Choix de fruitiers rares

 

Accueil Connaître/PratiquerChoix fruitiers

                                                                                             

                                                                                                                                                                                                                            

Des suggestions de fruitiers rares vous sont formulées. Les éléments sont fournis pour que vous puissiez faire votre choix en fonction de vos contraintes (espace, climat...), de votre appréciation des saveurs, de vos préférences esthétiques, du rendu attendu en matière de paysagisme et de divers autres critères (autofertilité, fonction pollinisatrice importante etc.).  

Les fruitiers rares sont, du point de vue de la nomenclature botanique, des hybrides intergénériques ou interspécifiques, des espèces, des sous-espèces, des variétés, des cultivars, des formes.

Cette rubrique s'étoffe de façon progressive, au niveau du nombre de fruitiers rares cités, des précisions les concernant et des photos.

Nous pratiquons souvent l'inscription immédiate dans la liste de certains fruitiers rares testés par la confrérie, avec la mention "A détailler", qui signifie que des informations complémentaires (et, dans la plupart des cas, des photos disponibles dans la photothèque de la confrérie) seront ultérieurement ajoutées.

Ceci afin que les lecteurs intéressés puissent se documenter au plus tôt via d'autres sources sur le maximum de fruitiers rares sans avoir à attendre que nous ayons le temps de détailler l'ensemble des fruitiers rares que nous avons sélectionnés, tâche qui s'avère très longue...

Remarque concernant les utilisations des fruitiers rares notées dans les descriptions.

Haie fruitière : c'est une haie composée de fruitiers produisant des fruits comestibles à bon goût ou de saveur moyenne, de taille raisonnable ou pouvant facilement être contenus. Ces fruitiers sont soit naturellement buissonnants, soit adaptés à la conduite en buissons, soit multicaules.

Haie pour oiseaux ou décorative : c'est une haie composée uniquement de fruitiers de taille raisonnable ou pouvant facilement être contenus, généralement buissonnants ou multicaules, produisant des fruits comestibles pour l'homme (aucun fruit toxique), mais insipides, acides, astringents ou de mauvais goût (crus), consommés jadis en période de disette. Ces fruits sont toutefois prisés des oiseaux et/ou décoratifs.

 

Notre sélection de fruitiers rares
(triés par ordre alphabétique sur le nom latin)
 

Les fruitiers nouvellement  introduits dans la liste sont signalés pendant un mois par le caractère*.
Il en est de même, avec le caractère
*, pour ceux pour lesquels des modifications ont été apportées.

 

Acca sellowiana (Feijoa)
Nécessite, pour fructifier normalement, l'association d'au moins deux variétés différentes, pour interpollinisation. Production des fruits en automne. A notre connaissance, seules six variétés sont disponibles à la vente en France : 'Triumph', 'Mammouth', 'Coolidge', 'Unique', 'Appolo' et 'Gemini'. Les variétés autofertiles de Feijoa produisent sur un seul pied, sans qu'il y ait besoin de recourir à l'interpollinisation variétale, de règle pour l'espèce. Toutefois nous avons observé qu'elles donnent plus de gros fruits si elles sont pollinisées par des variétés différentes. Trois des six variétés précitées sont autofertiles : 'Unique', fructification assez précoce ; 'Coolidge', fructification de mi-saison et 'Appolo', fructification de mi-saison. Les six  variétés de Feijoa disponibles en France, que nous testons depuis quinze ans, donnent toutes des récoltes abondantes et régulières de gros fruits si elles sont interpollinisées. Toutefois, si vous n'avez à en acquérir qu'une, nous vous conseillons 'Coolidge' et si vous souhaitez en acquérir deux (pour assurer une fructification maximale par interpollinisation), nous vous conseillons 'Triumph' et 'Coolidge'. L'expérimentation de la variété 'Unique' dans les régions à étés courts, en raison de sa fructification plus précoce, peut s'avérer hasardeuse si elle est plantée seule. Bien qu'autofertile, sa production risque d'être de qualité non satisfaisante (en nombre et taille des fruits). Si vous tentez 'Unique', nous vous conseillons de l'associer systématiquement avec 'Triumph'.

Actinidia arguta 'Issai'
L'espèce, connue du (grand?) public sous le nom de "Kiwai" (ancienne dénomination commerciale inventée par Daniel Gélin, l'initiateur de la production commerciale en France de cette espèce, production qu'il a abandonnée depuis longtemps), est dioïque et il faut donc un couple pour que la femelle fructifie. Pour obtenir la fructification avec un seul pied, il convient de planter le cultivar autofertile (par monoécie) nommé 'Issai'.
 

Actinidia chinensis (Kiwi)
... cultivar 'Huangyang' : Kiwi à fruits à pulpe jaune ; faible encombrement (2 m x 2 m) ; fructification très précoce (fin août) ; petits fruits  brun clair oblongs et velus, d'excellente qualité gustative, très sucrés. WiIllemse, qui a commercialisé 'Huangyang' dans sa gamme hiver 2008, l'a associé dans un lot avec un mâle  mais n'a pas précisé, ni sur son site Internet ni sur son catalogue papier, le nom de la variété du mâle. En principe, ce cultivar devrait requérir un mâle pollinisateur précoce, mais il peut exister des exceptions...

... cultivar 'Hongyang' : Kiwi dit 'sanguin', à fruits à pulpe verdâtre teintée d'un cercle rouge décoratif au centre. Faible encombrement (2 m x 2 m) ; fructification très précoce (fin août) ; gros fruits marron clair ovoïdes et lisses, de bonne qualité gustative.  WiIllemse, qui a commercialisé 'Hongyang' dans sa gamme hiver 2008, l'a associé dans un lot avec un mâle, mais n'a pas précisé, ni sur son site Internet ni sur son catalogue papier, le nom de la variété du mâle. Ce cultivar devrait requérir un mâle pollinisateur précoce, mais il peut exister des exceptions.

Remarque : les descriptions supra sont celles figurant sur le catalogue concerné du fournisseur. Ce dernier n'a d'ailleurs plus proposé ces deux cultivars en 2009 et 2010... La confrérie n'a pas assez de recul actuellement pour livrer ses propres observations à partir des exemplaires acquis par certains de ses membres.

Actinidia deliciosa (Kiwi)
-- pour régions froides, récolte précoce

... cultivar 'Greenlight' : floraison tardive, assez résistant au froid (rusticité exacte non connue à ce jour ; en cours de test en Autriche par la confrérie) et de maturité très précoce (récolte possible des fruits mûrs sur la plante début octobre en région froide). Bien adapté aux régions froides à étés courts et avec gelées printanières tardives. Il faut noter toutefois qu'il n'est correctement pollinisé que par un sujet mâle de floraison synchrone, tel le cultivar 'Atlas'.
En régions à climat doux, il permet d'élargir la saison des récoltes, si on l'associe avec des cultivars de mi-saison et des cultivars tardifs.
... autres cultivars : à détailler.
-- pollinisateurs

Le cultivar mâle 'Atlas' est préconisé pour polliniser correctement  le cultivar femelle méritant 'Greenlight'.

-- variétés autofertiles

L'espèce est dioïque et il faut donc un couple pour que la femelle fructifie. Pour obtenir la fructification avec un seul pied, il convient de planter un des cinq cultivars autofertiles (par monoécie) actuellement commercialisés : 'Jenny', 'Solo', 'Solissimo', 'Boskoop' ou 'Oriental Delight'.
 

Actinidia kolomikta
Cette espèce, dioïque et de faible encombrement (30% du volume d'un Actinidia deliciosa de la variété 'Hayward'), est l'un des Actinidia les plus résistants au froid. 
Les individus mâles possèdent un feuillage panaché de rose très ornemental. Le feuillage des individus femelles est uniformément vert.
Actinidia kolomikta : feuillage d'un individu mâle ; cliquer pour agrandir    Actinidia kolomikta : feuillage d'un individu mâle ; cliquer pour agrandir  
-- variétés autofertiles
Le très rare cultivar 'Dr Szymanowsky', d'origine polonaise, est, à notre connaissance, le seul de cette espèce dioïque qui soit autofertile (monoécie).
-- pollinisateurs
Le cultivar mâle 'Adam' est un excellent pollinisateur. Il possède le feuillage panaché de rose très ornemental de tous les Actinidia kolomikta de sexe mâle.

Actinidia polygama '418-77B'
Le cultivar ‘418-77B’, disponible aux USA, est, à notre connaissance, le seul cultivar autofertile (monoécie) commercialisé pour cette espèce dioïque. C'est un clone très vigoureux, hautement décoratif par ses feuilles ovales d'un  vert luisant dont certaines se teintent partiellement de blanc sur leur face externe. Il produit  des  petits fruits jaunâtres à peau lisse.

Amelanchier alnifolia
... espèce-type. Naturellement buissonnant. S'intègre bien dans une haie fruitière. Produit des baies bleu noir assez grosses et de bonne saveur.
... cultivar à fruits blancs 'Altaglow'.

Amelanchier canadensis (synonyme Amelanchier lamarkii)
Arbuste de 3 m de haut ; port naturellement buissonnant ; feuillage caduc ; belle floraison blanche ; produit l'un des deux fruits sauvages les plus savoureux (baies bleu noir de petite taille très aromatiques ; goût excellent, supérieur à celui des fruits d'Amelanchier alnifolia). S'intègre bien dans une haie fruitière.

Amelanchier laevis
... Espèce très proche d'Amelanchier canadensis. Produit le même fruit excellent.
... Cultivars : 'La Paloma', 'Snowflake', 'Ballerina', à caractère plus décoratif que l'espèce-type et produisant le même fruit.

Arbutus spp.
Différentes espèces d'arbousier méditerranéennes ou nord-américaines sont décoratives et s'intègrent bien dans une haie fruitière.
A détailler.

Aristotelia chilensis
Plante d'origine chilienne dont le nom vernaculaire est Maqui. Devient assez résistante au froid une fois adulte et bien établie, en repartant de souche au printemps (et en fructifiant dans la saison) si froid hivernal trop intense. Mais à réserver aux régions de zone climatique USDA 9a ou supérieure, si culture jeune en pleine terre souhaitée. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Aronia melanocarpa 'Eastland'
Petite touffe. Cultivar le plus vigoureux parmi les nombreux que nous ayons testés (1,50 m). Baies noires très tanniques. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Aronia arbutifolia 'Brillant'
Petite touffe ; hauteur 1 m environ. Baies rouges insipides. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Aronia x prunifolia
Hybride entre les deux espèces précitées, reconnaissable à la couleur des tiges. Petite touffe de hauteur 1 m à 1,50 m. Baies noires moins tanniques que celles d'Aronia melanocarpa. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Asimina triloba (Asiminier)
Annonacée très résistante au froid qui produit des fruits excellents. Voir article détaillé, illustré de nombreuses photos, qui a été publié sur notre site. Attention, nécessite pour fructifier l'interpollinisation par deux variétés différentes. Il existe trois cultivars autofertiles (pollen autocompatible ; un plant suffit pour la fructification) : 'Sunflower', mi-saison ; 'Prima 1216', mi-saison ; 'Georgia' (à détailler).

Berberis darwinii
Il n'existe pas de sélection fruitière de cette jolie espèce à feuillage persistant, mais certaines formes produisent des fruits de très bonne qualité gustative. Interpollinisation requise entre plusieurs formes pour obtenir une fructification abondante.

Berberis vulgaris (épinette-vinette)
... espèce-type : touffe naturelle ; feuillage caduc ; baies insipides ; s'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.
... var. atropurpurea : feuillage rouge ; baies insipides comme pour l'espèce-type. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.
... d'autres variétés de la véritable épine-vinette (Berberis vulgaris) ont été répertoriées jadis par différents botanistes : elles présentaient des fruits de couleur différente (blancs, jaunes, pourpres, noirs) et il a même été signalé un clone apyrène. La confrérie, malgré ses efforts, n'a pu en retrouver aucune.

