ISO symbol

Extraits de la Norme internationale

ISO 690:1987

Information et documentation -- Références bibliographiques - Contenu, forme et structure


ENGLISH VERSION

ISO 690-2
[Références bibliographiques aux documents électroniques]


ISO/TC46/SC9 Page d'accueil

Commander les normes ISO
[du site "ISO Online"]

Rechercher le catalogue ISO
[du site "ISO Online"]


. La Norme internationale ISO 690:1987 a été élaborée par le comité technique ISO/TC 46, sous-comité SC 9 qui élabore les Normes internationales relatives à l'identification et la description des documents.

Nous vous encourageons à établir des liens entre votre site et ce document, mais nous vous prions de ne pas le reproduire ou le redistribuer à partir de ce site Web. Cette Norme internationale est ce document de l'Organisation internationale de normalisation (ISO) est protégé en vertu d'un droit d'auteur.

Le texte complet de cette Norme peut être acheté des membres de l'ISO.


Contenu détaillé de l'ISO 690:1987

1. Objet et domaine d'application
2. Références
3. Définitions
4. Schémas des références bibliographiques
4.1. Monographies
4.2. Publications en série
4.3. Parties et contributions à des monographies
4.3.1. Parties de monographies
4.3.2. Contributions à des monographies
4.4. Articles, etc., dans des publications en série
4.5. Documents de brevet

5. Sources d'information

6. Règles générales de transcription
6.1 Translittération ou romanisation
6.2 Abréviation
6.3 Utilisation des majuscules
6.4 Ponctuation
6.5 Caractères typographiques
6.6 Additions et corrections

7. Spécification des éléments
7.1 Responsabilité principale
7.2 Titre
7.3 Responsabilité secondaire
7.4 Édition
7.5. Désignation des fascicules de publications en série
7.6. Renseignements sur la publication
7.7. Importance matérielle
7.8. Collection
7.9. Notes
7.10. Numéro normalisé
7.11. Partie composante (chapitre, article, etc.)
7.12. Éléments des références pour les documents de brevet

8. Présentation des listes de références bibliographiques
8.1 Classement
8.2 Plusieurs documents du même auteur
8.3 Tous les documents du même auteur
8.4 Place de la mention de responsabilité principale

9. Citations
9.1 Relations entre les références et les citations bibliographiques
9.2 Méthodes des citations numériques
9.3 Citations en notes
9.3.1 Première citation
9.3.2 Deuxième citation et les suivantes
9.4 Méthode du premier élément et de la date


1. Objet et domaine d'application

La présente Norme internationale précise les éléments à mentionner dans les références bibliographiques aux documents publiés, monographies et publications en série, aux chapitres et articles qu'elles contiennent ainsi qu'aux brevets. Elle détermine un ordre obligatoire pour les éléments de la référence et établit des règles pour la transcription et la présentation de l'information provenant de la publication source.

La présente Norme internationale est destinée aux auteurs et aux éditeurs pour l'établissement de listes de références bibliographiques à inclure dans une bibliographie et pour la formulation des citations dans le texte, correspondant aux entrées de la bibliographie. Elle ne s'applique pas aux descriptions bibliographiques complètes exigées par les bibliothécaires, les bibliographes, les indexeurs.

La présente Norme internationale concerne les références à tous les documents publiés, imprimés ou non. Elle ne s'applique cependant pas aux références à des manuscrits ou à d'autres documents non publiés.

Au dessus de cette page

[Note: Du texte a été omis ici.]


5. Sources d'information

La principale source de l'information contenue dans la référence bibliographique est le document signalé.

La première source d'information dans le document lui-même est la page de titre ou son équivalent (par exemple, l'étiquette d'un enregistrement sonore, l'image du titre d'une microforme, etc.). Lorsque le document n'a pas de page de titre ou d'équivalent, une autre source, telle qu'une couverture, un coffret, l'en-tête d'une microfiche, etc., peut fournir l'information nécessaire.


6. Règles générales de transcription

L'information indiquée dans la référence bibliographique doit être en général transcrite comme elle se présente dans la source. Les détails de forme tels que l'emploi des majuscules, la ponctuation, etc., ne sont pas nécessairement reproduits dans la transcription. Les règles générales qui s'appliquent à ces détails de forme ou de style sont envisagées ci-après.

[Note: Du texte a été omis ici.]

6.2. Abréviation

Les prénoms qui font partie d'un nom figurant dans la référence (par exemple, un auteur, un éditeur scientifique) peuvent être réduits aux initiales à condition que cela n'entraîne pas de confusion quant à l'identité de la personne.

