Infos réseau
Vos lignes
Votre itinéraire
Vos horaires
Plan du réseau
Pour tous
Adulte
Scolaire
Etudiant
Senior
Personnes âgées ou invalides
Titres spéciaux
Familles nombreuses
Espace Mobitrans
Espace Abonnement Année
Transport à la Demande
Parcs Relais
TPMR
Direct Express
TER bus
Le Plan de Déplacements des Employés
Tous les bénéfices
L ‘Abonnement Année Entreprise
Ils nous ont fait confiance
S‘informer
Comment se procurer des titres?
Questions/réponses
Liens
Nos besoins
Déposez votre candidature
Allô SEMTAO
Nos agences
Envoyez nous un message
Un peu d‘histoire
Les chiffres clefs
Nos plus
Nos métiers
retour vers la page d'accueil du site Espace Mobitrans Plans et horaires Plan du Site Internet regles d'utilisation du Bus et du Tram

  Un peu d‘histoire

Les chiffres clefs

Nos plus

Nos métiers

La SEMTAO

 Un peu d‘histoire


La première ligne de tramway

Si la pose des premiers rails de tramway remonte à janvier 1999, l'année 2000 n'est pas consacrée, loin s'en faut, uniquement à cette phase importante du programme de travaux. En effet, ces derniers ne se sont pas réalisés de manière linéaire et certains secteurs sont quasi terminés quand d'autres voient les premiers coups de pioche arriver.

Illustration parfaite de cet état de fait, la situation en début 2000 se caractérise par un centre ville d'Orléans avec des rails et des revêtements en place, alors qu'un secteur comme la Rue de la Mouillère est toujours en phase de déviation des réseaux ; la section 2 sur la commune d'Olivet étant, quant à elle, encore vierge de tous travaux d'aménagement. Il en résulte une multi-activité de toutes les équipes Travaux (160 entreprises et près de quelques 1000 emplois) en différents points de l'agglomération.

Cependant, on peut considérer que l'année 2000 se caractérise globalement par la pose des rails, l'aménagement des plate-formes, la pose de la ligne aérienne et la réception des rames de Tram. A cela, il faut ajouter la réalisation des ouvrages d'art, la construction du dépôt Tram et la refonte du Centre Bus, rebaptisé pour l'occasion "Gares d'Orléans", véritable lieu d'échanges entre Bus-Tram - Trains et cars.

Quelques grandes étapes

25 février 2000 : plantation du premier arbre à Fleury-les-Aubrais.
Quelques 1 300 arbres ont été plantés dans le cadre de la réalisation de la 1ere ligne de Tram. Du Nord au Sud de la ligne, se succèdent des paysages différents. Le choix par l'intégration des essences aux sites traversés a été prépondérant. L'arbre mis en terre sur la Place Abbé Pasty de la commune de Fleury les Aubrais est un magnolia.

Le 28 février 2000 : visite des chantiers des ponts de Joie et de la Râpe.
La première ligne de tramway aura nécessité la traversée de deux voies SNCF. Pour ce faire, deux ouvrages d'art sont réalisés, un sur les voies du faisceau Sud de la gare des Aubrais, le pont de Joie; l'autre sur les voies de Tours, le pont de la Râpe. La fin des travaux du pont de Joie ainsi que la réception de l'ouvrage s'effectuent à la mi‑mars 2000. Pour la réalisation de cet ouvrage d'art, 920 m³ de béton ont été nécessaires pour le tablier et quelques 104 tonnes d'acier.
Le Pont de la Râpe est réceptionné au printemps 2000 et a nécessité 600 m³ de béton pour la réalisation du tablier et 105 tonnes d'acier.

3 avril 2000 : poussage du pont du Loiret.

Le Loiret, rivière résurgente de la Loire, sillonne le Sud de l'agglomération, et plus particulièrement la commune d'Olivet. La traversée de ce cours d'eau par la première ligne de tramway nécessite la construction d'un ouvrage d'art de plus de 100 mètres de long. Ce pont mixte accueille la plate‑forme du Tram et une piste cyclable de 3 mètres de large.

5 juin 2000 : vernissage de l'exposition des sérigraphies de stations.

29 septembre 2000 : dernière soudure. Le premier rail de la ligne de Tram est soudé et posé dans le quartier d'Orléans la Source le 19 janvier 1999. 20 mois et 36 km de voies plus tard, la dernière soudure est réalisée à Olivet, près de la ZAC des Aulnaies, le 29 septembre 2000. La construction de la ligne a nécessité la pose de 4 365 rails de 18 mètres chacun, et la réalisation de 5 000 soudures.

