalism

Association de deux organismes vivants qui ne bénéficie qu'à l'un d'entre eux.

Commission Communale d'Aménagement Foncier (C.C.A.F.)
Assemblée qui assume la responsabilité de la conduite des opérations d’aménagement foncier, elle est présidée par un magistrat de l'ordre judiciaire et est composée notamment du Maire de la commune, de propriétaires, d’exploitants locaux, de personnes qualifiées en matière d’environnement et de fonctionnaires.

Communauté (biologique, animale, végétale)         Community
Synonyme : biocénose (resp. zoocénose, phytocénose) Ensemble des êtres vivants (resp. animales, végétales) présentes dans un milieu (biotope) donné.  

Compactage. Compaction.
Processus de compression d’un sol humide mais non saturé, se traduisant par une réduction du volume d’air qu’il contient, une diminution de sa porosité structurale et une augmentation de sa masse volumique.

compartiments           compartments, pools
Sous-ensembles constituant le tout. Leur définition peut être soit physique (méthode de séparation ou de mesure), soit mathématique, dans le cas des modèles,.

Compétence du ruissellement Flow competence
Aptitude du ruissellement à transporter des particules solides.

Compétition               Competition
Interaction entre deux populations qui requièrent pour leur croissance des ressources limitantes qu’elles doivent partager. Ceci se traduit donc par leur croissance à un niveau suboptimal.

Compétitivité                         Competitiveness
Aptitude à la compétition. Lorsque des ressources nécessaires à la croissance de deux populations sont limitantes, la population le plus compétitive est celle qui présente le taux de croissance le plus élevé.

Complexation            Complexation

Capacité de groupements fonctionnels (-COOH, -OH, …) de constituants du sol (A.F., A.H., …) à former des complexes avec des cations.

Complexe d'altération          Weathering complex

Ensemble des minéraux secondaires (argiles, oxydes, sels, …) issus de la transformation des minéraux primaires (roches-mères).

Complexe de sphère externe (CSE)  Outer sphere complexe
Ion entouré de toutes ses molécules d’eau d’hydratation et peu mobile en raison de liaisons hydrogènes ou électrostatiques avec les sites de surface des particules. Ces ions forment une couche d’une épaisseur de 0.5 nm environ. (ne pas confondre avec CSE : capacité de stockage en eau)

Complexe de sphère interne (CSI)  Inner sphere complexe
Ion très peu mobile ayant perdu une partie de ses molécules d’eau d’hydratation et formant une liaison chimique avec les sites de surface des particules.

Comportement du sol  soil behaviour
Réaction à une action (par exemple un défrichement, une mise en culture, un labour, etc.) ou à une perturbation de son fonctionnement courant (inondation, pluie de cendres volcaniques, etc.).

Comportement spectral        Spectral behaviour
Fonction définissant la valeur de la réflectance dans les diverses bandes spectrales étudiées. On le caractérise par une courbe de réflectance.

Composés organiques volatiles (COV)        Volatile organic compounds (VOC)
Composés chimiques constitués des atomes de carbone et  d'hydrogène, éventuellement contenant des atomes de chlore ou de brome, avec une pression de vapeur supérieur à 0,13 kPa en conditions de pression et de température standard (293°K et 101 kPa). Exemples : benzène, toluène, chloroforme, trichloréthylène, ...

Compost Compost
Produit issu du procédé de compostage.

Compostage Composting
Processus de décomposition et de transformation contrôlées de produits organiques biodégradables sous l’action de populations microbiennes évoluant en milieu aérobie. Il est caractérisé par :
- une augmentation initiale, nécessaire, et transitoire de la température de la masse de produits organiques (>60°C) qui permet son hygiénisation,
- une perte de masse et de volume,
- une homogénéisation du produit,
- la transformation des matières premières organiques avec production de composés humiques selon des processus qui se produisent naturellement dans les sols (humification des résidus végétaux par exemple).

Concentration           concentration 
Paramètre permettant d’estimer le degré de minéralisation d’une solution électrolytique en rapportant la masse de matière dissoute à une unité de volume. Il s’exprime en mol·L-1, en molc·L-1 ou en g·L-1 dans le Système International (SI).

Concentration efficace ou concentration thermodynamique        efficient concentration or thermodynamic concentration 
Paramètre exprimant, pour des conditions de température et de pression atmosphérique données, l’activité d'un ion ou d’une espèce aqueuse. Il s’agit d’une analogie avec le terme général de concentration d’une solution électrolytique.

Conductivité électrique apparente (CEa)    bulk electrical conductivity (ECa
Paramètre permettant d’évaluer la capacité d’un volume de sol à conduire le courant électrique. Il intègre l’ensemble des éléments du sol qui sont susceptibles de conduire le courant électrique : les minéraux dissous, l’eau et les particules finement divisées (argile).

Conductivité électrique de la solution du sol (CEss) soil solution electrical conductivity (ECss)
Paramètre permettant d’évaluer la capacité d’une solution électrolytique à conduire le courant électrique. Il augmente lorsque la minéralisation de l’électrolyte s’élève (phase de concentration) et vice-versa  (phase de dilution).

Conductivité hydraulique, Ks (hydraulic conductivity)
A saturation, facteur de proportionnalité entre la densité de flux (ou flux par unité de surface) dans un milieu poreux et la différence de charge hydraulique appliquée à ce milieu poreux.

Confinement des sols  soil confining
Indique que les sols urbains sont enserrés progressivement dans le réseau des bâtiments urbains.

Conjugaison               Conjugaison
Établissement d’un contact direct entre deux microorganismes (un donneur et un receveur) permettant le transfert de gènes (plasmide en général) du donneur vers le receveur.

Consolidation. Consolidation.
Processus de compression du sol qui correspond à une augmentation de masse volumique dans un matériau saturé par l’expulsion de l’eau qu'il contient.

Constantes de dissociation               Dissociation constant (KA)

Rapport entre les produits des concentrations des formes dissociées (H+) et (A-) de groupements acides identiques, d'une molécule (par ex. acide organique, acide humique) et la concentration de la forme non dissocié (HA). KA = [H+] [A-] / [HA]. L'expression se fait sous forme logarithmique pKa.

Constituants réactifs reactive soil constituents
C’est l’ensemble des constituants du sol qui sont capables d’interagir avec les éléments traces, soit à travers leurs groupements fonctionnels, soit par leurs propriétés de surface.

Contamination diffuse          diffuse contamination
Contamination plus ou moins faible mais généralisée en éléments traces des sols d’une petite région à la suite de dépôts atmosphériques par exemple, ou gradient de teneurs en éléments traces observé autour des sources de contaminations ponctuelles.

Contamination du sol            Soil contamination
Apports de concentrations anormalement élevées dans un sol.

Contamination           contamination
Présence d’origine exogène d’éléments traces dans un sol, dont la teneur se rajoute aux teneurs naturelles du sol.

Contaminations ponctuelles             point source contamination
Contamination forte et locale des sols en éléments traces due à la proximité d’une source émettrice ou d’un dépôt de déchet par exemple.

Continue                    continuous
Se dit d’un phénomène ou d’une propriété susceptible de prendre une valeur différente en tout point d’un espace géographique.

Contrainte majeure  major constraint 
Contrainte dont l’effet sur une activité donnée est important et diminue fortement l’efficacité de celle-ci.

Contrainte mineure   minor constraint 
Contrainte dont l’effet sur une activité donnée  (l’épandage agricole par exemple) est sensible mais ne modifie pas fondamentalement celle-ci.

Contraste       Contrast
Rapport de la distance (mathématique) typologique des types de sols de deux sites à l'éloignement géographique de ces deux mêmes sites. Cette valeur permet de caractériser la netteté de la limite entre les deux sites.

Coprophages  Coprophagous
Désigne les animaux qui se nourrissent des excréments des animaux 

Cortex  Cortex
Couches de cellules situées entre autour du cylindre centrale des racines. Le cortex est un tissu spécialisé dans les échanges hydriques et minéraux avec le sol. Il est protégé par le rhizoderme.

Corticoles      Corticolous 
Désigne les animaux qui vivent sous les écorces en décomposition.

Couche diffuse  Diffuse ion swarm
Couche d’ions mobiles à l’interface sol - solution, compensant une partie de la charge superficielle des particules du sol, et d’une épaisseur de 1 à 10 nm selon la concentration de la solution. Ils sont entourés de toutes leurs molécules d’eau d’hydratation.

Couches octaédriques           Octahedral sheets

Couche d'octahèdres des phyllosilicates (argiles) dont le centre est le plus souvent occupé par un atome d'aluminium.

Coupe à blanc             clearcut
Méthode de récolte qui se traduit par l’enlèvement simultané de tous les arbres du peuplement d’une parcelle forestière. Le jardinage est la méthode opposée qui consiste à ne jamais dégarnir le sol en récoltant des individus isolés : cette dernière pratique est en vigueur dans les sites de montagne ou les risques d’érosion physique sont élevés.

Couverts végétaux en C3 et en C4             C3 and C4 vegetation covers
La mesure de la composition isotopique de la matière organique des sols permet de retrouver le paysage végétal à l’origine de celle-ci. Un δ13C mesuré de – 13 ‰ correspond à un paysage de savane en majorité constitué de plantes C4 et un δ13C de – 27 ‰ à un forêt formée de plantes C3.

Cristallinité    Cristallinity

Degré de pureté et régularité de l'organisation cristalline de minéraux.

Croûtes sédimentaires  Sedimentary crusts
Croûtes formées dans les dépression de la surface du sol par le dépôt des particules dans les flaques et les chemins de circulation de l’eau de ruissellement.

Croûtes structurales Structural crusts
Croûtes formées à la surface du sol suite à la désagrégation et au splash sous l’action des pluies.

Crue   Flood 
Gonflement brusque de l’hydrogramme dû à l’augmentation du débit d’une rivière.

Cultivar                      Cultivar
Variété obtenue par sélection au cours de cultures successives.

Culture itinérante     Shifting cultivation
Système de culture dans lequel on défriche un champ, on le cultive quelques années, puis on l’abandonne à la jachère. La culture itinérante est un système performant, mais qui exige de grandes surface de jachère non cultivée.

Curie, Ci        Curie
Ancienne unité de radioactivité, 1Ci=37 GBq ; elle correspond à  l'activité contenu dans 1 g de radium 226

Cyanophycées cyanophycae

Algues procaryotes de couleur brun vert, parfois rouge, unicellulaire ou coloniale, parfois fixatrice d’azote ou sécrétrice de toxines

Cycle pédologique     pedological cycle
Un tel cycle est caractérisée par une organisation hiérarchique de deux ensembles de traits pédologiques et éventuellement d’autres attributs de même nature séparés par un autre ensemble de nature différente. Un sol caractérisé par un tel cycle est déclaré monophasé, si deux cycles sont identifiables, il est bicyclique, et si les attributs de plusieurs cycles sont présents, le sol est dit polycyclique

Cytokinine     cytokinin
Hormone  végétale, régulateur de croissance.

Danger           danger
Le danger est assimilé ici à la teneur totale en élément traces dans le sol. Il ne préjuge en rien du risque.

DBO5             BOD5
Demande biologique en oxygène sur 5 jours (mesure de la teneur en matière organique dégradable)

Débit de pointe          peak flow
Débit maximal instantané d'un hydrogramme donné (GIH)

Débit de projet          Design water flow
Débit maximal instantané adopté pour la conception d'un ouvrage hydraulique ou de travaux de régularisation.

Déchet Waste
Tout résidu d’un processus de production, de transformation ou d’utilisation, toute substance, matériau, produit, ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que le détenteur destine à l’abandon (Code de l’environnement)

Déchets municipaux Municipal wastes
Ensemble des déchets dont l’élimination relève de la compétence des communes. Ils incluent les ordures ménagères, les déchets encombrants des ménages, les déchets dangereux des ménages, les déchets du nettoiement, les déchets de l’assainissement collectif, les déchets verts des collectivités locales

Déchets ultimes Ultimate wastes
Déchets qui ne sont plus susceptibles d’être traités dans les conditions techniques et économiques du moment

déciSiemens par mètre (dS·m-1) (deciSiemens per meter
Unité de mesure de la conductivité électrique d’un électrolyte ou d’un sol dans le Système International (SI).

Défoncement
L'ensemble des travaux mécaniques visant à travailler le sol en profondeur, avant la plantation de la vigne.

dégradabilité  Degradability 
Capacité d’un composé organique, ici un HAP, à être dégradé ou transformé. Lorsqu’elle est complète, la dégradation conduit à la formation de CO2 et H2O.

Demi-somme des concentrations ioniques totales (C) 
C=1/2Sci avec ci (concentration de l’ion i) et C en mmolc·L-1

demi-vie         half life
Temps nécessaire pour une destruction de la moitié du stock de C. Dans le cas d'une cinétique exponentielle :

Densité apparente, Vb           bulk volume
Rapport entre la masse d’un volume de sol séché à 105°C et la masse d’un même volume d’eau pris dans les conditions standard. Le volume d’eau correspond au volume total de sol considéré, c’est-à-dire à la somme des volumes occupés par les phases liquide, solide et gazeuse.

Densité de charge     Charge density
Charge électrique surfacique, ou massique des constituants du sol.

Dérayure        Dead Furrow
Espace libre qui sépare deux planches de labour. Par extension, ce terme désigne le dernier sillon creusé lors d'un labour qui, n'étant pas encore recouvert, constitue un chemin de circulation des eaux superficielles.

dérépression   Derepression
Une enzyme de dégradation peut être présente mais son activité dépendante de la concentration en substrat (ici le HAP). Lorsque la concentration du substrat est faible l'activité de l'enzyme est réprimée, lorsque celle-ci augmente l'enzyme est activée. On écrit que son activité est déréprimée.

Désagrégation Breakdown, Disaggregation
Processus de fragmentation du sol qui se fait par différents mécanismes et qui affecte différents niveaux de la structure du sol depuis les interactions des particules d'argile jusqu'aux mottes de terre. Les principaux mécanismes de désagrégation sont la dispersion physico-chimique, l'éclatement par piégeage d'air, la fissuration gonflement/retrait et la désagrégation mécanique par impact des gouttes. La sensibilité des sols à la désagrégation est fonction de leurs caractéristiques physico-chimiques, et en particulier de leur teneur en argile, en matière organique, en oxydes de fer et en cations dispersants.

Désertification           Desertification          
Le terme désertification désigne la dégradation des terres dans les zones arides, semi-arides et sub-humides sèches par suite de divers facteurs, parmi lesquels les variations climatiques et les activités humaines (PNUE, 1992).

Désorbé (de désorption)       Desorbed (from desorption)
Processus inverse de l’adsorption. L’adsorption correspond à une interaction au travers de liaisons plus ou moins fortes (processus de sphère interne ou externe) entre un ion ou une molécule et une surface solide (exemple : une argile, un oxyde métallique ou la matière organique particulaire du sol). La désorption met en jeu la rupture de ces liaisons entre ion ou molécule et surface adsorbante. L’ion ou la molécule sont ainsi désorbés et rejoignent la phase liquide (solution du sol).

désorption                  Desorption
Processus qui conduit à la libération en solution d’un composé adsorbé.

Désorption     Desorption
Phénomène inverse de l’adsorption supposant le passage dans une phase fluide (liquide ou gaz) des molécules initialement adsorbées au niveau de l’interface.

Détention superficielle         soil surface detention
Capacité de la surface du sol à stocker l’eau. Celle-ci est principalement dépendante de la rugosité de cette surface.

Détention superficielle         Depressional storage
Voir rétention en eau à la surface.

Déterminisme            Determinism
Postulat des sciences de la nature selon lequel les faits sont réglés par des lois nécessaires et universelles.

Détoxification                        Detoxification
Mécanisme isolé ou ensemble de mécanismes conduisant à la réduction ou à l'élimination du caractère toxique d'un contaminant.

Discret           Discrete
Se dit des phénomènes discontinus composés d’éléments distincts séparés par des limites.

Dispersabilité             Dispersability

Capacité de constituants colloïdaux (argiles, composés humiques, bactéries) à former des suspensions (e.g. argiles, bactéries) ou des solutions (acides humiques) stables.

Dispersion                  Dispersion

Formation de suspension ou de solution stables par des composés colloïdaux du sol.

Disponibilité   Availability
Capacité d'un élément  dans le sol à être transféré d'un compartiment à un autre.

Dissipation     Dissipation
Ensemble de phénomènes provoquant la disparition d'une molécule, sans préjuger de la nature des phénomènes. Au cours d'expériences de laboratoire, par exemple, lors d'incubations, la dissipation est fondamentalement due à des phénomènes de dégradation et à des phénomènes de rétention non réversible, en particulier, à la formation de résidus liés. En conditions de plein champ, les phénomènes responsables de la dissipation sont entre autres, la dégradation biologique et abiotique, la vaporisation, la lixiviation, les pertes par ruissellement, ...

Diversité spécifique. Specific diversity
Indice caractérisant l’abondance des espèces présentes dans un biotope.

Document Technique Unifié (D.T.U.)
Document rassemblant les règles techniques relatives à l'exécution des travaux de bâtiment (identification des produits, mise en œuvre, dimensionnement, etc.).

Drainage agricole      Agricultural drainage
Ensemble des travaux d'aménagement hydro-agricole effectués au niveau de la parcelle, pour supprimer les excès d'eau (voir assainissement agricole).

Drainage interne       Internal drainage
Capacité d'un sol à éliminer l'excès d'eau présente en son sein. Il est associé aux signes d’hydromorphie et à la qualité de l’aération du sol détectable sur un solum.

Drilosphère    Vermisphere Drilosphere
Sphère d’influence du sol liée aux activités de bioturbation des lombriciens.

Drone                         Drone
Engin volant piloté automatiquement du sol. Lorsqu’ils sont équipés de capteurs numériques radiométriques ou photographiques, ils permettent d’obtenir des données de télédétection sur des champs relativement réduits mais avec de grandes résolutions.

Durabilité                   sustainablity
Maintien dans le temps de toutes les fonctions du sol ou de l’écosystème par une gestion appropriée.

Durée caractéristique de crue         Period with the discharge over half the peak flow
Durée pendant laquelle le débit dépasse la moitié du débit de pointe

Dust Bowl      dust bowl
tempête de sable

Eaux utiles
Eaux souterraines ou de surface constituant une ressource utilisable.

Échange (Exchange)

Remplacement d'un ion par un autre ion à la surface d'argiles, de bactéries ou sur des composés humiques.