[Note: Du texte a été omis ici.]

6.3. Utilisation des majuscules

L'utilisation des majuscules doit être conforme à l'usage de la langue ou de l'écriture dans laquelle l'information est donnée.

6.4. Ponctuation

Un système cohérent de ponctuation doit être utilisé pour toutes les références apparaissant dans la publication.

Chaque élément de la référence doit être nettement séparé de l'élément suivant par un signe de ponctuation (point, tiret, etc.).

Une ponctuation cohérente est également utilisée pour distinguer les sous-éléments à l'intérieur d'un élément.

NOTE - Pour mettre l'accent sur l'importance de la cohérence, un schéma unique de ponctuation et de différenciation typographique a été utilisé dans les exemples, tout au long de la présente Norme internationale. Ce schéma est simplement destiné à servir d'exemple et ne fait pas partie de la présente Norme internationale.

6.5. Caractères typographiques

Des variations dans les caractères typographiques ou l'utilisation du soulignage peuvent être employées pour mettre l'accent sur une distinction entre des éléments ou pour mettre en évidence les éléments déterminant la présentation des références.

6.6. Additions et corrections

On peut ajouter des éléments à l'intérieur d'une référence pour corriger des erreurs évidentes dans la source, traduire ou translittérer une information, pour apporter une identification plus précise des personnes ou des collectivités par un développement des initiales ou des acronymes, enfin pour distinguer des noms de lieux identiques en ajoutant des termes qui les qualifient, etc.

Tous ces éléments ajoutés, excepté ceux donnés dans les notes, doivent être mis entre crochets ou entre parenthèses, normalement à la suite de l'élément modifié.

EXEMPLES :

CRANE, R[onald] S.

EPPMA [Expanded Polystyrene Product Manufacturer's Association].

1966 [i.e. 1969].

Trinity College (Cambridge).

Trinity College (Dublin).

Au dessus de cette page

[Note: Du texte a été omis ici.]


8. Présentation des listes de références bibliographiques

8.1. Classement

Dans les listes de références bibliographiques, les références sont habituellement disposées selon l'ordre alphabétique du premier élément ou selon une succession numérique correspondant à l'ordre de citation dans le texte.

8.2. Plusieurs documents du même auteur

Lorsque la liste des références bibliographiques classées alphabétiquement contient plusieurs documents commençant par le même élément, on peut remplacer le premier élément de la deuxième référence et des suivantes par un tiret.

EXAMPLE:

Graham, Sheila. College of one. New York : Viking, 1967.

. The real F. Scott Fitzgerald thirty-five years later. New York : Grosset & Dunlap, 1976.

8.3. Tous les documents du même auteur

Lorsque tous les documents de la liste bibliographique ou d'une partie distincte de la liste sont entrés sous le même élément, celui-ci peut être omis en tête de chaque référence, pourvu qu'il figure clairement en tête de la liste (ou de la partie distincte de la liste).

EXEMPLE:

  The published writings of WH. Auden

Poems. London : Privately printed by Stephen Spender, 1928.

Poems. London : Faber & Faber, 1930.

The Orators: an English study. London : Faber & Faber, 1932.

8.4. Place de la mention de responsabilité principale

Lorsque la présentation de la liste des références bibliographiques est telle que la mention de responsabilité principale n'est pas nécessaire pour l'ordre alphabétique, c'est-à-dire dans les listes classées systématiquement, la mention de responsabilité principale peut être donnée après le titre.

Au dessus de cette page


9. Citations

9.l. Relations entre les références et les citations bibliographiques

Une citation est une forme de référence brève placée entre parenthèses à l'intérieur du texte ou ajoutée au texte comme note en bas de page, en fin de chapitre ou à la fin du texte complet. La citation permet d'identifier la publication d'où l'extrait ou l'idée paraphrasée, etc., a été tiré et d'indiquer la localisation précise de cet extrait ou de cette idée dans la publication source.

S'il n'y a pas de liste de références bibliographiques annexée au texe, ou si la liste ne reprend pas toutes les références citées dans la texte, il est indispensable que la première ciation de chacune des références ne figurant pas dans une liste comprenne les éléments essentiels à la référence de base [voir l'ISO 690-2, article 5].

