Facebook le nouveau terrain d’expérimentation des spécialistes du marketing Internet (partie 2)

Guillaume Brunet

Hier nous avons fait ensemble le tour rapide des statistiques de Facebook, mais quelles sont les opportunités offertes aux Facebookspécialistes du marketing ? Quels annonceurs cannaient du succès dans cet espace ? Par où commencer ?

Tout d’abord, je vous recommande grandement de consulter la bible de Facebook publiée tout récemment par FaberNovel Consulting, que m’a fait découvrir Martin Lessard: Facebook : la révolution du « média social » pour une vraie conversation sur Internet. Ce document représente le rapport le plus complet que j’ai vu et c’est de là que me proviennent principalement les chiffres que j’ai publié dans mon billet précédent.

La seconde chose à faire avant d’investir dans Facebook consiste à l’expérimenter en vous créant évidemment un compte Facebook, et en faisant comme mon ami Michel Leblanc qui a profité de sa « passion » pour la sculpture de l’Homme de Calder pour expérimenter plusieurs possibilités de Facebook. Il a tout d’abord créé un groupe, ensuite une cause et finalement un événement afin d’expérimenter (bien que je suis certain qu’il a vraiment à cœur l’avenir de l’Homme en question), les fonctionnalités offertes et mesurer l’impact que chacune de ces activités peuvent générer. Suite à la création de son groupe, il y a même eu un groupe rival qui s’est créé ce qui rajoutait au buzz et à son énergie. Les gens y donnaient leurs opinions, soumettaient des photos et les journalistes ont commencé à appeler. Selon lui, c’est la création de l’événement qui à suscité le plus grand impact.

Pour avoir expérimenté et participé à plusieurs groupes sur Facebook, je dois aussi affirmer que les possibilités marketing sont limitées. Car contrairement aux activités et aux individus aucun « feed » ne permet de rester informé à même mon profil du développement des groupes. De plus, les fonctionnalités sont très limitées, car Facebook vend pour une petite fortune les groupes sponsorisés (plus de détail à venir). Il n’y a non plus aucune fonctionnalité pouvant être ajouté sur les groupes contrairement aux profils.

Finalement, pour assurer le succès de vos initiatives dans Facebook et profiter des expériences faites par les gens d’ici je vous invite à assister au FaceBookCampMontreal (voir aussi le groupe dans Facebook) qui aura lieu le 7 novembre dès 18h30 à la SAT.

Publié aussi sur www.guillaumebrunet.com

3 réponses à “Facebook le nouveau terrain d’expérimentation des spécialistes du marketing Internet (partie 2)”

  1. Louis Delage commente :

    Très intéressant. J’ajouterais un lien vers le podcast de Mitch Joël du 29 octobre dernier qui parle de la conférence que donnait Mike Murphy, vice-president media sales de Facebook lors de la Digital Marketing Conference du Canadian Mkt Association, le 26 octobre dernier. Dans sa conférence The Power of Social media for Brands il donne trois conseils :
    1- Faites partie de l’expérience
    2- Soyez présent quotidiennement pour entretenir la conversation
    3- Donner une raison de partager votre contenu

  2. Hebi Flash Blog » Revue de web : du facebook jusqu’à plus soif commente :

    […] - Facebook le nouveau terrain d’expérimentation des spécialistes du marketing Internet (partie 2) Posté le octobre 15th, 2007 | […]

  3. Tchac » Blog Archive » Facebook, mobile, RSS, etc. : prendre un peu de recul en 2008 ? commente :

    […] Facebook et autres médias sociaux : C’est fou ce qu’on peut faire avec les API, les facilités de comm, la segmentation et les nouvelles possibilités pour les annonceurs. Bien que tous et son frère soient là-dessus (et peut-être même leur bébé chien), ça ne veut pas dire que soudaienement notre client a besoin de son groupe et de son fan club là-dessus. Faire erreur peut même se revirer contre eux… Imaginez un client qui se lâche lousse en vampire bites ! (Même Facebook sait prendre du recul !) […]

Laisser un commentaire