LA SPIRALE DU TEMPS par robert MOGUET
22 Septembre 1025
Consécration de l’ Abbaye Ste André, monastère bénédictin que Gérard de Florines fonda en 1021 et dont les cloîtres furent terminés en 1030.
17 Novembre 1449
Les comtes Dunois, de Clermont et de Nevers avec quatre mille hommes de troupes mettent le siège devant Le Cateau. La ville défendue avec une garnison de deux cents hommes tint pendant sept jours.
07 Octobre 1502    
Henri de Berghes, évêque de Cambrai, retiré au Cateau meurt en notre ville au retour d’un voyage qu’il avait fait en Espagne.
01 Mars 1545    
L’Évêque Robert de Croy obtient de l’ Empereur Charles Quint l’autorisation de clore le Chasteau en Cambrésis pour préserver les manants des courses et pilleries des mauvais garçons et vagabonds .
16 Septembre 1553
Le Roi de France Henri II après avoir tenté de s’emparer de Cambrai au pouvoir des Espagnols vient camper au Cateau, dévastant et brûlant tous les villages qui se trouvent sur son passage.
02 Avril 1555
Les Français partant pour aller ravitailler Marieinbourg, et voulant punir les habitants du Cateau de l’accueil qu’ils avaient fait à Charles Quint brûlent la ville et font de nombreux prisonniers.
02 et 03 Avril  1559  
Traités du Cateau-Cambrésis entre La France, l’Angleterre et l’Espagne.  (02 Avril) Traité avec l’Angleterre. Calais serait rendu aux Anglais au bout de 8Ans. Et l’Angleterre s’engagea à ne plus attaquer La France.
 
(03 Avril) Traité avec l’Espagne. Les trois évêchés Metz, Toul et Verdun restent Français .
14 Août 1568
Le Prince d’Orange fait le siège du Cateau défendu seulement par 300 arquebusiers mais la valeur de ceux ci force l’assiégeant à se retirer.
14 Juillet 1572
Une attaque est dirigée contre Le Cateau par 3000 cavaliers huguenots mais des troupes venues de Cambrai forcent les assaillants à abandonner.
16 Mai 1600
Un arrêt du conseil privé de Bruxelles déclare les habitants du Cateau et de la Châtellenie non assujettis aux impôts établis par les états du Cambrésis.
Septembre 1642
Destruction complète et pillage de la ville du Cateau par l’armée française.
19 Février 1679
Le traité de Nimègue rattache Le Cateau à la France.
27 Février 1695
Fénelon fait sa première entrée au Cateau.
28 Avril 1705
Pose de la première pierre du Beffroi.
6 Janvier 1709

Une terrible gelée sévit au Cateau la plus longue de mémoire d’homme: -23° C  pendant 9 semaines. 

7 Mars 1714
François de Salignac de la Mothe Fénelon Archevêque de Cambrai donne son approbation pour la construction d’un collège rue des Mulquiniers, depuis rue du Collège et rue Robert Ruffin. Il sera inauguré en Octobre 1718.
7 Mars 1714
Début de la construction du puits communal situé en haut de la place ( à l’emplacement de la statue) Sa construction fut confiée a Ambroise Waroqué. Il était agrémenté de quatre piliers dressés sur margelle réunis par une couronne en fer forgé ornée de la fleur de lys.
1 Avril 1765
Expulsion des Jésuites du Collège qu’ils dirigeaient depuis son inauguration en Octobre 1718.
13 Février 1768
Naissance au Cateau D’Adolphe,Edouard, Casimir,Joseph, Mortier  futur Maréchal de France et Duc de Trévise.
Mai 1779  
Début de la construction de la chaussée de Cambrai.
21 Septembre 1781
L’Archevêque de Cambrai rend une ordonnance pour l’institution d’une foire de neuf jours commençant le 21 Septembre à midi.
1 Août 1783
Ouverture d’un bureau de poste rue St Lazare  (Rue Pasteur).
