Le collectif Regards Citoyens a étudié l'impact du redécoupage de la carte législative sur la répartition des sièges de l'hémicycle à l'Assemblée nationale. L'étude se fonde sur la réutilisation des résultats des élections législatives 2007 : en réattribuant un par un les bureaux de votes de chaque ville à leurs nouvelles circonscriptions, il est possible de donner une estimation des changements politiques possibles du fait du redécoupage. Voici les résultats synthétiques de cette analyse :

Résultats 2007Evaluation 2012
Droite346 (59,97%)355 dont 9 pour les français de l'étranger (61,53%)
Modem3 (0,52%)4 dont 0 pour les français de l'étranger (0,69%)
Gauche228 (39,51%)218 dont 2 pour les français de l'étranger (37,78%)

Mise-à-jour du 20 décembre 2009 : L'étude a pu être affinée grâce aux remarques de certains de nos visiteurs. Grâce à ces remarques, les résultats des départements de la Haute-Garonne, de la Meurthe-et-Moselle, de la Réunion et des Yvelines ont pu être consolidés.

Mise-à-jour du 12 janvier 2010 : L'étude à été complétée des données de population issues du recensement 2007 de l'INSEE (source).

Cliquez sur un département pour lire ses résultats

Les départements et territoires d'Outre-mer :

Méthodologie et explications

Origine des données

Cette étude, débutée il y a tout juste deux mois, a été réalisée à partir de la réutilisation de données issues : du rapport du député Charles de La Verpillière, du Ministère de l'Intérieur, de l'INSEE et de Mairies Françaises. Pour l'estimation de la répartition des sièges pour les Français de l'étranger, nous nous sommes référés à l'étude menée par Le Monde.

Répartition des bureaux de vote

La tâche la plus conséquente a été l'affectation des bureaux de vote aux futures circonscriptions. Pour ce faire, nous avons utilisé les informations de l'INSEE afin d'identifier les cantons et communes de chaque circonscription. Lorsque des villes contenaient plusieurs cantons, nous avons du contacter directement les mairies ou les préfectures afin de leur demander les adresses des bureaux de votes et d'en déduire les cantons. Lorsque le découpage ne respectait pas la géographie des cantons, nous avons positionné les bureaux de vote, tracé les limites décrites dans le rapport Verpillière et réparti les bureaux de vote sur leurs circonscriptions respectives.

Nous n'avons malheureusement pas réussi à obtenir de données exploitables pour certaines villes car les identifiants de bureaux de vote utilisés étaient différents entre le Ministère de l'Intérieur et la mairie ; un traitement manuel de réaffection des votes en fonction de la population des cantons a alors été appliqué pour ces quelques villes.

Calcul des résultats

Après avoir cumulé les scores de chaque parti d'une circonscription au premier et au second tour, ces résultats nous ont permis d'identifier et confirmer les qualifiés pour le second tour et d'évaluer leurs scores. Ainsi, si un parti ressort majoritaire, il est désigné gagnant. Sinon, c'est la couleur politique (droite/gauche) majoritaire qui est déclarée gagnante.

Lorsqu'une nouvelle circonscription est en partie formée à partir d'une ancienne circonscription dans laquelle il n'y aurait eu qu'un tour en 2007, la méthode précédente est utilisée sur les résultats du premier tour.

Accès aux données

Car nous sommes convaincus qu'une étude sérieuse doit pouvoir être étudiée, évaluée et analysée par tous, nous mettons à disposition de chacun les données que nous avons utilisées pour parvenir à ces résultats. Si vous le souhaitez, vous pouvez donc retrouver au format csv :

Cartographie

La carte de France cliquable est un document issu de l'encyclopédie Wikipedia. Elle est sous licence GFDL et téléchargeable ici.

Auteurs de l'étude

Interface : Brice Person, Benjamin Ooghe, Tangui Morlier

Réalisation de l'étude : Tangui Morlier

Extraction des données : Tangui Morlier, Benjamin Ooghe

Remerciements : Fabien Chéreau, Beatrice Ohms, Adam Larat, Pierre Manil, Benoit Boissinot, Julien Rabier

14 décembre 2009

Cette étude sur le redécoupage législatif est un projet du collectif RegardsCitoyens.org