Lorsqu'elle est utilisée de concert avec une liste de références bibliographiques, la citation doit contenir suffisamment de renseignements pour assurer la correspondance exacte entre la citation et la référence bibliographique du document identifié. Cette correspondance doit être assurée par l'une des trois méthodes décrites ci-dessous.

Au dessus de cette page

9.2. Méthode des citations numériques

Des numéros, en exposants ou entre parenthèses, insérés dans le texte, renvoient aux documents dans l'ordre où ils sont cités la première fois. Les citations suivantes reçoivent le même numéro que la première. Si des parties particulières d'un document sont citées, les numéros des pages peuvent être donnés après les numéros. Les références sont présentées dans leur ordre numérique dans une liste numérotée.

EXEMPLE:

Texte et citations:

The notion of an invisible college has been explored in the sciences (24). Its absence among historians is noted by Stieg (13 p.556). It may be, as Burchard (8) points out . . .

Liste des références bibliographiques:

...

8. BURCHARD, JE. How humanists use a library. In Intrex: report of a planning conference on information transfer experiments, Sept. 3, 1965. Cambridge, Mass. : M.I.T. Press, 1965, p. 219.

. . .

13. STIEG, MF. The information needs of historians. College and Research Libraries, Nov. 1981, vol. 42, no. 6, p. 549-560.

. . .

24. CRANE, D. Invisible colleges. Chicago : Univ. of Chicago Press, 1972.

Au dessus de cette page

9.3. Citations en notes

Des numéros, en exposants ou entre parenthèses, suivant les citations dans le texte, renvoient aux notes qui sont présentées numériquement selon leur ordre d'apparition dans le texte. Ces notes peuvent contenir des citations. Un numéro de note est utilisé pour chaque citation ou chaque groupe de citations; la note correspondante peut citer plus d'un document.

Si un document est cité plusieurs fois, les citations ultérieures reçoivent des numéros différents. Une note qui renvoie à un document cité dans une note antérieure doit soit répéter la citation complète, soit donner le numéro de la note antérieure avec les numéros des pages cités, etc.

9.3.1. Première citation

Si les citations sont présentées en notes, la première citation à un document (et de préférence la première citation dans chaque chapitre) doit contenir les éléments nécessaires pour assurer la correspondance exacte entre la citation et l'entrée appropriée dans la liste des références bibliographiques.

La première citation doit comprendre au minimum le(s) nom(s) du ou des auteurs et le tire complet (sans les sous-titres et autres informations relatives au titre) tels qu'ils sont donnés dans la référence bibliographique suivis du ou des numéros des pages citées si nécessaire. Les noms des auteurs signalés dans la citation n'ont pas besoin d'être indiqués sous leur forme inversée.

Si le ou les auteurs et le tire ne suffisent pas à différencier les entrées dans la liste des références bibliographiques, la citation inclut les éléments supplémentaires (édition, année de publication, etc.) nécessaires pour assurer la correspondance exacte avec la référence.

EXEMPLE:

Dans le texte:

The notion of an invisible college has been explored in the sciences.32 Its absence among historians is noted by Stieg.33 It may be, as Burchard34 points out. . .

Dans les citations:

32. CRANE. D., Invisible colleges.

33. STIEG, MF., The information needs of historians, p. 556.

34. BURCHARD, JE., How humanists use a library, p. 219.

Dans la liste des références bibliographiques:

. . .

BURCHARD, JE. How humanists use a library. In Intrex: report of a planning conference on information transfer experiments, Sept. 3, 1965. Cambridge, Mass. : M.I.T. Press, 1965, p. 219.

. . .

CRANE, D. Invisible colleges. Chicago : Univ. of Chicago Press, 1972.

. . .

STIEG, MF. The information needs of historians. College and Research Libraries, Nov. 1981, vol. 42, no. 6, p. 549-560.

Lorsq'une même référence est citée plusieurs fois, on peut utiliser une abréviation pour la désigner; celle-ci doit être clairement explicitée dans la première citation ou dans une table d'abréviations.

EXEMPLE:

Dans la première citation:

NATHANIEL, B. Shurtleff, ed., Records of the governor and company of the Massachusetts Bay in New England (1628-86). Boston, publisher unknown, 1853-54. 5 vols., vol. 1, p. 126 (hereafter cited as Mass. Records).

Au dessus de cette page

9.3.2. Deuxième citation et les suivantes

La deuxième citation d'une document et les suivantes peuvent être réduites aux nom(s) de famille du ou des auteurs et à une titre raccourci, suivies du ou des numéros des pages citées ou à une forme abrégée présentées dans la première citation ou dans une table d'abréviations.

