Clins d'oeil

 

D'où viennent ces personnages curieux, attachants, drôles, touchants, qui peuplent les albums, à commencer par Valérian et Laureline ?

Voici quelques considérations sur les prénoms Valérian et Laureline, leur genèse et leur place dans la vie quotidienne d'aujourd'hui.

Saviez-vous aussi que Sun Ra est un grand jazzman, Schroeder un personnage des Peanuts, le goumoun un village africain, Hypsis un peintre grec, Inverloch une ville australienne ou Vivaxis une société américaine !

Jetez en passant un oeil à des variantes orthographiques (sans doute involontaires) dénichées au fil des albums, tel ce colonel Tloc évoluant en Tlocq.

VALERIAN

Il s'agit d'un prénom d'origine slave (voir Walerian en polonais, comme Borowczyk le cinéaste), ainsi que le confirme Jean-Claude Mézières dans le dernier numéro des Dossiers de la Bande Dessinée (n° 12 paru en septembre 2001). Mais si l'on consulte, sur le site de l'INSEE, l'attribution en France des prénoms à la naissance, on voit bien que c'est depuis 1970, soit la naissance de la BD, que des petits Valérian(s) naissent en nombre, allant jusqu'à dépasser les 100 par an au début des années 90. Notre pays compterait aujourd'hui plus de 1600 Valérian, généralement entre 5 et 15 ans ...

LAURELINE

Il s'agit cette fois d'un prénom inventé de toutes pièces, comme le confirme Jean-Claude Mézières dans la même interview (voir plus haut) : "Laureline est un prénom que nous avons créé. Pierre cherchait un nom à la fois moyen-âgeux et doux. Depuis Laureline a fait ses preuves. (...) Il y a maintenant des centaines de personnes qui portent ce prénom que nous avons créé. Certaines me téléphonent régulièrement. C'est quand même extraordinaire pour moi de trouver sur mon répondeur : 'Salut, c'est Laureline !'. C'est adorable ... On m'a dit que ce prénom est devenu complètement habituel. Des gens l'utilisent maintenant, sans même faire référence à la bande dessinée."

En effet, les mêmes données fournies par l'INSEE nous montrent le graphe suivant :

Et l'on s'aperçoit en effet que la première Laureline en chair et en os naît en 1968, soit 1 an après la parution dans Pilote des "Mauvais Rêves", premier épisode de la série, et première apparition de la Laureline de papier. Depuis, le nombre annuel de Laureline(s) dépasse les 100 dans les années 1990, et le succès ne s'est pas démenti depuis. Près de 2000 Laureline peuplent l'hexagone aujourd'hui, si l'on compte les curieuses variantes que sont "Loreline" (tiens, on dirait un avatar de Lorelei) et "Laurelyne" (avec la terminaison ancestrale en -yne, style Jocelyne ou Marilyne).

Un internaute m'a aussi signalé une coïncidence étonnante : dans un roman espagnol du XVème siècle, "Prison d'amour" par de San Pedro, apparaissent deux personnages appelés Leriano et Laureola. Soit Lérian et Lauréole en v.f, pas si loin finalement de nos Valérian et Laureline. Mézières interrogé ne connaissait pas ce roman et ses personnages.

SUN RAE
Ce contrebandier ("la Cité des Eaux Mouvantes") reconverti en agent de sécurité ("Par des Temps Incertains") dénoterait-il une attirance de Christin ou Mézières pour le jazz (free) ? Car Sun Ra (1914-1993), "Dieu Soleil", n'est autre que l'un des pionniers, pianiste et percussioniste, du free jazz : voir site Sun Ra

SCHROEDER
Ce savant qui s'est orienté vers la biotechnologie dans le dernier album, semble bien avoir un patronyme de bande dessinée, et plus précisément des Peanuts, créatures de Schulz, chez lesquels Schroeder est l'artiste de la bande, jamais sans son piano (tiens, tiens) : voir site Peanuts.

 

GOUMOUN

Le goumoun est ce gros toutou d'Alflolol, inséparable compagnon, de Laureline, du moins dans cet album. mais saviez-vous qu'il avait sans doute des origines africaines ? De Centrafrique plus précisément, puisque Goumoun est le nom d'un village de ce pays, perdu dans le désert, sis à 693 mètres d'altitude dans l'Ouest du pays, non loin du Cameroun (voir la carte ci-contre en guise de preuve) ! Et puis du Tchad, puisque Goumoun est aussi un village du Nord du Tchad (1420 mètres d'altitude), près de la frontière libyenne !!

SYRTE

Il est étonnant que le goumoun ne vienne pas de la planète Syrte. Puisque sur notre bonne vieille bonne terre, Syrte est une région du sud de la Libye, non loin du village de Goumoun donc, jouxtant le plateau volcanique du Tibesti.

VIVAXIS

Vivaxis ressemble au curieux accouplement de Vivendi, vous savez, la dernière fusion à la mode de JM6, avec un partenaire moins bien défini, style Axa ou Natexis. Mais Vivaxis existe bel et bien aux Etats-Unis : c'est une société - esotérique - fondée en 1969 par une canadienne anglophone, Mme Nixon, et travaillant sur le flux énergétique qui relie l'énergie de l'individu à celle de la Terre (sic). En savoir plus (en anglais).

INVERLOCH

Avant d'être un village isolé d'Ecosse, Inverloch est bel et bien une petite ville du sud de l'Australie, près de Melbourne, dont le nom gaélique signifie "accès à un lac". C'était il y a quelques décennies un port qui exportait du charbon ; c'est aujourd'hui une petite station balnéaire. Il y a même un site Internet !

HYPSIS

Hypsis, avant d'être le lieu de villégiature cosmique de Dieu et de sa clique (les imposteurs), est un peintre de l'antiquité grecque : peintre de vases grecs qui exerça ses talents au VIème siècle avant notre ère.

SLOMP

Le nom de cet astéroïde misérable du système syrtien, cité dans l'Empire des Mille Planètes, proviendrait d'après un internaute de l'époque où Christin était prof à l'IUT de journalisme de Bordeaux, et comptait parmi ses élèves un étudiant autrichien du nom de Werner Slomp ...

 

 


l'Encyclopédie       le Quiz       les Albums        les Images       les Liens        une Analyse
Retour Accueil

© Dargaud