Échelle Scale
Rapport d'une distance sur la carte (le représenté) à la même distance sur le terrain (le représentant). Classiquement en pédologie, on désigne les échelles selon trois classes : grandes (du 1/5 000 au 1/25 000), moyennes (du 1/50 000 au 1/250 000) et petites (1/500 000, 1/1 000 000 et au delà).

Écoconditionnelle  (cross-compliance requirement)
Conditions à remplir par exemple pour avoir une subvention (cas de la réforme de la politique agricole commune).

Écoulement darcien              Darcian flow
Écoulement qui peut être décrit par la loi de Darcy.

Écoulement hortonien          Hortonian flow
voir ruissellement sensu stricto.

Écoulement préférentiel darcien     Darcian preferential flow
Écoulement darcien où la vitesse de l'eau dans un nombre restreint de pores est importante.

Écoulement préférentiel non darcien Non darcian preferential flow
Écoulement dans une fraction grossière de la porosité indépendamment du champ de potentiel de l’eau du sol.

Ectendomycorhizes              Ectendomycorrhizae
Type de mycorhize procédant à la fois des ectomycorhizes (formation d’un manteau fongique) et des endomycorhizes (développement d’haustoria endocellulaires en peletons).

Ectomycorhizes                    Ectomycorrhizae
Association stable et à bénéfice mutuel entre un champignon et la racine où les hyphes fongiques se développent à la surface des racines (manteau) et entre les cellules corticales (réseau de Hartig).

Ectomycorhizienne (symbiose)  Ectomycorrhizal (symbiosis) 
Symbiose entre une racine et un champignon dans laquelle les hyphes fongiques pénètrent profondément dans le tissu racinaire sans toutefois pénétrer les cellules du cortex de la plante-hôte.

EDTA EDTA
Ethylene-Diamine-Tetra-Acetic Acid : agent chélateur servant d’extractif pour certains éléments.

Eémien  Eemian
Stade du Pléistocène de la chronologie de l’Europe du Nord, désignant le dernier interglaciaire, équivalent au Riss-Würm de la chronologie alpine.

Effet de serre            green house effect
Comportement de l’atmosphère analogue à une serre. Il désigne le phénomène physique suivant : une partie du rayonnement infrarouge thermique émis par la Terre est piégée dans la troposphère et renvoyée à la surface de la Terre induisant son réchauffement. Ce phénomène est, à la base, naturel. Cela se traduit par une élévation de température. Les principaux gaz à effet de serre sont H2O, CO2, N2O ; CH4

Effet rhizosphère  Rhizosphere effect
Stimulation de la croissance et de l'activité des communautés microbiennes autour des racines.

Efficience ou efficacité symbiotique                       Efficiency or symbiotic efficiency
L’efficience ou l’efficacité symbiotique représente l’aptitude des souches à fixer l’azote atmosphérique dans les nodosités de leurs plante-hôtes.

Efflux racinaire         root efflux
Flux de composés allant de la racine vers le milieu extérieur

Eh       Eh

Potentiel d'oxydo-réduction exprimant en volts la valeur de la différence de potentiel d'une demi-réaction d'oxydo-réduction (e.g. Fe2+ Fe3+).

Electrophorèse  Electrophoresis
Méthode de séparation de solutés ou molécules fondée sur une migration différentielle des substances en fonction de leur masse ou de leur charge. Séparation des macromolécules selon leur taille et leur charge sous l'effet d'un champ électrique.

Élément de pédopaysage                 soilscape element
Entité
correspondant à  une ou plusieurs unités typologiques de sol connexes spatialement, et dont l'organisation spatiale est simple (par exemple, une séquence).

Élément fertilisant    Fertilizer nutrient
Élément nutritif apporté par la fertilisation.

Élément nutritif           Nutrient
Élément minéral dont une plante doit disposer pour pouvoir se développer et croître normalement.

Éléments en trace (ET)        trace elements
Ils sont  encore appelés éléments traces et sont définis par rapport à leur abondance naturelle. Ainsi, les éléments en traces sont ceux dont la teneur dans la croûte terrestre est inférieure à 0,1 %.

Éléments majeurs     major elements
Au nombre de douze (O, Si, Al, Fe, Ca, Na, K, Mg, Ti, H, P et Mn), ils constituent ensemble plus de 99 % de la masse de la croûte terrestre.

Éléments sapides du raisin               Pleasantly flavoured elements of the berry
Eléments conférant sa flaveur au vin, détectables par l’analyse sensorielle.

Eléments traces  (ET) Trace elements 
Les éléments traces sont ceux dont la teneur dans la croûte terrestre est inférieure à 0,1 %. Ceux-ci peuvent être des métaux (par exemple Cd, Cu, Cr, Ni, Pb), des métalloïdes ou semi-métaux (par exemple B, Se, As) ou des non-métaux (comme N, F, Cl ou Br). On compte également parmi eux des éléments comportant des isotopes radioactifs d’origine naturelle (par exemple U, Th, Ra, Ac).

Élu-illuviation (elu-illiviation) 

Cf.  lessivage

Empreinte du terroir            terroir mark
Eléments ou substances, dont la présence dans le vin témoigne d’une origine liée au sol ou au substrat.

Encéphalopathie spongiforme 
Affection caractérisée par une très longue période d’incubation et des troubles nerveux liés à une dégénérescence du système nerveux central, évoluant sans rémission vers la mort.

Endogées (Endogeic)
Espèces colonisant préférentiellement les horizons organo-minéraux, voire minéraux. Pour s’adapter à ce milieu peu poreux et moins riche en ressources trophiques (matières organiques), elles peuvent se mettre en diapause lors des évènements climatiques défavorables.

Endomycorhizes                    Endomycorrhizae
Association stable et à bénéfice mutuel entre un champignon et la racine où les hyphes fongiques se développent entre et au sein des cellules corticales de la racine à l’intérieur desquelles elles forment des haustoria endocellulaires (arbuscules, pelotons).

Endomycorhizienne (symbiose)  Endomycorrhizal (symbiosis) 
Symbiose entre une racine et un champignon dans laquelle les hyphes fongiques pénètrent les cellules du cortex de la plante-hôte et y forment des "arbuscules", sortes de suçoirs intracellulaires.

Endoréique (endoreic)
Une région est endoréique lorsque l’écoulement des eaux vers la mer est faible. L’état d’endoréisme suppose généralement un climat contrasté (sec et humide) avec une composante évapotranspiratoire dominante. Il peut s’agir d'une dépression fermée de taille variable submergée d’eau salée en saison des pluies, desséchée et couverte d’efflorescences salines en saison sèche. Elle prend alors le nom de Sebkha (mot arabe) ou de Chott (mot arabe) en Afrique du Nord ; de Takyr (mot vernaculaire) en Asie centrale ; de Playa (mot espagnol) en Amérique du Nord ; de Salar (mot espagnol) en Amérique du Sud.

Énergies fossiles
Énergies utilisant du carbone fossile (pétrole, charbon..) non renouvelable (sauf durant les temps géologiques)

Engrais Fertilizer
Produit destiné à apporter des éléments nutritifs à des plantes cultivées.

Enterobactéries                    Enterobacteria
Bactéries à Gram négatif non sporulantes, anaérobies facultatives, localisées dans le tube digestif des animaux et de l’homme mais aussi sur des plantes, indicatrices de contamination fécale des sols et des eaux.

Entreprises de l’aval            agro-food firms 
Entreprises de collecte, transformation ou distribution des produits agricoles.

Environnement sol                Soil environment
Il représente, ici, l’ensemble des caractéristiques biotiques et abiotiques du sol étudié.

Enzyme de restriction  Restriction enzyme
Enzyme capable de reconnaître une séquence spécifique d'ADN double brin et de la couper à un niveau spécifique, dit site de reconnaissance.

Épandage souterrain des eaux usées
Utilisation du sol comme système épurateur et système d'infiltration pour traiter les eaux usées domestiques en assainissement autonome.

épigées  (Epigeic)
Espèces présentes à la surface du sol, dans différentes matières organiques en cours de décomposition mais aussi dans les horizons organiques.

EqCaO (Equivalent chaux) Lime equivalent
Teneur en CaO d'un amendement basique, déterminée comme si tout le carbonate était sous forme de carbonate de calcium, ensuite converti en chaux. Il vaut mieux utiliser la notion de valeur neutralisante, correspondant à la quantité de chaux qui a le même effet sur le pH du sol que 100 kg de l'amendement considéré.

Equation de Richards (Richards’ equation)
 Equation générale de l’écoulement en milieu non saturé.

Érodibilité  Erodibility
C’est est une mesure de la facilité avec laquelle le sol est érodé qui est liée à la sensibilité des sols ou des matériaux superficiels à être emportés par le ruissellement. Cette sensibilité est très liée à la stabilité structurale, mais elle dépend aussi de l'état physique de la surface : tassement, travail du sol, battance, etc.

Érosion concentrée Linear Erosion, Rill Erosion
Érosion pour laquelle les transports, s'ils sont liés à l'eau, se font  de façon localisée, dans des rigoles ou des chenaux.

Érosion diffuse Sheet Erosion, Interrill Erosion
Érosion pour laquelle les transports, s'ils sont liés à l'eau, se font  sous forme d'une lame d'eau répartie de façon quasi- uniforme à la surface du sol.

Érosion Erosion
Processus de détachement et de transport de matières solides. Le terme désigne aussi le bilan d'exportation de matière par unité de surface.

Érosion régressive Headward Erosion
Érosion concentrée qui démarre de l’aval à partir d’un point de rupture de la topographie mettant à nu un horizon de sol sous-jacent plus fragile que la surface.

Érosivité de la pluie Rainfall Erosivity
Aptitude de la pluie à provoquer les phénomènes d'érosion.

Erreur moyenne de prédiction  Mean prediction error
Moyenne arithmétique des écarts entre une valeur prédite et une valeur observée.

Erreur quadratique moyenne (EQM)  Mean-square error
Racine carré de la moyenne arithmétique des carrés de toutes les erreurs.

Espace interfoliaire Interlayer space

Espace entre deux feuillets d'argiles (phyllosilicates).

Espèces géobiontes   Geobiontic species)
Espèces passant toute leur existence dans la couverture pédologique (les protozoaires, les nématodes, les microarthropodes, les lombriciens, etc..).  Elles participent au fonctionnement biologique du sol.

Essartage       harvesting the understorey vegetation
Récolte du sous-bois

État d’équilibre         steady state
Degré d’évolution avancé d’un sol à partir duquel il est supposé ne plus évoluer, restant en équilibre avec les conditions du milieu naturel

État de surface du sol           soil state surface
Composition et organisation de la surface du sol à un moment donné

Etat énergétique (water potential)
Il est défini par le potentiel de l’eau (cf. potentiel de l’eau).

Étude d'impact
Étude scientifique et technique qui doit permettre d’estimer les conséquences probables des modifications apportées aux milieux physique et humain lors de la réalisation d’un ouvrage, d’aménagements, de travaux importants.

Eutrophe                                eutrophic
Qualifie un milieu dans lequel les éléments nutritifs (azote, phosphore essentiellement) sont en excès par rapport aux besoins des végétaux. pH> 6. Histosol dont la production primaire de biomasse est forte. Ce milieu est imparfaitement révélé par un pH> 6,5 (Référentiel Pédologique, 1995)

Évaluation des terres                       Land Evaluation
L’évaluation des terres consiste à hiérarchiser leur aptitude à un usage donné. Elle peut donc varier suivant l’usage qui est envisagé.

Évapotranspiration potentielle Potential EvapoTranspiration
Quantité maximale d'eau susceptible d'être évaporée sous un climat donné par un couvert végétal continu bien alimenté en eau. Elle comprend donc l'évaporation du sol et la transpiration de la végétation d'une région donnée pendant le temps considéré. Elle s'exprime en hauteur d'eau. (GIH)

Évapotranspiration réelle     Actual EvapoTranspiration
Quantité totale d'eau qui s'évapore du sol et des plantes lorsque le sol est à son taux d'humidité naturel (GIH).

Évènements abrupts abrupt events
L’étude des carottes glaciaires et océaniques a mis en évidence des changements très rapides (en quelques années) des températures (jusqu’à 10°C de variation de la moyenne annuelle), des précipitations, etc. Les événements de Heinrich en sont un exemple

Évènements de Heinrich      Heinrich events
Ils ont été identifiés dans l‘ Atlantique Nord sous la forme de lits sédimentaires grossiers apportés par des icebergs détachés du grand inlandsis nord-américain à plusieurs reprises pendant le dernier cycle glaciaire au cours de gigantesques débâcles

Exchangeable Sodium Percentage              ESP taux de sodium échangeable
Paramètre permettant d’estimer le degré de saturation du complexe d’échange cationique (CEC) en ions sodium
ESP = Na+/CEC (%) = 100 / (1 +(1/(0,0147 SAR – 0,0126)))

Exfiltration    Exfiltration
Mouvement de l’eau d’un sol saturé à travers la surface du sol, sous l’effet du gradient hydraulique.

Exomolécules complexantes exo- ligands
Molécules organiques excrétées par les micro-organismes et ayant des propriétés de complexation vis-à-vis des éléments traces.

Exposition externe    external radiation
Radiation reçue d'une source à l'extérieur d'un corps

Exposition interne     internal radiation
Radiation provenant d'une source à l'intérieur du corps

Extériorisation des fonctions environnementales         exteriorization of the environmental functions  
Une fonction environnementale de l’espace agricole se définit par la relation entre un système de culture en interaction avec le climat et le sol et ses impacts environnementaux. Les impacts environnementaux effectivement observés sont l’extériorisation de la fonction environnementale ; ils dépendent de la variabilité interannuelle du climat. 

Facteur d’émanation (E) du matériau         Emanation factor
Rapport du nombre d’atomes de radon parvenant dans les pores par unité de volume et de temps, sur le nombre total d’atomes de radon formés par unité de volume et de temps.      

Facteur de transfert, FT      transfer factor
Rapport de concentration dans les plantes ou l'organe cible et la teneur dans le sol.

Fagne, faigne, feigne (germanique fangi)

Terme ancien, souvent présent dans la toponymie, désignant un marais dans de nombreuses régions, surtout au Nord et à l’Est (« Les Hautes Fagnes » en Ardennes, la « Rouge Faigne » dans les Vosges…).

Fermentaires             Fermentative

Microorganismes utilisant des composés organiques comme accepteur d'électron. A distinguer de la respiration aérobie qui utilise l'oxygène comme accepteur d'électrons et de la respiration anaérobie qui utilise des accepteurs d'électrons minéraux autres que l'oxygène.

Ferrallitisation           ferrallitisation
Désigne l’ensemble des processus d’altération suivants : allitisation, monosiallitisation, mais aussi ségrégation des oxyhydroxides de fer par engorgement réducteur et oxydation ultérieure.

Ferralsols       ferrasols
Sols très évolués, à kaolinite, ne renfermant pas de minéraux altérables en quantité significative, à faible saturation en cations, sans horizon argilique.

Ferrihydrite
Oxyde de fer ne possédant qu'une ébauche de structure cristalline - 5Fe2O3 9H2O

Fertilisation Fertilization
Gestion des apports d'engrais et d'amendements.

Fertilité          Soil fertility
C’est l’aptitude d’une terre, d’un champ ou d’une région à produire des récoltes. Elle dépend du climat, du sol et des techniques appliquées. L’investissement dans des améliorations foncières, par exemple l’irrigation, permet d’améliorer la fertilité

Fertilité biologique
Aptitude d’un sol à fournir naturellement , par les cycles biologiques les éléments fertilisants pour la croissance des végétaux.

Figure                         features 

Synonyme de traits.

Figure d’érosion        erosion features
Trace d’une érosion dans un sol, par exemple une troncature.

Figure de cryoturbation        cryogenic feature
Traits et organisations dus à la transformation de l’eau en glace dans le sol.

Figure de sédimentation       sedimentary feature
Traits et organisations résultant d’un dépôt de matériaux, soit de décantation à partir d’eaux de surface, soit apportés par le  vent.

Figure de ségrégation           segregation feature
Figure due à une séparation et une concentration d’une classe granulométrique à l’intérieur du sol (ségrégation physique) ou d’un élément (ségrégation chimique).

Filière d'assainissement autonome
Dispositif et technique d'assainissement autonome définis par la réglementation.

Fimique          fimic
Horizon de surface, très épais, très humifère, dont la teneur en éléments nutritifs est très élevée, notamment en P205 (Référentiel Pédologique).

Fixation de N2                   Biological N2 fixation
Il s’agit de la fixation biologique de N2 ; celle-ci est évaluée quantitativement soit en pourcentage de N total de la plante, soit en kg N·ha-1 dans la plante. Pour estimer l’impact de la fixation de N2 sur la fertilité azotée du sol, il importe de prendre en compte les parties aériennes et la biomasse racinaire (cette dernière étant difficile à estimer) et dans les parties aérienne de mesurer la part qui est recyclé dans la parcelle (généralement les pailles). On distingue trois groupes de systèmes fixateurs de N2 : 1) les symbioses obligatoires : symbiose entre les légumineuses et les Rhizobium ; symbiose entre les non légumineuses et les actinomycètes ; 2) les symbioses associatives, par exemple association entre graminées et bactéries fixatrices de N2 dans la rhizosphère ; 3) les organismes libres, par exemple Azotobacter.

Flaquage        puddling
Fraction de l’eau de pluie qui ne s’infiltre pas et s’accumule en surface.

Floculation     Floculation

Agglomération ou coagulation de particules individuelles en suspension dans l'eau et qui forment des agrégats visibles.

Floculés-condensés    Floculated-aggregated

Etat de particules qui ont floculé et se sont agrégées pour former des agrégats visibles.

Flux de masse ou flux convectif        Mass-flow
Flux de soluté accompagnant les flux d’eau dans le sol. La transpiration des plantes induit ainsi un transfert d’eau vers la surface des racines. Le flux d’eau correspondant, multiplié par la concentration du soluté dans la solution du sol permet de déduire le flux de masse de ce soluté ainsi transféré vers la surface des racines.

Flux d'eau  mass-flow
Flux d'eau à l'origine du déplacement passif des solutés dissous.

Fonction de pédotransfert (pedotransfert function
Elle constitue un moyen d’établir un lien entre ce qui est disponible dans les bases de données (ce que l’on a) et les données nécessaires pour les modèles décrivant le fonctionnement des sols (ce dont on a besoin).