Capparis spinosa (câprier)
Le câprier est connu pour la consommation qui est faite, sous le nom de "câpres", de ses boutons floraux confits dans du vinaigre salé. Mais cette plante produit des fruits comestibles appelés "câprons", si on laisse s'épanouir ses boutons floraux. Comestibles crus, les câprons n'ont pas un goût agréable, quel que soit le stade d'avancemenent de la maturité, si on les consomme tels quels après cueillette sur la plante. D'abord verts, ils tournent progressivement au rouge foncé et finissent par s'ouvrir pour libérer leurs graines. Toutefois, ils constituent d'excellents condiments à l'état vert après une transformation simple. L'espèce-type est épineuse, mais il existe une variété sans épine (Capparis spinosa var. inermis).
Capparis spinosa : plante en été ; cliquer pour agrandir  Capparis spinosa : plante en été ; cliquer pour agrandir  Capparis spinosa : boutons floraux et fleurs ; cliquer pour agrandir  
Capparis spinosa : fleur ; cliquer pour grandir  Capparis spinosa : une très belle floraison ; cliquer pour agrandir
Capparis spinosa : fleurs fanées et boutons floraux ; cliquer pour agrandir  Capparis spinosa : fruits en formation ; cliquer pour agrandir  Capparis spinosa : fruits (câprons) non mûrs ; cliquer pour agrandir  Capparis spinosa : fruits à divers stades de maturité ; cliquer pour agrandir  Capparis spinosa : fruits mûrs ; cliquer pour agrandir
 
Capparis spinosa : évolution du bouton floral au fruit mûr ; cliquer pour agrandir
 
Capparis spinosa : graines ; cliquer pour agrandir

Carica quercifolia (Papaye de montagne)
ll s'agit du papayer le plus résistant au froid (c'est l'espèce la plus rustique parmi toutes celles du genre Carica). Il a été testé pour cette raison en plein air par la confrérie sur le littoral méditerranéen. A détailler.

Carissa grandiflora
Synonyme  : Carissa macrocarpa. Nom vernaculaire : Amatoungoulou.
Fruitier originaire d'Afrique du Sud, que les pépiniéristes et les jardineries vendent en France depuis quelques années pour une culture sur le littoral méditerranéen, voire en Provence pour certains. La confrérie a longuement testé l'espèce-type, ainsi que les différentes variétés disponibles (en plein air, sous serre et en pot à hiverner). Conclusion : fruitier peu rustique, à réserver en plein air uniquement à la zone climatique USDA 9b (ou supérieure), si l'on veut être certain de son maintien d'une année sur l'autre sur une longue période et d'une bonne fructification. Or cette zone ne se rencontre pas en Provence et est assez rare sur le littoral méditerranéen. Culture sous serre intéressante dans les autres zones pour les collectionneurs de fruitiers seulement. Bien que devenant un arbuste de plus de 5 m  dans son milieu naturel, culture en pot à hiverner possible. Ce type d'utilisation est intéressant pour le feuillage coriace vert persistant et la floraison blanche, mais seulement pour les non collectionneurs de fruitiers, en raison de la fructification très improbable dans ce type de culture. Détails complémentaires à fournir, notamment sur les fruits, avec photos. Les témoignages concrets de culture en plein air en climat classé USDA 9b dans des zones autres que celles qui existent sur le littoral méditerranéen  (où elles sont assez rares, il faut le répéter, car les fausses idées ont la vie dure...) sont les bienvenus et seront immédiatement publiés.

Castanea sativa (Châtaignier)
-- fruits ornementaux
var. spicata. A détailler.
-- port remarquable ou feuillage ornemental
A détailler.

Chaenomeles cathayensis (Cognassier épineux de Chine)
A ne pas confondre avec Pseudocydonia sinensis, le cognassier de Chine non épineux.
 
Espèce très résistante au froid ; naturellement buissonnante et à port érigé ; hauteur 2,5 à 3m ; rameaux raides, très solides et très épineux ; produit de gros coings lisses et sessiles,  très décoratifs, assez résistants aux maladies, dont la pulpe acide s'utilise généralement en mélange avec celle des coings européens (fruits de Cydonia oblonga). S'intègre bien dans une haie fruitière défensive.

Chaenomeles spp. (Cognassier du Japon)
Il peut s'agir de Chaenomeles japonica, Chaenomeles lagenaria (synonyme Chaenomeles speciosa) ou de Chaenomeles x superba (qui est l'hybride entre les deux espèces précitées). Les fruits de ces espèces et de leurs variétés ou cultivars sont comestibles crus et peuvent se consommer cuits. Ils sont en général assez acides ou astringents.
Nous précisons l'espèce lorsque nous en sommes sûrs, sinon nous indiquons simplement
species.
... Chaenomeles species var. tortuosa, au port tortueux et à la belle floraison.
... Chaenomeles x superba 'Crimson and Gold', à retenir pour sa très abondante fructification.
... Chaenomeles x superba 'Boule de Feu', à retenir pour son abondante fructification.
... Chaenomeles japonica 'Cido', à retenir pour l'abondance de sa fructification et la grosseur de ses fruits.

Choreospondias axillaris (Lapsi)
Espèce dioïque poussant à l'état spontané au Népal et ayant récemment fait l'objet de recherches agronomiques pour sélectionner des cultivars fruitiers destinés aux populations locales en zones de montagne. En cours de test par la confrérie dans diverses régions de France. Sensible au froid très jeune, paraît plus rustique au bout de trois à quatre ans. A détailler.

Citrangequat 'Thomasville'
Hybride complexe, plus résistant au froid que les différentes espèces de kumquat (Fortunella spp.). Fruit de bonne saveur.

Cornus amomum
Cultivar 'Blue Cloud'. Produit des baies de bonne valeur gustative. A détailler.

Cornus mas (cornouiller mâle)
Cet arbuste, jadis reconnu comme un fruitier à part entière, pousse à  l'état spontané sur les terrains calcaires. Il possède un feuillage caduc. Les feuilles opposées, simples, non dentées, ont une nervation bien caractéristique. La floraison est très précoce (février). Les fleurs jaunes, de très petite taille, sont regroupées en petites inflorescences entourées de quatre bractées persistantes que l'on retrouve à la base des fruits. Les fruits (cornouilles) sont des drupes de couleur rouge vif à bordeaux pour le type sauvage. Elles tombent à maturité (fin juillet/début août, dans le Sud-Est de la France, région de Toulon). La pulpe, peu abondante dans l'espèce-type, de couleur rouge, acidulée et peu aqueuse, se consomme crue ou en confiture. De nombreux cultivars sélectionnés pour leurs qualités fruitières et/ou ornementales existent encore de nos jours. La confrérie a longuement testé, ou possède toujours en culture, la totalité des cultivars listés ci-après.

Cornus mas (cornouiller mâle) : cultivars à gros fruits
...
Cornus mas 'Large Russian' : le plus ancien cultivar introduit en France par la confrérie ; était proposé par une petite pépinière familiale du Tennessee qui n'exporte plus en Europe depuis quelques années ; cultivar d'ex URSS, rebaptisé d'un nom anglais ;  énormes fruits rouges ; fructifiction abondante et régulière ; le plus tardif que nous connaissons ; assure la transition entre la fructification des cultivars tardifs de Cornus mas et celle du Cornus officinalis. A notre connaissance, n'est proposé par aucune pépinière française.
... Cornus mas 'Pioneer' : cultivar 'Lukyanovskii' d'origine ex URSS, renommé ainsi par la pépinière américaine qui le commercialise après l'avoir breveté. Très gros fruits rouges ; à pleine maturité le fruit à une consistance très molle sans être frippé. Parfum discret mais agréable, aucune acidité, texture de la chair en bouche plaisante. Pulpe rouge foncé alors qu'elle est blanchâtre tant que le fruit n'a pas atteint sa maturité optimale. Noyau assez gros mais l'épaisseur de la pulpe reste significative. Ce cultivar est proposé en France par les très rares pépinières partenaires de la pépinière américaine l'ayant breveté.
... Cornus mas 'Red Star' : cultivar 'Vidubetskii' d'origine ex URSS, renommé ainsi par la pépinière américaine qui le commercialise après l'avoir breveté. Très gros fruits rouges ; se caractérise par un feuillage virant au rouge à l'automne, très ornemental à cette époque. Ce cultivar est proposé en France par les très rares pépinières partenaires de la pépinière américaine l'ayant breveté.
... Cornus mas 'Elegant' : cultivar 'Elegantnii' d'origine ex URSS, renommé ainsi par la pépinière américaine qui le commercialise après l'avoir breveté. Gros fruits rouges. Bien que très nettement plus gros que ceux de l'espèce-type, ils sont  de taille légèrement inférieure à ceux des cultivars précités. Mais, parmi les fruits d'une même récolte, beaucoup d'entre eux présentent la forme originale d'une bouteille, qui a valu son nom à ce cultivar.  Il est proposé en France par les très rares pépinières partenaires de la pépinière américaine l'ayant breveté.
... Cornus mas 'Redoli' : sélection d'une pépinière française, qui le commercialise en le reproduisant par voie végétative. Fruits assez gros, mais de taille inférieure aux cultivars d'ex URSS précités.
... Cornus mas 'Jolico' : cultivar à très gros fruits rouges. Il y a quelques années, était proposé seulement par certaines pépinières belges et hollandaises ;  on le trouve désormais chez  de rares pépinières françaises. Particularité : cultivar tardif permettant d'allonger la saison de récolte des cornouilles.
... Autres cultivars à fruits rouges sélectionnés pour la taille de leur fruits (rouges) et commercialisés en Europe : il en existe un certain nombre (à détailler).
Note : ces cultivars présentent une grande similitude de port, forme et disposition des feuilles, ainsi que d'aspect de la floraison. Mais les feuilles sont cependant plus ou moins grandes chez certains cultivars. Les fruits de ces différents cultivars présentent des variations de taille et de forme, mais l'on ne note pas de différences sensibles de saveur entre eux à pleine maturité.

Cornus mas (cornouiller mâle) : cultivars à fruits jaunes
... Cornus mas
var. fructu flavo : variété non nommée, très anciennement connue en France, proposée par une seule pépinière française et détenue aussi par une seconde pépinière, qui ne la commercialise plus (faute de greffeurs en nombre suffisant...). Fruits de couleur jaune, de taille moyenne mais plus importante que celle des fruits rouges de l'espèce-type. Fructification satisfaisante.
... Cornus mas
'Yellow' : cultivar 'Yantarnii' d'origine ex URSS, renommé ainsi par la pépinière américaine qui le commercialise après l'avoir breveté. Fruits de couleur jaune et de taille moyenne mais plus importante que celle des fruits rouges de l'espèce-type. Fructification abondante. A maturité, texture molle plaisante, pointe d'acidité rémanante.
Note : nous avons constaté que pour les cultivars à fruits jaunes, la surmaturité entraîne une altération du goût et de la couleur, ce qui n'est pas le cas pour les cultivars à fruits rouges.

Cornus mas (cornouiller mâle) : cultivars à port ou feuillage ornemental
... Cornus mas 'Fastigiata Sélection' : clone à port  érigé sélectionné par une pépinière française qui le commercialise. Fruits rouges de taille moyenne.
... Cornus mas
'Elegantissima' (à ne pas confondre avec le cultivar à gros fruits rouges 'Elegant') : feuillage présentant des  panachures qui se déclinent dans un dégradé de vert-jaune à vert moyen.  Elles sont plus visibles sur les feuilles jeunes, mais s'atténuent sur les feuilles âgées, et l'arbuste donne l'impression de revenir au type. Fruits rouges de taille moyenne.
... Cornus mas 'Variegata' :
très joli feuillage, de qualité ornementale très nettement supérieure à celle du cultivar 'Elegantissima'. Panachures marquées allant du blanc jaunâtre au vert-gris. Fruits rouges de taille moyenne, mais plus gros que ceux de l'espèce-type et présentant de légères ponctuations. Gros noyau, goût moyennement acide lorsqu'ils ont perdu leur fermeté.
... Autres cultivars de Cornus mas à feuillage ornemental : assez nombreux ('Golden Glory', 'Sunrise', 'Tricolor' etc.), mais selon nous moins intéressants que le cultivar 'Variegata'. Fruits rouges de taille moyenne.

Cornus officinalis
Cousin de Chine du  Cornus mas européen, il présente les mêmes caractéristiques que celui-ci, mais les cornouilles arrivent à maturité beaucoup plus tardivement que pour ce dernier (six à huit semaines ; octobre dans le Sud-Est de la France, région de Toulon). Outre cette tardiveté, qui permet d'allonger la saison de récolte des cornouilles, cette espèce possède la particularité de conserver une grande partie des fruits sur l'arbuste après la chute des feuilles, ce qui offre un spectacle plaisant. Fruits rouges de taille moyenne, de mêmes aspect et saveur que ceux du Cornus mas.

Corylus americana
Fruits ornementaux. A détailler.

Corylus avellana et Corylus maxima (Noisetier européen) à port ornemental
...
var. pendula : port nettement pleureur ; branches retombantes touchant le sol ; très décoratif en sujet de deux mètres greffé en tête. 
... var. contorta : feuillage vert ; branches nettement contournées ; très décoratif en période de défoliation avec ses chatons mâles pendants. 

