News: ISRAELVALLEY SANTE – Les vertus du cannabis – En Israël, le « fournisseur médical » de marijuana du Ministère de la santé, Tikun Olam, prône les bienfaits de la plante controversée pour le traitement du cancer.

Nov 201022

Par Lisa Ascoli
Rubrique: Santé
Publié le long

DROGUE La consommation de marijuana est un sujet extrêmement délicat car elle n’est autorisée que dans un cadre très spécifique, celui de la médecine. Dans cette optique, l’usage de la plante a été légalisé en 1999 en Israël. Aujourd’hui, un comité du ministère de la Santé recommande une couverture du « médicament » par un fonds de santé national et une augmentation du nombre de médecins autorisés à le prescrire aux patients.

14 fermes israéliennes sont autorisées à cultiver de la marijuana dans un but médical, mais seulement trois sont opérationnelles. L’organisation la plus connue étant Tikun Olam qui est devenue en mars 2007 le premier fournisseur officiel de cannabis médical du Ministère de la Santé. Ce dernier a déjà autorisé cinq hôpitaux à prescrire de la marijuana médicale aux patients souffrant de douleur chronique, y compris les patients atteints de fibromyalgie, de cancer, du VIH / sida, de troubles neurologiques, de sclérose en plaques, d’asthme et de glaucome, ainsi que ceux atteints de troubles post-traumatiques.

Jusqu’à présent, environ 4.000 ordonnances ont recommandé la marijuana médicale, un nombre qui devrait augmenter à environ 5.000 d’ici la fin de cette année, selon un rapport publié dans le quotidien israélien, Ha’aretz. Si les nouvelles recommandations entrent en vigueur, ce nombre pourrait s’élever à 40.000.

Actuellement, Tikoun Olam fournit des produits à plus de 500 patients dans les dispensaires tenus par du personnel formé à l’utilisation et au traitement de la marijuana comme médicament. L’organisation – dont le fondateur préfère rester anonyme – ne reçoit aucune rémunération pour ses services et a distribué ses produits gratuitement jusqu’à récemment, quand, avec l’approbation du ministère de la Santé, il a commencé à facturer aux patients une petite redevance mensuelle pour couvrir les frais d’administration.—

Printer Imprimer cette page - Retour en haut de la page