Fonction de transfert            Transfer function
Relation statistique entre une propriété des sols et un ensemble de descripteurs facilement accessibles lors des opérations d'inventaire.

Fonctions environnementales de l’espace agricole            farmland environmental functions  
L’espace agricole assure une fonction de production déterminée par les systèmes de culture qui y sont pratiqués, en interaction avec le climat et le sol ; la succession des états du sol et du peuplement végétal liés à cette production ont d’autres effets qui définissent des fonctions environnementales : protection des ressources naturelles contre les pollutions, protection contre l’érosion et le ruissellement, maintien de la biodiversité, production de paysages.

Fonctions environnementales (environmental functions)
Fonctions visant en particulier la préservation de l’environnement : de la qualité des sols, de l’eau , de l’air, de la biodiversité, des paysages.

Fond géochimique      geochemical background
Teneur en élément trace de la roche mère.

Fond pédogéochimique naturel (FPGN)      natural background
Concentration naturelle d’un élément majeur ou trace dans un sol, résultant des évolutions géologiques et pédologiques en dehors de tout apport d’origine humaine.

Fongistase                  Fungistasis
Inhibition de la croissance fongique provoquée par des conditions physiques et chimiques défavorables (sécheresse, compétition trophique, antibiose).

Forçage radiatif        Radiative forcing
Expression scientifique de l’effet de serre, exprimé en W·m-2

Force de dispersion de London        London dispersion force
Interaction entre molécules non polaires résultant de l'induction mutuelle des dipôles instantanés provoquant des interactions électrostatiques entre les deux molécules.

Force de van der Waals        van der Waals force
Forces universelles très faibles résultant de l'attraction électrostatique des noyaux d'une molécule vis-à-vis des électrons d'une autre.

Force d'un acide Acid strenth
Indication qualitative de l'aptitude d'un acide à donner H+ .

Force ionique (I ionic strength
I=1/2Smizi2 avec mi (concentration de l'ion i de valence zi) et C en mol·L-1

Formalisme de type Michaelis-Menten       Michaelis-Menten formalism
Formalisme développé initialement pour décrire les cinétiques enzymatiques se caractérisant par un phénomène de saturation : appliqué à l’absorption de nutriment, ce formalisme rend compte du fait que, lorsque la concentration du nutriment augmente, le flux d’absorption augmente et tend asymptotiquement vers un flux maximal (saturation des systèmes d’absorption, c’est à dire des transporteurs et canaux ioniques).

Formulation               Formulation
Elle correspond à l’ensemble des procédés qui contribuent à la stabilité de l’inoculum microbien pendant le stockage, sa facilité de préparation et d’application avec le matériel standard dont dispose l’agriculteur.

Fouisseurs      Burrowers
Espèces qui creusent essentiellement avec leurs pattes, modifiées ou non (exemple : courtilière,...). 
Fragmenteurs            Fragmenters
Espèces qui broient les matières organiques mortes.

Fourrière
Zone en bordure de parcelle que l'agriculteur utilise pour effectuer ses demi-tours, et qui est travaillée perpendiculairement au sens principal de travail du sol.

Fumure d'entretien  Maintenance application
Apport d'engrais phosphaté ou potassique destiné à compenser les pertes de P ou K d'une parcelle, liées notamment aux exportations par les récoltes.

Gaz à effet de serre (GES)  Greenhouse gas (GHG)
Composé gazeux capable d’absorber le rayonnement infrarouge thermique. Les GES (CO2, H2O, O3, N2O, CH4, CFC, …) contribuent à la régulation du climat à la surface de la Terre. L’activité humaine conduit à la libération dans la troposphère de GES à l’origine de l’effet de serre additionnel. Chaque GES présente des capacités propres vis à vis de l’effet de serre déterminées entre autre par son spectre d’absorption dans l’infrarouge et sa durée de vie dans l’atmosphère.

Génome  Genome
Ensemble des gènes d'un être vivant.

Géophiles actifs Active geophilous
Espèces passant une majeure partie de leur vie dans la couverture pédologique, telles que par exemple les larves de diptères et de coléoptères. Ils participent au fonctionnement biologique du sol.

Géophiles inactifs      Inactive geophilous
Espèces utilisant la couverture pédologique uniquement comme un refuge au cours des aléas climatiques secs ou froids ou pour s’y nymphoser : ces espèces ne modifiant que très peu le fonctionnement de la couverture pédologique.

Géoréférencement                Georeferencing
Action qui consiste à relier un objet et les données qui y sont associées à sa position dans l’espace par rapport à un système de coordonnées géographiques.

Géostatistique           Geostatistics
Branche des statistiques qui s’intéresse à l’étude de processus qui se déploient de façon continue dans l’espace géographique.

Gestion environnementale de l’exploitation agricole        farm environmental management 
Gestion de la fonction de production dans l’exploitation agricole en tenant compte des fonctions environnementales liées à cette production et en intégrant les impacts écologiques dans le raisonnement des pratiques techniques.

Gibberelline   giberellin
Hormone  végétale, régulateur de croissance.

Gibbsite         Gibbsite
Al(OH)3 , représentant le plus fréquent des oxydes d'aluminium.

Glauconie        Glauconite
Minéral vert ferrifère proche de l'illite exclusivement formé en milieu marin peu profond.

Glossique Glossic
Solum dans lequel la transition entre les horizons E et BT (E et FS, E et S ou encore A et S) prend une forme de langue. La limites entre les deux horizons présente aire d’échange très importante.

Glycine
Acide aminé.

Glyphosate 
Produit employé comme herbicide non sélectif.

Gnotobiotique                       Gnotobiotic
Culture ou environnement présentant uniquement des formes définies de vie.

Goethite         Goethite
Oxyde de fer ubiquiste, largement responsable de la couleur brune des sols. Il s’agit, au sein de la famille des oxydes de fer, en toute rigueur, d’un oxyhydroxyde de fer (α FeOOH).

Grain
Plus petite surface élémentaire pouvant être représentée à une échelle donnée sur une carte.

Grave gravels
Matériaux graveleux avec des graviers propres.

Graviers gravels
Éléments grossiers dont la taille est comprise entre 2 mm et 2 cm.

Gray, Gy        Gray
Dose absorbé, énergie absorbé (J) par kg.    

Groupements silanol
 (≡Si-OH)

H3O+                        H3O+
Ion hydronium, forme solvatée que prend spontanément l’ion hydrogène, c’est à dire un proton (H+) dans l’eau (H2O).

Halloysite
Minéral argileux qui diffère de la kaolinite par la présence d'une couche d'eau dans l'espace interfoliaire. La distance interfoliaire est alors de 1nm (10Å).

Haustoria endocellulaires                Endocellular Haustoria
Structures endocellulaires des champignons mycorhizogènes en forme d’arbuscules ou de pelotons et lieux d’échanges de nutriments avec la plante hôte.

Hématite
Oxyde de fer de formule : α Fe2O

Hétérotrophe                         Heterotrophic
Organisme dont la croissance et la reproduction nécessitent la présence de composés organiques comme sources de carbone et d’énergie.

hétérotrophe  heterotrophic
Un organisme hétérotrophe doit trouver dans le milieu extérieur les substances organiques qui lui sont nécessaires.

Hétérotrophes (heterotrophs)

Organismes utilisant des composés organiques comme source de carbone cellulaire.

Hiérarchie des caractères de la mémoire du sol (hierarchy of characters of soil memory)
Organisation de l’ensemble ou d’une partie de ces caractères les uns par rapport aux autres, par rapport à la  porosité structurale et de leur position dans le solum par rapport à la surface du sol. Cette hiérarchie permet de séquencer la genèse des sols en phase et en cycle.

Holocène        Holocene
Étage le plus récent du Quaternaire (de 0 à 10 000 ans).

Holorganique             holorganic
Qualifie un horizon entièrement constitué de matière organique (Horizons O et H). Il a plus de 30g/100g de carbone organique (méthode Anne).

Horizon OL   OL horizon
Horizon constitué de débris foliaires et ligneux reconnaissables à l’œil nu, plus ou moins fragmentés et un peu transformée. Il ne contient pas de matière organique fine.

Hortique  hortic
Solum ayant reçu des amendements organiques et minéraux intenses et anciens dans les jardins maraîchers, familiaux et d’agrément.

Humine           Humine

Matières organiques des sols insolubles dans les solutions alcalines et les solutions acides.

Hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) Polycyclic aromatic hydrocarbons (PAH)
Composés chimiques constitués d'atomes de carbone et d'hydrogène résultant de la fusion de plusieurs cycles aromatiques.

Hydrogramme           Hydrograph
Expression ou représentation, graphique ou non, de la variation des débits en fonction du temps.

Hydrolyse acide ou alcaline (Acid or Alkaline hydrolysis)

Dissolution chimique dans des solutions alcalines ou acides, le plus souvent à chaud pour obtenir et identifier des molécules plus simples constitutives de composés organiques ou organo-minéraux des sols.

Hydromorphe hydromorphic 
Qui présente des signes d’engorgement par l’eau. Les horizons hydromorphes présentent une coloration particulière liée à des conditions réductrices permanentes – caractère réductique -(gris bleuâtre/gris verdâtre) ou temporaires – caractère rédoxique - (taches rouilles et blanchâtres).

Hydromorphie           hydromorphy
Traits et organisations, les uns d’appauvrissement en oxyhydroxydes de fer et dans une faible mesure de manganèse et les autres de ségrégations de ces éléments, résultant d’un engorgement réducteur du sol, suivi ou non d’une oxydation.

Hydroxydes   Hydroxides

Composés minéraux associant un cation et selon la valence du cation un ou plusieurs groupements (OH) (hydroxyle) (e.g. Fe(OH)3, Al(OH)3 mais aussi NaOH).

Hypoxie          hypoxy
État et fonctionnement d'un sol en présence d'une faible ou intermittente quantité d'oxygène.

Hystérésis      hysteresis

propriété d’un système dont l’état à un instant donné dépend de son évolution antérieure et pas seulement des variables externes

Illite    Illite

Minéral argileux micacé commun de nombreux sols.

Illuviation d’argile clay illuviation

Synonyme d’argilluviation.

Immobilisation           Immobilisation
Ensemble de phénomènes physiques, chimiques ou biologiques provoquant une perte de mobilité d'un composé chimique avec son association à une phase solide. Utilisation d’amendements minéraux pour diminuer la teneur en éléments traces dans la solution du sol. On peut citer comme principaux types d'immobilisation : l'adsorption, la liaison covalente, la réticulation, l'inclusion, le piégeage, etc. Les procédés d'immobilisation sont évolutifs.

Imogolite        Imogolite

Minéral alumino-silicaté hydraté néoformé en milieu acide à altération forte mais lixiviation modérée.

Indicateurs Indicators
Un indicateur est une donnée qui a été sélectionnée à partir d'un ensemble statistique plus important car il possède une signification et une représentativité particulières. Par exemple, les émissions nationales de CO2 constituent un indicateur de la contribution de notre pays à l'effet de serre. Les indicateurs condensent ainsi l'information, et simplifient l'approche de phénomènes environnementaux, souvent complexes, ce qui en fait des outils de communication précieux.
Suivant le modèle développé par l'OCDE, les indicateurs sont classés en :
Les indicateurs de pression Pressure indicators
Ils rendent compte de la pression exercée par les activités humaines sur l'environnement (ex : quantité d’effluents épandus sur la couverture pédologique) ;
Les indicateurs d'état Status indicators
Ils offrent une description de la situation environnementale (ex : concentration en plomb dans les horizons de surface de la couverture pédologique) ;
Les indicateurs de réponse Response indicators
Ils permettent d'évaluer les efforts consentis pour résoudre un problème environnemental (ex : financements destinés à la dépollution des sols).

Indice de drainage     drainage index 
Rapport entre le volume des eaux drainantes et la capacité de stockage en eau du sol (CSE), utilisé pour l’analyse du risque de lixiviation des nitrates.

Indice de qualité des terres   Land Quality Indicator, LQI
Valeur quantitative de la qualité des terres.

Indice de stabilité biologique (ISB) Index of biological stability
Indice représentant une proportion de la matière organique totale d’un amendement organique. Il se calcule à partir des proportions de matière organiques extraites lors des différentes étapes des fractionnements van Soest et Weende, selon la formule donnée dans la norme XPU 44-162 en cours de parution.

Induction racinaire    root induction
Processus physiologiques conduisant à la différentiation de racines chez une plante.

Inductomètre électromagnétique (electromagnetic inductometer
Appareil de mesure directe de la conductivité électrique apparente d’un sol. Le principe est basé sur la capacité d’un sol à induire un champ électromagnétique secondaire à partir d’un champ électromagnétique primaire émis en surface. Le signal induit, reçu et mesuré en surface, dépend des caractéristiques minéralogiques, chimiques et hydriques du sol.

Infiltrabilité     Infiltrability             

Cf. capacité d’infiltration

Ingénieurs allogènes de l’écosystème          Ecosystem engineers
Organisme modifiant de manière importante la structure du sol et/ou la composition chimique et/ou la diversité microbienne de manière à influencer le fonctionnement de l’écosystème au bénéfice d’autres espèces.

Inoculum                    Inoculum
Terme générique qui désigne tout élément d'un microorganisme, pathogène ou bénéfique, capable respectivement 1) d'infecter l'hôte ou 2) d’améliorer sa croissance et sa santé.

Inondation      Flooding
Conséquence des crues, c’est l’étalement du flux d’eau en dehors du lit mineur de la rivière.

Insectes aptérygotes (wingless insect, Apterygota)
Insectes primitifs dépourvus d’ailes.

Installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) 
Installation industrielle susceptible de créer des impacts sur l’environnement. En fonction de l’importance de l’installation, elle doit faire l’objet d’une déclaration ou d’une autorisation auprès de la préfecture.

Installations classées pour la protection de d'environnement (ICPE)
Établissements abritant des activités industrielles, commerciales, artisanales ou agricoles dont le fonctionnement occasionne des nuisances pour l'environnement, ou des dangers pour la sécurité, la santé et la salubrité publiques.

Installations classées soumises à autorisation
ICPE pour lesquelles une étude d’impact est un élément obligatoire du dossier de demande d'autorisation.

Installations classées soumises à déclaration
ICPE qui nécessitent simplement un dossier de déclaration à remettre à la préfecture.

Interactions trophiques        Trophic interaction

Association d'organismes vivants interagissant pour leur nutrition.

Interculture   intercrop period 
Période comprise entre 2 cultures principales. Elle débute à la récolte de la culture précédente et se termine au semis de la culture suivante. Elle se positionne entre la fin de l’été et le début du printemps.

Intergrades    Intergrades

Minéraux argileux 2/1 chargés, dont le comportement est modifié par la présence d'ions hydroxylés Al3+ ou Fe3+ (e.g. pseudo chlorites, chlorites gonflantes).

Interstratifiés            Interstratified

Edifices argileux (phyllosilicates) complexes constitués par l'empilement de plusieurs types de feuillets.

IPCC              Intergovernmental Panel on Climat Change
Instance établie en 1988 regroupant près de 2000 chercheurs et experts ayant pour mission d’évaluer les données scientifiques disponibles sur l’évolution du climat, d’en apprécier les origines et les incidences écologiques et socio-économiques, et de formuler des stratégies possibles de prévention et d’adaptation.

Irragrique      irragric
Caractérise un horizon ou un sol sur lesquels ont eu lieu des irrigations répétées avec des eaux chargées en sédiments

Isaltérite        isalterite
Zone où la roche, totalement altérée, a conservé son organisation originelle, mais où les produits de l’altération sont rarement organisées hiérarchiquement.

isotopes artificiels     artificial isotope
Isotope qui n'existe pas naturellement.

isotopes stables         stable isotope
Isotope qui ne se désintègre pas spontanément.

Juxtaposition             Juxtaposition 
Unité cartographique dans laquelle il n'a pas été défini de modèles chorologiques.

Ka (Constante d'acidité) Acidity constant
Évaluation quantitative de la force d'un acide dans l'eau. Ka = ([H3O+] · [A-]) / [HA] , exprimés en mol·L-1·HA et A- forment un couple acide / base conjugués.

Kaolinite
Minéral argileux dont le feuillet élémentaire est formé par une couche de tétraèdres de silicium (Te) et une couche d'octaèdres d'aluminium (Oc). Si et Al occupent respectivement le centre des tétraèdres et des octaèdres. Il est dit de type 1/1 dioctotaédrique, à équidistance stable entre les feuillets. La kaolinite se forme à concentration égale de Si et d’Al (monosiallitisation).

Krigeage        Kriging
Nom donné (d’après D.G. Krige, statisticien sud-africain ayant développé des méthodes empiriques d’évaluation des stocks d’or dans les années 1950) à un ensemble de méthodes d’interpolation permettant d’estimer la valeur d’une propriété en un point de l’espace géographique à partir des observations voisines, en utilisant la théorie des variables régionalisées.

Krigeage avec dérive externe   Kriging with external drift
Forme de krigeage permettant d’estimer une variable pour laquelle on dispose de peu de mesures en profitant des valeurs observées plus nombreuses d’une autre variable qui lui est linéairement corrélée.

Krigeage universel    Universal kriging
Krigeage des résidus d’une variable après avoir modélisé les variations systématiques de cette variable par une tendance générale.

Laminage de crue     Flood attenuation
Réduction de la pointe de crue et corrélativement du niveau des eaux à l'aval d'un ouvrage prévu à cet effet.

land-farming  Land-farming
Technique de traitement biologique d’un sol contaminé par étalement sur une surface de 0,1 à 1,5 m² sur une membrane étanche avec retournements, arrosages et apports de nutriments minéraux.

Lepidocrocite
Oxyde de fer de formule : γ FeOOH

Leptique leptic
Qualifie un solum peu épais par rapport à la référence.

Lessivage  
Transport vertical dans le solum, ou latéral dans le pédopaysage, de particules d’argiles et/ou de fer et/ou d’aluminium,  des horizons supérieurs (horizons E) vers des horizons sous-jacents (BT, BP,  etc.), ou situés en aval.

Lessivage des argiles            clay illuviation

Synonyme : Argilluviation

Ley farming
Système de culture qui consiste à introduire dans la rotation  des pâtures ou cultures de légumineuses .

Liaison covalente      Covalent bond
Liaison entre deux atomes établie par la mise en commun d’un doublet électronique liant et assurant la cohésion d’un édifice moléculaire ou impliquée dans des phénomènes de surface (de sphère interne).