25 Juillet  1792
L’arbre de la liberté est planté sur le haut de la place à l’emplacement de la statue du Mal Mortier. Il fut abattu le 21 Août 1793 par les Autrichiens.
21 Septembre 1792
Proclamation de la république : Monsieur et Madame sont remplacés par Citoyen - Citoyenne.
09 Novembre 1792 
Pour la première fois la Marseillaise est chantée au Cateau avec accompagnement de musique. 
Décembre 1792 
Démolition de l’Église St Martin (Place verte) .
11 Juillet 1793 
Le Cateau devient Fraternité sur Selle et Catillon Égalité sur Sambre Le premier instituteur laïc était Monsieur J.C.Boitelle.
Octobre 1793 
Les Autrichiens s’emparent du Cateau. En 1794 L’Empereur François II y établit son quartier général jusqu’au 15 Mai .
25 Février 1815
Le conseil municipal prend la délibération suivante : la ville du Cateau se glorifie d’avoir vu naître dans ses murs un Duc et Pair de France (Maréchal Mortier) Demande que la couronne de comte qui surmonte les armoiries de la ville soit transformée en couronne Ducale. Acceptation du Roi LouisXVIII en 1821. 
24 juin 1815
Après la bataille de Waterloo et la chute de Napoléon Ier, le roi Louis XVIII fit son entrée en France par Le Cateau. Il y restera trois jours les 24.25.26 Juin.
19 Novembre 1826
Une ordonnance royale permet aux religieuses de Notre-Dame d’ouvrir un pensionnat pour jeunes filles.
9 Août 1830
Le conseil municipal forme le vœu qu’un monument soit élevé pour perpétuer le souvenir et la bravoure du Maréchal Mortier décédé le 28 Juillet. Théophile Bra statuaire à Douai fut choisi pour l’effectuer.
18 Avril 1832
Pour faire face à l’épidémie de choléra qui sévit au Cateau, la ville décide la création d’un hôpital temporaire dans un lieu éloigné de la ville.
28 Juillet 1835
Le Maréchal Mortier duc de Trévise est tué aux côtés de Louis-Philippe par l’explosion de la machine infernale de Fieschi.
13 Février 1838
La municipalité présidée par Monsieur Sartiaux-Morcrette à émis un avis favorable à la création de la ligne Paris Bruxelles par Le Cateau.
31 Août 1838
Le cimetière est transféré rue de Fesmy à son emplacement actuel. Il fut béni solennellement le 10 Avril 1845 par Monsieur le doyen Wallez.
16 Septembre 1839
Inauguration de la statue pédestre et colossale en bronze du Maréchal Mortier par Alexandre Edmé, baron Méchain, Préfet du Nord.
10 Août 1841
La route départementale en terre reliant Le Cateau à Valenciennes est si délabrée entre Le Cateau et Solesmes que la diligence doit cesser son service.
30 Octobre 1841
Le hameau de La Groise est séparé de Catillon et Monsieur François Denise nommé maire.  
18 Juillet 1844
Institution d’un conseil des prud’hommes au Cateau.
24 Novembre 1844
Monsieur Bréat de Choisy propose l’éclairage au gaz de notre cité.
16 Janvier 1847
Le nombre de pauvres et de chômeurs a augmenté. Les industries de la ville ont été dans la nécessité de les renvoyer à cause de la stagnation du commerce. Il est urgent de leur procurer de l’occupation.
Juin 1847
Les crimes et délits se multiplient au Cateau de façon effrayante. Le conseil municipal vote un blâme au commissaire de police et à ses agents accusés de négligence coupable.
29 Février 1848
La cloche communale convoque les habitants sur la grand’place. Et du balcon extérieur de l’Hôtel de Ville lecture fut donnée de la proclamation de la Deuxième République Française.
Février 1849
Le Cateau compte 7686 habitants. L’éclairage à huile est assuré par Monsieur Pantigny Fb de Landrecies pour 56 réverbères contenant 168 becs.
