racine uZine

Dans la même rubrique
Le coin des débutants
7 juillet 2002
28 mars 2002
20 février 2002
13 septembre 2001
15 septembre 2000
11 septembre 2000
 
jeudi 30 août 2001

Qu’est-ce qu’un troll ?

« Please do not feed the troll »
par Lirresponsable, Pascale Louédec et ARNO*
 
 

Les amateurs d’heroïc-fantasy, les rolistes par exemple, ceux de Warhammer ou des Terres du Milieu (adaptés de l’oeuvre de J.R.R.Tolkien), les afficionados des jeux vidéo également, reconnaissent le troll comme une créature apparentée aux Ogres et somme toute vraiment laide, sa haute taille (plus de trois mètres) ne lui rapportant rien en matière de beauté.

Les internautes eux-mêmes, dont nombreux sont rolistes ou amateur de fantasy, connaissent aussi le troll, du moins emploient le terme dans un usage propre aux forums de discussion. S’agit-il bien du même ? Le mystère reste entier : mais nous avons, pour le savoir, tenté d’approcher l’animal. Une entreprise dangereuse s’il en est, qui aboutit ici à une étude qu’on espère un peu détaillée.

(Knock) Il n’y a pas de grands vices ?
(Le Docteur Parpalaid) Que voulez-vous dire ?
(Knock) Drogue, messes noires, sexe, convictions politiques ?
(Le Docteur) Je n’ai jamais entendu parler de drogue ni de sexe. Quant à la politique, on s’y intéresse comme partout.
(Knock) Oui, mais en connaissez-vous qui feraient rôtir la plante des pieds de leurs père et mère en faveur du scrutin de liste ou de l’impôt sur le revenu ?

La définition usuelle

Dans le jargon en ligne de Linux-france on trouve la définition suivante :

« Un Troll est donc sur l’Usenet [les newsgroups], soit (1) un sujet qui fâche (par exemple : « Mac ou PC ? »), soit (2) un individu qui persiste à lancer des discussions sur des sujets qui fâchent. »

Cette définition reste à développer, car les sujets polémiques ne sont pas nécessairement des sujets à trolls. Et qu’en dehors du sale temps qu’il fait (et encore...) il y a peu de sujets qui ne fâchent pas. On rencontre en effet des trolls en dehors de l’Usenet.

Pour l’instant, il suffit de savoir qu’un troll désigne, dans l’imagerie de l’internet, un personnage malfaisant dont le but est de perturber le fonctionnement des forums de discussion en multipliant les messages sans intérêt (ou, plus subtilement, en provoquant leur multiplication). La règle première des forums est en effet que, lorsque le nombre de messages sans intérêt devient trop important par rapport à celui des messages pertinents, le forum est considéré comme mort : il est dès lors impossible (trop de choses inutiles à lire, interface surchargée, temps de chargement du forum rédhibitoire...) d’y trouver l’information intéressante.

Est-il utile de rappeler que le verbe correspondant à l’activité du troll est troller (« alors, encore en train de troller ? ») ? Toutes les déclinaisons imaginables sont autorisées (« il va nous exploser le trollomètre », « c’est plus un forum, c’est un trollodrome »...)

Dans un premier temps, restituons les sources, puisque le filtre anglo-saxon déforme aussi bien le bestiaire dans sa relecture folklorique que le terme imagé pour désigner un sujet provocateur, c’est-à-dire dont le but ne consiste qu’à déclencher des réactions en pure perte.

L’étymologie mythologique du troll

L’origine du terme « troll », sur l’internet, se perd dans la nuit des temps, et constitue d’ailleurs un excellent sujet de débat pour les trolls. En règle générale, on utilise l’étymologie anglaise du terme dans la description objective du comportement, et l’étymologie mythologique pour son aspect imagé. Mais tout bon troll se doit de connaître quelques autres origines, s’il veut passer pour un troll savant.

-  jötunn, urs, tröll

Le Géant en vieux norrois est jötunn (eoten en vieil anglais). Les Géants habitent Útgarr (« monde extérieur », « espace situé en dehors »), par opposition à Ásgarr (« demeures des Ases », des dieux) et Migarr (« demeure du milieu ») où habitent les hommes. Ils ont un rôle central dans la mythologie nordique (cosmologie, généalogie, etc.) et sont une menace permanente aussi bien pour les dieux (les Ases et les Vanes) que pour les hommes. C’est pourquoi le dieu Ase órr (Thórr) les chasse. Il est bien équipé à l’aide de sa ceinture de force, un gant de fer et son célèbre marteau (Mjöllnir) [1].

