Accueil Cyberpresse

Plan du site

Visa Cyberpresse  |  Ouvrir une session  |  S'inscrire

publicité  
  Le Nouvelliste
 
Logos La Presse Le Soleil Le Nouvelliste Le Quotidien La Tribune Le Droit La Voix de l'Est
Accueil » Le Nouvelliste » Texte complet
 
Aujourd'hui sur Cyberpresse
La police change son plan de match (24 Avril 2008, 07h18)
La série Canadien-Flyers ne commence que jeudi soir, mais...  »
Trois livres, disons deux et demi (23 Avril 2008, 22h59)
Le plus embêtant avec la critique, ce n’est pas qu’elle...  »
Publicité
NOUVELLES LES PLUS LUES
LIRE AUSSI

Le mardi 05 décembre 2006

" On s'en est fait passer une p'tite vite! "

Alain Gauthier, étudiant à l’UQTR, est en compagnie de Sylvie Tremblay, Damien Francoeur, Sylvie Chabot et Rodolphe Samson au stand de Clitoraid, du mouvement raëlien. (Photo: François Gervais)
Agrandir l'image

Alain Gauthier, étudiant à l’UQTR, est en compagnie de Sylvie Tremblay, Damien Francoeur, Sylvie Chabot et Rodolphe Samson au stand de Clitoraid, du mouvement raëlien.
Photo: François Gervais

Marie-Josée Montminy

Le Nouvelliste

Trois-Rivières

"Adoptez un clitoris. Faites un don pour l'Hôpital du plaisir". Voilà ce qui était proposé aux membres de la communauté universitaire qui ont croisé le stand de Clitoraid en circulant près de la cafétéria de l'UQTR hier. L'organisme s'intéresse aux femmes qui ont subi l'excision en Afrique. Le hic? Le fondateur de Clitoraid est nul autre que Raël.

Taille du texteTaille du texte
ImprimerImprimer
EnvoyerEnvoyer
À consulter aussi
Lisez d'autres articles sur ces sujets :

Bébé (99%)

Étudiants (99%)

Université du Québec à Trois-Rivières (88%)

Raël (79%)

Personnel médical (75%)

Service des équipements (67%)

Hôpital du plaisir (65%)

Yves Gabias (60%)

Foldes (52%)
Autres nouvelles À consulter aussi
Taille du textePartager
 

N'ayez crainte, l'institution du haut savoir, bien que toujours ouverte et démocratique, ne s'est pas convertie en plate-forme de recrutement pour les groupes religieux et spirituels de tout acabit.

"On s'en est fait passer une p'tite vite!", constate Yves Gabias, directeur du Service des équipements de l'Université du Québec à Trois-Rivières.

C'est par ce service que toutes les demandes de location de locaux ou de stands doivent transiter. Un étudiant a formulé une requête pour réserver un stand dédié à la sensibilisation à la condition des femmes africaines excisées, et à une collecte de fonds pour les aider. "Jamais l'étudiant n'a mentionné le mouvement raëlien. On n'aurait jamais accepté", indique M. Gabias.

Le Service des équipements a été mis au courant du lien avec les raéliens hier matin, et a sommé les représentants de Clitoraid de quitter les lieux. Après s'être éclipsés un instant, ils étaient pourtant encore là à 14 h, hier après-midi.

Tous les détails dans la version papier du Nouvelliste du 5 décembre 2006.


Envoyer Envoyer   Imprimer Imprimer

Partager
  Facebook Facebook Digg digg del.icio.us del.icio.us Google signet Google

RetourRetour   HautHaut



Copyright © 2000-2008 Cyberpresse Inc., une filiale de Gesca. Tous droits réservés.