... cultivar 'Red Majestic' : feuillage pourpre ; branches nettement contournées ; très décoratif en période de défoliation avec ses chatons mâles pendants. 

Corylus avellana et Corylus maxima (Noisetier européen) à feuillage ornemental
... var. crispa : dit noisetier à feuilles crispées (feuilles largement incisées et crépues, donnant des noisettes aplaties, au très long involucre frisé, velu et largement ouvert).
... var. laciniata : dit noisetier à feuilles laciniées (feuilles sinuées, profondément incisées et dentées).
... var. purpurea au feuillage pourpre. Noisettes de bonne qualité gustative.
...
cultivar 'Red Majestic', au feuillage pourpre et en outre au port tortueux qui renforce son caractère ornemental. 

Corylus avellana et Corylus maxima (Noisetier européen) pour haie fruitière
Les variétés précitées, décoratives tout en étant fructifères, s'intègrent bien dans une haie fruitière, à l'exception de celle à port pleureur. Contrairement à ce qui se pratique dans les vergers commerciaux, où les noisetiers sont cultivés sur tronc,  il convient, pour les haies fruitières, de conduire les sujets en touffe, qui est d'ailleurs leur port naturel.

Corylus avellana  'Marcel Rivier'
Ce cultivar de noisetier européen est une sélection de la confrérie remarquable par ses fruits énormes (de bonne qualité gustative par ailleurs). Leur taille paraît supérieure à celle de toutes les variétés décrites dans la littérature spécialisée sur le noisetier que nous avons eu à connaître, ainsi qu'à celle de tous les cultivars que l'on peut trouver actuellement dans les pépinières européennes. Ces derniers (au nombre d'une trentaine, en sus des cultivars à caractéristiques inhabituelles listés supra) ont été pour la plupart testés par la confrérie. En toute rigueur scientifique, nous nous accordons plus de recul sur les observations en cours pour être sûr qu'il ne s'agit pas d'une variété déjà connue. Notre sélection a été baptisée du nom de l'agriculteur retraité du centre de la France qui détenait le pied-mère en touffe importante et qui a eu la gentillesse de permettre à un membre de la confrérie, qui habite la même région que lui mais qui lui était inconnu, de prélever un nombre important de rejets et marcottes ; et d'assurer ainsi la diffusion de ce noisetier remarquable au sein de la confrérie. Nous ne connaissons pas les éventuelles contraintes de pollinisation de ce cultivar car les confrères qui le détiennent l'ont tous planté dans des groupes de noisetiers de variétés différentes, ce qui assure vraisemblablement l'interpollinisation requise dans le cas où ce cultivar ne serait pas autofertile.

Corylus sieboldiana
var. mandschurica :
fruits très ornementaux. A détailler.

Corylus spp.
Diverses espèces de noisetiers non européens adaptées à la culture en touffe s'intègrent bien dans une haie fruitière. A détailler.

Cotoneaster franchetti
Feuillage persistant. Touffe naturelle, vigoureuse et ornementale. Baies rouges insipides. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Crataegus azarolus (Azérolier)
Voir article sur la variabilité des fruits de cette espèce, illustré de plusieurs photos, publié sur notre site.
Nous détaillerons dès que possible les qualités de quelques cultivars remarquables d'azérolier détenus par la confrérie.

Crataegus mexicana (Manzanille)
Cette espèce, au nom qui fait rêver et qui est présentée généralement de façon flatteuse dans la littérature spécialisée, fait l'objet d'un article publié sur le site. En fait, après expérimentation concrète de terrain de plusieurs formes sauvages (et même de deux prétendus cultivars originaires du Mexique), nous avons un jugement très nuancé sur la qualité gustative de ses fruits sous le climat des régions françaises. Ceux-ci présentent d'ailleurs une variabilité assez importante selon les sujets (couleur rouge ou jaune, taille, légères différences de forme). De même, la période de fructification et le caractère épineux de l'arbre varient assez significativement d'un sujet à l'autre. A suivre, car tous les sujets en test n'ont pas encore fructifié. Signalons déjà qu'une forme, que nous avons nommée 'Tardive à Fruits Jaunes', produit de gros fruits jaunes, attractifs à l'oeil mais de goût moyen, qui arrivent à maturité en décembre sur le littoral varois. Les observations que nous avons pu recueillir en France confirment néanmoins de nombreuses qualités prêtées à cette espèce, notamment sa forte résistance au froid et sa particulière adaptation aux zones de montagne, ainsi que sa fonction de porte-greffe de bon niveau pour un certain nombre de fruitiers classiques.

Cudrania tricuspidata
... Moracée très résistante au froid. Très épineuse dans l'espèce-type ; pour intégration dans une haie défensive, utiliser des individus de semis non greffés pour conserver le caractère naturellement drageonnant de l'espèce. Plante dioïque dont les pieds femelles produisent des fruits rouges originaux, plus gros mais moins savoureux que les fruits des espèces du genre Morus.
... 'Seedless' est un cultivar très rare qui cumule trois qualités : autofertilité,  production de fruits sans pépins, caractère beaucoup moins épineux que l'espèce-type. A greffer sur Maclura pomifera pour éviter le drageonnement.

Cydonia oblonga (Cognassier européen)
-- pour régions froides
Le cultivar 'Fuller' (origine USA ; 1868) est particulièrement adapté aux régions froides à gelées printanières tardives et à été court : très résistant au froid, floraison très tardive et maturité très précoce. Arbre peu vigoureux, touffu, très fertile, produisant des fruits moyens non côtelés d'excellente qualité.
-- très gros fruits
... cultivar 'Monstrueux de Bazine' : très rare  ; fruits d'environ 900 g.
... cultivar 'Monstrueux de Wranja' : assez facile à trouver  ; origine Balkans (1898)  ; très forte vigueur  ; port érigé  ; rameaux rares et très longs  ; mi-saison  ; fruits de 1200 à 1500 g.
... cultivar 'Géant de Leskowatz' : assez rare ;  origine Serbie  ; assez vigoureux  ; touffu  ; rameaux nombreux   ; mi-saison  ; fruits de l'ordre de 1500 g.
... cultivar 'Bereczki' : très rare ; origine Hongrie (1883)  ; mi-saison  ; fruits énormes pouvant atteindre 2 kg.
Remarque : ces cultivars produisent tous des fruits de bonne qualité.
-- fruits se consommant crus
Cultivar 'Aromatnaya' (synonyme 'Krymsk') produisant des fruits jaune pâle dépourvus de toute astringence à complète maturité. A détailler.

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivars à fruits de très bonne valeur gustative
...
'Hachiya' : variété la plus plantée en Californie. Arbre de grande vigueur ; port ouvert ; résistance au froid élevée ; légère tendance à l’alternance ; type à fruit astringent ; maturité de récolte de mi-saison et maturité physiologique mi-tardive ; époque de floraison mi-saison à tendance tardive ; fruit de grande taille, oblong conique, rouge orangé à maturité et d’excellente qualité ; grande aptitude au séchage ; bonne conservation au réfrigérateur.
...
'Tomatero' : arbre de moyenne vigueur ; port ouvert ; très productif et régulier ; résistance au froid maximale non testée ; type à fruit astringent ; maturité de récolte assez précoce ; fruit de petite taille, de forme arrondie et assez allongée, rond vu de dessus et de couleur rouge foncé à complet blettissement ; pulpe moyennement dense, sucrée ; très bonne qualité gustative.
... 'Saijo' : produit de jolis petits fruits oblongs légèrement pointus, d'excellente qualité gustative. Considéré par beaucoup comme possédant la meilleure saveur parmi toutes les variétés de
Diospyros kaki. Mais nous n'en avons pas encore goûté les fruits, les exemplaires détenus par la confrérie étant trop jeunes pour fructifier.
... 'Datil' (synonyme 'Ribes') : arbre de faible développement, adapté aux petits jardins ; très productif et régulier ; résistance maximale au froid non testée ; fruits de type différent selon la pollinisation (non astringents s'il y a eu pollinisation et astringents s'il n'y a pas eu pollinisation) ; l'autopollinisation est exceptionnellement élevée chez cette variété et de ce fait on ne trouve pratiquement jamais de fruits astringents (sans pépins car non fécondés), même si l'arbre est planté en l'absence de tout autre pollinisateur ; sur le plan pratique, du point de vue de la consommation, on peut donc le considérer comme une variété de type à fruit non astringent, alors que sur le plan botanique, ce n'est pas le cas ; maturité de récolte très précoce ; fruit de petite taille, forme conique brève assez large, de couleur jaune virant ensuite à l'orange puis au rouge foncé si on le laisse parvenir à complet blettissement ; pulpe de couleur marron ; présence de nombreux pépins ; très bonne qualité gustative lorsque consommé non astringent ; si consommé à complet blettissement, qu'il soit astringent (très rare), ou non astringent, à la maturité de récolte, il révèle une saveur épicée particulière généralement appréciée des consommateurs.

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivars pour petits espaces
... 'Farmacista Cicilia' : arbre de faible développement (2,5 m à 35 ans) ;
bien adapté aux petits jardins ; port semi-pleureur décoratif ; production régulière et abondante ; résistance maximale au froid non testée ; type à fruit astringent ; maturité de récolte et maturité physiologique assez précoces ; fruit jaune, puis orange, de taille moyenne, légèrement oblong ; pulpe dense ; très bonne qualité gustative après blettissement sur l'arbre, avant toute gelée, ou une fois cueilli et conservé dans un local frais. Voir article, avec six photos, publié sur notre site.
... 'Datil' (synonyme 'Ribes') : voir description supra.

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivars pour régions froides
... 'Hana Fuyu'
 (à ne pas confondre avec 'Fuyu') : arbre de faible développement, adapté aux petits jardins ; très résistant au froid (-20°C d’après certaines pépinières américaines) ; type à fruit non astringent ; maturité de récolte assez précoce ; époque de floraison mi-saison ; fruit très gros (400 à 450 grammes), côtelé, de couleur jaune orangé avec parfois de jolies marbrures noires longitudinales ; très bonne qualité gustative. Les fruits se conservent bien au réfrigérateur.
...
'Hiratanenashi' : arbre de très grande vigueur au port semi-ouvert ; résistance au froid très élevée ; type à fruit globalement astringent (fruit présentant à la maturité de récolte des parties non astringentes seulement autour des pépins, si présents) ; époque de floraison mi-saison ; maturité de récolte de mi-saison ; maturité physiologique tardive ; forme aplatie ; couleur orange ; aspect attrayant par des raies noires fines sur le dessus, partant du calice ; moyennement sucré, le fruit est de très bonne qualité lorsqu’il est complètement blet. Les fruits sont aptes au séchage mais se conservent assez mal au réfrigérateur.
Remarque : pour ces deux cultivars, dans les régions à gelées printanières tardives, il faut prendre en compte le véritable facteur limitant pour la fructification, qui n'est pas la période de floraison...
... Sont également utilisés pour les régions froides, au Japon et aux USA, les cultivars 'Eureka', 'Giboshi', 'Great Wall', 'San Pedro', 'Sheng', 'Tane-Nashi'
, 'Kyungsun Ban-Si' et 'Patapsco'.