úrs, tout comme tröll désigne les géants malfaisants et démoniaques. C’est également le nom d’une rune qui produit un effet maléfique ou bénéfique : séduire les femmes [2].

Le mot tröll désigne exclusivement le géant en tant que monstre hostile, et à partir du moyen âge des esprits maléfiques particuliers. Notamment, ils sont associés au pouvoir de provoquer des maladies. On trouve également une sorte de lutins, le hudrefolk, qui intervient dans les légendes d’enfants incubes.

Le géant entendu en ce sens est donc une créature sale, poilue, laide, stupide et surtout bruyante. Malfaisante et violente donc, mais assez facile à vaincre à cause de sa bêtise. Voilà qui donne une image sympathique du bon gros pénible qui va troller dans les forums de discussion...

Cependant un troll dans un forum de discussion, car c’est avant tout l’usage qui nous intéresse ici, provoque au contraire des dégâts : pollution du forum par une saturations de messages, oubli de la discussion (au cas où le troll ne soit pas initiateur du sujet de discussion) et finalement impossibilité de poursuivre.

-  to troll

To troll, en anglais, consiste à pêcher à la cuiller (on apprendra d’ailleurs que la cuiller est un leurre métallique de forme creuse et incurvée). Par passage sur l’internet, il s’agit de poster des messages ineptes (des leurres) en espérant obtenir d’autres messages. Certaines sources indiquent que le terme dériverait de to trawl, pêcher au chalut ou à la traîne. Dans certaines FAQ anglophones, on explique ainsi que troller équivaut à partir à la pêche aux messages incendiaires (« fishing for flames »).

-  Étymologie pour bon gros troll

On pourra avantageusement poursuivre cette analyse passionnante de l’étymologie en évoquant d’autres origines...

Le lecteur pourra se rendre sur langue-française, et découvrira par exemple que le verbe troller existe en ancien français. Troller, v. n. Terme de vénerie, quêter au hasard (in. Lexique de l’Ancien Français, Frédéric Godefroy, Paris, Honoré Champion, 1994). Un autre intervenant de ce site indique que le verbe « trôler », en français, serait issu du latin populaire trahere (« suivre à la trace ») et signifierait « aller de ça, de là », « mener, promener de tous côtés » et encore « tenir des propos inconsidérés ».

Le présent article tournant résolument au gang bang sur colléoptères, n’hésitons pas à signaler une autre étymologie possible (fournie par le Lexique des termes employés sur Usenet) : passant du scandinave au hollandais, puis du hollandais au français, le « tröll » serait devenu le « drolle », un être malfaisant jouant des tours, mais que l’on ne pouvait prendre au sérieux. Finalement, le sens et l’orthographe se sont fixés sur la version « drôle » que nous connaissons désormais.

Signalons encore l’allemand : Troll (Kobold) lutin ; et la forme verbale sich trollen : décamper, déguerpir, détaler [3].

Le troll, un peu plus loin

Venons maintenant plus directement à l’objet de cet article. On a vu que le troll tire son origine des newsgroups.

Cependant, les newsgroups étant moins utilisés par le grand public et étant déjà totalement pollués par la publicité, ils sont devenus un espace de jeu beaucoup moins attractif pour le troll.

Les nouveaux territoires de prédilection du troll sont désormais :

-  les listes de discussion par email ; il s’agit ici des listes publiques, auxquelles tout le monde peut s’abonner, et non modérées (c’est-à-dire que les messages sont repercutés à l’ensemble des abonnés dès qu’ils sont envoyés, sans validation par un administrateur) ;

-  les forums de discussion sur le Web. La permanence de ces forums (les messages restent indéfiniment en ligne) et leur forte fréquentation les rendent terriblement attractifs.

Si l’activité trollesque dans les newsgroups est largement documentée, celle qui s’attaque aux listes de discussion (mailing-lists) et aux forums du Web est peu traitée par les experts ès trolls.