23 Juin 1851 
Donation de la grande caserne des Russes par Monsieur Charles Seydoux pour y faire un asile. Cette asile s’appellera St Charles en souvenir du fondateur.
10 Septembre 1851
La commission d’hygiène vote la suppression de trois abreuvoirs pour cause permanente d’infection et d’insalubrité. Un situé Faubourg de Landrecies, deux sur les hauteurs des plats fossés, Rue du Bilbac (Boulevard Paturle).
19 Novembre 1852 
L’industrie sucrière fait son apparition au Cateau. Route de Pont à Capelle s’élève la sucrerie Piette et Cie, elle est reprise en 1857 par Monsieur Jules Halette jusqu’à sa disparition début 20ème Siècle
09 Juin 1853

Une rue est ouverte entre le Bilbac (Boulevard Paturle) et la rue de St Quentin (Rue Auguste Seydoux). C’est la rue Fénelon.

Juin 1856  
Une nouvelle calamité frappe les Catésiens habitants des quartiers bas de la ville. Des pluies diluviennes font déborder la Selle causant d’importants ravages.
14 Août 1856
Le conseil municipal décide la construction d’un abattoir .
16 Mars 1857
Un accord est réalisé par Messieurs Delannoy et Mûller sur une convention de 13 ans pour l’éclairage au gaz de la ville au prix de 6 centimes par bec et heure au gaz ou à l’huile.
16 Mai 1857
Le conseil municipal décide l’installation de l’éclairage au gaz pour la ville.
8 Juin 1857
Le conseil municipal approuve la construction sur l’emplacement de l’ancien cimetière d’une caserne de gendarmerie toujours en place.
27 Mai 1860  
 La foudre met le feu au clocher de l’église.Les efforts des pompiers limitent les dégâts et protègent notre Église. L’assurance « La France » paye les dégâts.
14 Novembre 1860
Sur demande du Préfet , le conseil municipal décide la création d’une caisse d’épargne officielle. IL existait déjà une caisse établie par la raison sociale Seydoux-Paturle-Lupin-Siéber.
5 Octobre 1861
Inauguration de L’Hôpital PATURLE en présence du sous préfet et de Monseigneur Régnier Archevêque de Cambrai.
7 Mai 1865
Un terrible orage ravage la ville. Des pluies effrayantes accompagnées de grêle détruisent plusieurs habitations. La partie basse de le ville est couverte de boue.
06 Novembre  1865  
Décès au Cateau d’Henry Matisse tisseur cabaretier âgé de 63ans grand’père paternel d’Henri Matisse Artiste peintre
26 Janvier 1869
Célébration de mariage au Cateau entre Emile Matisse négociant en grains natif du Cateau et Anna Eloïse Gérard modiste native du Cateau. De cette union naîtra au Cateau un fils le 31/12/1869 prénommé Henri.
Juin 1869 
Suppression du puits de la grand’ place condamné comme objet disgracieux et surtout comme obstacle dangereux à la circulation. Une pompe le remplace.
31 Décembre 1869
Naissance au Cateau Rue du Chêne Arnaud (Place du Ct Vignol) d’Henri Matisse ses parents Emile Matisse et Anna-Eloïse Gérard étaient natifs du Cateau.
08 Juillet 1871
Monsieur Truffot manufacturier est réélu maire du Cateau. A noter que sa fille mineure Marie-Laure épousera Camille St Saens compositeur de musique
10 Février   1873
Monsieur Deveau fonde une école de dessin qui sera installée au Collège avec comme professeur Monsieur Henri Pavot.
04 Juillet 1873
Installation de l’éclairage au gaz dans les écoles, ce qui facilitera les classes et cours du soir.
22 Septembre   1873
A la saint Matthieu une innovation. En plus des manèges et tirs, sur la place face au Maréchal Mortier eut lieu pour la première fois l’ascension d’un ballon.
