Le français dans le monde

BRÈVE

Rapport sur la place et l’usage de la langue française aux Jeux olympiques d’hiver de Turin 2006 (9 mai 2006)

Grand Témoin de la Francophonie, la Québécoise Lise Bissonnette vient de remettre, le 9 mai 2006, au Secrétaire général de la Francophonie, M. Abdou Diouf, son rapport sur la place et l’usage de la langue française aux Jeux olympiques d’hiver de Turin 2006. Venant compléter les efforts du groupe de travail interministériel « le français, langue du sport », elle a observé la préparation et le déroulement des Jeux.

Carte du monde francophone

Illust:

carte, 20.2 ko, 400x223




Illust:

1, 899 octets, 30x10
Pays ou région où le français est langue officielle et maternelle
Illust:

2, 902 octets, 30x10
Pays ou région où le français est langue officielle ou administrative
Illust:

3, 848 octets, 30x10
Pays où le français est langue d’enseignement privilégiée

Le français fait partie des quelques langues parlées aux quatre coins de la planète. Il se situe au 9e rang des langues les plus utilisées. On compte aujourd’hui un peu plus de 169 millions de francophones à travers le monde, soit 3,2 % de la population mondiale. L’Europe regroupe 44 % de la population francophone, l’Amérique 7,6 %, et l’Afrique 46,3 %, l’Asie 1,8 % et l’Océanie 0,3 %.

En Europe, la France mise à part, les francophones se trouvent essentiellement en Belgique (45 % de la population), en Suisse (20 % de la population) et au Luxembourg. Au niveau de l’Union européenne, à laquelle il faut ajouter la Suisse, le français est la deuxième langue maternelle ou seconde la plus parlée avec 71 millions de locuteurs, derrière l’allemand (90 millions), mais devant l’anglais (61 millions).

En Amérique du nord, c’est au Canada que vit la plus forte minorité de population francophone, soit 9,6 millions de locuteurs sur 27,3 millions d’habitants en 1997. Très concentrés géographiquement, ceux-là représentent 82 % des habitants du Québec (7 millions), et plus de 30 % de ceux du Nouveau-Brunswick. Sur le reste du continent américain, départements d’outre mer français (Guadeloupe, Martinique, Guyane) exceptés, les communautés francophones sont présentes en Louisiane (290 000 en 1997) et en Haïti, où 23 % des 7,4 millions d’habitants parlent le français.

L’Afrique subsaharienne compte à elle seule presque 39,5 millions de francophones (estimations pour l’année 1997), dont 34 % en Afrique équatoriale de l’ouest, 29 % en Afrique tropicale, 25 % en Afrique équatoriale de l’est, et enfin 14 % en Afrique sahélienne. Dans l’océan Indien, le taux global de francophones est de 23 %, pour une population totale de 18,4 millions de personnes.

Avec plus de 33,4 millions de francophones au Maghreb (64 % des Tunisiens, 57 % des Algériens et 41,5 % des Marocains), la Francophonie y est très présente. Au Moyen-Orient, le Liban demeure le pivot de la Francophonie, avec environ 1 500 000 locuteurs.

Enfin, en Asie, c’est dans la péninsule indochinoise que les francophones sont les plus nombreux (surtout au Vietnam avec 375 000 locuteurs).

Sources :
1) Atlas de la langue française, collectif sous la direction de Philippe Rossillon, Bordas, Paris, 1995, 128 pages / Estimations de la population francophone dans les pays d’Afrique subsaharienne francophone, du Maghreb et de l’océan Indien au 1er janvier 1996, Groupe d’études et de démographie appliquée, Paris, février 1996.

2) Etat de la Francophonie dans le monde, données de 1997-1998, Haut Conseil de la Francophonie, la Documentation Française.

Version imprimableVersion imprimable