Facebook le nouveau terrain d’expérimentation des spécialistes du marketing Internet (partie 1)

Guillaume Brunet

Pendant que Facebook est sur le point de devenir le réseau social numéro 1 sur le Web (il devrait devancer MySpace dans les prochains mois voir semaines - voir graphique plus bas), de nombreuses initiatives marketing sont lancées sur ce pays virtuel comptant plus de 42 millions d’habitants et qui est plein babyboom avec une croissance de 270% en un an.

Facebook et MySpace

Ce qui est particulièrement remarquable du point de vue des éditeurs et annonceurs, c’est de constater que la moitié des utilisateurs (65% au Canada) y vont à tous les jours et que la moyenne du temps quotidien passé sur Facebook est de 20 minutes (33 minutes au Canada). Incroyable aussi de constater que les membres actifs canadiens voient 2 425 pages par mois, ça en fait des impressions.

Ces chiffres et l’engouement des annonceurs pour cet espace virtuel ont mêmes relégué aux oubliettes Second life de la part d’un de ces plus fervents défenseurs, Michel Leblanc (Mon refroidissement Second Life), ce qui confirmait mes impressions émises en mars dernier (Et si Seconde Life était entrain de répéter une mauvaise partie de l’histoire du Web).

Vous croyez que Facebook n’est qu’un regroupement de cégépiens et universitaires qui s’ennuient ? Détrompez-vous, car 40% de ses membres ont plus de 35 ans. Il est par contre vrai que ce pays virtuel est principalement constitué d’anglo-saxon. En effet, la barrière de la langue (la plateforme n’étant disponible qu’en anglais) fait que ce sont les résidents des pays dont la langue officielle est l’anglais qui connait la croissance la plus importante :

  • plus de 4 millions de canadiens ont un profil actif;
  • Facebook est le réseau social numéro un des américains de 17-25 ans;
  • avec 5 millions de membres le Royaume-Uni est le troisième pays le plus représenté dans cet univers;
  • et Londres est le réseau avec le plus de membres actifs avec plus de 1 million.

La croissance est beaucoup plus lente dans l’union Européenne et en Asie où d’autres médias sociaux dominent, mais Facebook planifie le lancement prochain de versions dans d’autres langues que l’anglais comme Xiaonei en Chine. Toujours impressionnant aussi de savoir que même s’il n’est pas encore le réseau social numéro 1, il est toutefois le premier site d’échanges de photos avec presque 3 milliards de photos.

Demain, je traiterai des opportunités qu’offrent Facebook aux annonceurs.

Publié en primeur sur www.guillaumebrunet.com

Laisser un commentaire