Les messages des trolls

Évidemment, le troll se reconnaît à ses messages (messages dont le seul but est, rappelons-le, la pollution du forum en provoquant une avalanche de réponses sans intérêt). Les caractéristiques des messages trollesques sont les suivantes :

-  À l’origine, sur les newsgroups, la stratégie principale est le crosspost, c’est-à-dire l’envoi d’un message sur plusieurs forums aux sujets différents (ou, mieux, contradictoires). Il s’agit de mélanger des discussions aux thèmes opposés, et de provoquer ainsi une flame war (guerre de messages incendiaires) entre des interlocuteurs qui ne devaient pas, à l’origine, discuter ensemble (car leurs préoccupations sont différentes). Un groupe de trolls a ainsi déclenché une invraissemblable guerre en mélangeant les messages des listes alt.smokers (les fumeurs), can.talk.smoking, alt.support.non-smokers (non-fumeurs), asthma (asthmatiques). Sur le Web et dans les mailing-lists, de telles stratégies sont plus difficiles à mettre en place.

-  Cependant, de cette stratégie du mélange des sujets, le troll du Web et des mailing-lists conserve cet usage immodéré du message hors thème. C’est même la principale stratégie de pollution : dans un forum consacré à Vivendi, un interminable message rappelant tout l’historique du mouvement trotskyste.

-  Basique : la bonne grosse provocation et l’insulte. L’idéal, pour encore plus d’efficacité, consiste à utiliser une image qui insulte un autre groupe humain. Par exemple : « espèce de sale australien, bâtard de fils de putes et de taulards, résidus de la lie de l’Empire » va immédiatement faire intervenir de bonnes âmes persuadées qu’il est passionnant, dans un forum consacré à la culture des figues en Ontario, de défendre l’honneur des australiens, des taulards et des victimes de la prostitution ; on peut également espérer un historique complet de l’Empire anglais, puis une dénonciation virulente de l’impérialisme contemporain...

-  Les réponses systématiques. Toute réponse creuse à un message creux permet d’entretenir la dynamique du groupe. De fait, on constate le plus souvent que les victimes d’un troll, en répondant à son message et en se lançant dans d’interminables débats oiseux, deviennent à leur tour des trolls. L’aspect plus ou moins systématique des réponses permet au passage de différencier le troll bête du troll méchant (voir ces notions ci-après) : le troll bête répond à tous les messages qui suivent son message initial, à l’inverse du troll méchant qui se contente d’entretenir le mouvement par quelques interventions très ciblées (il y a donc, chez le troll méchant, une sorte d’économie de moyens qu’il faut porter à son crédit).

-  Les messages trollesques refusent systématiquement d’aborder le fond et privilégient la forme des messages : « mais pourquoi tu me tutoies... », « moi je ne t’ai pas agressé alors pourquoi tu m’agresses » ; « t’as vu comment il m’a causé l’autre... tu trouves pas qu’il exagère ? » ; « purée, les fautes d’orthographe ! » ; « c’est nul de critiquer ton interlocuteur parce qu’il fait des fautes »...

-  Très faciles, les messages qui commentent la gestion du forum au lieu de l’objet de la discussion : « on peut pas corriger ses messages ? » ; « je crois qu’on m’a sucré mon message, mais il est revenu » ; « ah ah, je vois comment vous fonctionnez sur ce forum ! ».

-  Dans son refus d’aborder le fond, de privilégier la forme et de débattre sans fin de la gestion des forums, le troll a une propension inimaginable à se placer dans l’affectif. Ses messages deviennent un jeu subtile de connivences, de divisions, de recherche d’alliés et d’ennemis. Il se croit ou se prétend copain avec Untel, alors que Machin est méchant et le persécute, et Bidule est maqué avec Truc, puis Trucmuche s’est engueulé avec ses Bisounours. En fin de compte, on obtient des messages très constructifs sur le thème : « Machin a raison parce qu’il est gentil, Truc a tort parce qu’il est méchant ».

-  Nous avons dit plus haut que la technique du crosspost (mélange des messages sur plusieurs forums) était rare sur les mailing-lists et les forums du Web ; en réalité, on en trouve une variante qui consiste à diversifier ses supports. Troller sur le forum public, se plaindre de l’accueil peu sympathique qu’on y a reçu dans les forums privés ou publics, lettres aux admins, lettres de plainte sur la mailing-list associés au même site, etc.

