masexualite.ca - Pour accéder au mieux-être sexuel
Accueil À propos de ce site Salles de médias Bulletin Multimédia FAQs English
Adolescents Adultes Parents Enseignants Professionnels
de la santé
Professionnels de la santé

La violence faite aux femmes

Que faire s'il y a divulgation?

Plusieurs médecins craignent la divulgation car ils ne se sentent pas outillés pour « traiter » le problème. Le rôle du médecin est de soutenir plutôt que de guérir. Il s'agit de valider l'expérience de la femme et de s'informer de ce qu'elle veut faire. Tentez d'évaluer son niveau de risque vis-à-vis les blessures graves, et assurez-vous qu'elle sache comment accéder aux ressources appropriées si elle choisit de ne pas le faire immédiatement. Des visites de suivi pour offrir les soins continus doivent être prévues si la femme le désire.

  1. Réaction à la divulgation :
    • « Je suis content que vous m'avez dit cela. »
    • « Comment composez-vous avec cela? »
    • « Comment puis-je vous aider? »
    • « En avez-vous déjà parlé à quelqu'un? »
    • « Cela est arrivé récemment ou dans le passé? »
  2. Offrez un soutien sans jugement - qu'elle retourne ou non à son partenaire.
  3. Rappelez-lui qu'elle n'est pas à blâmer.
  4. Identifiez les mauvais traitements à titre de violence.
  5. Évaluez sa sécurité.
  6. Évaluez la sécurité des enfants.
  7. Offrez les soins cliniques.
  8. Consigner vos constatations au dossier.
  9. Aidez-la à élaborer un plan de sécurité.
  10. Offrez de l'information sur les ressources communautaires et les options - légales et autres - dont elle dispose.
  11. Demandez si elle souhaite parler à un travailleur social.
  12. Aiguillez-la vers des services de counselling continus si elle en manifeste le désir.
  13. NE PAS référer vers le counselling de couple (Ferris, p. 42). Selon l'AMA, il entraîne une escalation de la violence. (Ibid, p. 38)
  14. Ne pas partager l'information si les deux partenaires sont vos patients.
  15. Avisez votre personnel de ne pas laisser de messages avec le partenaire ou sur une boîte vocale à domicile (Ferris, p. 42).

Nota : S'il y a divulgation de violence auprès des enfants, les professionnels de la santé sont tenus d'aviser le service de protection des enfants.

Informez-vous par rapport à vos obligations légales d'aviser le service de protection des enfants lorsque des enfants témoins de violence sont identifiés dans votre province.

Traiter les femmes qui choisissent de rester dans une relation de violence

  1. Demeurez empatique et ne blâmez pas la patiente pour la violence.
  2. Avouez vos propres sentiments vis-à-vis de traiter une patiente qui ne quitte pas une situation de violence. Il importante que ces sentiments n'empiètent pas sur votre capacité à soigner la victime.
  3. Reconnaissez la violence et exprimez vos préoccupations relativement à sa sécurité.
  4. Donnez-lui du temps et soulignez l'idée que personne ne mérite d'être agressé.
  5. Donnez-lui du matériel éducatif et de l'information sur les ressources communautaires.
  6. Offrez de la référer vers le counselling individuel et les refuges d'urgence / ressources communautaires (Ferris, p. 45).

Mise à jour : September 5, 2006


Bulletin - actuel
Technique d'application d'un condom
Défi - Kung-sexe
infovph.ca