Paris, le  01 août 2003

AVIS D'INCIDENT

Centrale nucléaire de Tricastin (Drôme) - EDF

Dépassement de la température autorisée de rejet dans le canal de Donzère-Mondragon.

Du 12 au 22 juillet 2003, la centrale nucléaire du Tricastin a dépassé à plusieurs reprises la température autorisée (27°C) du canal à l'aval du site après le mélange des eaux de refroidissement pour une durée totale supérieure à 44 h et une température maximale atteinte de 28,8°C.

La température maximale autorisée du rejet découle d'un calcul qui prend en compte la température de l'eau du canal en amont du site, de son débit et de la puissance des réacteurs.

Les conditions climatiques exceptionnelles actuelles ont eu pour conséquence une température élevée de l'eau du canal et des baisses de son débit.

Le respect de la température maximale de rejet est habituellement assurée en baissant la puissance délivrée par les réacteurs.

La nécessité de maintenir la sécurité du réseau électrique dans la région Sud-Est et l'alimentation des installations de l'usine EURODIF qui ne peut être arrêtée a nécessité une production électrique minimale de la centrale nucléaire du Tricastin, qui a conduit à des dépassements de la limite autorisée, essentiellement lors du week-end du 20 au 22 juillet où la température de rejet a été non conforme pendant environ 37 h.