25 Septembre 1873
Le puits situé derrière la statue du Maréchal Mortier est définitivement remplacé par une pompe. Monsieur Napoléon Lesage la fournit.
22 Février 1874
Un décret d’utilité public est rendu pour construire un pont en amont  du Moulin Fourneau. Il sera terminé en 1877.
20 Août 1874 
Adjudication  faite pour l’achat du pont Fourneau qui doit réduire avec la construction de la route et du pont le trajet des ouvriers. L’ouvrage terminé est réceptionné le 19 Juin 1877. Monsieur Mouton était alors Maire.
03 Février  1875
Mariage au Cateau entre Camille Saint Saens âgé de 39 ans compositeur de musique et Marie Laure Truffot âgée de 19 ans sans profession fille mineure de Rodrigues Philippe Truffot 59Ans, manufacturier maire de la ville du Cateau.
19 Mars 1875 
Une pétition signée par 500 noms demande la démolition de la halle au blé située face à l’usine du palais. Elle sera remplacée par un jet d’eau. 
23 Juillet 1875
Monsieur Charles Seydoux aîné vient de décéder. Il était député et conseiller général.
19 Juin 1877
Réception du Pont Fourneau. Monsieur Mouton fait alors fonction de Maire. Ce pont réduira le trajet des ouvriers devant traverser Le Cateau
06 Juin 1878 
La halle au blé est démolie. Il n’y eut pas d’acquéreur. Les démolisseurs sur la mise à prix de 600 Frs purent utiliser les matériaux.
30 Août 1878 
Madame Annette Ponsin fait un legs de 200.000 Frs à la ville du Cateau afin d’effectuer la distribution d’eau potable dans la ville.
05 Février 1879
Le conseil municipal décide de donner le nom de Thiers      « Premier Président de la République » à une place du Cateau aujourd’hui Place du Commandant Richez et une rue en l’honneur de la mémoire du Général Faidherbe  (Elle porte toujours son nom).
5 Février 1879
Construction au cimetière d’un monument à la mémoire des soldats morts en notre ville pendant la guerre 1870-1871.
05 Avril 1881 
Acquisition par la ville du Palais Fénelon pour devenir une école des filles, une crèche, un marché couvert , et un jardin public .
14 Août 1881
Inauguration du premier tronçon Cambrai- Le Cateau du tramway à voie étroite.
25 Septembre 1881
Inauguration du réseau d’eau par Madame Auguste Seydoux, Monsieur Lozé étant maire à l’époque.
29 Avril 1882
Naissance d’Auguste Herbin à Quiévy. Il arrive au Cateau dès 1883.  Il y passe son certificat d’études primaires et suit le cours de l’école municipale de dessin. Il repose au cimetière communal
25 mai 1882
Début de construction du marché couvert. Le jardin du palais est ouvert au public.
05 Octobre 1883
Inauguration de la ligne de chemin de fer à voie unique reliant Solesmes à Le Cateau. La gare annexe « Le Cateau Halte » fut inaugurée en 1891.
12 Juillet 1884
Ouverture au public du marché couvert . Le marché au beurre qui se tenait depuis des siècles sur la grand’ place est transféré au marché couvert.
21 Avril 1885  
Réception du monument Fénelon qui se trouve au jardin public. Buste en marbre blanc sur piédestal en pierre d’écaussine exécuté par Monsieur Dénéchan sculpteur. 
Septembre 1885  
L’Église sera éclairée au gaz. Monsieur Leroy directeur de l’usine à gaz s’en occupe montant de l’installation 12.000 Frs de l’époque.
23 Mars 1886
La rue Belle ( Faubourg de France) s’appelle à l’avenir rue du Maréchal Mortier. Hommage rendu à l’illustre Maréchal dont la maison natale s’élève dans cette rue.
Décembre 1889
Épidémie de grippe au Cateau qui sévira en Janvier et Février 1890 et fit un très grand nombre de victimes.
