Le Libertaire (1917-1956) > Annexes > Chronologie

1920-1924

1920

26 février
Milan. Sortie du premier numéro de Umanita Nova équivalent italien du Libertaire.

29 février
Le Libertaire annonce la mort du chansonnier anarchiste Paul Paillette.

3 mai
New-York. L’éditeur anarchiste d’origine italienne Andrea Salsado « se suicide » en sautant du quatorzième étage du bâtiment de la police.

5 mai
Etats-Unis. Arrestation de Nicolas Sacco et Bartolomeo Vanzetti dans l’État du Massachusetts. Ils sont accusés de meurtre dans le cadre d’une attaque à main armée. En dépit de solides alibis, ils ne parviennent pas à se disculper.

juin
Lénine stigmatise les « gauchistes » dans La Maladie infantile du communisme.

31 août-4 octobre
Italie. Un mouvement d’occupation d’usines né en Lombardie se propage dans tous le pays.

25-27 septembre
Orléans. Création des Comités syndicalistes révolutionnaires (C.S.R.) regroupant les minoritaires de la C.G.T.

14-15 novembre
Paris. Congrès constitutif de l’Union anarchiste (U.A.). Le Libertaire devient l’organe de la nouvelle organisation.

15 octobre
Russie. Les makhnovistes et les bolcheviques signent un accord de collaboration contre les troupes du général Wrangel.

20 novembre
Espagne. La Confédération nationale du travail (C.N.T.) est mise hors la loi.

23 novembre
Ukraine. Les troupes makhnovistes reçoivent l’ordre d’intégrer l’Armée rouge. Les soldats bolcheviques arrêtent de nombreux makhnovistes sur le front de Crimée.

26 novembre
Ukraine. L’Armée rouge réprime l’insurrection makhnoviste. Nestor Makhno parvient à s’enfuir avec cent cinquante cavaliers.

20-26 décembre
Tours. Congrès socialiste qui voit la naissance du Parti communiste français (P.C.F.).

1921

13 février
Moscou. L’enterrement du théoricien Pierre Kropotkine (décédé le 8 février) est la dernière manifestation anarchiste dans la capitale soviétique. Le gouvernement bochévique, dans sa grande mansuétude, accepta de libérer temporairement quelques anarchistes pour leur permettre d’assister aux funérailles. On estime à cent mille personnes le nombre de participants au cortège.

28 février
Cronstadt. Début de la révolte des marins de la première et de la deuxième escadre de la flotte de la Baltique.

8-16 mars
Moscou. Au Xème congrès du parti communiste, Lénine qualifie la révolte de Cronstadt de « manifestation petite bourgeoise », il condamne l’opposition ouvrière assimilée aux tendances syndicalistes et anarchistes.

18 mars
Cronstatd. L’Armée rouge écrase dans le sang la révolte des marins.

4-20 juillet
Moscou. Congrès constitutif de l’Internationale syndicale rouge (I.S.R.). Un syndicaliste français Sirolle intervient en faveur des nombreux anarchistes emprisonnés mais critique les partisans makhnovistes que la propagande communiste assimile à des bandits. Les protestations permettent la libération et l’exil d’un certain nombre de militants.

12 juillet
Etats-Unis. Les anarchistes italiens Sacco et Vanzetti sont condamnés à mort par la Cour du Massachusetts.

25-30 juillet
Lille. Le congrès national de la CGT) enregistre un net progrès des minoritaires.

19 août
Mort du romancier anarchiste Georges Darien.

28 août
Ukraine. Nestor Makhno réussit à s’enfuir en Roumanie.

19-21 septembre
Le comité national de la C.G.T. décide la dissolution des Comités syndicalistes révolutionnaires.

27 septembre
Les C.S.R. répliquent en lançant un appel à la convocation d’un congrès extraordinaire de la C.G.T.

26-27 novembre
Villeurbanne. L’Union anarchiste réunie pour son deuxième congrès condamne la dictature du prolétariat.

21 déc.-2 janvier
Berlin. Congrès anarchiste international.

22-24 décembre
Paris. Réunie en congrès, la minorité de la C.G.T. fait scission pour fonder la C.G.T.U.

1922

13-14 janvier
Naissance officielle de la C.G.T.U.

25 juin-1er juillet
Saint-Etienne. Les délégués du premier congrès de la C.G.T.U. signent son adhésion à l’Internationale syndicale rouge. Cette décision marque la défaite des anarcho-syndicalistes au sein de cette centrale ouvrière.

2 août
Paris. Exécution de Mécislas Charrier. Anarchiste illégaliste, il avait fait part de ses convictions dans une lettre publiée par Le Libertaire du 26 mai 1922.

25-26 août
Le Havre. Grève des dockers, de violents affrontements avec les forces de l’ordre font trois morts.

29 août
Grève générale lancée par la C.G.T.U. pour protester contre la répression au Havre.

9-10 octobre
Paris. Congrès international anarchiste.

30 octobre
Italie. Mussolini prend le pouvoir.

2-4 décembre
Levallois. Troisième congrès de l’U.A.

25 déc.-2 janvier
Berlin. Congrès de constitution de l’Association internationale des travailleurs (A.I.T.), de tendance anarcho-syndicaliste, à laquelle participent des organisations représentant environ deux millions d’adhérents en Europe et en Amérique latine.

1923

22 janvier
Germaine Berton tue Marius Plateau, secrétaire général de l’Action française et responsable des Camelots du roi, au siège du journal de la ligue. Elle sera acquittée le 24 décembre.

10 mars
Barcelone. Assassinat du leader anarcho-syndicaliste Salvador Segui.

septembre
Japon. La police impériale exécute l’anarcho-syndicaliste Sakae Osugi accusé d’avoir provoqué un tremblement de terre !

12-17 novembre
Bourges. IIème congrès national de la C.G.T.U. L’adhésion à l’I.S.R. est confirmée en même temps que la prédominance des syndicalistes communistes.

24 novembre
Philippe Daudet, fils du dirigeant de l’Action française meurt, à l’âge de quatorze ans, dans des conditions mystérieuses.

4 décembre
Le Libertaire devient quotidien.

24 décembre
Germaine Berton est acquittée.

1924

11 janvier
De violents affrontements entre militants anarchistes et communistes à la Grange-aux-Belles font deux morts.

20 février
Paris. Dans un restaurant, l’anarchiste Ernesto Bonomini tue, de plusieurs coups de revolver, Nicola Bonservizi, secrétaire du fascio de Paris.

20 février
Au cours d’un congrès extraordinaire réuni pour sauver Le Libertaire quotidien de la faillite, l’U.A. crée l’association des Amis du Libertaire.

4 et 11 mai
Victoire du Cartel des gauches aux élections législatives.

3 juin
Mort de Franz Kafka.

juillet
Boris Souvarine est exclu du P.C.

octobre
Paris. Ernesto Bonomini est condamné à 8 ans de prison par la cour d’assises de la Seine.

octobre
Moscou. Arrestation du militant syndicaliste Nicolas Lazarevitch.

décembre
Exclusion des syndicalistes Pierre Monatte et Alfred Rosmer du P.C.F.

[Lire la suite]