Breaking news :

ASSSOCIATION MIFERVAL : CONFERENCE DEBAT SUR LA DELINQUANCE JUVENILE

L'ASSOCIATION MIFERVAL PRESIDEE PAR ROSALIE GUEYE ORGANISE A LA MAIRIE DU 3E ARRONDISSEMENT DE LYON UNE CONFERENCE DEBAT SUR LA DELINQUANCE JUVENILE. INTERVENANT MR FERDINAND EZEMBE. MAIRIE D'ARRONDISSEMENT VENDREDI 12 JUIN 2009 A 17 H  30 - SALLE DU CONSEIL. RENSEIGNEMENTS : 04.78.95.83.50

  • Narrow screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Wide screen resolution
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Vendredi 12 Jui 2009
Diversité Portrait Portrait de Nora Berra : le volontarisme d'une battante
Portrait de Nora Berra : le volontarisme d'une battante PDF Imprimer Envoyer
( 12 Votes )
Écrit par Azedine Haffar   
Vendredi, 05 Juin 2009 13:33

Nora BerraDiversité News a décidé de rencontrer Nora Berra, Conseillère Municipale UMP à Lyon depuis les dernières Elections Municipales de 2008. Nora Berra nous dresse son parcours, ses aspirations ainsi que son travail au sein d’une Ville comme Lyon. Colistière aux Elections Européennes  sur la liste Majorité Présidentielle, Nora Berra nous apporte sa vision sur l'Europe de demain.


Diversité News : Nora Berra, pouvez vous nous donner des précisions sur votre parcours personnel.

Nora Berra : je suis née en 1963  à Lyon 2e, à l’Hôtel Dieu  d’une famille de onze enfants. J’ai grandi à Neuville sur Saône et effectué mes études à Lyon. Je suis également une fille de Tirailleur Algérien qui fut prisonnier de guerre pendant  cinq années durant la deuxième guerre mondiale.


Je suis issue d’une famille qui a toujours cru à l’ascenseur social. Mes parents étaient illettrés et ont toujours cru en la famille gaulliste. Mes parents ont toujours été reconnaissants à De Gaulle pour l’indépendance de l’Algérie surtout après tous les affrontements passés.
Mon père était présent en France en 1937 et en 1949 il a épousé ma mère en effectuant des allers-retours réguliers entre le département français qu’était l’Algérie et la Métropole Française. En 1961, ma mère le rejoint en France.

Diversité News : comment était Nora Berra enfant ?

Nora Berra : je me souviens petite que  ma mère me demandait d’écouter les allocutions du Général De Gaulle et de les traduire. Il faut dire, qu’enfant,  je ne comprenais pas la moitié des phrases. Cependant, ce fait a été à l’origine d’un éveil de conscience politique. Mes parents étaient très sensibles aux décisions politiques qui pouvaient aussi les concener. J’ai été l’enfant qui traduisait  et cela m’a marqué dans mon jeune age.

Diversité News : votre père a été un combattant de la France Libre et détenu de guerre. Donnez-nous des précisions.

Nora Berra : mon père a été appelé par la France pour enfiler l’uniforme et défendre la patrie en partant au front. Cela a été le sort de milliers d’hommes comme lui dans les territoires français hors métropole. Cela a été une période de sa vie qu’il nous a beaucoup relaté. Il a été prisonnier de guerre à Epinal dans les Vosges et nous a souvent parlé de sa détention. Il savait même parler en allemand  car au bout de cinq ans il a réussi à maîtriser la langue allemande. Je me rends compte à posteriori qu’il a vécu une période très difficile mais qu’il nous en a parlé toujours avec dignité.
Ma mère a rejoint mon père en 1961 avec leurs quatre premiers enfants et je suis la cinquième née à Lyon. Et après moi, il y en a eu six autres.

Diversité News : parlez nous de votre cursus scolaires.

Nora Berra : mon parcours scolaire s’est très bien passé. Pour mes parents, il fallait être très bon à l’école. Ma mère s’occupait de l’éducation et elle a martelé tant qu’elle a pu que la seule façon de s’en sortir était le travail. Condition obligée pour accéder à un métier qui nous permettrait de vivre confortablement. On y croyait à l’école républicaine et d’ailleurs on y croit toujours. On était déjà interpellé par la notion de mérite et il n’y a pas de raison d’échouer lorsqu’on se donne les moyens de réussir. Ensuite j’ai poursuivi mes études au Lycée Ampère et me suis dirigé vers la médecine. J’ai effectué mes études de médecine à Oran ce qui m’a permis d’avoir une approche au quotidien des pathologies et une expérience  humainement très enrichissante. De retour à Lyon, j’ai travaillé à l’Hôpital Edouard Herriot au Pavillon P au Service Immunologie, infection au VIH. J’ai par la suite partagé mon travail entre l’Hôpital et des Laboratoires. De 1999 à 2001, Boehringer Ingelheim ; de 2001 à 2004, Bristol Myers Squibb ; de 2004 à 2006, Bristol Myers Squibb Europe et de 2006 à 2009, Sanofi Pasteur MSD Europe.