-  Une fois parfaitement identifié, et ses thèmes de discussion épuisés, le dernier sujet du troll est de se prétendre victime d’atteintes inadmissibles à sa liberté d’expression. Sujet qui, lui-même, ne sera jamais abordé sur le fond, mais sur la forme, la gestion des forums par les méchants administrateurs qui ne m’aiment pas, le manque de politesse des intervenants.

-  Phase ultime : les messages de sabotage, avec au pire : tentatives de destruction physique du forum (virus dans une mailing-list, messages « hors format » sur le Web pour faire exploser la page, etc.).

Catégories de troll

Après avoir détaillé un possible classement en types de messages, on peut essayer une autre approche plus générale : les regrouper en grandes familles, ou catégories.

1. Le troll débutant

Le troll débutant (ou : le troll qui s’ignore) est une façon de troller par ignorance de la nétiquette et du fonctionnement technique, sans véritable intention de nuire. Poster n’importe quoi n’importe où, par exemple : « est-ce que vous avez le numéro de téléphone de Jacques Chirac ». Comble du troll débutant : s’engueuler pendant toute une journée avec un Mailer Daemon (robot renvoyant automatiquement les messages à leur expéditeur pour signaler une erreur d’adresse email).

On peut considérer comme un troll débutant toute personne qui répond au message d’un autre troll.

2. Le troll bête

Persuadé d’avoir une opinion valable sur tout, d’être de bonne foi, et que sa diarhée verbale intéresse quelqu’un d’autre que lui, le troll bête prend l’apparence d’un message véritable. Assez redoutable en ceci qu’il refusera la qualification de troll. Exemple : « Amha, bon j’y connais rien, et je ne sais pas de quoi vous parlez, d’ailleurs j’ai pas lu vos messages, c’était trop long ! :-))) mais il me semble que vous avez peut être pas tout à fait tort ni raison ;o) ».

Attention : le troll bête peut devenir méchant rapidement, puisqu’il est sûr de son bon droit. Comme le rappellent avec sagesse les vieilles légendes nordiques : « quand troll vexé, troll devenir encore plus chiant ».

3. Le troll méchant

C’est le troll le plus connu, et pour lequel on trouve la littérature la plus abondante. Son but est, consciemment, de tuer les forums (déclencher des flame wars). Par amusement, parce que le sujet du forum lui déplait, parce que les admins du forum l’ont vexé. Parce que dehors il pleut et qu’il s’emmerde au boulot.

Ce qui, au final, nous donne le genre synthétique bien connu du « troll bête et méchant ». Il cumule tous les types détaillés plus haut. Un rapide profil psychologique de ce troll nous donne :
-  mauvaise foi à toute épreuve,
-  nullité conceptuelle,
-  autodérision de façade,
-  tics de langage et smileys,
-  bassesse inimaginable.

On retrouvera là les marques permettant de diagnostiquer que le sujet est atteint de « fufisme », décrit ainsi dans le Lexique des termes employés sur Usenet : « Maladie contagieuse d’origine virale (HFV : Human Fufismae Virus) dont les syndromes sont : mauvaise foi, perfidie dans les attaques "ad hominem", torpillage des processus de création de groupes, ergotage sans fin pour savoir s’il faut un "s" à maths, si un vote BLANC compte pour 1/4 de OUI ou 2/3 de NON, etc. »

Le troll bête et méchant connait généralement toutes les ficelles des forums. Il est souvent bien plus compétent dans cette matière que l’administrateur lui-même. Par exemple, beaucoup d’admins de forums ne connaissent pas le point Godwin (mort de l’échange), alors que c’est très exactement ce que recherche ce troll.

Que faire face à un troll ?

Jeter un dé 10 et utiliser sa hache à deux mains ne vous servira ici à rien. Dans l’absolu, il n’y a malheuresusement pas grand chose à faire contre un troll, si ce n’est d’user de sa stupidité pour le vaincre. Essayons tout de même d’esquisser quelques stratégies relatives aux catégories de troll.

1. Le troll débutant

Tenter la pédagogie : « Mailer Daemon est ton ami, Mailer Daemon pas se foutre de ta gueule ». Si le troll débutant est persévérant : « oui m’enfin bon, il pourrait me répondre poliment, ce monsieur Daemon », il est tout à fait légitime d’utiliser l’insulte et la coupure d’accès. Le troll est « bannis » du forum. En tant que débutant, il a du mal à recréer des adresses email bidons. Pour la petite histoire, cette méthode à la dure a bien fonctionné sur les abonnés d’AOL en 1996-1997 (certains administrateurs de forums ayant même interdit l’accès aux adresses en @aol.com).