Liaison de coordination        Coordination bond
Liaisons, ne reposant pas sur aucune loi physique précise, qui permettent à un composé simple de s'associer à divers groupements dans un complexe.

Liaison hydrogène     Hydrogen bond
Force d'origine électrostatique intermédiaire entre la liaison ionique et la force de van der Waals résultant du partage d'un atome d'hydrogène entre deux groupement fonctionnels avec une paire d'électrons disponibles.

Liaison ionique          Ionic bond
Attraction électrostatique qui unit des ions de signe opposé dans les composés ioniques ou dans les phénomènes de surface (de sphère externe).

Liaisons de London Van der Waals (London Van der Waals bonds)

Liaisons chimiques dont les forces de diverses origines s'exercent entre ions, molécules ou atomes non liés par de véritables liaisons chimiques.

Ligands          Ligands
Molécules ou anions minéraux ou organiques, simples ou complexes, susceptibles de former des complexes avec des cations ou métaux, au travers de liaisons de coordination (liaisons fortes), en cédant un ou plusieurs doublets électroniques.

Lignée clonale                       Clonal line
Les individus d’une lignée clonale sont génétiquement homogènes car issus de divisions successives (multiplication asexuée) d’un seul individu, il n’existe pas de transferts d’information génétique avec d’autres lignées.

Lignée panmictique               Panmictic line
Les individus d’une lignée panmictique sont génétiquement hétérogènes car issus de la multiplication de plusieurs individus et des transferts génétiques entre ces individus.

Lignine (Lignin)

Constituant essentiel de la matière végétale, à structure chimique aromatique complexe comportant de nombreux composés phénoliques. Les lignines sont beaucoup plus résistantes à la biodégradation que les celluloses.

Limnologie     limnology

Sciences des lacs, équivalent de l’océanographie, « inventée » par le Suisse Forel à la fin du 19eme siècle

Limon fendillé
Terme proposé par les géologues de la fin du XIXème siècle pour désigner l’horizon argilluvial du paléosol du dernier interglaciaire dans le nord de la France.

Limon             silt - loam
Particules dont les tailles sont, pour les limons grossiers : 50 à 20 µm, et pour les limons fins : 20 à 2 µm (silt). Au pluriel, les limons sont une formation superficielle continentale meuble dans laquelle la fraction granulométrique 20-50 mm est dominante (loam). Les « limons des plateaux », faciès lithologique que l’on trouve dans les légendes des cartes géologiques, sont une formation superficielle d’origine éolienne le plus souvent (loess).

Limonage       silting
Horizon ou sol construit par décantation de limons d’eaux de crue.

Limons à doublets
Terme des géologues normands pour désigner au sein des loess des alternances de lits centimétriques, fins et grossiers.

Lixiviation                 lixiviation
Transport dans la couverture pédologique, vers la profondeur et les aquifères, de substances dissoutes (nitrates, pesticides, etc.) résultant des mouvements de la phase liquide du sol .

Lixiviation      Lixiviation
Entraînement des éléments solubles dans (ou hors) de la couverture pédologique.

Lixiviation      lixiviation
Transport dans la couverture pédologique, vers la profondeur et les aquifères, de substances dissoutes (nitrates, pesticides, etc.) résultant des mouvements de la phase liquide du sol

Lixiviation      leaching 
Entraînement en profondeur d’éléments solubles par les eaux de pluie traversant le sol ; le terme « lessivage », parfois utilisé au lieu de lixiviation, désigne normalement le même processus appliqué à des particules solides.

Logique booléenne        Boolean Logic
Raisonnement à partir des opérateurs logiques booléens ET, OU, NON, VRAI, FAUX,…

Logique floue            Fuzzy Logic
Raisonnement associant un niveau de fiabilité à une variable logique, permettant d’aborder le domaine de l’incertain avec des outils plus appropriés.

Loi d’action de masse           Mass action Law
Loi de Le Chatelier, selon laquelle l’équilibre d’une réaction se déplace dans un sens correspondant à la disparition du réactif dont la concentration augmente (ou à l’apparition du produit de réaction dont la concentration diminue).

Loi de Darcy  Darcy law
Relation exprimant la proportionnalité entre le débit spécifique (débit par unité de surface) d'un liquide à travers un milieu poreux et le gradient hydraulique, en écoulement laminaire (GIH).

Loi des interactions      Interaction Law
L’effet de deux facteurs conjugués est supérieur ou inférieur à la somme des effets de chacun des facteurs. L’interaction peut donc être positive ou négative.

Loi des Rendements moins que proportionnels ou loi de Mitscherlich   Mitcherlich law
L’usage croissant d’un facteur de production se traduit par des accroissements de rendement de plus en plus faibles..

Loi du minimum ou loi des facteurs limitants  Limiting Factors law
Le rendement est conditionné par le facteur le plus limitant. Les modèles multiplicatifs rendent particulièrement bien compte de cet effet.

lois agricoles              Farm Bills (aux Etats-Unis)

Lyse      Lysis
Mort cellulaire.

Lytique (Lytic)

Capacité et action de lyse (destruction) cellulaire des virus.

Macrofaune (Macrofauna)
La macrofaune (grandes larves d’insectes, majeure partie des myriapodes et des lombriciens) comporte des individus de 4 à 80mm de longueur; ils peuvent modifier la structure physique du sol en creusant des galeries ou en ingérant la terre. L’univers de vie pour la majorité des espèces de la macrofaune est le solum de 50cm à  5m.

Macrophytes macrophytes

Végétaux chlorophylliens macroscopiques peuplant les milieux aquatiques.

Maghémite
γ Fe2O3 - Oxyde de fer moins fréquent dans les sols que la goethite ou l'hématite.

Maître d’ouvrage
Personne morale pour le compte de laquelle l'étude est réalisée et qui, le plus souvent, en assume le coût.

Masse volumique de l’eau, rw (water density
Masse d’un volume unitaire d’eau dans les conditions standard de pression et température.

Masse volumique de la phase solide du sol, rs (particle density)
Masse d’un volume unitaire de phase solide du sol (minéral et organique) dans les conditions standard de pression et température.

Matériaux terrigènes            terrigenous materials
Matériaux constitués d’éléments provenant des sols et des roches. 

Matière organique particulaire        Particular Organic Matter
Fraction labile de la matière organique du sol, formée des résidus de végétaux dont la taille est supérieure à 50 µm. Cette fraction, très sensible aux conditions de culture s'obtient par tamisage puis flottation dans l'eau après une dispersion mécanique du sol par agitation.

Matières organiques déchettaires               Organic house-hold refuses
Matières organiques produites par l’homme (collectivités et industrie).

Matières organiques particulaires (MOP)              particulate organic matter (POM)
Matière organique grossière figurée du sol, isolée par tamisage sous eau dans les fractions granulométriques > 50µm

Matrice des sols (soil matrix).
Matériau du sol, indifférencié, comprenant la fraction fine (fractions argileuse et limoneuse fine), la fraction grossière (limons grossiers et sables) et la porosité texturale associée.

Mémoire des sols (soil memory)
Les sols possèdent la mémoire à la fois de leurs fonctionnements passés, des couverts végétaux qu’ils ont portés et des faunes du sol qui s’y sont succédées. Ils peuvent également enregistrer les impacts d’érosion hydrique et éolienne, mais aussi d’apports de sédiments par l’eau et le vent. Des traces d’évènements extraordinaires (par exemple une chute de cendres volcaniques) peuvent être aussi détectées. Enfin les divers impacts de l’homme sur le sol s’enregistrent également. Grâce à cette mémoire, il est possible réaliser des reconstitutions paléoenvironnementales et donc paléoclimatiques, ainsi que de retrouver au cours du temps les divers usages d’un terroir par l’homme. Cette mémoire est constituée d’ attributs variés, en premier lieu de traits pédologiques résultant des processus pédologiques élémentaires passés, de figures sédimentaires, d’apports externes minéraux (poussières éoliennes, cendres volcaniques) et anthropiques (par exemple, des fragments de céramiques) et de résidus d’organismes.

MES                           suspended sediment
Matières en suspension (généralement, particules supérieures à  0,45µm).

Mésofaune     Mesofauna
La mésofaune comporte des individus de 0,2 et 4mm de longueur qui se déplacent au sein des espaces existants, sans creuser le sol de manière significative. L’univers de vie pour la majorité des espèces de la mésofaune est la motte de terre, de 5 à 50cm. Les microarthropodes et certaines larves de diptères par exemple occupent préférentiellement les pores remplis d'air de la matrice du sol.

Mésotrophe               mesotrophic
Qualifie un milieu dans lequel la disponibilité en éléments nutritifs est moyenne (voir eutrophe et oligotrophe). 4,5<pH< 6. Qualifie les Histosols dont la production primaire de biomasse est moyenne. (Référentiel Pédologique, 1995).

Mesures agri-environnementales (MAE)   agri-environmental measures
Programme de soutien financier accordé par l’Union Européenne aux agriculteurs s’engageant par contrat pour 5 ans, sur une surface donnée, à respecter un cahier des charges de pratiques respectueuses de l’environnement ; les MAE ont été mises en œuvre de 1992 à 1998.

Métabolisme  Metabolism
Mécanisme de dégradation biologique d'un composé chimique impliquant des microorganismes capables d'utiliser ce composé comme seule source de carbone (ou d'azote) et d'énergie. Dans ce cas, le composé est totalement dégradé et une partie de ses atomes constitutifs sont incorporés comme constituants biologiques de la biomasse microbienne.

Métagénome  Metagenome
Ensemble des gènes d'un entité vivante, par exemple un sol ou un compost.

Méthanogène             Methanogen
Un microorganisme méthanogène produit des quantités substantielles de méthane au cours de son métabolisme.

Méthanotrophe          Methanotroph
Un microorganisme méthanotrophe a la capacité de se développer en présence de méthane comme seule source de carbone.

Microfaune (Microfauna)
Elle est composée de protozoaires et nématodes qui vivent dans les pores ou films d'eau de la matrice du sol (eaux pelliculaire et interstitielle) ; de longueur <0,2mm elle a une vie quasi-« aquatique » avec des capacités d’enkystement pour résister à la dessiccation du sol. L’univers de vie pour la majorité des espèces de la microfaune est l’agrégat, de 0,5 à 5cm,  sauf les amibes qui auraient des capacités de déplacement assez importantes.

Microflore indigène               Indigenous microflora
Microflore native d’un habitat particulier.

Micrométéorologie    Micrometeorology
Domaine scientifique et technique qui se consacre à l’étude, aux niveaux locaux, des états de l’atmosphère et de ses interactions avec l’environnement géochimique. Par exemple, les études des transferts d’énergie et de matières entre l’atmosphère et le sol relève du domaine de la micrométéorologie.

Micromorphologie  Micromorphology
Ensemble de méthodes permettant d'observer la structure d'un sol, c'est-à-dire le mode d'assemblage de ses constituants solides.

Microphage  (Microphagous)
Désigne les animaux qui se nourrissent de très petites particules ou de la microflore qui se développe sur les matières organiques fraîches du sol et sur les déjections (d’une autre faune).

Micropolluants organiques (MPO)  organic pollutants 
Molécules organiques majoritairement d’origine anthropique, présentes en faibles concentrations dans les sols (moins de 0,01%). En fortes concentrations, ces molécules polluent les sols, peuvent être toxiques pour les organismes vivants du sol et risquent d’être transférer dans la chaîne alimentaire.

Milieu lentique          lentic ecosystem

Ensemble des eaux douces à circulations lentes ou nulles (étangs, lacs, fleuves...) (s’oppose à milieux lotiques caractérisés par une circulation rapide de l’eau)

Minéralisation           mineralization           
Processus biologiques de transformation des formes organiques en formes inorganiques : CO2, NH4+, SO42-, HPO42- etc. Par exemple, l’azote organique est transformée en azote minéral ammoniacal. En conditions normales, l’azote ammoniacal est rapidement oxydé en azote nitrique. Elle est quasi-exclusivement due aux organismes décomposeurs, en majorité des bactéries et champignons.

Minéraux 1:1             1/1 Mineral

Minéraux argileux dont le feuillet est constitué d'un couche tétrahédrique et d'une couche octahédrique (e.g. Kaolinite).

Minéraux allophaniques        Allophanic minerals

Aluminosilicates hydratés comprenant l'imogolite et les allophanes. Ces minéraux sont présents dans les sols à caractères andiques se développant sur matériaux volcaniques et dans les sols très acides à processus de podzolisation.

Minéraux argileux     clay mineral

Minéraux à structure en feuillets (phyllosilicates) caractéristiques des sols.

Minéraux primaires   Primary minerals

Minéraux constitutifs de la roche ou des roches mères des sols.

Minéraux secondaires           Secondary minerals

Minéraux issus de la transformation des minéraux primaires. Ce sont essentiellement les argiles, les oxydes et les oxyhydroxydes.

Mineurs (Miners)
Ces espèces creusent leur chemin souterrain avec leurs mandibules ou leurs dents, en transportant la terre à l'extérieur (exemple : fourmis et termites), ou la repoussent derrière eux avec leurs pattes  (exemple : larves de hannetons) 

Mixel              Mixel
Pixel hétérogène dont l’amplitude du signal est la résultante du comportement spectral d’objets différents. Il est donc difficile de définir les objets contenus dans le mixel à partir uniquement du signal.

Mixotrophe    Mixotroph

Microorganismes pouvant utiliser des composés organiques et des composés minéraux comme source de carbone et d'énergie.

MLEE                        MultiLocus Enzyme Electrophoretypes
Méthode de typage moléculaire basée sur l’analyse des isomorphes enzymatiques.

MLST                        MultiLocus Sequence Typing,
Méthode de génotypage basée sur l’analyse de séquences d’ADN.

Mobilité          mobility
Aptitude d’un élément trace à passer d’une phase à une autre ou d’un constituant à un autre, et donc en conséquence de la phase solide à la phase liquide, voire à l’atmosphère du sol pour les éléments volatils

Mobilité chimique                  Chemical mobility 
Aptitude d’un élément à passer d’un quelconque compartiment solide du sol à la phase liquide (solution du sol).

Modèle Numérique de Terrain         Digital Elevation Model
Représentation informatique d’une carte d’altitude, généralement sous la forme d’un fichier contenant l’altitude des points distribués selon une maille régulière. (On utilise aussi l’expression : Modèle Numérique d’Altitude).

Modèles physiques ou déterministes Physically-based Models
Ils tendent à reproduire les processus réels du ruissellement et de l'érosion, en formulant les étapes en totalité ou en partie.

Modèles statistiques ou empiriques Empirical Models
Ils établissent une loi mathématique reliant la variable de sortie à des variables d'entrée, dont la forme et les coefficients sont calés sur le terrain.

Molécules polaires    Polar molecules
Molécules présentant un moment dipolaire différent de zéro. Le moment dipolaire est une grandeur permettant la description de la distribution des charges (ou des régions chargées) de signes contraires au sein d'une molécule. Quand le moment dipolaire est égal à zéro, la molécule est apolaire.

Mouillabilité               Wettability

Capacité d'un composé ou d'un constituant du sol à attirer et fixer l'eau.

Mulch Mulch
Couverture du sol par des résidus de végétaux, litière ou paillis.

Mutualisme                Mutualism

Association de deux organismes (microorganismes) bénéfique pour les deux partenaires.

Mycorhizes vésiculo-arbusculaires (VAM) 
Les hyphes mycorhiziens pénètrent l’écorce de la racine sans empêcher la formation de radicelles, augmentant ainsi la surface absorbante pour la plante.

Mycorhize                 Mycorrhizae
Symbiose résultant d’une association entre les racines des plantes et de champignons telluriques appartenant aux Basidiomycètes (Bolets, Lactaires, Russules, …), aux Ascomycètes (Truffes, Pezizes, …) et aux Gloméromycètes (Glomus, Gigaspora, ….).

Natrique, horizon      natric horizon
Type d’horizon argilique caractérisé par une structure prismatique ou en colonnes et un taux de sodium échangeable supérieur à 15%

Nécrophages              Necrophagous
Désigne les animaux qui se nourrissent de cadavres

Néolithique     Neolithic
Période de la préhistoire caractérisée par le polissage des outils en pierre qui a débuté il y a 10 000 ans, à la fin de la dernière glaciation et qui s’est terminée avec l’apparition de la métallurgie.

Néré (Parkia biglobosa) en Gambie                         Two-balls Nitta Tree ou West Indian Pulse Tree
Arbre de grande taille dominant en forêt sèche soudanienne et dans les parcs cultivés de la zone soudano-sahélienne où il est fréquemment associé au Karité (Vitellaria paradoxa) surtout au Mali et/ou à Faidherbia albida (surtout au Sénégal). Il donne en moyenne 25 kg de fruits par an, fruits qui ont une grande importance dans la cuisine.

Niveau d'analyse 
Ensemble d'information définissant pour une carte ou pour une plage cartographique, le type et le nombre de variables utilisées ainsi que la précision des mesures et des observations.

Nodosité  Nodule
Organe racinaire résultant de l'association symbiotique entre une racine de Légumineuse et une bactérie du genre Rhizobium.

Nodosité                     Nodule
Organes (renflements allongés ou ronds) observés sur les racines des légumineuses contenant des bactéries fixatrices d’azote atmosphérique de la famille des Rhizobiaceae, lieu de la fixation symbiotique de l’azote moléculaire N2

Nordstrandite            Nordstrandite

Hydroxyde d'aluminium peu fréquent dans les sols.

Nutriment      Nutrient
Elément ou composé chimique indispensable aux fonctions vitales d’un être vivant, participant à sa nutrition minérale.

Objectif de rendement         Yield goal
Rendement déterminé par anticipation en fonction de l'aptitude du sol d'une parcelle et d'une hypothèse climatique ou d'exigences environnementales, utilisé pour déterminer des quantités d'engrais nécessaires.

Oligotrophe               Oligotrophic
Se dit d’entités (terre, eau,..) pauvres en composés organiques ou d’organismes qui présentent l’aptitude de se développer à de faibles concentrations de composés organiques.

Oligotrophe               oligotrophic
Qualifie un milieu dans lequel la disponibilité en éléments nutritifs (azote, phosphore surtout) est faible à très faible. pH< 4,5. Qualifie un Histosol dont la production primaire de biomasse est faible (Référentiel Pédologique, 1995).

Ombrogènes ou ombrotrophes
Zone humide acide, oligotrophe, alimentée par la l’eau de pluie. Qualifie un Histosol dont le fonctionnement hydrique et la composition de l’eau dépendent principalement de l’alimentation pluviale  (Référentiel Pédologique, 1995).

