Le Libertaire (1917-1956) > Annexes > Chronologie

1925-1929

1925

1er janvier
Premier numéro de la revue La Révolution prolétarienne animée par Pierre Monatte et Alfred Rosmer.

3 janvier
Italie. Mussolini met fin au régime parlementaire. Un décret ordonne la dissolution de l’Union Syndicale Italienne d’obédience anarcho-syndicaliste.

26 mars
Dernier numéro de la série quotidienne du Libertaire.

juin
Début de la publication de l’Encyclopédie anarchiste en fascicules. L’argent nécessaire à cette entreprise a été apporté par les membres du groupe Los Solidarios : Durruti, les frères Ascaso, Garca Oliver et Jover.

5 août
Mort du philosophe individualiste libertaire Georges Palante.

12 octobre
Grève générale contre la guerre du Rif au Maroc.

21 octobre-2 nov.
Pantin. Congrès de l’Union anarchiste.

1er décembre 1925
Mort de Joseph Tortelier, menuisier, militant et orateur anarcho-syndicaliste : Il fut l’un des animateur de la Ligue des antipatriotes et de la Ligue des antipropriétaires, propagandiste de la grève générale.

1926

20 février
Mort de Jules Durand. Ce leader anarcho-syndicaliste du Havre avait été rendu responsable de la mort d’un ouvrier en 1910. Condamné à mort le 25 novembre 1910, il est libéré le 15 février 1911 à la suite d’une campagne de la Ligue des Droits de l’Homme. Rendu fou par son enfermement, il finira ses jours à l’asile. Il fut totalement innocenté par une révision de son procès le 15 juin 1918.

26 février
Ermont. Mort de Georges Butaud, végétalien, fondateur de plusieurs communautés expérimentales.

11 avril
Rome. Mussolini est la cible d’un attentat manqué. L’auteur, un anarchiste originaire de Carrare, sera condamné à 30 ans de prison.

12 mai
Etats-Unis. La cour suprême de l’Etat du Massachusetts confirme la condamnation à mort de Sacco et Vanzetti.

25 mai
Paris. L’anarchiste russe Samuel Schwartzbard tue à coups de revolver l’hetman Petlioura qu’il jugeait responsable des pogroms commis en Ukraine. Il sera acquitté par la cour d’assises de la Seine le 26 octobre 1927.

juin
Le Groupe des anarchistes russes à l’étranger publie dans la revue Dielo Trouda la « Plate-forme d’organisation de l’Union générale des anarchistes ».

25 juin
Paris. Arrestation de trois anarchistes espagnols : Ascaso, Durruti et Jover. La police les accuse de préparer un attentat contre Alphonse XIII. Ils ne seront libérés qu’en juillet 1927 à la suite d’une importante mobilisation déclenchée par Louis Lecoin.

2 juillet
Le numéro 65 du Libertaire est saisi à l’occasion de la venue du Roi d’Espagne à Paris.

12-14 juillet
Orléans. Le congrès de l’U.A. adopte un manifeste. L’Union anarchiste devient l’Union anarchiste communiste (U.A.C.). Voline et Nestor Makhno adhèrent à la nouvelle organisation.

29 septembre
Nicolas Lazarevitch est expulsé d’U.R.S.S.

13-14 novembre
Lyon. Le congrès de la Fédération autonome du Bâtiment donne naissance à la troisième C.G.T. : la C.G.T.-S.R., d’obédience anarcho-syndicaliste.

13 décembre
Mort de Théo Van Rysselberghe.

29 décembre
Rome. Le pape Pie XI interdit aux catholiques la lecture de L’Action Française et des oeuvres de Charles Maurras.

1927

janvier
Adhésion des principaux surréalistes au Parti communiste.

11 mai
Moscou. Arrestation de l’anarchiste italien Francesco Ghezzi.

15 juillet
Mort de Julien Content qui fut après la Première Guerre mondiale l’un des principaux instigateurs de la reparution du Libertaire.

21 juillet
Grâce à une intense campagne menée par Louis Lecoin, Ascaso, Jover et Durruti sont libérés de prison.

25-26 juillet
Espagne. Constitution, à Valence, de la Fédération anarchiste ibérique (F.A.I.) pour lutter contre le réformisme de certains dirigeants de la C.N.T.

8 août
Grève générale à l’appel de la C.G.T.U. pour protester contre la menace d’exécution de Sacco et Vanzetti.

23 août
États-Unis. Exécution, au pénitencier de Charleston (Massachusetts) de Sacco et Vanzetti.

24 août
Paris. Violentes manifestations pour protester contre l’exécution de Sacco et Vanzetti.

30 octobre-1er nov.
Paris. Congrés de l’U.A.C. L’organisation se dote de statuts, elle prend le nom d’Union anarchiste communiste révolutionnaire pour bien se démarquer d’autres tendances libertaires.

1928

8 janvier
Scission dans l’U.A.C.R. la minorité synthésiste crée l’Association des fédéralistes anarchistes (A.F.A.).

7 avril
Mort de l’instituteur libertaire Marcel Wullens.

3 mai
Buenos Aires. Un attentat anarchiste contre le consulat italien fait 9 morts et 34 blessés.

12-15 août
Amiens. Réunis en congrès, les délégués de l’U.A.C.R. renoncent aux statuts « plate-formistes » adoptés l’année précédente et reprennent le « Manifeste d’Orléans ».

28 octobre
Coursan. Congrès régional qui voit la création de la Fédération communiste libertaire du Languedoc.

2-4 novembre
Lyon. Deuxième congrès de la C.G.T.-S.R.

1929

24 avril
Mort de Séverine, de son vrai nom Caroline Remy. Militante féministe libertaire. Elle dirigea le journal de Jules Vallès Le Cri du Peuple après la mort de ce dernier en 1885. Membre de la Ligue des Droits de l’Homme, elle a participé aux campagnes de soutien en faveur de Germaine Berton, Ascaso, Jover et Durruti ou Sacco et Vanzetti.

septembre
Paris. Lors de son cinquième congrès, la C.G.T.U. reconnaît le rôle dirigeant du Parti communiste.

[Lire la suite]