Le Libertaire (1917-1956) > Annexes > Chronologie

1955-1956

1955

février
Le Caire. Naissance du Front de libération national (F.L.N.).

28-30 mai
Deuxième congrès de la Fédération communiste libertaire.

22 juin
Saint-Nazaire. Début d’une vague de grèves.

25 juin
Lille. Arrestation de Pierre Morain, militant de la F.C.L. Finalement condamné à un an de prison ferme, il ne sera libéré qu’au mois de mars 1956.

7 juillet
Le Libertaire est saisi dans les messageries, les postes et chez les dépositaires.

1er-17 août
Affrontements opposants des grévistes aux forces de l’ordre à Nantes et Saint-Nazaire.

4 août
Le n°441 du Libertaire est saisi. La rédaction du journal réplique en publiant un numéro spécial composé des mêmes articles mais sans les passages incriminés par la police.

12 septembre
Grève générale dans la région de Nantes relayée dans les villes de Belfort, Lorient, Le Havre, Montluçon et Saint-Etienne.

4 octobre
Nantes. Fin du conflit dans la métallurgie.

15 décembre
Dans Le Libertaire, la F.C.L. présente une liste de dix candidats aux élections législatives de janvier 1956 dans la premier secteur de la Seine.

25 décembre
Paris. Mort de l’écrivain libertaire Aurèle Patorni.

1956

2 janvier
Paris. Election législatives anticipées. La liste de la F.C.L. ne recueille que 2 617 suffrages.

14-26 février
Moscou. Le XXème congrès du Parti communiste d’Union Soviétique condamne le culte de la personnalité.

7 mars
Indépendance du Maroc.

12 mars
Le gouvernement de Guy Mollet obtient les pouvoirs spéciaux en Algérie. La C.G.T. prend position pour l’indépendance de l’Algérie.

12 avril
Le n°474 du Libertaire est saisi à l’imprimerie.

4 juin
Le rapport secret de Khroutchev au XXème congrès est rendu public.

7 juin
Le Libertaire n°482 daté du 7 juin est saisi à l’imprimerie pour « atteinte à la sureté intérieure et extérieure de l’Etat ». Ce numéro ne comporte pourtant aucun article sur la Guerre d’Algérie.

19 juin
Saisie du Libertaire n°484.

26 juin
Saisie du Libertaire n°485.

5 juillet
Grève générale des Algériens en France et à Alger.

12 juillet
La F.C.L. annonce l’interruption provisoire du Libertaire et la publication d’une revue mensuelle Le Partisan qui ne vera jamais le jour. Un tract signé La Volonté du Peuple appelant à la désertion est distribué dans les gares.

13 juillet
Sept militants de la F.C.L. sont arrêtés par la D.S.T., le siège de l’organisation fait l’objet d’une perquisition, la correspondance est saisie.

14 juillet
La F.C.L. publie une édition spéciale du Libertaire pour protester contre la répression qui frappe ses militants. Ce sera le dernier numéro du journal.

décembre
Parution du premier numéro de la revue Les Cahiers de critique sociale sur les événements de Hongrie.