Ordre d'un cours d'eau        Stream order
Nombre indiquant l'ordre de confluence d'un cours d'eau dans un système hydrographique. Dans le système de Strahler utilisé ici, tout bief n’ayant pas de confluence en amont est d’ordre 1. Deux biefs d’ordre n confluent en un bief d’ordre n+1. Deux biefs d’ordre m et n (m>n) confluent en un bief d’ordre m. (GIH, modifié)

Organisation  organization, immobilization
de N, P, S : conversion des formes inorganiques : NH4+, NO3- SO42-, HPO42- en formes organiques par les organismes dits autotrophes pour ces éléments.

Organisation de l’azote        nitrogen organization 
Processus biologique d’assimilation de l’azote minéral par les microorganismes du sol, qui conduit à la formation d’azote organique dans la biomasse microbienne.

Organisation pédologique (pedogenic organisation).
Juxtaposition ou superposition de divers types de traits pédologiques au sein d’une entité pédologique, par exemple un horizon.

Organisations structurales               Structural organisation

Modes d'assemblages des constituants solides du sol à différentes échelles (microstructure, macrostructure).

Oxique, horizon         oxic horizon
Caractérisé par une structure en pseudo-sables d’une grande stabilité, une somme d’oxydes métalliques libres très élevée, pas ou très peu de minéraux altérables, une capacité d’échanges très faible, très désaturée.

Oxydation      Oxidation

Perte d'électron (e.g.Fe2+   = Fe3+ + e-).

Oxydes           Oxides

Minéraux dont l'anion est l'oxygène (voir oxydes de fer).

Oxyhydroxydes         Oxyhydroxides

Minéraux dont l'anion est constitué par des oxyhydroxydes (voir oxyhydroxydes de fer).

Pachiques                   Pachic
Solum ayant une épaisseur particulièrement grande par rapport à la référence envisagée.

Paléolimnologie  paleolimnology

Reconstitution du passé des lacs 

Paléolithique              Palaeolithic.
Période très longue (jusqu’à quelques millions d’années) de la préhistoire caractérisée par des outils en pierre taillée, divisée par les préhistoriens suivant le degré d’élaboration des outils. On distingue au sein des divisions les plus récentes des subdivisions liées à des assemblages d’outils spécifiques, comme par exemple le Moustérien (vers le milieu du dernier glaciaire), le Magdalénien (vers la fin du dernier glaciaire). 

Paléopédologie          palaeopedology
étude des sols enterrés et reliques.

Paléosol (= sol enfoui)  (=sol enterré)      palaeosol 
Terme le plus couramment utilisé pour désigner des sols enterrés, souvent tronqués, sous une épaisseur de sédiments suffisante pour avoir bloqué tous processus pédologiques ultérieurs. Ce sont donc des sols fossiles.

Palier  sill
En géostatistique, représente la valeur de la semi-variance à partir de laquelle un variogramme ne croît plus

Paludification
Accumulation progressive de matière organique dans un sol saturé en eau de façon permanente ou quasi-permanente

Parasite                     Parasite
Organisme qui vit sur ou dans les tissus dans autre organisme vivant (hôte) et duquel il prélève les nutriments nécessaires à son développement, en provoquant des effets néfastes à l’hôte.

Parasitisme                                            Parasitism 

Association de deux organismes où l'un est l'hôte ou la proie et l'autre le parasite ou le prédateur. Cet antagonisme aboutit à la consommation d'un organisme par l'autre.

Partage          Partition
Phénomène de distribution de molécules organiques entre une phase liquide et une phase solide correspondant à la "solubilisation" des molécules organiques de la phase liquide dans les constituants organiques de la phase solide. Par rapport à l'adsorption, phénomène exclusivement de surface, le partage est un phénomène qui a lieu dans un volume à trois dimensions.

Pathogène                  Pathogen
Organisme capable de causer une maladie sur des animaux, plantes, ou microorganismes.

Paysage          landsacpe
Motif spatial issu
, au cours du temps et sur un espace donné, des interactions des composantes du milieu naturel (végétation (naturelle, forestière), faune, géomorphologie, relief, pente, exposition, hydrographie, couverture pédologique, roche) et des activités humaines (végétation cultivée, agglomérations, réseaux ferré, routier..., parcellaire, etc.). Il en résulte des unités organisées dont on peut définir les relations spatiales, sémantiques et temporelles.

PCR (Réaction en chaîne de la Polymérase)  PCR (Polymerase Chain Reaction)
Méthode qui permet in vitro d'amplifier, c'est-à-dire de copier en grand nombre, une séquence d'ADN ou d'ARN connue à partir d'une faible quantité d'acide nucléique. Ce procédé d'amplification exponentielle fait intervenir des cycles successifs d'appariements (hybridation) d'oligonucléotides spécifiques (ou amorces) et d'élongation à l'aide d'une ADN polymérase thermostable (la Taq polymérase). La RT-PCR (reverse transcriptase PCR) est précédée de la transcription de l’ARN en ADN.

Pédoclimat thermique          
Description des températures du sol.

Pédo-complexe          pedo-complex
Terme utilisé par les géologues du Quaternaire pour désigner un emboîtement d’horizons pédologiques de nature diverse, de pédo-sédiments et de couches sédimentaires.

Pédogenèse    pedogenesis
(du gr. pedon, sol et de genèse). Ensemble de processus pédologiques élémentaires amenant à la formation d’un sol à partir d’un ou plusieurs matériaux parentaux.

Pédologie       pedology ou soil science
Du grec ; pédo : ce qui est sous les pieds, et logie : science, discours sur ; son équivalent latin est : science du sol.

Pédopaysage viticole            Viticultural soilscape
Ensemble géomorphologique regroupant des unités de pédopaysage à dominante viticole, qui constituent un système pédologique.

Pédopaysage Soilscape
Ensemble des horizons pédologiques et des éléments paysagiques (végétation, effets des activités humaines, géomorphologie, hydrologie, substrat ou roche-mère) dont l'organisation spatiale permet de définir dans son ensemble une (ou une partie d'une) couverture pédologique.

Pédo-sédiment           pedo-sediment
Un matériau sol qui a été transporté par l’eau ou le vent, en général sur des distances courtes, qui a conservé la plupart de ses caractères pédologiques, en particulier sa couleur, mais qui en général a perdu son agrégation.

Pédotransfert Pedotransfer
Les fonctions de pédotransfert sont des fonctions mathématiques reliant de façon statistique la valeur d’un paramètre ou d’une propriété non mesurés à partir de variables disponibles.
Les règles de pédotransfert sont des relations logiques capables d’estimer des variables non mesurées à partir des variables disponibles dans les bases de données géographiques.

Pépite Nugget
En géostatistique, représente la valeur de la semi-variance vers laquelle on tend quand la distance entre les observations tend vers 0. Elle représente les variations spatiales liées aux erreurs de mesure ou à des variations à des distances inférieures au pas d’échantillonnage.

Périodes radioactives           radioactive half-life
Temps nécessaire pour que la radioactivité d'un isotope diminue d’un facteur de 2.

Périurbain  periurban
Zone à habitat peu dense entourant le centre ville.

Perméabilité              permeability
Aptitude d’un milieu à se laisser traverser par un fluide. La perméabilité intrinsèque se rapporte au milieu poreux indépendamment des caractéristiques du fluide. Elle dépend de la texture du sol : la présence de particules fines argileuses diminue la perméabilité du sol. Les sols de faible perméabilité ont une valeur < 10-7 cm2 .

Persistance    Persistence
Propriété d'un composé chimique faisant l'état du temps pendant lequel il est présent dans le milieu, pouvant être identifié et analysé chimiquement (persistance chimique) ou pouvant exerce une action biologique (persistance biologique).

Pertechnétate                       pertechnate
Anion TcO4-   

Pesticides       Pesticides
Produits chimiques utilisés pour contrôler les "pestes" ou les parasites animaux et végétaux des cultures. Il s'agit d'un anglicisme, le terme français le plus approprié étant "produits phytopharmaceutiques" ou "produits phytosanitaires".

pF (pF)
Transformation logarithmique du potentiel matriciel de l’eau, celui-ci étant exprimé en hauteur de colonne d’eau en cm.

pH       pH
Abréviation de potentiel Hydrogène. Indication chiffrée reliée à la concentration en H3O+  d'une solution aqueuse (ou l’activité de H3O+ selon la manière de calibrer l’électrode). En solution diluée, on a pH = - log [H+], avec [H+] exprimé en mol·L-1 (mole par litre).

Phases pédologiques (pedogenic phases).
 
Une phase pédologique est caractérisée par des traits pédologiques et d’autres attributs distribués au sein du sol sans ordre hiérarchique. Un sol caractérisé par une seule phase est déclaré monophasé, si deux phases sont identifiables, il est biphasé, et si les attributs de plusieurs phases sont présentes, le sol est dit polyphasé

Phases porteuses       fixation sites             
Sites de fixation physico-chimiques dont les propriétés sont fortement modifiées par le développement de processus d’oxydoréduction dans un solum.

pHeau  pHwater
pH d’une suspension de terre dans de l’eau dans un rapport terre / eau donné.

Phyllosilicates
Produits d'altération (des minéraux secondaires) soit hérités des minéraux primaires, soit néoformés, présentant une structure en feuillets, constitués par la superposition de couches tétraédriques de silicium et de couches octaédriques d'aluminium. Les phyllosilicates présentent diverses combinaisons structurales de couches tétraédriques et octaédriques.

Phytodisponibilité      phytoavailability
Aptitude d’un élément trace à passer dans un compartiment du sol dans lequel il sera directement assimilable par une plante

Phytoextraction  phytoextraction
Cette technique biologique d’extraction des métaux des sols ou des déchets pollués repose sur la capacité d’espèces végétales hypertolérantes à accumuler ou à hyperaccumuler des polluants dans leurs tissus. Les métaux présents de façon diffuse dans le sol sont prélevés par les racines et transférés majoritairement vers les parties aériennes des plantes candidates pour une phytoextraction. Les plantes hyperaccumulatrices sont des outils prometteurs pour la phytoextraction. La biomasse végétale récoltée peut être incinérée dans des conditions contrôlées pour obtenir des cendres concentrées en métaux éventuellement recyclables.

Phytolithe      phytolith
Cristallisations minérales qui se forment à l’intérieur des cellules végétales, qui s’incorporent à la matrice du sol après la mort de la plante et qui en raison de leur résistance à la lixiviation se conservent dans le sol, permettant ainsi des reconstitutions de couverts végétaux du passé.  
Pléistocène     Pleistocene
Etage géologique du Quaternaire englobant l’ensemble de celui-ci sauf l’Holocène (de 2,5 à 0,01 millions d’années).

Phytoremédiation  phytoremediation
Ensemble de techniques biologiques de mise en sécurité ou de traitement des sols qui s'appuie sur la capacité de certaines espèces végétales à tolérer la présence de polluants biodisponibles des sols. La phytoremédiation se décline en  techniques de phytostabilisation, rhizofiltration, phytoextraction, phytovolatilisation, et phytodégradation.

Phytoremédiation      Phytoremediation
Utilisation des plantes et des microorganismes associés pour immobiliser, extraire ou biodégrader les polluants.

Phytosidérophores                Phytosiderophores
Molécules (ligands organiques) de la famille des acides aminés qui sont susceptibles de complexer le fer et divers éléments métalliques, d’une manière stable et soluble. Ces molécules sont synthétisées et sécrétées uniquement par les graminées, de façon accrue en réponse à une carence en fer. Les graminées disposent de systèmes de transporteurs capables d’absorber le complexe formé par les phytosidérophores avec le fer ferrique.

Phytostabilisation  phytostabilization
Utilisation d’un couvert végétal tolérant ou hypertolérant aux polluants présents dans un sol pour les confiner partiellement en limitant leur dissémination dans l’environnement (par érosion éolienne ou hydrique, lixiviation) et leur transfert à l’homme. La phytostabilisation peut combiner l’installation de végétaux et l’apport au sol de produits fixateurs ayant la capacité d’immobiliser les polluants présents en solution. Des amendements fixateurs peuvent ainsi favoriser les premiers stades de l’implantation des végétaux.

Phytotoxicité             Phytotoxicity
Il s’agit de la propriété d’une substance qui est toxique pour les plantes. En dehors des produits issus de l’industrie chimique, il existe des substances toxiques d’origine végétale. C’est ainsi que l’effet dépressif d’une culture de sorgho sur les cultures suivantes était essentiellement dû à l’accumulation dans le sol de composés phytotoxiques contenus dans les résidus racinaires, processus encore appelé allélopathie.

Phytovolatilisation phytovolatilization
Certaines plantes, en association avec leur microflore rhizosphérique, peuvent accélérer la volatilisation de polluants des sols (par exemple mercure et sélénium). Le sélénium peut passer de formes non volatiles à des formes méthylées volatiles et ainsi être extrait du sol.

Pierres stones
Éléments grossiers dont la taille est comprise entre 7,5 cm et 25 cm

Pixel               Pixel
Plus petit élément surfacique constitutif d’une image raster (de l’américain : picture element). Le terme est utilisé autant pour définir la position de la maille (fonction spatiale) que pour l’amplitude du signal (par exemple la valeur du compte numérique de la maille).

pKa                 pKa 
Égal à - log Ka, c’est le pH auquel les concentrations d’un acide et de sa base conjuguée sont égales. Plus le pKa est élevé, plus l’affinité de l’acide pour les protons est élevée : il donne moins facilement des protons, la force de l’acide est faible.

Plage cartographique           Mapping polygon
Unité graphique au contour fermé et ayant un contenu sémantique localisé et supposé homogène à un niveau de probabilité déterminé. Elle représente des ensembles organisés d'objets (horizons par exemple) et est définie par sa limite graphique (ou contenant), sa forme,  contraste de sa limite et par son contenu sémantique.

Plaggen     (plaggique)   plaggen and plaggic
Sol rendu très humifère et sur-épaissi par additions répétées par l’homme de plaques de gazon ou de « terre de bruyère » (Référentiel pédologique).

Plan d’Occupation des Sols (P.O.S.)
Document d'urbanisme définissant l'affectation des différentes parcelles du territoire communal : habitat, zone d’activité industrielle, commerciale ou artisanale, espaces agricoles, naturels.

Plan Local d’Urbanisme (P.L.U.)
Document qui remplace le P.O.S. depuis le 1 avril 2001.

Planage des parcelles           plot levelling
Travail cultural consistant à rendre la surface du sol plane afin d’améliorer la gestion de l’eau (drainage, infiltration…) et de limiter le processus de salinisation secondaire par remontée capillaire des sels depuis la nappe.

Planosolique   planosolic
Solum dans lequel il y a passage très contrasté et horizontal entre l’horizon E et un horizon BT, S ou FS.

Plante exigeante       Demanding plant
Plante dont le système racinaire prélève difficilement un élément fertilisant disponible dans le sol.

Plantes hyperaccumulatrices  hyperaccumulator plants
Espèces végétales sauvages hypertolérantes aux métaux des sols et ayant la capacité de les prélever en quantités très élevées et de les transférer vers leurs parties aériennes (feuilles, tiges). Ces végétaux se développent naturellement sur des sites métallifères. Les espèces connues et adaptées aux climats tempérés peuvent par exemple hyperaccumuler du nickel (jusqu’à plus de 2% dans la matière sèche aérienne) du zinc (jusqu’à plus de 4%) et du cadmium (jusqu'à plus de 0,4%). Elles sont des candidats prometteurs pour la phytoextraction.

Plasmide                    Plasmid
ADN extrachromosomique capable de se répliquer indépendamment du chromosome bactérien.

Playa
En Amérique du Nord, dépression fermée de taille variable submergée d’eau salée en saison des pluies, desséchée et couverte d’efflorescences salines en saison sèche (mot espagnol).

Pléniglaciaire             pléniglacial
Période pendant un cycle glaciaire au cours de laquelle les glaciers ont atteint leur extension maximum.

Plinthite         plinthite
Horizon à taches ferrugineuses abondantes, rouge sombre, à l’état humide relativement friables (pouvant être coupées au couteau). 

Pluviolessivat            throughfall
Partie de la pluie incidente qui après avoir été interceptée par les houppiers des arbres, s’égoutte au sol.

Pneumatophore         pneumatophore
Excroissance des racines de certains arbres hydrophytes, constituée d’aérenchyme, permettant la respiration des racines.

Podzolization             Podzolisation

Processus de pédogénèse se manifestant par des altérations fortes en milieu acide. Ils se traduisent par une destruction des minéraux et en particulier des argiles, une migration de complexes organo-metalliques et une insolubilisation de matières organiques et de fer et d'aluminium dans des horizons d'accumulation BPh et BPs.

Point de charge nette protonique nulle (PCNPN)  Point of Zero Net Proton Charge (PZNPC).
pH auquel sH = 0.

Point de charge nulle   Point of zero charge
pH pour lequel une densité de charge est nulle.

Point de flétrissement permanent               wilting point
État hydrique du sol auquel les plantes ne peuvent plus puiser de l’eau et flétrissent de manière irréversible

Point isoélectrique    Isoelectric point, point of zero charge

Valeur du pH pour laquelle un composé ou un constituant amphotère aura une charge nulle.

Pollution         pollution
Terme exprimant un aspect négatif de la contamination des sols par les éléments traces, à travers la modification de leurs caractéristiques physiques, chimiques ou biologique.

Pollution diffuses       Non-point pollutions
Présence d'un polluant dans un milieu (sol, eau) à des faibles concentrations sur de grandes surfaces ou dans de grands volumes.

Pollutions ponctuelles           Point pollutions
Présence d'un polluant dans un milieu (sol, eau) à des concentrations élevés dans un espace ou un volume très localisé.

Polychlorobiphenyls (PCB)   Polychlorinated biphenyls (PCB)
Composés chimiques constitués de deux noyaux benzéniques dont une partie des atomes d'hydrogène sont substitués par des atomes de chlore.

Polychlorodibenzo-Dioxines (PCDD), Polychlorodibenzo-Furanes (PCDF)Polychlorinatedibenzo-Dioxines (PCDD), Polychlorinatedibenzo-Furanes (PCDF)
Composés chimiques constitués de deux noyaux benzéniques, dont une partie des atomes d'hydrogène est substituée par des atomes de chlore, fusionnés par l'intermédiaire de deux atomes d'oxygène (formant un noyau intermédiaire dioxine) ou d'un atome d'oxygène (formant un noyau intermédiaire furane).