25 Septembre 1891
Création  d’une seconde gare. Le Cateau annexe ou Le Cateau Halte, pour éviter le long trajet  de la gare principale au centre ville.
Mai 1894 
Modernisations. On installe le téléphone à l’hôtel de ville. Un nouveau mode de locomotion fait son apparition : c’est le vélo.
21 Mai  1896 
Décès de Monsieur Charles Seydoux né au Cateau en 1827 . Après sa mort Madame Charles Seydoux donne 60.000 Frs pour agrandir l’Hôpital et créer 16 nouveaux lits.
20 Juin 1896
Après le décès de Monsieur Charles Seydoux, le conseil municipal décide que la rue de Cambrai porterait le nom de rue Charles Seydoux.
08 Novembre 1896 
Un nouveau doyen, l’abbé Émile Méresse curé de Poix-du - Nord prend ses fonctions au Cateau. C ’est d’après le journal de l’époque. Un homme aux idées généreuses, au zèle ardent, d’un libéralisme éprouvé. Il décède au Cateau le 18.09.1918. 
14 Janvier  1897
La place verte ( aujourd’hui  place du 3 Septembre) ne mérite plus son nom :  on sacrifie tous les arbres. 20 marronniers, 20 tilleuls tombent sous la hache du bûcheron.
25 Janvier 1897
Nouveautés. Le gramophone, phonographe à haut parleur qui reproduit la voix humaine, présenté au Cateau par Monsieur Noiret a un grand succès.
10 Février  1899 
Pour doubler l’installation de l’usine des eaux. Achat pour 30.500Frs du Moulin Fourneau.
15 Avril 1900 
Naissance au Cateau de Pierre Nord de son vrai nom André Brouillard. Ecrivain chef des services spéciaux de l’armée, chef du réseau de résistance  « Eleuthère » Sa tète fut mise à prix en 1944 par les Allemands à vingt millions de Francs.
10 Décembre 1903
Troubles sociaux au Cateau : 1812 ouvriers sont en grève aux Ets D’halluin, Moguet et Masurel (Usine du Palais) dix gendarmes sont appelés en renfort pour éviter les troubles.
15 Mai  1904 
Monsieur Ulysse Claisse devient Maire, Monsieur Eugène Patte premier adjoint, Alfred Ducamp deuxième adjoint.
24 Mai  1904
La salle des fêtes est transformée en maison du peuple. Au lieu de Tragédie et Comédie sur la façade on y lit Liberté, Raison. Ces inscriptions disparurent le 16 Août 1907 sous Monsieur Bauduin maire du Cateau. 
11 Mars 1906
Destruction par un incendie de l’usine du Palais . Propriétaire monsieur Masurel. La démolition en Septembre 1908 allait permettre la construction de l’école des filles.
Octobre 1908
Le Cateau compte 10643 habitants. Une statistique des divers commerce est établie. Il y a au Cateau, 7 auberges, 3 hôtels, 270 débitants de boissons, 6 brasseries, 6 banques, 12 marchands de chaussures, 40 épiciers, 16 marchands de légumes, 5 pâtissiers et libraires, 5 pharmacies, 9 tailleurs ..... etc.  etc.  .
10 Février  1909 
L’Hôtel de Ville et l’ Église sont proposés pour le classement des monuments historiques.
Juin 1910
L’énergie électrique arrive au Cateau fournie par l’usine Dosquet qui alimente uniquement deux entreprises du Cateau.
26 Août   1914
Bataille du Cateau-Cambrésis. Les Britanniques ont perdu 7000 hommes dans cette bataille.
27 Novembre 1914
Exécution route de Richemont de trois coulonneux pour détention illicite de pigeons.
21 Décembre 1917
 Le Kaiser Guillaume II  visite Le Cateau et les pièces d’artillerie enlevées aux Anglais et exposées au jardin public.
18 Septembre 1918
 Le chanoine Émile Méresse historiographe du Cateau décède à l’age de 66 Ans.
