Une monnaie gauloise d'or émise sous l'autorité de Vercingétorix, chef des Arvernes

Statère au nom de Vercingétorix

Monnaie : or. 7,43 g ; diamètre maximum ; 1,8 cm

Arverni (Massif-Central), 52 av. J.-C
BnF, département des Monnaies, médailles et antiques, LT 3774
Cote cliché pour toute demande de reproduction : RC-A-01458

Droit : VERCINGETORIXS, tête à gauche

Vercingétorix (72 ?-46 av. J.-C.) était jusqu'il y a peu, pour les Français, leur ancêtre le gaulois le plus célèbre. Il devait d'ailleurs cette célébrité à son adversaire, César, seul "historien" de la période. Son rôle dans la guerre des Gaules fait de Vercingétorix une figure majeure de l'histoire de France. On connaît moins de trente statères d'or portant son nom. La plupart proviennent d'un trésor découvert en 1852 à Pionsat (Puy-de-Dôme). Il est vain de rechercher les traits du chef gaulois sur ces monnaies : cette effigie, parfois casquée sur de très rares exemplaires, est trop impersonnelle pour être un portrait. Mais il est indubitable que ces monnaies sont les siennes, émises sous son autorité comme chef des Arvernes. Son portrait ? Peut-être faut-il le rechercher sur les deniers romains de L. Hostilius Saserna, émis en 48 avant J.-C., donc encore de son vivant. Le cheval libre est le type de revers préféré des Arvernes et symbolise leur esprit d'indépendance.