RTBF.be INFO RADIO TELEVISION TELETEXTE La RTBF MENTIONS LEGALES CONTACT RECHERCHE

L'un s'en va, l'autre revient

Jean-Pierre Detremmerie, bourgmestre CDH de Mouscron, ne briguera pas un nouveau mandat en octobre prochain. Par contre, après 23 mois de silence, Daniel Ducarme a lui décidé de tout dire. Il annonce aussi son retour à Schaarbeek, pour les élections communales.

La rumeur courait depuis plusieurs mois. C'est désormais une certitude : Jean-Pierre Detremmerie, bourgmestre CDH de Mouscron, ne briguera pas un nouveau mandat en octobre prochain. A l'occasion de la présentation de ses vœux, il a annoncé qu'il comptait arrêter la politique après 35 ans de mandat dont 27 ans comme bourgmestre de la Cité des Hurlus.

Au MR :

Et puis le libéral Daniel Ducarme, lui, est sorti mardi d'un long silence de 23 mois après sa démission en tant que ministre-président à la Région bruxelloise notamment. Une démission en raison de quelques soucis fiscaux. Dans un livre, intitulé "Daniel Ducarme règle ses comptes", il explique son parcours et ses déboires. "J'ai eu un redressement fiscal en 1999, j'ai contesté, j'ai déposé des recours; j'ai gagné ces recours. Je ne pense pas qu'on puisse dire que je suis ou que j'ai pu être scélérat fiscal" dira-t-il. Daniel Ducarme veut visiblement tourner une page même si politiquement au sein même du MR, il explique que certains, sans citer de nom, l'ont visé et atteint. Et cette page tournée, Ducarme compte se représenter à Schaerbeek, pour les prochaines communales et cela même si pour l'heure, sa présence sur la liste du Bourgmestre MR, Bernard Clerfayt, n'est toujours pas acquise...

Au VLD :

Rik Daems, lui, n'est plus chef de groupe VLD à la Chambre. Il quitte provisoirement ses fonctions pour mettre de l'ordre dans sa vie privée. Il a confirmé mardi , par communiqué, son idylle avec une députée socialiste francophone Sophie Pecriaux, qui attend par ailleurs un enfant de lui. Rik Daems avait lui même ouvert les portes de sa vie privée en annonçant en début de semaine son divorce. Les médias se sont emparés de la suite de l'histoire. La frontière entre vie publique et vie privée est une nouvelle fois franchie. L'an dernier, la liaison entre Patrick Dewael et une journaliste de la VRT n'avait pas eu de conséquence sur la carrière du ministre de l'Intérieur. Dans ce cas-ci , Rik Daems, qui doit professionnellement faire du PS son meilleur ennemi, s'est probablement senti affaibli. Il reste cependant député.


2006/01/10 08:09:27





Version imprimable