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivars à très gros fruits
... 'Hana Fuyu' (voir description supra) produit des fruits de l'ordre de 450 grammes. C'est en effet le poids que je constate pour nombre de fruits d'une même récolte, en terrain très favorable, le poids de 420 grammes étant courant
. Il ne faut pas confondre ce cultivar avec 'Fuyu', plus répandu, dont la forme est différente et dont les fruits, dans les mêmes conditions de culture, font au plus 300 grammes. 
Diospyros kaki 'Hana Fuyu' : fruits ; cliquer pour agrandir
... 'Giant Fuyu' produit également de très gros fruits. Considéré par beaucoup comme synonyme de 'Hana Fuyu'. Sur quelques sujets observés des deux variétés par la confrérie, cette hypothèse semble pertinente. Signalons pourtant le cas de deux sujets, un de chacune des variétés, plantés côte à côte, que nous connaissons bien. Ils se ressemblent presque à l'identique, mais les fruits du 'Giant Fuyu', dans les mêmes conditions de culture, sont légèrement plus petits (de l'ordre de 400 grammes) que ceux du 'Hana Fuyu'. Un autre spécimen détenu par la confrérie, produit aussi des fruits qui, sur la quasi-totalité de la récolte, semblent également légèrement plus petits, mais dont certains peuvent atteindre des poids records étonnants, par exemple ce spécimen de 564 grammes :

 
Diospyros kaki 'Giant Fuyu' : fruit de 564 grammes ; cliquer pour agrandir   Diospyros kaki 'Giant Fuyu' : fruit de 564 grammes ; cliquer pour agrandir   Diospyros kaki 'Giant Fuyu' : fruit de 564 grammes ; cliquer pour agrrandir   Diospyros kaki 'Giant Fuyu' : fruit de 564 grammes ; cliquer pour agrandir   Diospyros kaki 'Giant Fuyu' : fruit de 564 grammes ; cliquer pour agrandir  

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivar à feuillage ornemental
Cultivar 'Costata' :
arbre de grande vigueur ; régulièrement fertile et très productif ; très décoratif par son feuillage brillant qui prend une belle teinte rouge à l’automne et par ses jolis fruits ; résistance au froid élevée ; type à fruit astringent ; maturité de récolte et maturité physiologique de mi-saison ; époque de floraison précoce ; fruit de taille moyenne, conique et côtelé par quatre sillons prononcés, bonne qualité gustative.
Diospyros kaki 'Costata' : feuillage d'automne et fruits ; cliquer pour agrandir  Diospyros kaki 'Costata' : feuillage automnal et fruits ; cliquer pour agrandir

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivars à fruits ornementaux
... 'Picudo' :
arbre de vigueur assez forte ; port dressé ; très productif et régulier ; résistance maximale au froid non testée ; type à fruit astringent ; maturité de récolte de mi-saison et maturité physiologique tardive ;  époque de floraison précoce ; fruit de taille moyenne et de forme originale (conique, étroite et très pointue) ; texture de la pulpe particulièrement dense et agréable ; très bonne qualité gustative à complet blettissement.
... '
Lampadino' : ancien cultivar de la Campanie. Arbre de vigueur moyenne et de port dressé assez ouvert ; productif et régulier ; résistance au froid moyenne ; fruits de type différent selon la pollinisation (non astringents s'il y a eu pollinisation et astringents s'il n'y a pas eu pollinisation) ; maturité de récolte de mi-saison et maturité physiologique tardive ; porte des fleurs femelles et des fleurs mâles ; autofertile et bon pollinisateur pour les variétés en ayant besoin ; petit fruit original en forme de lampe ; couleur jaune-orangé à rouge ; bonne qualité gustative aussi bien non astringent dès la maturité de récolte qu'à complet blettissement (stade de maturité physiologique où il est très sucré). Mauvaise conservation au réfrigérateur.
... 'Tamopan' : à détailler.
... 'Curieuse d'Ollioules' : à détailler.

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivars à récolte très précoce
.
.. 'Izu' : de type PCNA, c'est l'un des cultivars les plus précoces que nous connaissons. D'après l'équipe du professeur Bellini, de l'université de Florence, ce cultivar serait incompatible avec le porte-geffe Diospyros lotus. Un débat existe à ce sujet. A détailler.
... 'Datil' (synonyme 'Ribes') : voir description supra.
... 'Précoce d'Antibes' : à détailler.

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivars à récolte très tardive
...'Ormond' : cultivar le plus tardif en Californie. A détailler.
...'Atago' : à détailler.

...'Tardive des Charentes' : à détailler.

Diospyros kaki (Plaqueminier du Japon) : cultivars pollinisateurs
... 'Mercatelli' (
synonyme ‘Impollinatore Mercatelli’) : arbre de vigueur moyenne ; port semi-ouvert ; résistance au froid élevée ; fruits de type différent selon la pollinisation (non astringents s'il y a eu pollinisation et astringents s'il n'y a pas eu pollinisation) ; maturité de récolte et maturité physiologique de mi-saison ; époque de floraison mi-saison ; porte des fleurs femelles et des fleurs mâles, ces dernières étant majoritaires ; autofertile et bon pollinisateur pour les variétés en ayant besoin ; fruit de taille moyenne, rond vu de dessus et de forme générale assez ronde, à petit calice ; qualité gustative moyenne, taux de sucre peu élevé. A utiliser seulement, selon nous, pour polliniser les variétés à fruits de type différent selon la pollinisation et qui ne sont pas elles-mêmes des pollinisateurs, ou les rares variétés qui ont besoin de pollinisation pour fructifier (variétés ne portant que des fleurs femelles et ne produisant pas de fruits parthénocarpiques).
... 'Vainiglia' : arbre de vigueur moyenne ; port semi-ouvert ; résistance au froid élevée ; fruits de type différent selon la pollinisation (non astringents s'il y a eu pollinisation et astringents s'il n'y a pas eu pollinisation) ; maturité de récolte et maturité physiologique de mi-saison ; époque de floraison mi-saison ; porte des fleurs femelles et des fleurs mâles, ces dernières étant majoritaires ; autofertile et bon pollinisateur pour les variétés en ayant besoin ; fruit de taille moyenne, rond vu de dessus et de forme générale assez aplatie, à grand calice ; qualité gustative moyenne, taux de sucre peu élevé. A utiliser seulement, selon nous, pour polliniser les variétés les variétés à fruits de type différent selon la pollinisation et qui ne sont pas elles-mêmes des pollinisateurs, ou les rares variétés qui ont besoin de pollinisation pour fructifier
(variétés ne portant que des fleurs femelles et ne produisant pas de fruits parthénocarpiques).

Diospyros texana (Plaqueminier du Texas)
Il s'agit d'un plaqueminier à fruits noirs.

Diospyros virginiana 'Meader' (Plaqueminier de Virginie, cultivar 'Meader')
Le cultivar 'Meader' est l'une des introductions des USA les plus intéressantes que nous ayons réalisées. Il possède des qualités exceptionnelles : autofertilité, précocité et très grande résistance au froid. Les fruits
se consomment après blettissement complet sur l'arbre ou hors de l'arbre, avant toute gelée dans les régions méridionales, compte tenu de la précocité de la fructification. Obtenu par le professeur Elwyn Meader, dans le New Hampshire. Arbre assez vigoureux, au port érigé et de croissance rapide ; belle couleur automnale ; peut-être le plus résistant au froid parmi les plaqueminiers de Virginie, tous déjà plus rustiques que les plaqueminiers du Japon ; il ne craint pas -30°C (greffé sur Diospyros virginiana et non sur Diospyros lotus...) ; maturité de récolte précoce ; bien adapté aux régions très froides et aux étés courts ; mais réussit en toutes régions, y compris sur le littoral méditerranéen où la totalité de la récolte est terminée fin septembre ; très productif et régulier d'une année sur l'autre ; une des rares variétés de plaqueminier de Virginie autofertile ; bon pollinisateur pour les variétés strictement femelles ; a été remarqué particulièrement pour la pollinisation de la variété 'Early Golden', une des plus cultivées commercialement aux USA, dont il améliore fortement la productivité ; produit des petits fruits plats et de contour arrondi vus de dessus, de 3 à 4 cm de diamètre ; fruit astringent devenant de couleur orange soutenu à pleine maturité et se consommant après blettissement sur l'arbre ou hors de l'arbre ; il faut attendre le point extême du blettissement pour que le fruit ait perdu toute astringence ; texture de la pulpe plus dense que celle des fruits de Diospyros kaki ; saveur exceptionnelle avec arrière-goût au parfum de rhum, différente de celle de Diospyros kaki. Attention : une difficulté nous a été signalée par un pépiniériste belge au sujet de l'atteinte du blettissement complet sur l'arbre, et même, curieusement, hors de l'arbre, dans sa région, pour les fruits les plus tardifs de la récolte (et non pour la totalité de la récolte). Ce pépiniériste a constaté en outre que 'Meader' (greffé sur Diospyros lotus) est la variété la plus tardive de Diospyros virginiana parmi celles qu'il propose (maturité fin octobre pour les fruits les plus tardifs de la récolte).  Nous étudions l'influence éventuelle du porte-greffe sur ces phénomèmes.

Diospyros virginiana (Plaqueminier de Virginie) : autres cultivars intéressants
--- cultivars à très gros fruits pour l'espèce
... 'Yates' : très gros fruits pour l'espèce ; bonne qualité gustative ; absence de pépins si non présence d'un pollinisateur. Variété assez précoce. Récoltes abondantes et régulières.

... 'John Rick' : nous citons ce cultivar car il est connu pour ses très gros fruits et sa bonne qualité gustative, mais sans le conseiller, en comparaison de 'Yates', car il nécessite pour fructifier la présence d'un pollinisateur mâle à 90 chromosomes tel que 'Williams' (il semblerait qu'il soit aussi pollinisé par 'Yates', mais cela reste à vérifier).

-- cultivars à feuillage ornemental

... 'Wabash' présente un feuillage automnal rouge alors que le feuillage de tous les autres cultivars de l'espèce vire au jaune.

... 'Spearhead' possède des feuilles oblongues inhabituelles pour l'espèce et très décoratives.
-- cultivars autofertiles

L'espèce-type est strictement dioïque, que se soient les arbres issus de semis ou la majorité des cultivars sélectionnés pour leurs fruits et reproduits par voie végétative (généralement la greffe, mais aussi, assez curieusement, la bouture qui donne de bons résultats...). Néanmoins, bien que les travaux de sélection n'aient débuté que depuis quelques décennies, contrairement au cas du plaqueminier du Japon pour lesquels ils sont pratiqués depuis des siècles, quelques cultivars autofertiles autres que 'Meader' ont déjà été obtenus : 'Etter', 'Evelyn', 'Meyers', 'Pieper', 'Wayne'.
-- cultivars pollinisateurs
... 'Williams', cultivar strictement mâle, a été sélectionné pour ses bonnes facultés de pollinisateur.
... 'Meader', autofertile et produisant des fruits, est un bon pollinisateur.

Diospyros kaki x Diospyros virginiana 'Nikitskaya Bordovaya'
Hybride interspécifique de petite taille, assez résistant au froid, mais pas autant qu'on le croit généralement. Cultivé de longue date par la confrérie. A détailler.

Diospyros kaki x Diospyros virginiana 'Rosseyanka'
Hybride interspécifique de petite taille et au port retombant par les branches et les feuilles ; 
 extrêmement résistant au froid. Cultivé de longue date par la confrérie. A détailler.

Diospyros kaki x Diospyros virginiana  (autres cultivars)
Nous avons connaissance, sans en avoir la pratique, de trois autres prétendus hybrides Diospyros kaki x Diospyros virginiana : 'Keener' ; 'Geneva Long' ; 'Natale Oriental'. D'après nos études bibliographiques, nous n'avons pas, pour le moment, la certitude qu'il s'agit bien d'hybrides interspécifiques de ce type. Nous devons, en toute rigueur, approfondir leurs origines et leurs conditions d'obtention avant de les valider comme tels. Nous fournirons néanmoins prochainement une description succincte de ces cultivars, dont l'un des trois paraît mériter d'être testé selon nous, en raison de sa résistance particulière au froid.
Soulignons qu'il existe deux types de Diospyros virginiana. L'un est doté de 60 chromosomes et se rencontre à l'état naturel dans les régions méridionales des USA. L'autre est doté de 90 chromosomes et est originaire de régions plus septentrionales (au dessus de la zone géographique que les américains nomment le "Midwest"...). Ce second type est plus résistant au froid et plus précoce que le premier. Il produit en outre de plus gros fruits.
 L'espèce Diospyros kaki est dotée de 90 chromosomes et ne peut s'hybrider qu'avec le type de Diospyros virginiana possédant  le même nombre de chromosomes.

Diospyros wilsonii (Plaqueminier de Wilson)
Origine Chine ; arbre de taille moyenne, au port érigé moyennement ouvert ; rustique mais résistance maximale au froid non testée ; très productif et régulier d'une année sur l'autre ; fruit astringent ; maturité de récolte tardive ; maturité physiologique très tardive ; autofertile ; produit des tout petits fruits de la taille d'une cerise, légèrement aplatis, pratiquement sans pédoncule ; les fruits, disposés assez régulièrement le long des branches, forment parfois des bouquets et restent en majorité sur l'arbre après la chute des feuilles alors qu'il sont marron foncé ou noirs ; pulpe dense,sucrée et assez agréable à blettissement
complet (c'est à ce stade que le fruit est de couleur marron foncé ; il vire au noir à surmaturité). Original et amusant.  Boutons floraux : photo 1 ; fruits sur l'arbre, en cours de maturation : photo 2 ; gros plan des fruits en cours de maturation : photo 3 ; présentation sur table de l'évolution d'un fruit jusqu'à couleur noire de surmaturité et d'un bouquet de fruits : photo 4.

Dovyalis caffra (Abéria)
Espèce dioïque très solide et très épineuse ; peu résistante au froid ; à réserver aux régions de zone climatique USDA 9b ou supérieure ;  les individus femelles produisent des fruits de bonne qualité gustative ; port naturel buissonnant permettant de constituer une haie fruitière défensive.