2. Le troll bête

Pédagogie toujours, essayer par des explications de démontrer la nullité conceptuelle et le hors sujet, mais gentiment, avec humanité dirons-nous. Difficulté : le troll bête est par définition convaincu de l’intérêt de ses contributions pour le futur de la démocratie.

En cas d’échec, l’humiliation publique peut s’avérer payante. Il est conseillé de s’y mettre à plusieurs, de répéter la manoeuvre dans un intervalle de temps très court, et d’user d’une ironie violente et saignante. Sinon vos messages risquent de provoquer l’effet inverse, et de devenir eux-mêmes source d’interminables débats oiseux. En particulier, l’intervention ne doit laisser aucun doute sur son but (l’humiliation violente, publique et immédiate). Cette stratégie vous autorisera à afficher le logo « Attention, admin méchant » [4].

3. Le troll méchant

La règle traditionnelle pour lutter contre un troll méchant consiste à ignorer ses messages. « Do not feed the troll », dit l’adage. Cependant, sur les forums du Web et les mailing-list, dont la plupart des usagers n’ont aucune connaissance de la nétiquette, il est illusoire de croire que personne ne va répondre.

Certains coups particulièrement tordus sont parfois utilisés, certains étant eux-mêmes inadmissibles. On peut par exemple supprimer non le message initial du troll (qui immédiatement relancera le débat sur le thème de sa liberté d’expression), mais en sucrant toutes les réponses à ce message (quitte à expliquer en privé aux auteurs de ces réponses le pourquoi de la manoeuvre). On assiste parfois à cette méthode ordurière qui consiste à lever l’anonymat du troll en révélant sa véritable identité.

Mais il semble que, si l’on veut maintenir des forums ouverts (les messages sont publiés dès qu’ils sont envoyés), face à un troll, la seule technique est la guerre des tranchées : plusieurs administrateurs surveillent quasiment en permanence les forums pour bloquer aussi rapidement que possible les dérives trollesques.

De fait, un administrateur isolé n’aura jamais le dessus face à un troll déterminé, car ce dernier est ainsi configuré qu’il est plus souvent sur le forum que l’administrateur lui-même. D’ailleurs un très grand nombre d’administrateurs de forums (ou mailing-lists), isolés, après plusieurs passages de trolls méchants, passent carrément en listes modérées a priori, montent des coopératives d’achats solidaires de Valium, ou militent à la NRA. On constate malheureusement que plus un webmestre est expérimenté, moins il sera favorable à la présence de forums sur son site ou de mailing-lists ouvertes.

Règles de survie minimale

-  Ne jamais sembler donner raison au troll. Par exemple, proscrire tout message qui commence par « sur ce point tu as raison mais... » ; « la question est intéressante mais... ». Pour la bonne et simple raison que le troll ne suit jamais les règles de la discussion (définitions des termes, échange d’arguments, réponses aux questions).

-  Ne jamais tenter d’arrondir les angles par des mails privés car ils seront toujours utilisés pour montrer la duplicité des admins, ou comme témoignage fictif d’une connivence avec un autre intervenant : « machin m’a écrit pour me dire que... ».

-  Ne jamais laisser les trolls se multiplier, sinon ils saccagent votre espace. En ce sens, effectuer un marquage (plus ou moins rude), pour pouvoir reconnaître du premier coup d’oeil le troll lorsqu’il revient, y compris sous une autre identité.

-  Se faire à l’idée que le troll peut avoir le dessus. Si vous pensez que votre forum résistera indéfiniment aux attaques trollesques, qu’il sera toujours un royaume de paix et de respect, vous vous préparez à devenir un admin aigri. Et l’admin aigri devient rapidement un troll sur son propre forum (ce qui n’était pas le but initial du bidule...).

-  Si votre forum devient très actif, n’hésitez pas à vous faire aider pour son administration. Isolé, l’admin s’use très vite. Et lorsqu’il y a plusieurs administrateurs, il convient de définir quelques règles minimales dans les gestion du forum ; en effet, rien de réjouit plus le troll que les contradictions entre administrateurs.

