Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP

Début sélection langue

Début secteur de contenu

Début navigateur

Fin navigateur



Aliments pour animaux: gluten de maïs retiré du commerce

retour

Communiqué de presse du 26.6.2007

Le Contrôle officiel des aliments pour animaux de la station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP a découvert que de la marchandise falsifiée en provenance de Chine avait été introduite en Suisse. Certains exportateurs chinois ont fait passer des lots de mélange de sous-produits céréaliers contenant de l’urée pour du gluten de maïs. Si l’urée n’est autorisée que pour l’alimentation des ruminants, ses substances dérivées, la mélamine et l'acide cyanurique, également trouvées dans certains échantillons, sont interdites en alimentation animale. ALP a fait bloquer les lots douteux.

Dans le cadre du Contrôle officiel des aliments pour animaux, la station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP a découvert que parmi les 63 échantillons de gluten de maïs prélevés par ses inspecteurs, 11 échantillons n’en étaient pas. Il s’agissait en revanche d’un mélange de sous-produits céréaliers, principalement de blé, dans lequel de l'urée, notamment, avait été ajoutée en quantité élevée. Selon les recherches conduites par ALP, l’ajout de cette substance a atteint jusqu’à 15% pour obtenir au bout du compte un taux de protéine brute d’environ 60%, comme attendu dans le gluten de maïs.

Deux substances non autorisées: la mélamine et l'acide cyanurique
De plus, quatre échantillons contenaient non seulement de l'urée mais également des dérivés de l'urée, la mélamine ainsi qu’une substance apparentée, l'acide cyanurique. Ces deux substances ne sont pas autorisées en alimentation animale.

2’500 tonnes importées
Cette tricherie porte sur environ 2’500 tonnes de gluten de maïs importé en Suisse au cours des six derniers mois. Grâce aux investigations d'ALP et en collaboration avec la filière des aliments pour animaux, les lots douteux se trouvant sur le marché en Suisse ont été identifiés et bloqués. Selon les substances présentes, ceux-ci seront soit à nouveau autorisés pour l’alimentation des ruminants avec un étiquetage adéquat, soit détruits ou réexportés. Certains aliments composés contenant cette matière première falsifiée ont été retirés du marché. A noter qu’une grande partie de ces aliments avait déjà été affouragée avant la découverte de la falsification. Toutefois, sur la base de l’évaluation des risques de l’European Food Safety Authority (EFSA)1 et de la Food and Drug Administration (FDA)2 de même que des teneurs décelées jusqu’à maintenant, on peut exclure tout danger pour la santé des consommateurs-trices.

Le 80% du gluten de maïs provient de Chine
Le gluten de maïs est une matière première riche en protéine (60% environ de protéine brute), appréciée dans l’alimentation des ruminants et des volailles. Il n’est pas produit en Suisse. Uniquement importé, il provenait par le passé avant tout des Etats-Unis. Cependant, la question des OGM dans les aliments pour animaux a fait que la Suisse s’est tournée vers un autre exportateur. La Chine est ainsi devenue le principal fournisseur, avec plus du 80% des 50'000 tonnes de gluten de maïs importées annuellement.

L’urée n’est autorisée que pour les ruminants
L’urée est un additif nutritionnel autorisé uniquement pour l’alimentation des ruminants. Dans l’alimentation des porcs et de la volaille, cette substance peut conduire à une surcharge rénale.

Nombreux pays touchés
La tricherie ne concerne pas seulement le gluten de maïs mais également des glutens de blé et de riz. Par chance, ceux-ci ne sont que peu voir pas importés en Suisse. Outre la Suisse, de très nombreux pays dont les Etats-Unis et l’Afrique du Sud sont concernés par cette vague d’importations de matières premières chinoises falsifiées.

Aliments pour chats et chiens
En mars dernier, un fabricant américain avait volontairement retiré 90 aliments pour animaux de compagnie. ALP avait constaté qu’aucun de ces produits n’avaient été commercialisés en Suisse, mais avait cependant décidé d’entreprendre des recherches supplémentaires. De ces approfondissements, il ressort que certains aliments pour chiens importés des Etats-Unis contiennent des teneurs en ces substances non autorisées nettement supérieures aux valeurs limites provisoirement recommandées par l’ EFSA. Le rappel des charges d’aliments concernées a été exigé.

1 EFSA: Autorité européenne de sécurité des aliments
2 FDA: Administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments


Renseignements supplémentaires :

Claude Chaubert
Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP
Tioleyre 4
1725 Posieux
Tél: 026 407 72 43
E-mail: claude.chaubert@alp.admin.ch

Michael Beer
Office fédéral de la santé publique
Unité de direction Protection des consommateurs
Département Sécurité alimentaire
Tél: 031 322 95 05
E-mail: michael.beer@bag.admin.ch

 



Fin secteur de contenu


Recherche avancée


Station de recherche Agroscope Liebefeld-Posieux ALP
Contact | Bases légales | Implemented by ISH.CH
http://www.db-alp.admin.ch/fr/aktuell/medien_detail.php?id=204