Elaeagnus angustifolia var. caspica
Faible vigueur (3 m) ; bonne aptitude à la conduite en touffe ; totalement inerme. Très ornemental. Baies marron clair insipides.
S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Elaeagnus commutata (synonyme Elaeagnus argentea)
Craint la sècheresse du sol et de l'air. Port érigé. Faible vigueur (2 m). Très ornemental. Baies gris blanc insipides. Peut s'intégrer
dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Elaeagnus multiflora (Goumi du Japon)
En fait, le terme japonais Goumi (Gumi) désigne  toutes les espèces d'Elaeagnus, comme c'est le cas pour le terme arabe Chalef. Toutefois, dans le milieu des auteurs, pépiniéristes et collectionneurs francophones, on appelle Goumi du Japon l'espèce Elaeagnus multiflora (synomymes : Elaeagnus edulis et Elaeagnus longipes). Contrairement à Elaeagnus umbellata, cette espèce supporte les sols calcaires. Port buissonnant. Feuillage caduc. Hauteur pouvant atteindre 2,50 m. Fruits rouges portés par de longs pédoncules et assez pulpeux. Les fruits arrivent à maturité en juillet. L'espèce-type est à fruits acides. Outre son intégration dans les haies pour oiseaux ou décoratives, l'espèce-type du Goumi du Japon est utile sous deux  aspects : dans un jardin botanique, pour servir de témoin (en tant qu'espèce-type) par rapport à ses cultivars, plus intéressants, qui peuvent figurer dans les collections présentées ; parce que son fruit peut être transformé de plusieurs façons originales (exemple).
En France et dans certains pays d'Europe, il est rare de trouver en pépinières une espèce-type pure de Elaeagnus multiflora. En effet,  on trouve le plus souvent vendus sous le nom de Elaeagnus multiflora des individus de semis hybridés avec d'autres espèces, en particulier Elaeagnus umbellata. Les fruits sont quelconques (petite taille, peu de pulpe, presque insipides). L'hybridation est reconnaissable au pédoncule court des fruits et à leur très petite taille.  

Il existe des cultivars fruitiers : le plus répandu est 'Sweet Scarlet', qui 
produit des fruits doux de taille moyenne.
Autres cultivars fruitiers : 'Red Gem'... ; à détailler.

Elaeagnus umbellata
Conduit naturellement en touffe de 1,50 m à 2,5 m, s'intègre bien dans une haie fruitière. Feuillage caduc. Petits fruits sphériques, à pédoncule très court, assez serrés le long des rameaux (se récoltent en peignant les rameaux avec la main), rougeâtres, doux et assez juteux. Les fruits arrivent à maturité en septembre. Tendance à la chlorose ferrique en terrain calcaire.
Cultivars fruitiers : 'Ruby', 'Brillant Rose'... A détailler.

Elaeagnus x ebbingei
Touffe naturelle pouvant atteindre 3 m de haut. Feuillage persistant. S'intègre bien dans une haie fruitière. Petits fruits oblongs, rougeâtres, de saveur douce, assez pulpeux dans les formes sélectionnées (que l'on s'attachera à multiplier par bouture pour assurer la stabilité des qualités du fruit d'une génération à l'autre). S'adapte aux sols calcaires. Craint l'asphyxie racinaire en sol trop humide. Pas de cultivars fruitiers, à notre connaissance. Les cultivars obtenus pour leur feuillage décoratif n'ont pas d'intérêt fruitier particulier.

Eriobotrya japonica (Néflier du Japon)
... cultivars à fruits oranges (pulpe orange ; exemple :  
'Algar').
Bien que 'Algar' produise de très gros fruits, c'est  'Baffico' que nous recommandons, pour l'ensemble de ses qualités, parmi les cultivars à fruits à pulpe orange.
... cultivars à fruits jaunes (pulpe blanche ; exemple :
'Saint-Michel').
'Saint Michel', moins sensible à la tavelure que les autres cultivars et possédant de bonnes qualités organoleptiques est le cultivar à pulpe blanche que nous recommandons.
... variété à tête : chez certaines variétés, il arrive qu'un fruit non fécondé, donc de faible développement ; se soude sur un fruit fécondé de grosse taille, lui conférant une sorte de tête. Une variété, que nous avons baptisée 'Nèfle à Tête' produit, parmi des fruits normaux, une quantité élevée de nèfles de ce type. Amusant pour les enfants... Exemples :
tendres bisous ; tête de chatculturiste ; vieillard ; file indiennedélégation aux jeux olympiques.
... var. abortiva, qui n'est pas véritablement sans pépins, mais dont les pépins sont de la taille de ceux d'une pomme. Les fruits de couleur orange sont de taille moyenne et présentent la saveur habituelle de l'espèce. D'après nos observations, si cette variété se trouve à proximité d'autres plants d'Eriobotrya japonica, ceux-ci la pollinisent et les fruits, qui sont plus gros, contiennent alors des pépins normaux. Il faut donc planter seule cette variété pour lui conserver sa caractéristique insolite de variété abortiva.

Fragaria spp. (fraisiers de différentes espèces)
-- fruits ornementaux
Variétés ou cultivars à fruits blancs : 'Golden Alpine', 'Anablanca'.

Ficus carica (Figuier) pour petits espaces
Si l'on recherche un figuier de faible vigueur destiné à un petit espace, on aura intérêt à faire son choix parmi l'une des six variétés suivantes : Goutte d'Or, Dalmatie, Pastilière, Black Ischia, Digredo ou Portugal 80. Toutes répondent à cette exigence. On peut les conduire sur tronc bas (60 cm) ou en touffe pour minimiser encore plus leur encombrement. Les trois premières sont adaptées aux régions froides, les trois autres sont à réserver au climat méditerranéen.

Ficus carica (Figuier) à récolte très précoce
... Variétés bifères : 'Brunswick' (à détailler) ; 'Grise de la Saint-Jean' (début de maturité des figues-feurs première quinzaine de juin sur le littoral varois ; attention arbre de très grand développement non adapté aux petits jardins).
... Variétés unifères : 'Bécane', 'Ronde de Bordeaux', 'Pastilière'. Ces trois variétés présentent en outre une résistance au froid élevée, qualité, qui, ajoutée à leur extrême précocité, les rend particulièrement adaptées aux régions à climat froid. 'Pastilière' présente une autre qualité intéressante : faible développement, donc adaptée aux petits jardins.

Ficus carica (Figuier) à récolte très tardive
... variété 'Tardive des Vannes' :
Lundi 6 Décembre, j'ai dégusté, sur un arbre centenaire presque défolié, quelques figues de la variété 'Tardive des Vannes' : peu sucrées, mais avec encore un léger parfum de figue, donc un plaisir certain... Pour mieux apprécier ce (faible) reliquat de parfum, j'ouvre les figues en deux et j'aspire la pulpe après l'avoir séparée de la peau d'un coup de dents ; je ne mange pas la peau, épaisse sur cette variété et sans saveur à cette époque de l'année. Pour capter encore plus les arômes résiduels, je mâche lentement en écrasant la pulpe avec la langue sur l'avant du palais.
... autres variétés très tardives : 'Chatwyia', 'De La Gota De Mel', 'Espagnole Tardive', 'Hivernenca', 'Natalino', 'Ravin de Calse', 'San français', 'Tardif de Feliceto', 'Tardios', 'Tardive de Menton'.

Ficus carica (Figuier) à caractéristiques ornementales
-- feuillage ornemental

... var. acanthifolia, caprifiguier à feuilles d'Acanthe (très laciniées), d'origine Afghane.  A ne pas confondre avec l'espèce Ficus afghanista, également d'origine afghane, mais, qui, comme son nom l'indique, est une espèce distincte de l'espèce Ficus carica.
...
cultivar 'Hava' (dénomination israélienne ; synonyme égyptien 'Fatumi'), à feuilles toutes cordiformes, larges et pleines ne donnant pas à l'arbre l'allure d'un figuier.
-- fruits ornementaux

cultivar 'Panachée'.

Ficus carica (Figuier) pour haie fruitières 
Cultivars très drageonnants, de faible vigueur, bien adaptés à la culture en touffe.
A détailler.

Gevuina avellana
Ce fruitier chilien de la famille des Proteaceae produit des sortes de noisettes d'un goût assez proche de celui des noisettes européennes. Un débat existe sur la rusticité réelle de ce fruitier sous le climat français ou similaire. A détailler.

Hippophae rhamnoides (Argousier)
Espèce dioïque. Nécessite la présence d'un individu mâle pour que les individus femelles portent des fruits. Petites baies jaunes très juteuses et très acides. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.
Assez nombreux cultivars femelles à très gros fruits. Il existe un cultivar mâle sélectionné pour ses qualités de pollinisateur et il faut souligner l'apparition plus récente d'un cultivar autofertile et d'un cultivar à port pleureur. A détailler.

Hovenia dulcis
Nous n'utilisons jamais le terme français "Hovénie sucrée", inventé par les adeptes de la traduction littérale et qui nous paraît inopportun pour désigner cet arbre.
Rhamnacée chinoise. Petit arbre à caractère ornemental. Ce sont les pédoncules des fruits, de forme tortueuse surprenante, qui se consomment secs, après qu'ils se soient curieusement épaissis. Ils ont alors un goût agréable rappelant les raisins secs. Le fruit est une minuscule capsule sphérique à trois loges, non consommable. Le goût de melon prêté par certains auteurs aux pédoncules non secs (lorque le fruit est encore vert, les pédoncules sont particulièrement gonflés) est une légende, du moins pour les régions françaises. Sur tous les spécimens d'Hovenia dulcis où nous les avons goûtés, nous les avons trouvés immangeables. Il existe en Inde et au Japon quelques cultivars, mais nous n'avons pas connaissance de leur introduction en France.
Hovenia dulcis : fruits non mûrs et pédoncules non secs ; cliquer pour agrandir    Hovenia dulcis : fruits mûrs et pédoncules secs ; cliquer pour agrandir 

Juglans regia var. serotina (Noyer de la Saint-Jean)
Cette variété est ainsi nommée parce qu'elle ne commence à émettre des feuilles qu'au commencement du mois de juin et que sa verdure n'est complète qu'à la Saint-Jean (24 juin). Cette singularité ne fait pas le seul mérite de ce noyer. Dans plusieurs régions, en Bourgogne notamment, les autres variétés de noyer, qui commencent à débourrer début mai, sont sujettes à être endommagées par les gelées de printemps, ce qui entraîne la perte des fruits. Le noyer de la Saint-Jean, qui ne commençe à pousser que quand la saison est assurée, n'est jamais sujet à cet inconvénient. Ceci devrait engager à multiplier cet arbre, dont la noix mûrit presque en même temps que celles des autres variétés. Il s'agit de petites noix arrondies et à coque tendre, de bonne valeur gustative. La principale qualité du fruit est toutefois la forte proportion d'huile que contient le cerneau. L'arbre est de pousse rapide et son bois, veiné de noir, présente parfois des loupes de grande valeur.

Juglans regia (Noyer européen) : variétés originales
Il est possible de constituer une collection originale de variétés de noyers européens en jouant sur la taille et le port de l'arbre, la forme et la couleur des feuilles, les caractéristiques insolites des fruits (forme de la noix, couleur des cerneaux) et d'autres caractères particuliers telles l'époque inhabituelle de débourrement ou celle décalée de maturité des fruits. Un article sur ce sujet est annoncé dans la liste des articles en préparation. 

Leycesteria formosa
Forme naturellement une touffe ; 1,50 m de haut. Feuillage caduc. Fruits en longues grappes décoratives, très petits et de saveur caramel-chocolat. S'intègre bien dans une haie fruitière. Très ornemental en sujet isolé.

Malus 'Golden Hornet'
Les fruits décoratifs des pommiers d'ornement sont généralement acidulés, parfois astringents, mais tout à fait comestibles. Il existe même des variétés assez plaisantes crues ('John Downie', 'Orange', 'Butter Ball'...). La variété 'Golden Hornet', l'une des plus appréciées pour sa valeur ornementale (petits fruits jaunes très décoratifs), possède une particularité. Ses fruits blettissent sans pourrir, leur teinte passant alors du jaune au marron. Blets à point, ils sont délicieux et c'est sous cette forme que nous recommandons de les déguster. Le blettissement s'opère en partie sur l'arbre mais le plus souvent se termine au sol. Attention : Cette variété paraît être proposée sous la forme de plusieurs clones différents, car nous avons observé un arbre de cette variété dont les fruits ne parvenaient pas à blettir avec un goût agréable. On s'attachera donc à essayer de planter un clone qui convient.