Voilà quelques petits conseils dans la lutte perpétuelle contre les trolls. Nous démontrerons une autre fois en quoi le hacker (le hacheur) est l’héritier de la dialectique antique. Merci de votre attention et à bientôt.

 

[1] épisode commun à d’autres mythologies, on songe bien sûr à la guerre entre les Olympiens et les Géants, parfois confondue avec celle contre les Titans.

[2] Cf. Le voyage de Skírnir (Skírnirför, 36) : « Le "Th" je le grave / Et les trois lettres : /Rut et Rage / Et Détresse, / Je les gratterai / Comme je les ai gravées ici / Si le besoin s’en presse. » in. Edda poétique, trad. Régis Boyer, Paris, Fayard, 1992.

[3] On trouve peut être une racine mythologique à partir du Kobold, puisque l’un des premiers langages de programmation est le COBOL (COmmon Business Oriented Language).

[4] Au rayon des pratiques contestables du méchant admin de la mort qui tue, il est conseillé de se documenter auprès du « Bastard Operator from Hell ».

 
 
Lirresponsable, Pascale Louédec et ARNO*
Imprimer
format impression
Vainqueur 1982 du concours « Chateau de sable » du Club Mickey des Pingouins à Sainte-Cécile.
28 septembre 2003
6 octobre 2003
AMOK-FAAA
Memento finis
13 septembre 2001
28 mars 2002
7 juillet 2002
20 janvier 2001
18 décembre 2001
2 novembre 2000
 
SPIP
Web indépendant


> Qu’est-ce qu’un troll ?
28 septembre 2007, message de Pierre Meur
 

On trouve également des groupements d’individus qui se croient investis d’une mission de salubrité publique. Ils sillonent les forums de discussions et décident unilatéralement sur des critères qui leur appartiennent quelle sera leur nouvelle victime.

À la manière des prédateurs type hyènes, ils harcèlent leur victime et l’isolent du groupe. Pour provoquer leur victime, ils inventent des faits à lui reprocher. Ils travaillent en équipes de deux ou trois personnes qui montent successivement à l’assaut.

La victime tombe des nues et se demande ce qui se passe. Forcément, elle réagit, et là, tout ce qu’elle dira sera retenu contre elle. Je ne souhaite à personne de passer par ce traitement car il vous laisse au fond de l’âme un goût amer sur la communication sur internet.

J’ai cherché d’où venait l’attaque et j’ai trouvé l’ASSOAC dont le sigle de leur propre aveu signifie à l’origine "Association Anti-Cons", et qu’ils ont transformé en "Action Sanitaire et Sociale contre l’Obscurantisme et l’Absolutisme Clandestins". Ils utilisent une façade de respectabilité où ils affirment être des professionnels de la psychologie et des relations humaines, mais leur finalité est bien de "troller le con".

Ils ont réinventés la chasse à courre, et la chasse étant enfouie très profondément au cœur de l’homme, je ne doute pas qu’ils feront des émules.

Quelques liens sur le site de l’ASSOAC :

Profil : http://www.assoac.fr/profil.html Méthodologie : http://www.assoac.fr/methodologie.html

Si vous croyez que vous ne pouvez pas être une victime de l’ASSOAC, vous vous trompez. Il suffit de leur déplaire et vous êtes mort sur internet. Ils sont juges et bourreaux. L’ASSOAC, un nouveau fascisme.

Pierre Meur, Belgique, victime de l’ASSOAC. pmeur[at]swing.be

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
25 septembre 2006, message de Joska
 
j’en ai appris beaucoup en lisant votre article sur les "Trolls". En effet , je ne comprenais pas pourquoi, sur certains forums les questions posées , les débats lancés frisaient parfois la bêtise,quelquefois la méchanceté. Maintenant , je sais...
Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
7 août 2006
 
bonjour, j’ai eu droit à cette appellation pour un calembour, à un sujet sérieux informatique "exécuter", j’ai suggérer de remplacer l’icone par une guillotine, bien mal m’en prit. sur tous les "topics",je n’ai eu droit qu’à des insultes et finalement je ne tends pas la joue droite, je ne me laisse pas marcher sur les pieds et j’ai répondu.comme vous vous en doutez, ça augmenta d’une façon exponnentielle et désordonnée, m’acusant de propos et de pensées (il faut respecter la pensée correcte), que je n’avais jamais tenus. in fine je demandais à être rayé de cette antichambre de régimes distingués dans la recherche aux mals pensants. et bien, non, on vous laisse, j’ai tenté de saboter ma fiche, pas faisable mais ça a entrainé des réactions à la limite de l’ordurerie. j’en concluerais que sur certains forums les trolls ne sont pas ceux que l’on dénoncent. amicalement aux persécutés de la pensée libre- NB je n’ai jamais dérogé à leur nététiquette, encore heureux.
Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ?, rimalou, 29 septembre 2006