08 Octobre 1918
Le Cateau reçoit l’ordre d’évacuation. Les habitants ont 24 heures pour quitter la ville. 500 d’entre eux restèrent. 100 ont trouvé la mort.
18 Octobre 1918
 Début de la bataille pour la libération du Cateau. Elle va durer 23 jours. La ville reçut 60.000 obus. 85% des maisons sont endommagées.
14  Novembre 1918
La ville est enfin libérée par les troupes anglaises du Général Morland.
10 Décembre 1918 
Dans une salle délabrée de la maison commune,sans eau, sans gaz, sans vitres, se tient la première réunion du conseil municipal d’après guerre.
26 Septembre 1919
Le conseil municipal envisage l’installation d’urgence de l’éclairage public à l’électricité, nouveauté pour l’époque.
Février  1920 
Monsieur Ulysse Claisse propose que la rue de France allant de la place de l’église à la rue du Maréchal Mortier s’appelle rue Jean Jaurès.
21 Novembre1920 
Le Cateau reçoit la croix de guerre avec palme et citation à l’ordre de l’armée pour son héroïsme lors de la première guerre mondiale.
Avril  1921
Ouverture du cinéma « Le Sélect » situé 32 rue des Remparts à l’emplacement d’un ancien tissage.
Septembre   1921
Une stèle surmontée d’un pigeon est élevée à la mémoire des fusillés civils sur le lieu de leur exécution. Et la rue St Donat devient rue des Fusillés Civils.
Octobre  1921
La reconstruction du pont route de Cambrai surplombant la selle détruit pendant la guerre 14-18 est terminée
06 Novembre  1921 
Monsieur Ulysse Claisse devient maire du Cateau par 21 voix contre 6 à Monsieur Achille Faure négociant en chaussures(enseigne la Botte Rouge).
Septembre 1922  
 Les Catésiens découvrent la Radio cela se passait dans un café situé au N°7 de la rue Gambetta tenu par Monsieur Trigaut
08 septembre 1923
Monsieur Ulysse Claisse maire de l’époque propose l’embellissement de la façade du Palais Fénelon coté jardin avec pose des armes de la ville et inscription «  Palais Fénelon ».
10 Mai 1925       
Monsieur Sylvère Lebeau est élu Maire du Cateau par 14 voix contre 12 à Monsieur Ulysse Claisse au second tour.
08 Novembre 1925
 Remise officielle du monument aux morts de la guerre 1914-1918 par le comité d’érection à la ville du Cateau à son emplacement actuel au jardin public.
15 Janvier 1926
Ouverture de la rue de la Paix sur le terrain offert à la ville par Madame Charles Lefebvre.
27 Mars 1926
Grâce au don de 100.000Frs fait par Madame Veuve André Seydoux et ses enfants. Création d’un dispensaire d’hygiène sociale.
20 Juillet 1928
 Établissement des plans pour la construction de bains douches prés du pont d’Arcole.
12 Mai 1929
Monsieur Henri Preux est élu Maire. Le conseil municipal élève à 600Frs la location des caves de l’hôtel de ville aux entrepôts de vins Tamboise-Durand-Ernecq.
07 Juin 1930 
Première projection de cinéma parlant au Sélect célèbre cinéma Catésien avec la projection de l’Arlésienne de Georges Bizet.
23 Juillet  1933
Après les destructions de la guerre 14-18, Le Cateau fête la renaissance de son carillon.
26 Août 1934
Vingt ans après le début de l’occupation Allemande les cloches de l’église renaissent à leur tour baptisées par Monseigneur  Chollet Archevêque de Cambrai.
18 Mai 1940
Les blindés du Général Allemand Rommel entrent au Cateau. Une nouvelle occupation commence. Elle va durer quatre ans.
mars 1943 
 Monsieur Ponsin  est nommé Maire en remplacement de Monsieur Henri Preux décédé le 11 Mars. Il sera évincé de son poste le 30 octobre 1944, suite à la décision du comité de Libération du 30 août 1944 : "toutes les municipalités actuelles sont dissoutes dès l'arrivée des troupes alliées." 
