• Bloomfield
  • César et Rosalie
  • Clair de femme
  • Garde à vue (film)
  • Le Mouton enragé
  • Le Procès
  • Le Train
  • Le Vieux Fusil
  • Les Choses de la vie
  • Ludwig, le crépuscule des dieux
  • The Hero
  • Romy Schneider

    Romy Schneider, née à Vienne (Autriche) le 23 septembre 1938 - morte Paris France le 29 mai 1982, est une actrice autrichienne.

    De nom de naissance Rosemarie Magdalena Albach-Retty, elle est issue d’une famille d’acteurs comprenant sa grand-mère Rosa Albach-Retty, son père Wolf Albach-Retty et sa mère Magda Schneider.

    Divorcée en 1945, Magda Schneider prend ensuite soin de Romy, supervisant sa carrière et apparaissant souvent à ses côtés, dès les débuts de Romy à l’âge de 15 ans en 1953.

    Le rôle de son beau-père Hans-Herbert Blatzheim, restaurateur connu, est plus trouble, Romy témoignant par la suite de l’intérêt malsain qu’il lui portait.

    Le film Les Jeunes Années d’une reine (Ernst Marischka, 1954) inaugure pour Romy Schneider le rôle d’une altesse royale. Ce film autrichien retrace les jeunes années de la reine Victoria, en particulier sa première rencontre avec le prince Albert.

    Sa carrière percera ensuite dans le rôle de Sissi (1955), la princesse Elisabeth de Bavière, qui devint l’impératrice Elisabeth d’Autriche, et dans les deux suites en 1956 et 1957.

    Lassée de l’image sirupeuse que ces films avaient laissée sur elle, Romy saute sur l’occasion de jouer dans le bien plus sombre Christine (1958), un remake du Liebelei de Max Ophüls en 1933 (lui même basé sur une pièce d’Arthur Schnitzler). Pendant le tournage, elle tombe amoureuse de son partenaire dans le film, l’acteur Alain Delon. Romy se fiance avec lui en 1959, et le couple part vivre à Paris.

    Ceci marque le début d’une carrière internationale qui la mène jusqu’à Hollywood (Good Neighbor Sam (1964), une comédie avec Jack Lemmon, et le film What’s New, Pussycat de Woody Allen en 1965). Cependant elle reste principalement en France, y tournant avec Orson Welles (Le Procès (1963)), basé sur le roman homonyme de Franz Kafka) et Luchino Visconti (Ludwig, un film de 1972 sur la vie de Louis II, roi de Bavière dans lequel elle joue de nouveau Elisabeth d’Autriche, à un âge plus avancé). « Sissi me colle à la peau, » déclare-t-elle un jour.

    La vie privée de Romy connaît de nombreuses turbulences. Séparée de Delon en 1963, elle se marie puis divorce de Harry Meyen (1924 - 1979), un acteur allemand qui se suicide par la suite. Ils eurent un fils David-Christopher (1966 - 1981). En 1975, elle épouse Daniel Biasini, son secrétaire ; ils se séparent en 1981. La fille qu’elle a eue de son second mariage, Sarah Magdalena Biasini (née le 14 juillet 1977), actrice, qui présente une ressemblance frappante avec sa mère, fut la cible des tabloïdes allemands.

    Sa séparation avec Delon n’empêche pas Romy continue de jouer avec lui comme dans La Piscine (1969). On retiendra aussi le macabre Le Trio infernal (1974) avec Michel Piccoli. Son dernier film est La Passante du Sans-Souci (1982).

    Fumeuse régulière, Romy cède à l’alcool dans la fin de sa vie particulièrement après la mort brutale de son fils, retrouvé empalé sur la grille de la propriété des parents de son ex-mari Daniel Biasini. Il y passait ses vacances et avait semble-t-il essayé d’escalader pour rentrer. Quand elle fut retrouvée morte dans son appartement de Paris en 1982, à l’âge de 43 ans, la rumeur courut qu’elle s’était suicidée avec un cocktail d’alcool et de barbituriques. Cependant aucune autopsie ne fut pratiquée, et l’on reste sur la version officielle d’un arrêt cardiaque. En effet, la mort tragique de son fils a pu la pousser, effectivement, à ce geste désespéré.


      Top : Romy Schneider