Polygones       Polygon
Contours des plages cartographiques : terme utilisé sans les systèmes d’informations géographiques

Polymérase  Polymerase
Enzyme capable d'enchaîner des nucléotides en polymères d'ADN ou d'ARN (ARN polymérase, ADN polymérase).

Polysaccharide  Polysaccharid
Polymères de différents sucres, sécrétés par les cellules des apex racinaires.

Population  Population
Ensemble d'individus d'une même espèce coexistant dans le même habitat.

Pore équivalent (equivalent pore)
Pore de géométrie simple qui possède des propriétés semblables au pore réel. Lorsqu’il s’agit des propriétés hydrauliques des pores, on utilise généralement un modèle de pore cylindrique. On parle alors de rayon ou diamètre de pore équivalent.

Porosité darcienne du sol     Darcian soil porosity
Porosité susceptible de permettre un écoulement de masse suivant la loi de Darcy.

Porosité de drainage             Drainage porosity
Porosité correspondant à la quantité d'eau extraite d'un sol par unité de surface horizontale et par unité de hauteur de rabattement

Porosité efficace                   free draining porosity
Rapport du volume d'eau que le réservoir peut contenir à l'état saturé, puis libéré sous l'effet d'un égouttage complet, sur son volume total.

Porosité structurale. Structural porosity
Part de la porosité qui résulte des défauts d’assemblage des éléments qui constituent la structure. L’origine des pores structuraux est diverse (fissures liées au climat, galeries biologiques, vides entre les agrégats, les mottes). La porosité structurale varie au cours du temps et conditionne pour l’essentiel les propriétés de transfert et les propriétés mécaniques des sols cultivés.

Porosité texturale. Textural porosity
Part de la porosité totale du sol qui est liée à l’assemblage des particules élémentaires (argiles, limons, sables).

Porosité totale d'un matériau          Total porosity
Rapport du volume occupé par les vides dans un échantillon donné sur le volume total de cet échantillon.

Porosité, P     porosity 
Rapport entre le volume de vide (ou pores) dans un sol et le volume total de ce sol (volume occupé par les phases liquide, solide et gazeuse).

Portée            Range
En géostatistique, distance à partir de laquelle un variogramme ne croît plus ; elle est interprétée comme la distance à partir de laquelle des observations ne sont plus corrélées entre elles.

Potentialités de production  production potentiality 
Évaluation des niveaux de production d’une espèce végétale et de leur fréquence d’obtention sous un itinéraire technique non limitant, pour un type variétal et un type de sol donnés, en fonction de la variabilité interannuelle du climat.

Potentiel d’oxydoréduction (Eh) Oxidation-reduction potential
Le potentiel d’oxydoréduction d’un sol (Volts) caractérise sa capacité à donner ou à recevoir des électrons.

Potentiel de l’eau      water potential
Quantité d’énergie contenue dans une quantité unitaire d’eau. L’état énergétique, ou potentiel total, de l’eau dans le sol se décompose en énergie potentielle de position dans un champ de force et en énergie cinétique due à la vitesse de déplacement du liquide. Cette dernière, généralement faible dans les sols, est négligeable devant le terme d’énergie potentielle. On considère donc que le terme « énergie potentielle », ou « potentiel », suffit à décrire l’état énergétique de l’eau dans le sol.

Potentiel de pression capillaire        capillary pressure potential 
L’état de pression de l’eau dans le sol peut être très différent selon que l’on ait affaire à un sol saturé en eau, ou non saturé. Ce constat amène à la distinction de deux types de potentiel de pression, potentiel de pression hydrostatique (potentiel de pression positif) et potentiel de pression capillaire (potentiel de pression négatif), l’un prenant le relais de l’autre selon l’état de saturation du sol (voir aussi potentiel matriciel).

Potentiel de pression hydrostatique            head potential 
cf. potentiel de pression capillaire.

Potentiel de pression, hp pressure potential 
Travail nécessaire pour déplacer de manière réversible une unité de quantité d’eau de l’état de référence jusqu’à la pression de l’eau dans le volume de sol considéré. Le potentiel de pression étant directement mesurable à l’aide d’un tensiomètre, il est fréquemment aussi nommé potentiel tensiométrique.

Potentiel gravitaire, hg         gravitational potential)
Travail nécessaire pour déplacer de manière réversible une unité de quantité d’eau de l’état de référence jusqu’à l’altitude du point considéré dans le sol. Le potentiel gravitaire correspond donc à un déplacement dans le champ de pesanteur.

Potentiel infectieux des sols                        Soil infectivity potential
Il correspond à la quantité d’énergie pathogène contenue dans le sol, plus concrètement le potentiel infectieux d’un sol représente la composante sol (densité et activité infectieuse du pathogène ´ réceptivité du sol à la maladie) dans l’expression de la gravité d’une maladie d’origine tellurique.

Potentiel matriciel    matric potential 
Le potentiel de pression capillaire de l’eau est aussi appelé potentiel matriciel (potentiel lié aux caractéristiques du sol considéré comme une matrice poreuse). Ce potentiel, qui est présent dès lors que le sol n’est pas saturé par l’eau, est lié aux forces de tension superficielle qui déterminent la courbure des interfaces entre l’eau et l’air du sol et, par conséquent, leur différence de pression.

Potentiel mycorhizogène des sols                Soil mycorrhizal potential
Il traduit la richesse de ce sol en propagules aptes à générer les mycorhizes.

Potentiel tensiométrique, hp (tensiometric potential
cf. potentiel de pression

Potentiel total           total potential 
cf. potentiel de l’eau.

Pourritures blanches             White rot fungi

Champignons (surtout des basidiomycètes) dégradant le bois en le blanchissant et attaquant la lignine mais aussi les polysaccharides.

Pourritures brunes    Brown rot fungi

Champignons (essentiellement basidiomycètes) dégradant la cellulose et les hémicelluloses et superficiellement la lignine.

Pourritures molles     Soft rot fungi

Champignons de différents genres qui dégradent préférentiellement la cellulose et les hémicelluloses et très superficiellement la lignine.

Pouvoir de réchauffement global     Global warming potential
Indicateur permettant de rendre compte du forçage radiatif induit par 1 kg d’un GES par rapport au GES de référence (CO2) sur une période de temps déterminée.

Pouvoir fixateur          Fixation power
Capacité d'un sol à rendre peu solubles les formes de P ou K présentes dans la solution du sol.

Pouvoir tampon du sol   Buffer capacity
Propriété conférée au sol par certaines espèces chimiques (à l'état solide, adsorbé ou dissous), de modérer une variation de concentration de la solution du sol (en H+, potassium, phosphore, ...) à la suite d'apports ou de pertes (de H+, potassium, phosphore...).

Pouvoir tampon du sol vis-à-vis d’un nutriment                 Nutrient buffering capacity
Faculté d’un sol à compenser les variations de concentration du nutriment dans la solution du sol, notamment son réapprovisionnement. Il correspond à la dérivée de la concentration volumique du nutriment diffusible dans le sol (phase solide et solution) par rapport à la concentration du nutriment dans la solution du sol.

Précédent       preceding crop 
Nom donné à la culture précédente dans une interculture.

Précipitation  Precipitation
Phénomène physico-chimique d'agrégation de solutés avec formation des cristaux provoquant l'apparition d'une phase solide à partir d'une solution.

Prédation       Predation

Consommation (destruction) d'un organisme (hôte ou proie) par un autre organisme (parasite ou prédateur).

Préférentiel    Preferential
cf. Écoulement préférentiel

Prélèvement   Uptake
Quantité d'élément fertilisant puisée dans le sol par une culture.

Pression de préconsolidation.           Preconsolidation pressure
Valeur de la pression appliquée à un échantillon de terre au-delà de laquelle la déformation de cet échantillon devient irréversible. Cette pression est une caractéristique intrinsèque du matériau.

Principe de proportionnalité
Principe selon lequel l'importance du contenu de l'étude d'impact doit être en relation avec l’importance du projet et ses incidences prévisibles sur l’environnement.

Processus d’interception      Root interception
Processus correspondant, en l’absence de tout transfert de nutriments dans le sol, au prélèvement par les racines de la quantité (le plus souvent mineure) de nutriments présents à proximité immédiate des racines, c’est à dire dans le volume déplacé par les racines lors de leur croissance.

Processus de sphère interne ou externe     Inner or outer sphere process
Les processus de sphère interne correspondent à une adsorption mettant en jeu des liaisons non covalentes (ioniques) relevant du domaine de l’échange d’ions, processus quasi instantané et réversible. Lorsque l’adsorption met en jeu la formation de liaisons de plus forte énergie, partiellement covalentes (adsorption dite spécifique), il s’agit alors de processus de sphère interne. La désorption est dans ce cas plus lente et moins aisée, en raison de l’énergie requise pour rompre la liaison.

Production nette de l'écosystème    Net Ecosystem Production = NEP
Variation de biomasse et de nécromasse, plus l'exportation de l'écosystème (récolte). :

NEP = NPP - Rh

Production primaire Primary Production
Production annuelle de biomasse végétale d’un écosystème donné.

Production Primaire Brute     Gross Primary Production, GPP
Fixation photosynthétique des végétaux.

Production Primaire Nette              Net Primary Production = NPP
Quantité de matière végétale formée par unité de temps. Elle est égale à la Production Primaire Brute moins la Respiration autotrophe : NPP = GPP - Ra

Produits de métabolisme      Metabolic compounds

Produits issus des voies cataboliques (dégradation) ou anaboliques (synthèse) et excrétés par les microorganismes.

Profil cultural. Cultural soil profile
Ensemble constitué par la succession des couches de sol individualisées par l ’intervention des instruments de culture, les racines des végétaux et les facteurs naturels réagissant à ces actions.

Programme de maîtrise des pollutions d’origine agricole (PMPOA) 
Il réglemente entre autres, les périodes d’épandage et les doses d’azote épandues qui sont inférieures aux doses autorisées dans l’arrêté boue ou la réglementation ICPE classique.

Propagules fongiques                       Fungal propagules
Ils correspondent pour les champignons aux Unités Formant Colonies à savoir des entités biologiques (articles mycéliens, spores, sclérotes,…) capables de régénérer un développement végétatif mycélien sur milieu nutritif gélosé.

Propagules     Propagules
Toute part d’un organisme produite par multiplication asexuée ou reproduction sexuée, susceptible de donner un nouvel individu.

Propriétés de surface            Surface properties

Propriétés physiques et physico-chimiques (surface spécifique, charges, sites d'échange, …) que présentent à sa surface un constituant minéral ou organo-minéral ou un microorganisme.

Propriétés d'un sol    Soil properties
Estimation de la capacité d'un sol à remplir une fonction.

Protocole de Kyoto (Kyoto protocol)
Protocole signé à Kyoto en 1997 et entrant dans le cadre de la convention des États-Unis sur le changement climatique (mai 1992). Ce protocole a formulé des engagements chiffrés de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour les principaux pays industrialisés. Son adoption définitive exige une signature par 55 % des État concernés ; les États-Unis ont refusés comme un certain nombre d’autre pays. Il s’applique depuis fin 2004

Proxy              proxy
Dans le vocabulaire des paléoclimatologues, indicateur qui permet à lui seul une interprétation d’ensemble du paléoclimat

Pseudo-sables            pseudo-sands
Petits agrégats arrondis, stables à l’eau, caractéristiques des matériaux oxiques. Par une mesure de la granulométrie, ils sont comptés dans la fraction sable . Une fois les liaisons détruites, ce sont des argiles

Puits de carbone 
Se dit pour le sol ou la végétation pérenne qui immobilise des stocks élevés de carbone. A été employé par extension pour le carbone emmagasiné dans les sols

Qualité des sols         soil quality
Aptitude du sol au bon développement des végétaux ; plus récemment capacité d’exercer diverses fonctions en particulier environnementales.

Qualité des terres     Land Quality
 Elle consiste en un jugement de valeur concernant une propriété vis à vis d’un usage donné.

Qualité phytosanitaire du sol                       Phytosanitary soil quality
Elle correspond au niveau d’expression des maladies d’origine tellurique sur les cultures réalisées dans ce sol. La qualité phytosanitaire du sol sera d’autant meilleure que l’expression de ces maladies sera faible c'est-à-dire que le potentiel infectieux du sol sera réduit.

Radio-isotopes            radioisotope
Isotope qui se désintègre spontanément.

Ramsar (convention)
Convention internationale (UNESCO) adoptée en 1971 à Ramsar (Iran) relative à la protection des zones humides.

Raster            Raster
Une grille placée sur un plan d’information détermine des pixels (ou cellules). Quand on fait correspondre une information numérique à chaque pixel, on est en format raster. Il n’existe pas alors de limites à chaque maille, contrairement au stockage sous forme vecteur.

Rayons ioniques        ionic radius

Rayons du volume occupé par un ion.

Réceptivité des sols aux maladies               Soil receptivity to diseases
Elle représente la capacité du sol à permettre l’installation, le développement et la conservation d’agent infectieux, ainsi que l’expression de leur pouvoir pathogène sur une population de plantes-hôtes sensibles.

Récrétion       crown leaching
Éléments issus de l’échange d’ion entre les ions de la pluie incidente et ceux des vacuoles des cellules végétales des organes du houppier des arbres.

Redondance fonctionnelle                Functionnal redundancy
Elle traduit la présence de populations microbiennes diversifiées exerçant la même fonction.

Redox             Redox

Etat ou potentiel d'oxydo-réduction d'un milieu, d'une molécule.

Rédoxique redoxic
Horizon comportant plus de 2% de taches d’oxydation et/ou de réduction. Le fer dont la répartition est très hétérogène,  résulte d’une distribution centripète lors des périodes de saturation par l’eau

Réduction (Reduction)

Gain d'électron (e.g. Fe 3+  + e-  -> Fe 2+ )

Réflectance    Reflectance
Rapport de l’énergie réfléchie par un objet dans une bande de longueur d’onde, à l’énergie reçue du soleil par cet objet et pour la même bande de longueur d’onde.

Régulation stomatique
Régulation de la transpiration d’une plante par l’intermédiaire de ses stomates

Réhabilitation            Rehabilitation
Traitement  d’un sol pollué en vue de sa réutilisation.

Rem    rem
Ancienne unité d'équivalent de dose de radiation, 1 rem=0,01 Sv.

Rémanents     slashes
Partie du peuplement non exportée lors des coupes d’éclaircie, d’amélioration ou définitives. Ces rémanents correspondent aux houppiers, à la partie du tronc non commercialisée (découpe 7 cm au fin bout), parfois aux écorces de tronc, le plus souvent aux souches et aux racines.

Remédiation  Remediation
Action de corriger une défaut. Remédier un sol consiste à corriger un défaut majeur de ce sol qui le rend impropre à l'usage auquel on le destine.

Remembrement agricole
Aménagement foncier qui réorganise le parcellaire en propriété pour en faciliter l'exploitation agricole.

Remplissage limoneux lité    layered silty infilling.
 Remplissage des vides par des limons organisés en lits.

Rendement optimal   Optimal yield
Meilleur rendement possible, en intégrant des objectifs économiques et environnementaux en plus de la seule recherche de quantité produite.

Réponse culturale     Crop response
Réaction d'une culture à un apport de fertilisant, habituellement mesurée par un écart de rendement.

Requalification          Requalification
Définition d’un nouvel usage d’un sol après une contamination ou un traitement de la contamination.

Réseau de mesure des retombées atmosphériques (Mera)  Network for monitoring the atmospherical deposits
Réseau dépendant de la Météorologie Nationale, qui vise à caractériser les apports atmosphériques quelles qu’en soient les formes (dépôts humides, secs ou occultes).

Réseau européen de surveillance des forêts           European network for forest monitoring
Il s’agit d’un réseau systématique d’observation des écosystèmes forestiers situés aux nœuds d’une maille carrée de 16 x 16 km. Mis en place en 1989, il est géré par le département Santé des Forêts de la DERF (Ministère de l’Agriculture). La partie agricole de ce réseau est en cours de mise en place par l’Unité Infosol de l’INRA d’Orléans. Il s’agit de la partie française du réseau européen.

Réseau Renécofor ...Rénecofor Network
Le seau national de suivi des écosystèmes forestiers est composé de 107 placettes de niveau 1, 2 ou 3, destiné à constituer une base de données physiques et biologiques, relatives au fonctionnement d’écosystèmes représentatifs des principaux types d’écosystèmes forestiers. Il a été mis en place en 1992 et est géré par le Département Recherche et développement de l’Office National des Forêts basé à Fontainebleau. Il correspond à la partie française d’un réseau européen de suivi intensif des écosystèmes forestiers.

Réserve Totale en Bases : TRB      Total Reserve in Bases
Somme des bases (Ca, Mg, K, Na) dissoutes par une digestion triacide (mélange sulfo-nitro-hydrochlorique) ; elle est mesurée en cmol(+)·kg-1

Réserve utile             available water capacity 
Différence entre les teneurs en eau à la capacité au champ et au point de flétrissement. On exprime généralement la réserve utile en mm, elle est alors directement comparable avec les hauteurs de pluie.

Résidus lies (résidus non extractibles)        Bound residues (non-extractable residues)
Molécule organique (polluant organique, pesticide) persistant dans le sol mais non extractible dans les conditions normalement optimales d'extraction utilisées pour leur analyse. Du fait de la non extractibilité, l'évaluation de ces résidus ne peut se faire qu'à l'aide du traçage isotopique de la molécule. Le traçage radioactif au 14C est le plus souvent utilisé. Rigoureusement, on ne devrait considérer comme résidus liés que les résidus de molécule non transformés et non extractibles. En absence de possibilité d'identification de ces résidus, on considère l'ensemble du marqueur non extractible dans l'évaluation quantitative des résidus liés. Lors de l'utilisation de marqueurs radioactifs, il est plus approprié de parler de radioactivité non extractible.

Résilience       resilience
Faculté qu’a un sol de revenir à son équilibre après avoir subi des perturbations. Pour un sol,  c’est la résistance qu’il oppose à l'évolution de ses caractéristiques à la suite d'une perturbation extérieure, qu'elle soit physique, chimique ou biologique. Pour les communautés microbiennes c’est leur aptitude à retourner, après une perturbation, à une situation stable différente ou non de celle observée initialement.

