News

DERNIER MESSAGE AVANT FERMETURE

17.06.2010 | 0 commentaire

Le flot de commentaires haineux, débiles, narcissiques que j’ai pu lire sur le site du DARD, à la suite de la vidéo de fin du rassemblement, de la part de certains (toujours les mêmes), ne peut que me conforter dans ma décision de le dissoudre dans sa forme actuelle.

Je vous laisse tomber ? Ah bon ! Qui a laissé tomber l’autre ? Engagés sur l’honneur à défendre le respect et la dignité, vous n’avez fait que vomir, vous masturber pour décharger du vide. Mon égo ? Je n’ai fait que parler de vous quand chacun parlait de soi. C’est à vous que je m’adresse d’abord, les Clédart, Loo, Rikey, Amstramgram, Justicier et autres. « Pseudos » adhérents…Ce soir, c’est mon tour. Justiciers, mon cul ! Votre mal être a besoin de responsables, alors il fallait bien se défouler sur quelqu’un. Même pas capables de vous apercevoir que les seuls coupables de vos aigreurs d’âme, c’est vous même. Rongés par la suffisance, le mépris, l’auto compassion, vous vous êtes juste donné l’illusion d’exister. Et je m’y connais en illusions !

Les quelques lignes que je viens d’écrire sont pitoyables .T’as vu comme c’est facile, planqué derrière un clavier de balancer n’importe quoi ! Gratos, comme ça. Pour le paisir du fiel. Démonstration par l’absurde. Pour l’exemple seulement, parce que c’est pas vraiment ma nature, je me suis forcé. Moi, je ne vous déteste pas. Je vous plains seulement…Vraiment. Du fond de mon cœur, qui, quoiqu’il en soit, vous restera toujours ouvert….On ne sait jamais . C’est ça l’humanisme. Le vrai !

Aux autres, les infiniment plus nombreux, infiniment blessés, je veux dire que même si ce rassemblement est enterré, et ce site merdique avec, LE DARD N’EST PAS MORT. Ce n’est surement pas un numéro d’adhérent qui scelle une conviction. Le DARD est un mouvement de pensée, un combat qui va bien au delà d’un « clic » virtuel. Alors n’abandonnez pas la croisade pas plus que je ne l’abandonnerais. Battez vous encore plus au quotidien.

VOUS N’AVEZ PAS BESOIN DE MOI, VOUS N’AVEZ BESOIN QUE DE VOUS !
Faites connaitre ce dernier message à ceux qui n’auraient pas pu y avoir accès. C’est le plus important de tous ceux que je vous ai délivré. Faites circuler le manifeste. (Au passage, pour les suspicieux chroniques, sachez que les premières recettes de vente du livre ont servi à payer ce site, et que les suivantes seront versées intégralement au « Secours populaire »).

Faites grandir l’idée, dans l’ombre, de bouche à oreille. Le moment venu, je sais que nous saurons nous mobiliser. Ne vous inquiétez pas, je vous appellerais. Multipliez vous et soyez prêts. Le rassemblement était une approche. J’aurais bien sûr souhaité qu’il devienne une force. Je me suis trompé de moyen. C’est ma deuxième erreur. La première était dans le titre du manifeste « une révolte, pas une révolution ».. Je n’ai pas mis « révolte » et « révolution » dans le bon ordre.

Pourquoi rejoindre l’ombre ?

Parce que le pouvoir médiatique qui fabrique la lumière est à quatre vingt dix pour cent aux ordres du pouvoir politique. La presse a été ironique ou muette. La radio m’a fait comprendre, éviction à l’appui, qu’il ne fallait pas mélanger les genres. Quant à la télé, elle a d’autres chats à fouetter. Elle est là pour endormir, pas pour réveiller.

Si j’ai reçu des menaces ? Oui, évidemment. Ont elles été dissuasives ? Sûrement un peu. C’est le propre des menaces, sinon ça s’appelle des conseils. J’ai aussi une famille et des amis sincères auxquels je tiens, et je ne veux pas leur imposer les séquelles de mon engagement personnel. L’idéalisme est imparfait. Il s’arrête toujours à la sauvegarde de ceux qu’on aime plus que tout.

Le site fermera le 24 Juin à minuit.

Ne jetez surtout pas notre emblême.

Vous êtes et serez toujours les représentants du DARD.

N’abandonnez surtout pas vos convictions !

Diffusez l’amour !

Rassemblez vous !

Aidez vous !

Ne vous lachez surtout pas la main !

A chacune de mes apparitions médiatiques, il y aura un mot pour vous. En crypté. (Bien obligé, il y a tant de guillotines dressées pour les empêcheurs de mépriser en rond). Je suis certain que vous le capterez. Quand nous nous croiserons, nous nous parlerons. Je vous dirais en privé tout ce qu’on ne peut pas se dire en public.

Des guêpes qui tissent une toile d’araignée, c’est pas commun, non ?

MERCI à tous ceux qui y ont cru, et qui n’ont aucune raison de ne plus y croire.

Vive le DARD !

L’autre, celui de l’ombre.

Rien n’est fini.

Tout commence !

Patrick Sebastien. (Fondateur du DARD, mouvement humaniste à présent clandestin de résistance à l’indifférence)

Categories :
Articles similaires
0

Commentaire sur cet article

 

You need to log in to vote

The blog owner requires users to be logged in to be able to vote for this post.

Alternatively, if you do not have an account yet you can create one here.

Powered by Vote It Up