Malus 'John Downie'
Pommier d'ornement ; bien adapté à la culture en touffe sur tronc de 10 cm, fruits orangés assez gros, très décoratifs et de bonne saveur crus. S'intègre bien dans une haie fruitière.

Malus toringoides
Pommier d'ornement. Très petits fruits jaunes ornementaux mais de saveur quelconque. Conduit en tronc très bas, s'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Malus x domestica (Pommier)
-- port ornemental
... cultivar à port pleureur 'Wanding Pride', d'origine australienne. En outre, arbre de faible encombrement, bien adapté aux petits espaces. Fruits de bonne qualité gustative.
... cultivar 'Maypole' : port colonnaire. Nous le citons car d'une part c'est un excellent pollinisateur, et d'autre part ses petits fruits sont à peau et chair rouges. Mais leur goût, crus, est vraiment médiocre.
... il existe de nombreux autres cultivars à fruits colonnaires, dont les fruits sont moins décoratifs mais sont de bonne taille et de bonne qualité gustative. Ils sont assez facilement trouvables en pépinières et nous ne les détaillons pas.
-- très gros fruits
cultivar 'Jumbo' (variété protégée), dont les fruits peuvent atteindre le kilo.
-- fruits ornementaux
...
cultivar français 'Patte de Loup' (à fruit griffé).
... cultivar français 'Api Etoilé' (à fruits de forme presque carrée).
... cultivar italien
'Piatlaza', synonyme 'Piattona' (à fruits plats).
-- fruits à chair rouge
... cultivar 'Princesse Marcy'.

... cultivar 'Scarlet Surprise' (variété peut-être encore protégée, à vérifier).

... cultivar 'Merrylinn' (variété protégée).
... cultivar 'Red Flesh Apple' : obtention récente ; variété protégée ; intérieur rouge vif, de même que la peau ; il a fallu plus de 10 000 croisements et 12 ans de recherche pour metre au point cette pomme, qui serait en outre très riche en anti-oxydants. Cest une entreprise suisse-danoise Next Fruit Generation, qui commercialisera ce fruit.
Malus x domestica 'Red Flesh Apple' ; cliquer pour agrandir

Mespilus germanica (Néflier d'Allemagne)
Les fruits se mangent blets. A détailler.
-- port ornemental

Cultivar 'Dutch' à port  retombant.
-- très gros fruits
Cultivar 'Monstrueuse d'Evreinoff', en outre très ornemental : voir article publié sur notre site, avec 12 photos.
-- très bonne valeur gustative
Cultivar 'Délice des Vannes' (fruits de taille moyenne, assez tardifs).

-- variétés sans pépins

...
var. apyrena à petits fruits, de faible vigueur, connue depuis le Moyen-âge.
... var. apyrena à gros fruits, de découverte assez récente, originaire de l'Est de la France.

-- haie fruitière

... espèce-type sauvage, poussant spontanément en touffe.
... var. apyrena, précitée, à petits fruits, de faible vigueur. 

Morus alba  (Mûrier blanc)
-- pour petits espaces
... cultivar 'Nana Issai'.
... cultivar 'Gerardi's Dwarf'.
- port ornemental
...
var. pyramidalis, au port nettement pyramidal (petits fruits blancs de saveur moyenne).
... var. pendula, au port nettement pleureur (petits fruits noirs très sucrés).
... var. contorta, citée avec réserve car tous les sujets de cette variété à branches contournées d'origine différente que nous avons pu observer en France sont stériles. Certains auteurs et certaines pépinières américaines la présentent comme produisant des fruits blancs savoureux (soit il s'agit d'une erreur, soit il existe une forme fructifère peu répandue de cette variété...).
-- feuillage ornemental
...
var. nervosa : dit mûrier fibreux ou mûrier à feuille d'ortie. De vigueur modérée, il présente des feuilles très particulières, qui semblent tuyautées sur leur bord et qui sont pourvues de nervures serrées et saillantes.
... var. constantinopolitana : dit mûrier de Constantinople ou mûrier boule. De port compact, il est facile à reconnaître par le rapprochement assez peu croyable des feuilles entre elles.

-- haie fruitière

Morus alba var. pyramidalis : pour haie assez haute (5/6 m).

Morus alba x Morus rubra 'Illinois Everbearing'
Voir description et photos dans la page 6 de l'article relatif aux cultivars fruitiers de Morus spp. publié sur notre site. 

Morus macroura
... cultivar 'Saharanpur', à fruits blancs.
... cultivar 'Pakistan Red USDA', à fruits pourpres.
A détailler.

Myrica rubra
Synonyme : Myrica naji.
Espèce dioïque. Produit les fameuses fausses arbouses chinoises. Mérite d'être testée en zones climatiques USDA 9a et 9b. Projet en cours au sein de la confrérie. A détailler.

Olea europaea (Olivier) : variétés pour petits espaces
... Si l'on recherche un olivier de faible vigueur destiné à un petit espace, on retiendra la variété 'Amygdalolia', originaire de Grèce, qui ne dépasse pas les 2,5 mètres. Cette variété se prête à tous les sols et produit de très gros fruits pouvant s'utiliser aussi bien en conserve en vert que pour l'huile, qui est de très bonne qualité.  
… Si l'on souhaite un olivier vraiment nain, il convient de porter son choix sur le très rare cultivar 'Little Ollie', tombé assez récemment dans le domaine public et qui est désormais commercialisé en France.
 Variété naine (hauteur : 1 m ;  largeur : 1 m), formant un petit buisson dense et ramifié, à croissance lente, se prêtant bien à la taille en topiaire. Produit des fruits, mais utilisation principale ornementale, compte tenu de ses caractéristiques : isolé, bac, topiaire, bordure, petite haie taillée.

Olea europaea (Olivier) : variétés pour régions froides
... Si l'on recherche un olivier très résistant au froid, nous conseillons deux variétés de développement moyen et autofertiles : 'Aglandau' ('Aglandaou') et 'Frantoio'. D'autres variétés très résistantes au froid existent, mais elles  requièrent une pollinisation par des variétés moins rustiques et ne sont donc pas adaptées à notre objectif...
... D'après l'un de nos confrères, qui exerce de nombreuses responsabilités au sein de la filière oléicole française et qui détient une très riche collection-conservatoire de variétés d'Olea europaea, la variété la plus rustique est 'Moufla' (appelée aussi 'Mouflal'), originaire de l'Hérault, en France, qui résiste à - 23°C en plant adulte. Elle est en outre adaptée aux conditions humides et de faible luminosité dans lesquelles elle se développe correctement.

Olea europaea (Olivier) : variétés à fruits ornementaux
Olea europaea var. leucocarpa : il s'agit de la très rare variété à fruits blancs de l'olivier européen. Les fruits sont vert clair avant maturité et blanchissent progressivement au cours de la maturation. A complète maturité, ils sont d'une belle couleur laiteuse (photo 1 et photo 2).

Olea europaea (Olivier) : variétés à fruits pouvant se consommer crus sur l'arbre
... ‘Thrubolea’ : testé ; confirmé ; à détailler.
... 'Laomé' : testé ; à confirmer ; à détailler.
... 'Albiquine' : information fournie par un professeur de botanique de l'Université d'Aix-Marseille concernant le spécimen de cette variété planté dans son jardin ; paraît curieux ; à vérifier par l'expert concerné de la confrérie.

Olea europaea (Olivier) : variétés pour haie fruitière
... var. pyramidalis.
... cultivar 'Cipressino'.

Opuntia ficus-indica (Figuier de Barbarie)
... Espèce à réserver aux régions de zone climatique USDA 9a ou supérieure. Pour une haie fruitière défensive, utiliser une variété à fruits rouges (à pulpe blanchâtre) sélectionnée pour ses épines nombreuses, longues et vulnérantes.
... Il existerait une variété à fruits sans pépins (
Opuntia ficus-indica var. apyrena), à fruits jaunes. Toutefois la confrérie n'a pas réussi à se la procurer, malgré une visite d'un de ses experts dans un conservatoire botanique européen où un certain mystère semble entourer cette variété (enjeux commerciaux futurs?).

Opuntia robusta
Espèce à réserver aux régions de zone climatique USDA 9a ou supérieure.  Produit des fruits de bonne qualité gustative. Peut constituer une haie fruitière défensive car c'est une plante solide, de bonne hauteur, aux épines dissuasives.

Passiflora incarnata
Passiflore herbacée américaine qui disparaît l'hiver et repart de souche au mois de mai en France ; forme une touffe, mais n'est pas envahissante ; belles fleurs à dominante bleue (la très rare variété 'alba' présente des fleurs d'un blanc pur) ; fruits verts à verts jaunâtres à maturité ; pulpe blanche suffisamment abondante et de bonne saveur. C'est la passiflore la plus rustique (a résisté à -15°C). Il n'existe pas de sélection fruitière à notre connaissance. Interpollinisation (naturelle et entomophile) requise entre deux formes d'origine différente (pouvant provenir des graines d'un même fruit) pour obtenir une bonne fructification.

Physalis peruviana (coqueret du Pérou)
A détailler.

Poncirus trifoliata (Poncirier)
Agrume très résistant au froid (-20°C) ; très épineux ; feuilles caduques ; ornemental et naturellement buissonnant ; peut s'intégrer dans une haie fruitière défensive. Produit des fruits appelés poncires, très décoratifs et à usage alimentaire restreint mais possible, malgré le contraire affirmé dans la littérature botanique (dans laquelle le fruit est réputé non toxique mais inconsommable...). Pour les usages alimentaires de la poncire, voir les rubriques "Consommation" et "Transformation" du site.

Poncirus trifoliata var. monstruosa
Synonyme Poncirus trifoliata 'Flying Dragon'.
Variété à port tortueux très décorative. Très épineux (mais peu agressif car les épines sont recourbées) et  très rustique (-20°C) comme l'espèce-type. De faible développement (1,50 m), il est bien adapté aux petits espaces.
 Fructification et floraison très décoratives. Récoltes abondantes et régulières de fruits ronds et de couleur jaune moyen à maturité, appelés poncires. Ces fruits sont comestibles crus ou cuits, si on sait les utiliser malgré la présence d'huiles essentielles désagréables (voir renvois vers les usages alimentaires de la poncire au paragraphe précédent). Polyembryonique (taux d'environ 80 %). Peut servir en outre de porte-greffe nanifiant pour les agrumes, notamment les agrumes rustiques.

Prinsepia sinensis
Rosacée d'origine chinoise très rustique. Petites baies noires de saveur quelconque, sauf hasard du semis.
S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Prunus amygdalus (Amandier)
-- fruits ornementaux
Variété 'Sans Coque'. A détailler.

Prunus armeniaca (Abricotier)
-- très gros fruits
...
cultivar 'Jumbocot'.
... cultivar 'Goldrich' : arbre très vigoureux, non adapté aux petits jardins ; époque de maturité précoce ; fruits juteux légèrement acidulés, de bel aspect orangé ; poids courants de 150 à 200 g, parfois plus. Voir fruit de 172 g : (
photo) ; fruit ouvert : (photo
).
-- fruits ornementaux

... cultivar 'Balle de Mousquet'. Jolis petits fruits sphériques orangés, de la forme et de la taille d'une balle de mousquet. Bonne valeur gustative. Très original.
... cultivar 'Kurott'. Fruits blanchâtres.
... cultivar 'Savoured' (variété  protégée). Fruits rouges.

Prunus avium (cerisier)
-- pour petits espaces
Dans le catalogue de l'automne 2008, Bakker a proposé un cerisier nain colonnaire (c'est  à dire dépourvu de branches latérales, les fruits étant directement rattachés à l'axe unique de l'arbre). Il s'agit du cultivar 'Sylvia'™. D'une hauteur maximale de 1 m à 1,50 m selon les conditions de culture, il produit en mi-saison des cerises rouges sucrées. C'est une première, et ce sujet est de grande rareté. En effet, à notre connaissance, il n'existait pas jusqu'alors de cerisier parmi les fruitiers colonnaires, que ce soit parmi les arbres nains (1,50 m maximum) ou au sein des spurs compacts (3 m en général, mais parfois 2,5 ou 3,5 m pour certaines espèces). Par contre, depuis de nombreuses années, différents fournisseurs vendent des cerisiers nains ramifiés et des cerisiers spurs compacts ramifiés (chacun des deux types proposé d'ailleurs en plusieurs variétés).
-- récolte très précoce

Cultivars : 'Précoce de Chine', Précoce de Feliceto', 'Précoce du Luc' (synonyme 'Hâtif de Bâle'), 'Précoce de la Marche', 'Première de Vitrolles', 'Blanchard', 'Cerise du 8 Mai', 'Belle de Mai'.
-- récolte très tardive
... cultivar 'Saint-Fiacre' : fruits à maturité le 30 Août dans le Nord des Bouches-du-Rhône (à confirmer...).
... cultivar 'Cerise Belle Agathe de Novembre' Thiéry. Semble avoir disparu, le spécimen détenu sous ce nom par le conservatoire de Brogdale au Royaume-Uni est une variété différente, de mi-saison... Voir article publié à son sujet.