19 Août 1944
Incendie de l’usine du Dahomey (Actuellement Sometom)  6000 kgs de laine brûlent par une cause inconnue.
31 Août 1944
Avant de quitter Le Cateau, les Allemands mettent le feu à l’usine Seydoux.
03 Septembre 1944 
Après quatre années d’occupation Le Cateau est libéré. Cette libération a fait sept victimes
08 Novembre  1952
Henri Matisse offre au Cateau, sa ville natale des oeuvres qui seront exposées dans le grand salon de l’Hôtel de Ville. Ainsi est né le Musée Matisse.  
03 Novembre 1954
Décès à Nice d’Henri Matisse. Il avait 83 Ans.
18  Janvier 1960
L’ancienne société de gymnastique « L’alerte » devenue en 1947 « Union ouvrière Catésienne » change de nom et devient désormais « La Catésienne » présidée par Monsieur Jean Havrez.
12 Janvier 1969
En effectuant des travaux dans une salle de la mairie on découvrit plâtrée dans une cheminée une plaque de fonte datée de 1724.
20 Octobre 1971
Achat par le comité Nord de l’A.P.A.J.H. de la propriété ancienne institution Notre Dame d’Espérance anciennement château Seydoux en vue de la création d’un I.M.P. pour débiles profonds. 
08 Décembre 1971 
Création a la société la Catésienne d’un groupe de Majorettes sous la direction de Madame Lécot.
15 Avril 1972
Mise en service d’un gymnase « ultra moderne » sur les hauteurs des Essarts. 
11 Juin 1972
Pose d’une plaque souvenir à l’emplacement de la maison natale du Maréchal Mortier.
09 Octobre 1977
Réduit au silence depuis plus de vingt ans les grandes orgues de l’église St Martin vont de nouveau vibrer après une restauration par les Ets Guerrier de Willer.  
19 Septembre 1982
A l’occasion de la St Matthieu les édiles du Cateau et de Wielsbèke signent officiellement l’acte de jumelage des deux communes.
24 Octobre 1982
Inauguration du nouveau Musée Matisse dans un bâtiment historique de la ville « Le Palais Fénelon ». En plus des oeuvres de Matisse on trouve celles d’Auguste Herbin et de  Geneviève Claisse son unique élève.
11 Février  1983
Ouverture de la bibliothèque médiathèque dans l’ancienne banque de France construite en 1921. 
05  Mars 1983
Acquisition par la ville grâce à des subventions exceptionnelles du piano d’Herbin qui sera exposé au musée Matisse.
22 Mars  1983
Monsieur Jean-Pierre Labouré est élu maire du Cateau par 22 voix contre 7 à Monsieur Grimaldi. Avec premier adjoint  Monsieur Marcel Leriche et comme deuxième adjoint Monsieur René Ledieu.
23 Juin  1983 
Monsieur Maurice Schumann Vice président du sénat, compagnon de la libération. Inaugure la place du Général De Gaulle.   
04 Juillet 1983
Le conseil municipal adopte un projet de jumelage avec une ville d’Allemagne Fédérale .
25 Juillet 1984  
Monsieur Labouré maire inaugure les nouveaux locaux des sapeurs pompiers situés dans les bâtiments de l’ancien peignage.
17 Mars 1987
 La municipalité fait apposer dans le hall d’entrée de la mairie une plaque commémorative en l’honneur de tous les maires du Cateau depuis 1814.
07 Octobre 1993
Grand rassemblement de la famille Seydoux au Cateau avec exposition  «  Les Seydoux au Cateau 150Ans de présence » 

 

   
Plan d'accèsMentions légalesContact

 

La dernière mise à jour de ce site date du 08-mai-2006