qu’est-ce qu’un troll ?
31 juillet 2006
 
un truc moche et con
Répondre
> qu’est-ce qu’un troll ?, magnin, 17 décembre 2006


> Qu’est-ce qu’un troll ?
27 juillet 2006, message de ZenZone
 

La plupart des gens qui postent sur les forums le font au boulot, parce qu’ils s’y emmerdent. Le week-end ils disparaissent du net.

Comme ils sont au boulot, ils n’ont pas le temps de lire vraiment les topics, se contentent la plupart du temps de répondre au dernier post, parcourru à la volée. Entre deux tâches administratives, leur cerveau est peu disponible à la réflexion et ils se contentent de sortir des lieux communs. Les sujets eux-mêmes sont d’ailleurs écrits par des gens au boulot, qui viennent juste perdre un moment de récréation sur un forum. Du coup ils vont au plus évident : le dernier truc vu aux infos la veille.

Pour moi ce sont eux les trolls. Ils remplissent les forums de leurs posts scandalisés par le dernier viol de petite fille, le dernier épisode des bisbilles israëlo-libanais, la dernière facécie de Sarkozy etc... kilomètres de banalités affligeantes, purement vissées à l’immédiateté, sans jamais la moindre distance, la moindre largeur de vue.

Se foutre de leur gueule est appellé "trolling". Moi j’appelle ça "oeuvre de salubrité publique".

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
30 avril 2006, message de rody
 

Conception nouvelle d’un Troll :

Il peut exister un Troll dont l’alternative de remettre un groupe de personnes dans un forum de discussion dans la bonne voie. Bien entendu, si ce groupe déraille et ignore la vérité divine. On leurs initiant les messages divins venants de Dieu. Il peut être indiqué du doigt quand ses messages se trouvent dans le web. Pouvons-nous changer un texte divin venant de Dieu. Ces textes sont bien rédigés et signifiant que le groupe ignore. Le Troll désire et insiste que ce groupe lira attentivement les textes divins et ensuite donner un point de vue que même le Troll peut donner son interprétation en recevant les interventions du groupe. Le Troll connaît bien son acte et pour gagner du temps, il trouve intéressant de copier coller ces textes déjà écrits dans le Web. Il ne peut trouver des mots mieux que les textes eux-mêmes. Dans ces conditions, il veut d’abord que le groupe s’informe de ces textes, ensuite donner l’opinion valable et créer un champ de discussion dans la bonne voie. Il veut gagner du temps, le texte, le sujet est déjà là reste à savoir l’interpréter.

Amicalement et sincèrement

Répondre


Le troll est mort vive le troll
24 avril 2006
 

Peut être manque t’il que le troll ne date pas d’internet mais du premier repas de famille même si on l’appelait autrement (oncle Gilbert, tante Berthe, chaque famille a sa définition) ? Ou plus sérieusement de la première discussion ? J’ai vaguement eu à lire une Platonerie et on en parlait déjà (Caliclès pour le "troll méchant", et Polos pour le "troll bête".

Cette manie qu’on a de d’inventer des noms quand ca débarque sur le net . . .

Répondre
Article, bisounours, 25 juin 2006


Un forum sans Troll = un forum mort
5 mars 2006, message de GrOûMe
 

On a souvent fait référence à moi comme étant un Troll. Sur de nombreux forums, cependant, on observe la même démarche : le troll est désigné par la modération, ou l’administration, ou encore par les utilisateurs en désaccord avec les opinions du troll .

Cette définition, en fait, est dans la veine des neologismes inventés par intêret comme "islamophobe" par exemple , c’est une façon de couper court à tout dialogue.

Tu me fais chier car tu ne veux pas admettre que j’ai raison et toi tort : tu es un troll. Tu me fais chier car tu critique le coran : tu es islamophobe.