EXEMPLES:

a) SUTTON, The analysis of free verse form, p. 246.

b) Mass. Records, p. 128.

Si les citations sont numérotées selon leur ordre d'appartion dans le texte,, la deuxième citation et les suivantes peuvent être réduites au(x) nom(s) du ou des auteurs et au numéro de référence correspondant à la première citation suivie du ou des numéros de pages citées.

EXEMPLE:

Dans le texte:

The notion of an invisible college has been explored in the sciences.32 Its absence among historians is noted by Stieg.33 It may be, as Burchard34 points out . . . Stieg35 has further noted . . .

Dans les citations:

32. CRANE, D. Invisible colleges. Chicago : Univ. of Chicago Press, 1972.

33. STIEG, MF. The information needs of historians. College and Research Libraries, Nov. 1981, vol. 42, no. 6, p. 549-560.

34. BURCHARD, JE. How humanists use a library. In Intrex: report of a planning conference on information transfer experiments, Sept. 3, 1965. Cambridge, Mass. : M.I.T. Press, 1965.

35. STIEG, ref 33, p. 556.

Au dessus de cette page

9.4. Méthode du premier élément et de la date

Le premier élément et l'année de publication du document cité sont données dans le texte. Si le premier élément est donné a fil du texte, l'année suit entre parenthèses, sinon le premier élément et l'année son donnés entre parenthèses. Si nécessaire, les numéros de page sont donnés après l'année à l'intérieur des parenthèses. Si deux ou plusiers documents ont le même premier élément et la même année, on les distingue par des lettres miniscules (a, b., c, etc.) suivant l'année, à l'intérieur des parenthèses.

Les références des documents sont présentées dans la liste bibliographique par ordre alphabétique du premier élément, avec l'année de publication et la lettre miniscule éventuelle tout de suite derrière le premier élément au lieu d'être placées plus loin dans la référence.

EXEMPLE:

Dans le texte et les citations:

The notion of an invisible college has been explored in the sciences (Crane, 1972). Its absence among historians is noted by Stieg (1981, p. 556). It may be, as Burchard (1965, p. 219) points out . . .

Dans la liste des références bibliographiques:

. . .

BURCHARD, JE. 1965. How humanists use a library. In Intrex: report of a planning conference on information transfer experiments, Sept. 3, 1965. Cambridge, Mass. : M.I.T. Press.

. . .

CRANE, D. 1972. Invisible colleges. Chicago : Univ. of Chicago Press.

. . .

STIEG, MF. 1981. The information needs of historians. College and Research Libraries, Nov. 1981, vol. 42, no. 6, p. 549-560.

Pour les documents ayant plus de deux auteurs, on peut abréger la citation et ne donner que le nom du premier auteur, suivi de "et al.", à condition que la forme abrégée n'entraîne pas une ambiguité de correspondance entre la citation et la liste des références bibliographiques.

Si la list des références bibliographiques contient plusieurs documents du même auteur, publiés la même année, on ajoute une lettre (a, b, c, . . . etc.) à l'année de publication à la fois dans la citation et dans la références bibliographique afin d'assurer la correspondance exacte entre la citatiion et la référence.

EXEMPLE:

(Pasteur 1848a)


Extraits de ISO 690-2 concernant les références bibliographiques aux documents électroniques sont disponible dans une autre section de cet site.

Avez-vous des commentaires ou des suggestions en ce qui concerne cette norme ISO?

L'ISO/TC 46/SC 9 apprécierait des commentaires, des suggestions et des exemples pour les révisions ultérieures de cette norme ISO. Bien que nous ne puissions pas répondre à chacun des messages, les suggestions seront conservées dans un fichier prévu à cet effet lors de la prochaine révision de la norme ISO 690:1987.
Les commentaires devraient être adressés à:


Secrétariat de l'ISO/TC 46/SC 9
Bibliothèque nationale du Canada
395, rue Wellington
Ottawa K1A 0N4
Canada
Internet: iso.tc46.sc9@lac-bac.gc.ca

Au dessus de cette page

Droit d'auteur © ISO 2004.
Dernière mise à jour: 2003-08-15.
Remarques: iso.tc46.sc9@lac-bac.gc.ca
http://www.lac-bac.gc.ca/iso/tc46sc9/standard/690-1f.htm

Le Secrétariat de l'ISO TC46/SC9 est un service de Bibliothèque et Archives Canada au nom du Conseil canadien des normes, un membre de l'ISO.