16 mars 2000 : livraison de la première rame.

Le convoi exceptionnel parti la veille de l'usine d'ALSTOM près de La Rochelle se compose d'une remorque de 30 mètres et affiche un poids total de 36 tonnes. Avec une vitesse maximum de 50 Km/heure, le convoi emprunte de nombreuses routes nationales et départementales, la sécurité est assurée par des motards et des CRS. Le déchargement de la rame s'effectue sur une rampe fixée sur les rails dans l'alignement de la voie. Cette étape, très spectaculaire, est l'occasion pour le public orléanais de découvrir le nouveau Tram. Les rames livrées sur le site orléanais sont toujours la propriété d'ALSTOM jusqu'à la fin des tests et des mises au point qu'elles doivent subir. Elles sont ensuite réceptionnées par la Communauté des Communes de l'Agglomération Orléanaise (C.C.A.0) à la fin des essais et mises à la disposition de l'exploitant.

27 juin 2000 : baptême de 5 rames et premiers tours de roues.

Les 22 rames de la première ligne de tramway Monsieur le Maire de Combleux plus petite commune de la Communauté de Commune de l'Agglomération Orléanaise a le privilège de baptiser la première rame du nom de "Combleux"

Le 27 juin 2000

5 nouvelles rames présentées sous le remisage du dépôt de La Source sont elles aussi baptisées ; il s'agit des communes de Marigny les-Usages, Boigny-sur-Bionne St-Hilaire-St-Mesmin, Mardié et Semoy. Trois autres séries de baptêmes s'échelonneront jusqu'à la fin de l'année 2000.
Les premiers tours de roues de la première rame sont composés d'essais d'endurance sur 5 000 Km et les essais obligatoires de réception de chaque rame suivante sont réalisés sur 500 km.
L'ensemble des premiers essais est fait sur les deux premiers kilomètres de la ligne, entre les stations "Hôpital de La Source" et "Chèques Postaux" et permettent d'assurer, dès réception des rames, la formation des conducteurs de la SEMTAO.

 

 

 

 

 

 

 

Un  dépôt atelier de 25 000 m²

Cet ouvrage, d'une superficie au sol de 5 000 m², à ossature métallique, offre de par ses surfaces vitrées importantes un éclairage naturel des locaux très apprécié par le personnel de l'entreprise. Ce bâtiment intègre l'atelier de maintenance, les bureaux des services techniques, et la prise de service des conducteurs.
A l'intérieur de l'atelier de maintenance se trouvent principalement :
- 6 voies de maintenance, dont 2 voies sur fosse et 1 voie sur dalle équipée de larges passerelles facilitant l'accès en toiture au matériel roulant,
- un tour en fosse permettant d'assurer le reprofilage des bogies,
- un élévateur de bogie,
- des locaux techniques et de stockage,
- l'atelier de maintenance des installations fixes

La station service

Cet ouvrage, d'une superficie de 600 m² permet d'assurer le soir à la rentrée, (l'inspection des rames, le remplissage des sablières et le lavage au défilé. Une fosse et de larges passerelles permettent aux opérateurs d'accéder et de vérifier les éléments de sécurité positionnés sous châssis et en toiture.

Le remisage des rames

Les faisceaux de voies situés à chaque extrémité du site facilitent le flux et la circulation des rames. 8 voies parallèles sur ballast offrent la possibilité de remiser 24 rames. Une voie de contournement permet aux mainteneurs d'accéder sans gêner l'exploitation au peigne d'entrée des voies d'atelier.

 

20 novembre 2000 : l'inauguration officielle

C'est le lundi 20 novembre à 14h00 que le Premier Ministre, accompagné de plusieurs membres de son gouvernement vient inaugurer la première ligne de tramway de l'agglomération orléanaise. Après avoir coupé le ruban tricolore Place du Martroi, le Premier Ministre, les officiels et invités prennent place à l'intérieur des 8 rames de Tram disposées sur les deux voies de la ligne. Le spectaculaire convoi se rend alors à la station "Lamballe" sur la commune de Fleury-les-Aubrais provoquant à son passage la surprise et les applaudissements des passants saluant cet étonnant cortège.
10 années après le lancement des premières études, et 2 ans après le début des travaux, le tramway de l'agglomération orléanaise est officiellement en ordre de marche.

1998-2001 : Le Tramway
1994-1997 : La Qualité
1993 : Une année riche

1990-1992 : Communication
1988-1989 : L'innovation
1987 : Nouveau Centre Bus

1977 : La Naissance
L'avant SEMTAO
Un peu d'histoire