Résolution                  Resolution
Plus petite aire pour laquelle on ne dispose que d'une donnée par variable étudiée. On peut estimer la résolution d'une carte par le rapport du champ spatial de la carte au nombre de sites étudiés. Pour une image raster, la résolution correspond à la surface du pixel. Comme le pixel est le plus souvent carré, la valeur de la résolution correspond à la taille du côté du carré. Par exemple, la résolution de SPOT 3 est de 20 m, soit 400 m2 et celle de SPOT 5 est 10 m, soit 100 m2. Une haute résolution a une valeur plus faible qu’une basse résolution.

Respiration autotrophe Ra  autotrophic respiration
Flux de respiration des végétaux.

Respiration hétérotrophe Rh  heterotrophic respiration
Flux de respiration des organismes décomposeurs.

Ressuyage      Soil drainage
Mouvement de l'eau libre contenue dans le sol qui s'écoule sous l'effet de la gravité et libère ainsi la macro- porosité (GIH, modifié)

Rétention en eau à la surface Depressional storage
La microtopographie crée à la surface du sol des bosses et des creux qui définiront le lieu d'apparition des flaques, avant que le ruissellement ne démarre. Le volume représenté par l'ensemble de ces flaques remplies à leur maximum constitue la rétention à la surface.

Rétention       Retention
Ensemble de phénomènes conduisant à des associations entre les molécules et les constituants solides des sols se traduisant par le passage des molécules d'une phase fluide (liquide ou gaz) dans une phase solide. Opérationnellement la rétention est le plus souvent mise en évidence par la disparition d'un soluté de la phase liquide, sans préjuger de la nature des processus mis en jeu et des mécanismes impliqués. La précipitation n'est pas considérée comme de la rétention car elle ne conduit qu'à la juxtaposition de phases solides.

Revêtement   coating
Pellicule tapissant les parois des vides du sol.

Revêtement argileux microlités       microlaminated  clay coating
 Pellicule constituée d’argiles microlitées.

Revêtement argileux non lité           unlayered clay coating
Pellicule constituée d’argiles sans litage.

Révolution forestière                        forest rotation
Durée totale du cycle sylvicole allant de la régénération (naturelle ou artificielle par plantation) à la récolte ; la rotation est la durée entre deux interventions sylvicoles, dépressage ou éclaircie, au cours de la vie du peuplement.

Rhéxistasie    rhexistasy

Cf Biorhéxistasie

Rhizodéposition  rhizodeposition
Carbone des plantes injecté directement dans le sol, via les racines vivantes. Il peut s'agir de petites molécules, de sucres, d'acides organiques exsudés ou excrétés, de mucilages et de cellules mortes.

Rhizoderme  Rhizodermis
Couche externe de cellules formant l'équivalent d'un épiderme racinaire. Le rhizoderme protège le cortex racinaire des agressions physiques, chimiques et biologiques du sol.

Rhizosphère  Rhizosphere
Volume de sol directement soumis à l'action des racines.

Richesse spécifique   species diversity, species richness                                      
Nombre total d’espèces végétales ou animales présentent dans une communauté.

Riparien                                 riparian
Situé en bordure de cours d’eau

Ripisylve                                riparian forest
Forêt bordant un cours d’eau

Risque            risk
Le risque correspond à la probabilité que le danger s’exprime, il faut donc une cible et un contact entre l’élément trace et cette cible, qui correspond à un facteur d’exposition.

Risque hydrologique Hydrological risk
C’est le croisement d'un aléa hydrologique et de la vulnérabilité d’une cible.

Roselière
Terrain dont la végétation dominante est constituée de roseaux (genre Phramites ou apparenté, famille des Graminaceae)

RT-PCR  RT-PCR
Transcription de l’ARN en ADN (Reverse Transcription), suivie d'une réaction de polymérisation en chaîne (Polymerase Chain Replication).

Rudérique      ruderic
Constitué de décombres

Rugosité         roughness
Définie par la topographie de la surface du sol au niveau centimétrique.

Ruissellement            surface runoff
Circulation de l’eau à la surface du sol lorsque le volume d’eau en excès stocké à la surface du sol excède la détention superficielle.

Ruissellement hortonien       Horton Overland Flow 
Ruissellement qui a lieu lorsque la capacité d'infiltration du sol est inférieure à l'intensité de la pluie. C’est en particulier le cas de horizons présentant une croûte de battance. 

Ruissellement par saturation           Saturation Overland Flow 
Le ruissellement est provoqué par l'eau infiltrée dans un sol saturé.

Ruissellement sensu stricto ou écoulement hortonien       Infiltration excess runoff
Du nom de R. Horton, hydrologue américain ayant le premier défini ce ruissellement en 1933. Ce ruissellement survient lorsque l’intensité de la pluie, en mm·h-1, est supérieure à la capacité d’infiltration des sols, en mm·h-1 (saturation « par-dessus »).

Ruissellement sur zone saturée       Saturation excess runoff
Encore appelé ruissellement de zone contributive ou ruissellement sur source à surface variable. Ce ruissellement survient sur les sols préalablement gorgés d’eau, à la suite d’une remontée ou d’une émergence de nappe (saturation « par-dessous »).

Ruissellement Surface Runoff, Overland Flow 
Écoulement par gravité de l'eau à la surface du sol. Le coefficient de ruissellement (CR) est le rapport de la quantité de l’eau de pluie qui a ruisselé (R) sur la quantité de pluie tombée (P) multipliée par 100 :    CR = R/(P ·100).

Sable              sand
Particules dont les tailles sont, pour les sables grossiers : 2 mm à 0,2 mm, et pour les sables fins : 200 µm à 50 µm.

Sagne, seigne, saigne 
Terme ancien, (gaulois sagna, terre marécageuse), souvent présent dans la toponymie, désignant un marais dans de nombreuses régions.

Salar (mot espagnol)
En Amérique du Sud, dépression fermée de taille variable submergée d’eau salée en saison des pluies, desséchée et couverte d’efflorescences salines en saison sèche.

Salinisation    salinization
Processus selon lequel la solution du sol se minéralise sous l’influence d’un mécanisme physique (évaporation, drainage interne insuffisant, altération de minéraux et accumulation…). En dépassant un certain seuil de minéralisation, le sol acquiert le caractère salé et les végétaux subissent une sécheresse physiologique due à une pression osmotique trop forte et à une toxicité en certains éléments. La salinisation est dite « secondaire » lorsqu'elle est produite par des activités anthropiques telles que l'irrigation.

Salinity-sensor           Salinity-sensor
Appareil de mesure directe de la conductivité électrique de la solution du sol «  in situ ».

Santé des sols            soil health
Employé généralement comme synonyme de la qualité des sols ; fait plus référence au sol comme système vivant.

Saprophages  Saprophagous
Désigne les animaux qui se nourrissent de substances organiques mortes.

Saprophyte                Saprophytic
Un microorganisme saprophyte vit aux dépens de matières organiques inertes.

Saprorhizophages     Saprorhizophagous 
Désigne les animaux qui se nourrissent de racines mortes.

Saturation foncière   Land saturation
Expression communément employée pour signifier une utilisation totale de l’ensemble des terres cultivables dans un espace donné (terroir, région, etc.)

Sebkha (mot arabe)
En Afrique du Nord, dépression fermée de taille variable submergée d’eau salée en saison des pluies, desséchée et couverte d’efflorescences salines en saison sèche.

Secteur de référence Reference area
Zone d’étude au sein de laquelle une cartographique pédologique détaillée est réalisée pour comprendre avec précision les relations chorologiques entre les sols et les facteurs extrinsèques.

Secteur 
Domaine défini d’activité économique, sociale dans un État, une organisation, une institution.

Semis direct. Direct drilling
Mode d’implantation des cultures avec suppression totale des interventions de travail du sol. La seule modification de l'état du sol effectuée par l‘agriculteur est celle qu'opèrent les éléments semeurs sur le rang de semis.

Séquence        sequence
Unité dans laquelle les modèles chorologiques sont dominés par un facteur prépondérant, comme par exemple la pente, la topographie, la lithologie, la durée.

Sievert, Sv     Sievert
Unité d'équivalent de dose de radiation, qui tient compte de l'énergie absorbée et son effet biologique. Il est défini comme le produit de la dose absorbée par un facteur de qualité, Q, qui est égal à 1 pour des rayons b, g et X (voir ci-dessous), à 10 pour des neutrons rapides et des protons et à 20 pour des rayons a. 

Signal analogique      analogical signal
Signal représenté par une fonction continue (en x et en y). Si l’amplitude du signal, ou niveau de gris, est discrète, on a alors un signal quantifié (par exemple, photographie aérienne rastérisée)

Signal discrétisé         discretised signal
Signal représenté par une fonction échantillonnée (en x et en y), par la taille de la résolution du pixel. Quand l’amplitude du signal (ou niveau de gris) est discrétisée, on parle alors d’un signal numérique.

Silanol
Ou groupement silanol (≡Si-OH)

Site de recherche  ou Site-atelier de recherche     site monitored for intensive research
Dispositif expérimental permanent, fortement instrumenté, suivi sur le moyen voir le long terme, et servant d’appui à des recherches pluridisciplinaires à différents niveaux (du microsite à l’écosystème complet) et dans les disciplines dépendant des sciences de l’ingénieur, des sciences du vivant et des sciences de l’univers (les sciences sociales peuvent être incluses si les niveaux d’études sont compatibles).

Site                 site
Lieu géographique limité qui fait l'objet d'observations, de déterminations de laboratoire, de mesures. Pour les sols, cela correspond aux emplacements ou l'on fait une fosse, ou un trou à la tarière, ou une observation de la surface du sol et de l'environnement. L'organisation spatiale des sites constitue l'échantillonnage dans un champ spatial déterminé et sert à définir la résolution.

Smectites
Minéraux argileux (par exemple, montmorillonite) qui possèdent des feuillets de type Te/Oc/Te ou 2:1 avec une superposition d'une couche de tétraèdres de silicium SiO2, d'une couche d'octaèdres d'aluminium Al2O3 et d'une autre couche de tétraèdres de silicium (2 couches de tétraèdres de silicium prennent en "sandwich" une couche d'octaèdres d'aluminium). Ils présentent des teneurs variables en Na, Fe, Mg. Les smectites se forment en milieu saturée en SiO2 (bisiallitisation).

Sodisation (sodization)
Processus selon lequel, au contact de solutions de sels neutres sodiques, le complexe organo-minéral d’échange est progressivement saturé par l’ion sodium (Na+) sans entraîner de dégradation de l’état structural et d’élévation du pH. Au delà d’un certain seuil (Na/CEC > 15%), les agrégats deviennent instables et la dégradation des propriétés physiques du sol est potentielle.
Au cours d’une évaporation prolongée, la minéralisation de la solution du sol par concentration entraîne la sodisation du sol. Cette minéralisation résulte d’une augmentation absolue du sodium dans la solution et surtout d’une baisse brutale de la teneur en certains ions par précipitation des minéraux les contenant.

Sol       soil

Plusieurs sens existent pour ce mot.

Le sol, dans son sens premier est ce qui est sous nos pieds, et désigne autant la couche meuble qui est cultivée que l’ensemble de la croûte terrestre.

Le sol est une entité naturelle - c’est à dire dont l’existence initiale ne dépend pas de l’homme - superficielle et souvent meuble résultant de la transformation au contact de l’atmosphère et des être vivants (biosphère) d’un matériau minéral (lithosphère) issue le plus souvent d’une roche sous-jacente, sous l’influence de processus physiques, chimiques et biologiques.

Le sol est conçu comme un échantillon de la couche supérieure de la croûte terrestre composé de particules minérales, de matières organiques, d’eau, d’air et d’organismes.

Pour la géotechnique, le sol est constitué de tout le matériau plus ou moins meuble, couverture pédologique et altérite, qui se situe au dessus de la roche non altérée.

Du point de vue fonctionnel, le sol est le produit de l’altération, du remaniement et de l’organisation des couches supérieures de la croûte terrestre sous l’action de la vie, de l’atmosphère et des échanges d’énergie qui s’y manifestent.

La norme ISO 11074 définit de la façon suivante « les différentes fonctions du sol : contrôle des cycles des éléments et de l’énergie en tant que compartiment des écosystèmes ; support des plantes, des animaux et de l’homme ; base des constructions et des immeubles ; production agricole ; rétention de l’eau et des dépôts ; constitution d’une réserve génétique ; conservation en tant que mémoire de l’histoire et de la nature ; protection en tant qu’archive archéologique et paléoécologique».

Sol archéologique (archaeological soil).
Volume, en général mince, contenant des objets archéologiques provenant d’une occupation humaine unique.

Sol d’habitat  (occupation floor),
Synonyme de sol archéologique, ou surface d’occupation.
Terme utilisé par les archéologues pour désigner une surface, en pratique un volume de quelques centimètres d’épaisseur sur laquelle les hommes ont vécu et abandonné des témoins de leur occupation

Sol enfoui       buried soil
Synonyme de sol enterré. Cf. paléosol.

Sol enterré (buried soil).
Synonyme de sol enfoui. Cf. paléosol.

Sol fabriqué  man-made soil
Apports de matériaux artificiels anthropiques en couches plus ou moins épaisses

Sol ferrugineux tropical        sol ferrugineux tropical.
Sol ou plutôt pédo-sédiment, caractéristique du Sahel, mis en place au cours des phases arides par le vent et fixé par la végétation au cours des phases humides. Leur fraction fine provient en majeure partie de l’érosion de sols ferrallitiques locaux et dans une moindre proportion d’apports lointains de minéraux altérables et de smectites.  Après leur mise en place, ces matériaux ont été affectés par l’activité biologique et une argilluviation modérée.

Sol modifié  man-modified soil
Modifications des horizons de sols par des apports anthropiques mélangés à ces horizons.

Sol scellé   man-sealed soil
Présence d’un revêtement bitumineux, stabilisé, de pavés, de dalles à la surface.

Sol sec            oven-dried soil
Il est défini de façon standard comme l’état du sol séché à une température de 105°C.

Soligène
Histosol dont le fonctionnement hydrique et la composition de l’eau dépendent principalement de l’alimentation par le bassin versant ou par des sources (Référentiel Pédologique, 1995).

Sols reliques   relict soil
Sols restés constamment en surface dont certains caractères (souvent la plupart) résultent d’une pédogenèse passée différente de l’actuelle.

Solution du sol           soil water
Eau présente dans la porosité du sol. Elle contient des éléments dissous, complexés ou colloïdaux en proportions variables selon la nature des constituants minéraux et organiques, et les propriétés de transfert.

Solvatés          solvated
Combinaison des ions d'un corps dissous avec son solvant. Dans l’eau, les ions sont entourés de molécules d’eau.

Sondage électrique    electrical sounding
Mesure discrétisée de la conductivité électrique apparente (ou son inverse, la résistivité électrique apparente) d’un sol. Le sondage électrique peut se réaliser à différentes profondeurs avec un capteur quadripôle de dimension fixe ou, en surface, en augmentant l’écartement des électrodes d’un dispositif quadripôle pour explorer un plus grand volume de sol.

Sonde TDR                Time Domain Reflectrometry sensor 
Appareil de mesure «  in situ » de la teneur en eau du sol.

Sorption         Sorption
Anglicisme utilisé pour décrire des phénomènes couplés d'adsorption et de diffusion dans une phase solide.

Sources et puits de GES       Source and sink of GHG
Un environnement dont le bilan de sa production et de sa consommation d’un GES est positif, conduisant à une émission, est qualifié de source de ce gaz. Lorsque le bilan est négatif, il est qualifié de puits.

Soutrage  harvesting the forest-floor
Récolte des litières.

Spéciation      Speciation
Distribution d’un élément donné au sein des différentes espèces chimiques qu’il peut présenter en solution, qu’elles soient anioniques, cationiques ou non chargées.

Splash (effet)  Splash
Déplacement par rejaillissement des fragments individualisés de terre après désagrégation.

spp.                 spp.
Indique qu’il s’agit de plusieurs espèces non déterminées.

Stabilisation   Stabilisation
Ensemble de phénomènes provoquant le ralentissement de la dégradation d'une molécule.

Stabilisé  stabilized way
Revêtement minéral de surface d’une allée ou d’un parc, constitué de sable chaulé compacté

Stabilité structurale aggregate stability
Aptitude des sols à résister à la désagrégation. C’est un indicateur de la cohésion des agrégats et de leur résistance à la désagrégation sous l’effet de la pluie qui se mesure par un tamisage dans l’eau.

Stabilité structurale  structure stability 
Aptitude d’une terre à résister à l’action dégradante de l’eau (désagrégation).

Stabilité thermique    thermal stability

Résistance à un gradient croissant de température et à un chauffage progressif de constituants organiques, de minéraux, de constituants organo-minéraux sans modification de leur structure.

Stade de développement phénologique       Phenological stage
Ce sont la floraison, la fructification, la sénescence.

Stades isotopiques (ou stratigraphie isotopique)      isotopic stages
Chronologie universelle (ayant remplacé les chronologies régionales) du Quaternaire - basée sur la mesure dans les carottes prélevées dans les grands fonds océaniques - des intervalles pauvres en oxygène 18 (les stades interglaciaires) et ceux enrichis en cet élément (les stades glaciaires).

Stationnarité              Stationnarity
Expression statistique pour désigner des degrés d’invariance des propriétés statistiques de fonctions aléatoires. Ce concept est généralement utilisé pour désigner une invariance de la moyenne générale ou de la variance sur la zone d’étude ou encore de la semi-variance pour une distance donnée.

Stéréocarte                Stereomap
Carte sur laquelle on a l'illusion du relief par suppression de certaines parties des courbes de niveau et vue cavalière.

Stock d’eau, Sw (water storage)
Quantité d’eau contenue dans le solum. Elle est exprimée en épaisseur de lame d’eau en millimètres. Dans le cas où le solum est décrit par une superposition d’horizons ayant des teneurs en eau différentes, le stock d’eau correspond alors à la somme des contributions des différents horizons.

Stone-line       Stone-line.
Terme anglais désignant un niveau continu d’éléments grossiers, à l’intérieur du sol (blocs, cailloux, graviers), alignés plus ou moins parallèlement à sa surface, se rencontrant essentiellement en régions tropicales.

Structure du sol.        Soil structure
Cette caractéristique physique du sol se définit comme l'ensemble des caractères liés à la disposition spatiale des particules élémentaires - agrégats - éléments qui constituent le solum - ainsi qu'à la nature et à l'intensité des liaisons qui existent entre eux.

Structure        Structure
-
En science du sol, ensemble des caractères liés à la disposition spatiale des particules élémentaires du sol – agrégats -  à leur organisation, leur voisinage, l'intensité des liaisons qui existent entre eux  ainsi qu'à la nature.