Prunus canescens
Conduit en touffe sur tronc de 10 cm, s'intègre bien dans une haie fruitière. Produit des petites cerises rouges de saveur douce.

Prunus cerasus semperflorens (Griottier de la Toussaint)
Le griottier de la Toussaint est un arbuste magnifique, surtout si on lui laisse exprimer son port souple, semi-pleureur, en ne le taillant pas (photo). En outre, il produit en été une très abondante récolte de petits fruits (photo) qui pendent en grappes décoratives au bout de très longs pédoncules (photo 1 ; photo 2 ; photo 3  ; photo 4). C'est alors un merveilleux spectacle qui se prolonge longtemps en saison (photo). Bien que ses fruits soient acidulés, ils sont assez doux pour être mangés crus.  Il constitue une exception, parmi les cerisiers et griottiers, du fait de son mode particulier de croissance des rameaux (photo 1 et photo 2), qui contribue à une architecture de la ramure lui conférant un port ornemental singulier. Son mode de fructification à remontées de floraison permanentes sur une très longue saison est  également singulier. Dans les ouvrages de pomologie anciens, la remontée de la floraison est en effet  réputée constante (d'où l'adjectif semperflorens dans sa dénomination latine) et est prétendue se prolonger tard en automne (d'où le nom vernaculaire "Griottier de la Toussaint"). Ce qui lui assurerait des fructifications secondaires très tardives. En fait, ce n'est pas vraiment le cas. Les remontées de floraison sont assez faibles et les fructifications secondaires sont donc peu importantes. Divers témoignages nous ont été rapportés de plusieurs régions de France confirmant ce point, avec toutefois quelques variantes d'intensité du phénomène. Certains pomologues du 19ième siècle ont signalé que les étés chauds et secs contrarient les remontées jusqu'à les rendre quasi-nulles. De plus la tardiveté dépend de la latitude du lieu de plantation ainsi que de l'exposition de l'arbre. Il existe peut-être des endroits du Nord de la France, de Belgique ou de régions encore plus septentrionales, propices aux remontées florales assez abondantes et très tardives. Nous le souhaitons et faisons connaître un signe encourageant... Sur notre spécimen, planté dans la région de Toulon (à étés très secs et très chauds, et située parmi les latitudes les plus basses de France métropolitaine, donc avec effet d'avance sur la période de fructification), exposé en outre plein sud, il nous est  arrivé de trouver une quinzaine de fruits mûrs à la mi-septembre.

Prunus x dasycarpa 
Sans que, selon nous, personne n'ait pu en définir de façon certaine l'origine génétique, pour la plupart des auteurs il s'agit d'un hybride Prunus armeniaca  x Prunus cerasifera. Appelé indûment "abricotier à fruits noirs", c'est un intéressant fruitier aux fruits noirs, ronds et de taille moyenne, juteux mais qui n'ont un goût agréable que si l'on choisit un clone amélioré, parmi ceux sélectionnées par les populations d'Asie centrale ou d'Iran, qui en pratique traditionnellement la culture. En effet les individus sauvages ou reproduits de semis présentent des fruits juteux mais acides ou amers. Nous conseillons le cultivar  'Biricocco' commercialisé par une pépinière italienne, que la confrérie détient en collection et a testé.  Nous n'avons pas testé le cultivar 'Tlor-Tsiran', sélectionné assez anciennement en Russie (station agronomique de Krymsk) et commercialisé, à notre connaissance, par une seule pépinière américaine. Nous n'avons pas encore pu vérifier si 'Biricocco' et 'Tlor-Tsiran' sont des synonymes et s'il s'agit en fait du même cultivar.

Prunus domestica (Prunier européen)
... variété 'sans noyau' (proposée dans le catalogue de la Pépinière des Chartreux au 18
ième siècle). Semble avoir disparu. Si un lecteur en connaît un plant, merci de nous le signaler ; nous le multiplierons et nous en assurerons une large diffusion (contacts).
... variété 'La Demoiselle', produisant de façon régulière (pas d'alternance) de très abondantes récoltes de petites prunes rondes sucrées de couleur pourpre prononcé, recouvertes d'une légère pruine. Se bouture facilement. Bien adaptée aux zones de montagne. Permet une excellente compote avec fruits non dénoyautés.

Prunus domestica x Prunus armeniaca (Prune-abricot en français ou Plumcot en anglais)
Cultivars :  'Pluot', 'Aprium', 'Sweet Fire', 'Prune Abricotine'.

Prunus jacquemontii x Prunus japonica
Les hybrides de ce type, dont nous connaissons les trois cultivars ('Jan', 'Joël', 'Joy') développés par le professeur Elwyn Meader, de l'université du New Hampshire, n'ont pas encore été testés par la confrérie mais semblent très originaux et intéressants. En effet, ils pourraient être qualifiés de "cerisiers à fructification d'automne en buissons bas". Nous en fournirons ultérieurement une description détaillée.

Prunus ilicifolia
Cerisier à feuilles de Houx ; croissance lente ; petits fruits rouges de saveur quelconque ;
peut s'intègrer dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Prunus persica Pentoo (pêches plates de Chine)
"Pentoo" étant une traduction du chinois en alphabet latin est écrit différemment par certains. La confrérie retient cette orthographe. Originaire de Chine, ce type de pêche se caractérise par une forme très aplatie. Le Pentoo est très résistant au froid, mais produit bien en toutes régions, et présente en outre une très bonne qualité gustative (goût très sucré). Très sensible à la cloque, les fruits n'en sont pas pour autant altérés. Récoltes surprenantes par leur abondance. Pas d'alternance. Si souhaité, on peut améliorer le calibre des fruits en pratiquant l'éclaircissage. 
... cultivars à chair blanche : 'Saturne' et 'Paraguyaos' (plus tardif d'un mois que le précédent).
... cultivars à chair jaune : 'Jalousia', 'Oriane' (nettement plus tardif que le précédent), 'Ordigan'. 

... cultivar 'Mésembrine' : il s'agit d'un Pentoo hybride de type nectarine.
La meilleure des pêches plates de Chine du point de vue gustatif est, à notre sens, le cultivar 'Saturne' à chair blanche, souvent étonnante pour les habitués des variétés de pêches européennes.

Prunus persica (Pêcher) ornementaux à bons fruits
-- port ornemental
.
.. var. pendula : variété française ancienne à port pleureur, originaire de Haute-Savoie. 
... cultivar 'Lacrima' (variété protégée) à port pleureur et à fruits en forme de poire.
... cultivar 'Crimson Cascade' (variété protégée) : port pleureur, fleurs doubles, fruits comestibles si l'on en ôte la peau qui présente un goût d'amande amère.
 
-- fruits ornementaux
... cultivar 'Nectarine Cerise'. A détailler.
... variété protégée 'Nectavigne' (hybride de pêche de vigne et de nectarine ; à détailler).

Prunus persica (Pêcher) à récolte très tardive
... cultivars français : 'Soleil d'Octobre', 'Noël' (qui désigne un prénom et ne signifie pas que le fruit est à maturité à la Noël).
... cultivars italiens : 'Natalina', 'Pesca dei Santi', 'Poppa de Venere di Ognisanti'.

Prunus salicina (Prunier japonais)
A détailler.

Prunus cerasifera x Prunus salicina 'Sprite'
Hybride entre un prunier myrobolan et un prunier japonais.

Ce type d'hybride se distingue du Prunus salicina pur par une floraison plus tardive et par un besoin en froid hivernal moins important pour la fructification. 'Sprite' a des besoins en froid hivernaux réduits, mais est très rustique par ailleurs.  Port érigé ; vigueur moyenne ; maturité de mi-saison ; joli fruit sphérique pourpre noir de taille moyenne, à pulpe jaune, juteuse, douce et de bonne saveur. Eviter de le planter seul, sans son homologue 'Delight' (non testé par la conférie) avec lequel il s'interpollinise, si vous n'avez pas déjà des pruniers japonais ou des hybrides de ceux-ci  à proximité. Nous avons voulu tester la saveur intermédiaire entre la prune et la cerise, prétendue exister pour ce type de fruit d'après les catalogues des pépiniéristes américains. Aux USA, beaucoup leur attribuent en effet le nom (fantaisiste) de "Cherry-plum" (prune cerise). Le test a eu lieu sur un exemplaire adulte bien établi, dans la région de Marseille. Nous avons constaté que parmi plusieurs personnes réunies autour du même arbre et qui en goûtaient les fruits au même moment, certains leur trouvaient un léger arrière-goût de cerise, après une dominante de goût de prune,  et d'autres ne percevaient qu'un goût de type prune japonaise.

Prunus spinosa (Prunellier)
Produit des petites prunes bleues astringentes (prunelles), très décoratives, comestibles crues, mais alors au goût désagréable, se prêtant cependant bien à diverses transformations dont la fameuse liqueur de prunelles. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative. Au delà de l'espèce-type, que nous trouvons très intéressante, signalons deux variétés remarquables :
... var. flore pleno, à fleurs doubles. Très rare. A notre connaissance, n'est commercialisée que par une pépinière anglaise.
... var. purpurea, à feuillage et fruit rouges.

Prunus tomentosa (Ragouminier ; Nanking Cherry)
... espèce-type produisant de petites cerises rouges de saveur agréable, sessiles et s'échelonnant de façon assez serrée le long des rameaux ;  hauteur 1,50 m ; naturellement buissonnant. Très résistant au froid. A conduire en buisson ou en tronc unique de 0,40 cm (hauteur 1, 50 m également pour ce type de conduite). Bien adapté aux petits espaces. S'intègre bien aussi dans une haie fruitière. Interpollinisation entre des formes différentes requise pour une bonne fructification (les formes peuvent d'ailleurs provenir des semis de noyaux d'une seule plante initiale...).
... var. leucocarpa, à fruits jaunes. Se multiplie uniquement par voie végétative. Si sujet greffé, pour conduite en touffe, choisir un individu greffé près du sol et  ne conserver que les rameaux de la souche partant au dessus du point de greffe. Si sujet  sur ses propres racines (bouture, marcotte), port buissonnant naturel. Dans les deux cas, en touffe, s'intègre bien dans une haie fruitière. Mais conduite en tronc bas comme l'espèce-type également possible.

Prunus x fruticans
Hybride de prunellier. Gros fruits. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Pseudocydonia sinensis (Cognassier de Chine non épineux)
Rameaux souples et inermes ; les branches d'individus différents s'entrecroisant ont une étrange faculté à se souder entre-elles ; très gros coings lisses, jaunes, en forme de baril, très décoratifs et assez résistants aux maladies ; pédoncule court et curieuse faculté des fruits à pousser à l'horizontale ou à la verticale vers le haut, et non vers le bas ;  pulpe acide qui se consomme généralement mélangée à celle des fruits du cognassier européen (Cydonia oblonga). Conduit en touffe, s'intègre bien dans une haie fruitière. Mais on peut le former en arbuste, généralement en demi-tige.

Pyrus communis (Poirier)
-- très gros fruits
cultivar 'Marguerite Marillat', dont les fruits peuvent atteindre 800 grammes.
-- fruits ornementaux
... cultivar 'Schweitzer Hose', à fruits à peau marbrée.
... cultivar 'Calired', à fruits à peau de couleur rouge.
-- fruits à chair rouge
... variété 'Sanguinolle'.
... cultivar 'Bluterbirne Stoeger'.
... cultivar 'Bluterbirne Avner'.

Ribes cynosbati
Fruits ornementaux. A détailler.

Ribes Dikuscha Fisch.
Il s'agit du Groseillier bleu, originaire de Sibérie orientale et aux qualités exceptionnelles dans sa forme horticole. S'intègre bien dans une haie fruitière.
Voir
l'article qui lui est consacré.

Ribes missouriensis 'Black Giant Missouri'
C'est le groseillier noir du Missouri. Vigoureux, très résistant au froid mais bien adapté au climat méditerranéen en plein soleil ; feuilles laciniées et floraison jaune. Proche de Ribes odoratum et de Ribes aureum dans l'espèce-type (certains auteurs considérant les trois espèces comme des synonymes). Nous citons ici, non pas l'espèce-type, mais un cultivar très vigoureux et très fertile produisant de gros fruits noirs, de saveur assez agréable à pleine maturité et différente de celle des fruits du Cassissier (Ribes nigrum). Très ornemental en sujet isolé ; mais s'intègre bien dans une haie fruitière.