Diversité News : on voit que par votre expérience professionnelle vous avez été amené à beaucoup vous déplacer en Europe.

Nora Berra : cette expérience professionnelle Européenne me donne une aisance à négocier les relations Internationales. En tant qu’Elue locale, je trouve assez pertinent d’agir en amont au niveau Européen là ou les décisions se prennent et vont impacter la vie de nos concitoyens. Il est, pour moi, très important d’assurer ce lien car il est trop souvent dit que l’Europe est lointaine. J’ai envie, grâce à cette complémentarité des mandats d’assurer cette proximité de l’Europe vers les habitants que je côtoie tous les jours.

Diversité News : candidate aux Elections Européennes sur la liste Majorité Présidentielle, vous  êtes  quotidiennement  sur le terrain. Comment les habitants que vous rencontrez vous parlent-ils de l’Europe ?

Nora Berra : sur le terrain je suis amené à faire beaucoup de pédagogie car les Institutions Européennes sont méconnues. Expliquer les Institutions et de quelle façon fonctionne le scrutin. Car aujourd’hui les trois quarts des lois françaises sont la transposition de directives Européennes en donnant des exemples concrets sur leur vie quotidienne. Exemple : le prix des communications mobiles entre les pays Européens qui a baissé, les voies ferroviaires, le fonds social Européen qui aide à la formation professionnelle…
Ma valeur ajoutée est mon parcours professionnel, le médical, la santé publique et comment faire pour qu’il y ait un meilleur accès aux soins, une meilleure organisation ainsi qu’une prévention de certaines maladies que l’on peut éviter à la lumière des résultats et des experts.
Travailler conjointement avec les experts de santé, interpeller sur des choix et décisions politiques en matière de prévention, de communication. On a eu un exemple récent avec la grippe H1 N1 qui peut toucher tous les pays par cette infection. Les Germes ne sont pas stoppés aux frontières, il faut donc de réelles politiques globales ainsi que communautaires pour mutualiser les moyens et mettre en place des mesures cohérentes, homogènes, transversales. En ce sens, on peut travailler aux mesures globales de l’Union et aussi par l’accès aux soins car c’est aussi ma préoccupation. Je travaille sur le Sida et je sais que dans les pays de l’Est l’accès aux soins n’est pas aussi développé que chez nous et il faut optimiser la prise en charge des malades parce que ces infections se propagent très vite.

Diversité News : votre souhait pour l’Europe de demain.

Nora Berra : continuer sur un volontarisme Français pour construire une Europe Politique. On l’a vu avec la Présidence Française de l’Union Européenne que politiquement la France avait un poids dans le monde. Et Parlementaire, je poursuivrais l’action du Président de la République, Nicolas Sarkozy sur ce volontarisme. Le Traité de Lisbonne qui va être bientôt appliqué donnera plus de pouvoir au Parlement, plus d’autonomie et plus de leadership. Je salue la Présidence Française de l’Union Européenne qui a été en tout points exemplaire et saluée par tous les pays. L’Europe a eu une crédibilité sur la scène Internationale face aux enjeux importants du moment, crise en Géorgie, crise mondiale financière. Grâce au volontarisme de Nicolas Sarkozy, qui a généré des réunions, des G20…les parties en présence ont pu se mettre autour d’une table et prendre les décisions opportunes afin de réguler les marchés. L’Europe peut aussi protéger et on  voit bien par cet exemple que quand l’Europe veut, l’Europe peut.


Nora Berra en cinq dates :

1789 : Révolution Française, Droits de l’Homme, Suffrage Universel,
1939- 1945 : Deuxième Guerre Mondiale, mon Père prisonnier de guerre,
1994 / 1996 : date de naissance de mes enfants,
2001 : Premier Mandat, Conseillère Municipale, mon entrée en politique,
2007 : Trophée des Femmes en Action et ma Mère recevait la Médaille d’Or de la Famille Française.


Azedine Haffar – diversitenews.org

Mise à jour le Samedi, 06 Juin 2009 16:45