- En géostatistique, la structure spatiale exprime la manière dont un processus ou une propriété varient dans l’espace ; elle est analysée par l’étude des corrélations entre des observations voisines en fonction de leurs positions géographiques respectives (distance entre les points, orientation, etc.).

Substitution    Substitution

Remplacement d'un élément par un autre élément dans le réseau cristallo-chimique d'un minéral.

Substitution isomorphe         Isomorphous substitution

Remplacement d'un ion structural par un autre de charge identique ou différente sans altération fondamentale de la structure du minéral (e.g. remplacement de Al3+ octaédrique par Fe3+ ou Fe2+ ou Mg2+).

Surface d’occupation            occupation floor
Synonyme de sol d’habitat.

Surface d'appui au sol des pneumatiques. Tyre Contact Surface
Il s’agit de la surface totale de contact entre les pneumatiques d’un engin agricole et le sol. C’est à travers cette surface que se transmet la pression appliquée au sol par l’engin. A poids égal, la pression appliquée (et donc le risque de tassement) est d’autant plus faible que la surface d’appui est grande. La surface d’appui d’un pneumatique donné varie en fonction du niveau de la pression de gonflement de ce pneumatique et de l’importance de la charge qu’il supporte.

Surface spécifique (Specific surface area)

Surface développée que présente un minéral (ou d'autres composés) par unité de masse (souvent exprimée en m2 par g).

Surfactants    Surfactants
Molécules comportant une partie hydrophile et une partie hydrophobe.

Susceptibilité magnétique     magnetic susceptibilty
Celle-ci est en général associée à la pédogenèse, induite par des minéraux magnétiques, comme la magnétite (que l’on trouve à l’état ultramicroscopique dans les sols). Par le feu, l’homme provoque aussi la magnétisation des sols. La susceptibilité magnétique est une constante de proportionnalité (k) entre un champ appliqué (H) et le moment magnétique (l’intensité totale du magnétisme de l’échantillon) induit (J), c’est-à-dire J = kH. 

Symbiose        Symbiosis

Union physique de deux organismes disposant d'interfaces d'échange de nutriments (e.g. symbiose rhizobium - légumineuse; symbiose mycorhizienne).

Symbiose  Symbiosis
La symbiose est une association interactive entre des représentants de deux populations, fournissant les conditions pour que les deux organismes vivent ensemble en forte proximité physique pour leur bénéfice réciproque.

Symbiotique               Symbiotic
Qualificatif se rapportant à la symbiose.

Synergique     Synergic

Interaction bénéfique entre deux organismes.

Système de culture    Cropping system
Composante d’un système de production qui se raisonne au niveau d’une surface de l’exploitation : un champ ou un terroir, en fonction de ses aptitudes agricoles. Il implique un raisonnement, sur plusieurs années, de l'assolement : Succession des cultures – annuelles ou pluriannuelles - sur une parcelle. C’est un ensemble cohérent et organisé de produits et moyens de production. Dans la voie de l’intensification, le choix du système de culture est plus à mettre en cause que les thèmes techniques individuels eux-mêmes dont la méthodologie d’étude est bien connue.

Système de production         Farming system
Combinaison de production et facteurs de production que l’agriculteur raisonne au niveau de son exploitation en fonction de ses objectifs et moyens. Il se caractérise (et se trouve en même temps largement imposé) par un assolement, un appareil de production, un système de culture par exemple, une disponibilité en main-d’œuvre, qui constituent, en fait, la structure de l’exploitation.

Système d'Informations Géographiques (SIG)  Geographical Information System
Système informatique de matériels, de logiciels, et de processus conçus pour permettre la collecte, la gestion, la manipulation, l'analyse, la modélisation et l'affichage de données à référence spatiale afin de résoudre des problèmes complexes d'aménagement et de gestion.

Système pédologique (ou système-sol)  soil system
Élément de pédopaysage de champ très variable (kilométrique, hectométrique, décamétrique ou même métrique), au sein duquel différents horizons sont organisés en superpositions verticales et en successions latérales, au niveau d'une unité de modelé géomorphologique.

T.D.R.                        Time Domain Reflectometry
Méthode de mesure de la permittivité électrique d’un matériau diélectrique, fondée sur la détection des caractéristiques d’amplitude d’un signal réfléchi par celui-ci, et utilisée en physique du sol afin de déterminer l’humidité volumique du sol. La technique consiste à envoyer une impulsion électromagnétique dans un guide d'ondes généralement formé de deux électrodes (parfois trois) métalliques de longueur connue et à analyser le temps de transit, soit à partir du signal de retour de l'impulsion, soit en mesurant le temps de transit pour différentes tensions.

Tableau de bord                    Monitoring board
Tableau où sont réunis des indicateurs d’état des sols et leur tendance évolutive, et permettant de déclencher une intervention s’il s’avère nécessaire de mettre en place un pilotage pour changer ces tendances.

Takyr (mot vernaculaire)
En Asie centrale, dépression fermée de taille variable submergée d’eau salée en saison des pluies, desséchée et couverte d’efflorescences salines en saison sèche.

Tanne (nom vernaculaire
En Afrique de l’Ouest Zone sursalée et inculte (tanne vif) ou recouvert par une végétation de graminées lorsque la salure est plus faible (tanne herbacé).

Tannins           Tannins
Composés polyphénoliques présents dans le vin et contribuant à son équilibre organoleptique.

Taro (Colocasia antiquorum)           Taro
Plante du genre Calocasia cultivée en zone tropicale humide pour ses tubercules qui s’utilisent de la même façon que les pommes de terre.

Taux d’activité spécifique   Specific activity ratio
= quotients métaboliques

Taux de pourriture    percent of Botrytis infected berries
Proportion de raisins atteints par la pourriture grise (champignon Botrytis cinerea).

Taux de sodium adsorbé (SAR  Sodium Adsorption Ratio )
Paramètre permettant d’estimer le degré de saturation du complexe d’échange cationique (CEC) en ions sodium. Le SAR d’une eau constitue un critère d’appréciation de son pouvoir alcalinisant.
SAR = Na+ / ((Ca2+ + Mg2+)/2)1/2

Technique Sans Labour (TSL). No ploughing
Cf. Techniques Culturales Simplifiées.

Techniques Culturales Simplifiées (TCS). Conservation tillage
Mode de préparation de la parcelle cultivée effectuée sans labour (ce mode de préparation est donc aussi dénommé Technique Sans Labour, TSL). Il existe un grand nombre d’itinéraires techniques possibles, comprenant ou non des opérations de décompactage profond sans retournement, et/ou diverses opérations de travail superficiel avec des outils à dents (animés ou non) et des outils à disques.

Tell                 tell
Terme archéologique désignant, en général au Moyen Orient, une colline circulaire dont le diamètre peut atteindre plusieurs kilomètres et la hauteur plusieurs dizaines de mètres, constituée par des habitations effondrées, construites en briques crues, les unes sur les autres au fil des générations.

temps de demi-vie     Half-life period
Temps nécessaire pour une diminution de 50% de la concentration d’un produit dans le milieu où il se trouve.

Teneur agricole habituelle   local agricultural values
Teneur en éléments traces d’un horizon labouré non contaminé qui se différencie du fond pédogéochimique naturel en raison des différents apports liés à la gestion des sols agricoles et aux divers dépôts atmosphériques naturels ou industriels.

Teneur analytique     Soil test result
Quantité d'un élément fertilisant présent dans le sol, extractible par une méthode analytique donnée et considérée comme assimilable par les plantes (à distinguer de la teneur totale du sol en un élément).

Teneur en eau massique, W             gravimetric water content
Rapport entre la masse d’eau contenue dans le sol et la masse du sol séché à 105°C.

Teneur en eau volumique à saturation, qs volumetric water content at saturation
Teneur en eau du sol lorsque toute la porosité est occupée par de l’eau.

Teneur en eau volumique, q              volumetric water content
Rapport entre le volume d’eau contenu dans le sol et le volume total des trois phases (liquide, solide, gazeuse).

Tensiomètre   tensiometer
Dispositif permettant la mesure de la pression de l’eau du sol. Il est constitué d’une coupelle poreuse, généralement en céramique, fixée à l’extrémité inférieure d’un tube rempli d’eau, au sommet duquel se trouve un manomètre. Une fois mis en place dans le sol, l’eau de la coupelle poreuse, initialement à la pression atmosphérique, se trouve au contact avec l’eau du sol qui est sous tension. Cette tension est ainsi transmise à l’eau à l’intérieur du tube et de la sorte au manomètre.

Tension interfaciale, s         surface tension
Coefficient de proportionnalité entre l’accroissement d’énergie interne et celui de la surface de séparation de deux fluides, notamment dans le cas d’une interface liquide-gaz comme avec de l’eau et de l’air.

Terre fine 
Ensemble des particules du sol dont la taille est inférieure à 2 mm. On subdivise ces particules en sables grossiers (2 mm à 0,2 mm), sables fins (200 µm à 50 µm), limons grossiers (50 à 20 µm), limons fins (20 à 2 µm), argile grossières(2 à 0,2 µm) et argiles fines (<0,2µm).

Terre régalée            leveled earth
Terre apportée et répartie uniformément sur un terrain.

Terre végétale  topsoil 
Elle correspond à l’horizon superficiel, travaillé et enrichi, d’anciennes zones agricoles (horizon L).

Terroir (viticole)       Terroir
Entité spatiale et temporelle présentant des caractéristiques homogènes ou dominantes de raisin et/ou de vin , de pédopaysage et de climat, associées à un niveau d’organisation spatiale et à une durée donnés, au sein d’un territoire marqué par un vécu social et des choix culturaux (Vaudour, 2003).

Test Proctor  Proctor test
Compactage dynamique d’une éprouvette de sol dans des conditions standards d’humidité et de contraintes.

Thématisation cartographique         Thematic map design
Démarche consistant à extraire des informations de cartes existantes pour construire des cartes dérivées utiles à l’aide à la décision en matière agronomique ou environnementale (Legros, 1996).

TMR   MRT mean residence time
Temps Moyen de Résidence. Dans un système dynamique en régime stationnaire: rapport du stock au flux entrant.

Tomographie  tomography
Représentation spatiale de ce qui se trouve à une profondeur donnée de la surface de la couverture pédologique.

Tortuosité      tortuosity
Rapport moyen de la longueur du cheminement réel parcouru entre deux points à la distance rectiligne qui les sépare.

Tortuosité du matériau : g    tortuosity
Rapport entre l'épaisseur du matériau et la longueur totale du parcours à effectuer pour le traverser. Il dépend de la distribution spatiale du volume des pores et varie entre 0,6 et 0,8.

Tourbe                                   peat
Matériau composé de débris organiques accumulés en conditions d’excès d’eau permanent.

Toxicité          toxicity
Pouvoir nocif d'un élément trace sur un organisme

Traçabilité     traceability 
Possibilité d’identifier l’origine et de reconstituer le parcours d’un produit agricole depuis sa production jusqu’à sa commercialisation finale.

Traitements biocides                        Biocidal treatments
Traitements provoquant la mort des microorganismes.

Traits pédologiques   pedological feature
Organisations qui, au sein des horizons ou des solums, se reconnaissent par une différence dans la composition granulométrique, une concentration d’un constituant organique ou minéralogique, une trace de l’activité biologique, un indice d’anthropisation ou un arrangement particulier des constituants.

Transduction             Transduction
Transfert génétique entre bactérie s’effectuant sous l’action d’un bactériophage.

Transformation                     Transformation
Transfert génétique entre bactéries impliquant le transfert d’ADN nu.

Transporteurs et canaux ioniques               Transporters and ionic channels
Dispositifs moléculaires (protéines) situés au niveau des membranes cellulaires, notamment de la membrane plasmique, et qui permettent l’absorption ou le transfert d’eau ou de solutés d’un compartiment cellulaire à un autre.

Transuraniques                     transuranic elements
Éléments ayant un numéro atomique supérieur à celui de l'uranium.

T-RFLP  T-RFLP (Terminal Restriction Fragment Length Polymorphism)
Technique d’empreinte génétique qui renseigne sur la structure des communautés microbiennes.

Troposphère  Troposphere
Couche de l’atmosphère située à la surface de la Terre, dont l’épaisseur augmente du pôle (6 km) à l’équateur (17 km).

Tunneliers Tunnelers
Espèces qui forent des galeries, soit en forçant le passage et agrandissant les interstices (exemple : diplopodes, lombriciens), soit en mangeant la terre et l'évacuant sous forme d'excréments (exemple : lombriciens).

Typicité          Typicality
Qualité particulière d’un produit alimentaire, spécifique en théorie à un espace de production, et non reproductible dans un autre espace (Letablier et Nicolas, 1994).

Unité cartographique complexe                   Complex Mapping Unit
Ensemble de plages cartographiques géographiquement réparties ayant plusieurs contenus sémantiques et répondant à divers modèles chorologiques. Ce terme regroupe quatre types d’entités cartographiques :
- Juxtaposition : unité cartographique regroupant différents types de sol sans définition de leur chorologie.
- Association : unité cartographique regroupant différents types de sol dont la chorologie ne peut être exprimée à l’échelle de représentation retenue.
- Séquence : unité cartographique regroupant différents types de sol dont la chorologie est déterminée par un facteur prépondérant, comme par exemple la topographie, la lithologie ou la durée d’évolution.
- Combinaison : unité dans laquelle sont définis un certain nombre d'éléments permettant de caractériser les lois chorologiques : organisation, des sols, types de sols, taille, positions réciproques, etc.

Unité cartographique de sol (UCS) Soil mapping unit
Ensemble de plages cartographiques ayant le même contenu sémantique.

Unité cartographique simple            Simple mapping unit
Ensemble de plages cartographiques défini sur le plan sémantique par une unité typologique unique et répondant à un même modèle chorologique.

Unité de pédopaysage           Soilscape unit
Chacune correspond à  un système pédologique, souvent lié à des unités géomorphologiques, et pouvant se représenter par une unité cartographique.(Elle peut se segmenter en éléments de pédopaysage).

Unité terroir de base     (UTB)
Plus petite unité physique homogène (éco-géo-pédologique) que l'on peut différencier utilement, soit dans un but pratique, soit dans un but scientifique, et qui constitue une entité de fonctionnement unitaire de l'agro-éco-système « milieu physique ´ vigne ».

Unité typologique de sol (UTS)        Soil Typological Unit (STU)
Ensemble des sites appartenant à une même référence de sol ou définis par un même concept.

Vaine pâture              Common grazing
Droit des propriétaires de troupeaux de faire pâturer leurs animaux sur les terres après les récoltes. Pendant la période de culture, c’est le propriétaire des animaux qui est responsable des dégâts aux cultures. Pendant la période de vaine pâture, c’est le paysan qui est responsable de ses cultures.

Valeur amendante Improving efficiency
Capacité d’un amendement à modifier les propriétés d’un sol pour atteindre l’objectif pour lequel il est utilisé : augmentation de la matière organique d’un sol pour les amendements organiques, augmentation du pH pour les amendements calciques ou calcimagnésiens.

Variable régionalisée            regionalized variable
En géostatistique, fonction qui prend à chaque point de l'espace une valeur qui constitue une réalisation d’un processus aléatoire.

Variable         variable
Attribut d'un site ou d'une entité graphique. Elle est définie par plusieurs modalités qui s'excluent mutuellement. En pédologie, les variables sont le plus souvent qualitatives, qualitatives ordonnées ou quantitatives.

Variogramme            Variogram
Graphe représentant la semi-variance en fonction de la distance

Végétalisation  vegetalization
Mise en place de végétaux sur un sol nu ou dénudé.

Vermiculite (Vermiculite)

Minéral argileux micacé des sols.

Vétusol           vetusol
Terme désignant un sol resté en surface pendant une longue période de temps, équivalent en partie ou en totalité à un sol relique.

Vulnérabilité d’une cible       Vulnerability of a target
Sensibilité de la cible au phénomène physique (par exemple sensibilité des installations humaines à l’inondation).

Water Filled Pore Space      Water Filled Pore Space
Terme anglais, (rarement traduit en français) : Taux d’occupation de la porosité du sol par de l’eau. Pour un échantillon de sol structuré, c’est le rapport entre l’humidité volumique et la porosité totale.

Xylémien, ne              Xylemic
Qui relève du xylème, ensemble des vaisseaux conducteurs de la sève brute d’une plante.

Yeun, geun

Désigne un marais en Breton.

Zéolites          zeolite
Échangeur naturel de bases et, par extension, échangeur d'ions synthétiques
Famille de minéraux alumino-silicatés cristallisés, calciques ou alcalins dont la trame contient des molécules d'eau sortant ou entrant facilement dans le réseau cristallin sans l'affecter, et pouvant être remplacées par des ions

Zonage viticole          Viticultural zoning
Distingue des situations géographiques, dans une optique de gestion spatiale du vignoble : restructuration, amélioration des assemblages, suivi des maladies, adaptation du matériel végétal.

Zonages de terroir    Terroir zoning
Zonages viticoles orientés vers la détermination d’unités de terroir.

Zone Aménagement Concertées (Z.A.C.)
Zone réservée par l’administration pour de futurs aménagements. Espace ou zone réservée aux activités artisanales et/ou commerciales définies dans un cahier des charges.

Zone d'activité
Espace ou zone réservée aux activités artisanales et/ou commerciales définies dans un cahier des charges.

Zone humide                          wetland
"On entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année". (Loi sur l'eau du 3 janvier 1992)

zone tampon                          buffer zone 
Zone s'interposant entre un milieu fortement anthropisé et une ressource naturelle afin de limiter les effets néfastes d'un contact direct, que ce soit en termes de pollution, de nuisances, de perturbations biologiques.

Zones humides « effectives »           effective wetlands
Que l’on peut délimiter par le croisement de critères pédologiques et botaniques.

Zones humides « efficaces »            efficient wetlands
Leur localisation nécessite des observations plus lourdes et variables selon la fonctionnalité considérée(suivis piézométriques et mesures de débit pour la régulation hydrologique, analyses chimiques pour la rétention de polluants, etc.).   

Zones humides « potentielles »        potential wetlands
Parties du paysages ayant les caractéristiques physiques requises pour l’existence d’une saturation en eau et qui peuvent être rapidement délimitées par un indice topographique ou par la pédologie

Zones vulnérables  Vulnerable area
Zones géographiques où les eaux sont vulnérables à la pollution par les nitrates.