Rosa rugosa 'Juliette'
Sélection de la confrérie. Non connu par les rosiéristes professionnels, son nom lui a été donné par notre confrère qui l'a obtenu. Parmi tous les spécimens de Rosa rugosa que nous avons testés, dont certains cultivars connus pour la grosseur de leurs fruits, c'est celui qui produit les plus gros fruits, à paroi épaisse de surcroît. A détailler.

Rosa spp.
Diverses espèces et cultivars de rosiers à gros fruits ou à fruits décoratifs de bonne comestibilité, s'intègrent bien dans les haies fruitières.
A détailler.

Rubus fruticosus et hybrides (Ronces fruitières)
Notre sélection :
 ...  Particulièrement adaptée aux conditions de montagne : cultivar 'Dirksen' ; fruits noirs de bonne taille et à bon goût, turions souples sans épines.
...   Les meilleurs cultivars pour échelonner les récoltes.
Nous avons effectué une expérimentation d'une vingtaine de variétés de ronces fruitières sans épines, pendant dix ans, sur un terrain situé dans la région littorale méditerranéenne. Notre suggestion de la gamme à retenir pour échelonner la fructification est la suivante :
... Précoce : 'Youngberry' (gros fruits d'excellente qualité gustative),
... Mi-saison : 'Hull' (la meilleure de toutes, tous critères confondus),
... Tardive : 'Smoothstem' (goût agréable particulier).
Précision complémentaire : Nous testons actuellement la variété 'Silvan', d'origine Daniel Duret, qui serait la plus précoce de toutes les ronces fruitières. Elle n'a pas encore fructifié. Si elle s'avère nettement plus précoce que 'Youngberry', elle étofferait la gamme suggérée en se positionnant au début, avec le qualificatif "Très précoce".

Rubus idaeus (Framboisier)
-- fruits ornementaux
... cultivar à fruits blancs 'Golden Queen'.
... cultivars à fruits jaunes : 'Fall Gold', 'Golden Bliss'.
... cultivar à fruits violets 'Royalty'.
-- très gros fruits
... cultivar 'Himbo-Star' : vigoureux, ce ne sont pas les fruits (quoique de belle taille et de bonne qualité) qui sont étonnants, mais le fait que chaque tige peut fournir jusqu'à 20 grappes de fruits. En outre très résistant aux maladies.
... cultivar 'Magnific Delbard' : vigoureux  ; fruits énormes mais ne se désagrégeant pas, de bonne qualité. En outre résistant à la sécheresse et aux maladies.

Rubus occidentalis (Framboisier à fruits noirs)
Fruits vraiment noirs étonnants, mais de saveur médiocre, sauf chez certains cultivars américains.

Rubus phoenicolasius (Mûre du Japon)
Tiges rouges semi-érigées, de gros diamètre en bonnes conditions de culture, très décoratives par temps de neige ; épineuses mais aisément manipulables ; nombreux petits fruits rouges décoratifs et de saveur moyenne ; très rustique ; plante particulièrement adaptée aux conditions de montagne.

Sambucus nigra (Sureau noir)
Variétés rares à retenir :
... var. albida, à fruits blancs et de saveur douce.
... cultivar 'Korsor', à fruits noirs et de saveur douce.
S'intègrent bien dans une haie fruitière grâce à leur port buissonnant naturel.

Schisandra chinensis
Cette ornementale à fruits comestibles est une espèce dioïque et il faut donc un couple pour que la femelle fructifie. Pour obtenir la fructification avec un seul pied, il convient de planter l'un des deux cultivars autofertiles actuellement commercialisés :
...
'Eastern Prince'.
... 'Vitalbeere'.

Shepherdia argentea
Espèce dioïque. Appelée "Buffalo cherry" aux USA car les indiens consommaient ses baies en accompagnement de la viande de bison. Très résistante au froid. Fruits non encore goûtés.
Port naturel en touffe. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

x Sorbaronia fallax 'Likyornaya'
Synonyme : x Sorbaronia fallax 'Ivan's Beauty'.
Obtention d'Ivan Mitchourine. Hybride Sorbus aucuparia x Aronia species. Arbuste de taille moyenne (3 à 4 mètres).  Fruits rouges à pourpres insipides, en grappes ornementales. 
Peut s'intégrer dans une haie pour oiseaux ou décorative. Si conduite en tronc en raison de la greffe, garnir le bas par des plantes de faible vigueur adaptées  à la haie (par exemple les trois espèces d'Aronia décrites supra).
Plante :
photo 1 ; fructification : photo 2 ; fruits (gros plan) : photo 3 ; feuille et grappe de fruits sur table : photo 4
.

x Sorbus 'Granatnaya'
Synonyme : x Sorbus 'Ivan's Belle'.
Obtention d'Ivan Mitchourine. Hybride Sorbus aucuparia x Crataegus species. Arbuste de petite taille très ornemental. Fruit rouges en grappes décoratives, qui seraient d'un goût agréable doux-amer (à vérifier).

x Sorbus 'Miciurinskaia Dessertnaya'
Synonymes : x Sorbus 'Michurin Dessertnaya' ; x Sorbus 'Dessertnaya'.
Obtention d'Ivan Mitchourine en 1926, en URSS. Hybride entre x Sorbaronia fallax 'Likyornaya' et Mespilus germanica. Arbuste de petite taille et de croissance lente (1,50 m à cinq ans), très résistant aux grands froids. Mise à fruits assez rapide. Fructification abondante et régulière dans les régions à climat très froid, stimulée par la présence de neige sur les jeunes rameaux. Fruit de taille moyenne, ressemblant à celui du néflier, mais de couleur rouge vif. Le calice est largement ouvert et présente cinq interstices bien visibles disposés de façon radiale, qui correspondent aux carpelles.  Chair douce, avec une pointe d'amertume, dont la saveur rappelle celle du fruit du sorbier. Se consomme cru, ou en confiture et marmelade.

x Sorbopyrus auricularis 'Shipova'
Hybride Sorbus aucuparia x Pyrus species, originaire de Yougoslavie. Arbre de taille moyenne à port pyramidal. Feuillage gris-vert assez sombre. Fruit jaune orangé rappelant une poire, de bonne taille pour un hybride de sorbier (celle d'un gros abricot) et de très bonne saveur. A détailler.

Sorbus arnoldiana 'Apricot Queen'
Cultivar non encore testé par la confrérie, qui pourrait être intéressant pour la consommation de ses fruits. A détailler selon sources F14 p. 102  et  F15 p. 236 du centre de ressources bibliographiques de la confrérie.

Sorbus aucuparia 'Rabina'
Cultivar russe très intéressant car à fruits doux, pouvant se consommer crus. On peut aussi en confectionner un sirop de bonne valeur. Port érigé. Gros fruits de couleur orange vif, en grappes décoratives.

Sorbus chamaemespilus
Espèce naine (1 m à 1,50 m), bien adaptée aux zones de montagne. Petites baies rouges insipides. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Sorbus devoniensis 'Devon Beauty'
Cultivar à fruits intéressants pour la consommation. A détailler. 

Sorbus domestica (Cormier)
... var. pyriformis (fruits en forme de poire).
... var.
maliformis (fruits en forme de pomme).
Les fruits, très agréables, se mangent blets. A détailler.

Sorbus 'John Mitchell'
Cultivar hybride à fruits intéressants pour la consommation. A détailler. 
                                                  

Sorbus mougeotti
Port naturellement buissonnant. Petites baies rouges insipides. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Sorbus torminalis
Les fruits, très agréables, se mangent blets. A détailler.

Ugni molinae
Pour régions de zone climatique USDA 9a ou supérieure. Apprécie un degré hygrométrique élevé. Produit l'un des deux fruits sauvages les plus savoureux (petites baies très aromatiques). Fructification plus ou moins abondante et fruits plus ou moins gros selon les hasards du semis. Mais fruits toujours de bonne saveur. Il n'existe pas, à notre connaissance, de cultivars sélectionnés pour leur fructification. Multiplier les formes méritantes par bouture afin d'assurer la stabilité des qualités de la fructification d'une génération à l'autre.

Viburnum edulis (synonyme Viburnum trilobum)
Touffe naturelle très ornementale par sa floraison blanche et surtout ses couleurs automnales exceptionnelles. Petites baies noires au goût désagréable. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Viburnum lentago
Touffe naturelle ornementale par ses couleurs automnales. Petites baies noires insipides ou de goût désagréable. S'intègre bien dans une haie pour oiseaux ou décorative.

Viburnum sieboldii  'Seneca'
Produit des baies de bonne valeur gustative. A détailler.

Vitis vinifera 'Palestine'
Très ancienne variété. Ce ne ce sont pas les grains qui sont exceptionnellement gros, mais les grappes, qui peuvent atteindre 50 cm de long.

Yucca baccata 
Selon les formes issues de semis, peut donner des fruits de bonne saveur.

Yucca treculeana
Très décoratif. Selon les formes issues de semis, peut donner des fruits de bonne saveur. Attention, tant qu'il n'a pas dépassé la taille d'un homme, c'est une plante très dangereuse par ses épines acérées et rigides.  

Ziziphus jujuba(Jujubier)
-- pour petits espaces

... cultivar 'So', d'origine chinoise, presque nain, en outre très décoratif par son port nettement tortueux. Produit des fruits ronds de belle taille qui ont un goût identique à celui des fruits du jujubier de Provence traditionnel. La fructification est légèrement plus tardive que chez ce dernier. Photos : jeune arbre ; rameaux tortueux ; détail du caractère tortueux ; fructification ; fruits mûrs ; plan rapproché d'un fruit mûr. 
... cultivar 'Sherwood'. Très ancienne variété trouvée en Louisiane. Arbre peu épineux, à port colonnaire, très étroit. Si des branches ont tendance à s'écarter par trop, on peut aisément les supprimer au cours de leur première année de croissance. Fruit assez gros, de bonne qualité gustative, de texture dense et de maturité tardive. Photos :
arbre ; fruit non mûr ; fruit mûr.
 
-- récolte tardive
Cultivar 'Silverhill' : beaucoup plus tardif que la variété traditionnelle de Provence (
photo d'un jeune individu conduit en touffe) ; fruits de bonne qualité ; plus ou moins allongés avec apex pointu (photo 1 ; photo 2), donc de forme différente de ceux de la variété de Provence (photo).
-- fruits très sucrés
.
.. cultivar 'GA 866' : obtention de la station agronomique de Chico, en Californie. Le fruit renfermerait un taux de sucre de 45 % et serait gros et de forme allongée. Le spécimen reçu des USA par la confrérie il y a plusieurs années ne semble pas correspondre à cette description. Erreur d'étiquetage? A suivre...
... cultivar 'Honey Jar' : obtention récente chinoise, rebaptisée d'un nom américain. Fruits de petite taille mais extrêmement sucrés. Bonne aptitude au séchage. Récemment introduit par la confrérie, n'a pas encore fructifié. A détailler.

- fruits originaux
Cultivar 'GI 7-62' : obtention de la station agronomique de Chico, en Californie.  Introduit par la confrérie pour l'originalité de son fruit, de forme inhabituelle ronde légèrement aplatie et de couleur striée rouge et jaune (qui serait en outre d'excellente saveur). Même constatation que pour le cultivar GA 866, après une mise à fruits très longue. A suivre...
-- très gros fruits
... cultivar 'Lang' : origine chinoise ; pratiquement inerme ; port semi-érigé ; mise à fruits très rapide ; très gros fruits en forme de poire se consommant lorsque la couleur de la peau est totalement marron ; savoureux ; noyaux fins fusiformes ; plus précoce que la variété traditionnelle de Provence.
... cultivar 'Li' : origine chinoise ; pratiquement inerme ; vigoureux et port assez étalé ; mise à fruits très rapide ; très gros fruits presque ronds ou en forme de baril pouvant se consommer lorsqu'une partie de la peau est encore verte ; ce sont les plus gros fruits de l'espèce ; qualité gustative bonne mais inférieure à celle de 'Lang' ; noyaux petits, tendres, parfois inexistants ; époque de maturité entre 'Lang' et la variété traditionnelle de Provence. 
... cultivar 'Shanxi Li' : obtention récente qui semble intéressante à tester malgré la qualité de ses concurrents plus anciens 'Lang' et 'Li'. A détailler.
 

    Début page