En fait, si on regarde bien l’article plus haut : la définition a été créé par des administrateurs de site et de forums (on peut douter de l’objectivité) , de la même façon que c’est l’Ayattolah Komeny qui avait inventé "islamophobe" pour designer Salman Rushdie à la sortie de son livre "les versets satanique" .

Alors, certes, il existe des trolls qui s’amusent à polluer expres des forums de discussions , avec des opération "pirate" du genre "pour ou contre enculer un enfant" ou autre, histoire d’amener le choc, ceux là restent très minoritaire puisque très rapidement banni.

Mais les plus gros forums, les plus grosses discussion sont crées par la virulence des trolls. Les sujets politique, religieux, les questions qui fachent, les réponses acide sont souvent lancé par ce que l’administration (en général) appelera "troll" .

Qui n’est pas un Troll ?

Qui n’a jamais une parole agressive envers un type qui vient de tenir un raisonnement idiot ? (que ce soit dans le réel ou sur les forums ) . Qui n’a jamais tenté de se faire l’avocat du diable pour pimenter une discussion ? Qui n’a jamais lancé un sarcasme envers une personne qui ne savait pas de quoi elle parlait ?

En bref, un forum sans troll est un forum sans vie, aseptisé. OU : un forum ou les gifs animés, la musique d’acceuil, et les messages dégoulinant de bons sentiments, de bisous de calins et de "je suis d’accord avec toi" sont légions , et où les posts dépassent rarement 4 lignes.

La discution, la polémique et la dispute sont tres liées en fait à la la "troll attitude" et pourtant , c’est bien cela qui fait bouger et vivre un forum .

En revenir à stigmatiser un utilisateur par une appellation de ce genre est une façon pour le moins efficace de s’en débarrasser, de le décrédibiliser par une appelation rabaissante . Par ailleurs, cette façons de "classifier" le troll (troll méchant, troll ceci ou celà) n’est pas sans rappeler les meilleurs stéréotypes raciaux.

Une certaine forme de fascisme en somme.

Répondre
> Un forum sans Troll = un forum mort, NonooStar, 5 juillet 2006
> Un forum sans Troll = un forum mort, NonooStar, 5 juillet 2006
> Un forum sans Troll = un forum mort, GrOûMe, 25 août 2006
> Un forum sans Troll = un forum mort, GrOûMe, 25 août 2006


> Qu’est-ce qu’un troll ? Que du bonheur dans vos propos gente dame.
3 février 2006, message de Lee-Anne
 

Je cherchais une définition très sérieuse de demon en grec et ce avant même d’avoir finit mon café, alors forcément, je me laisse embarquer sur la toile à bouquiner des tas de trucs ( c’est comme ça que je connais certains jours mon horoscope)...que de style ! pour la première fois, je comprends ce qu’on me reproche parfois : la longueur de mes posts, que j’arrrive à peine à justifier en ma position de modo/admin...et oui, j’avoue ne pas être allée jusqu’au bout mais promis je m’y recolle ce soir, y a quand même hachement de réponses dont beaucoup de goblinage (trollage pas à la hauteur) J’ai eu dernièrement l’occasion de me coller au détrollage, c’est un jeu dangereux : pour lui la liberté s’arrête là où elle n’emmerde plus personne, parfois le troll est malin ce qui lui confère le statut de toujours plus con,plus irrespectueus, plus odieu, plus ... il a l’habitude (dixit) ’’’des gros méchants modos’’ qui veulent même poah qu’il s’exprime, fait du chantage (j’ai gardé tous les posts en mémoire si tu les supprimes, je les ressort tous nananère),et des leçons de morale revues et corrigées (t’avais kapa commencer à m’insulter alors que tu lui soumet l’idée de la mettre en veilleuse) le truc qui remarchera surement jamais : supprimer méthodiquement tout et un peu plus dans le message subersif, l’attendre au tournant et préparer la farce avec des pommes

de temps en temps, envoyez moi-z-en un, que je ne perde pas la main , aux autres, un peu de pub : bienvenu sur le forum des enfants de Loki (jdr et autres abhérations) nb si le lien n’a rien à faire là envoyez moi un mail pour un éventuel échange de lien net, moi je vous mets en lien si vous n’y voyez pas d’inconvéniens

une trollesse ( de drolesse : le genre de petit machin qui gigote, qu’on écoute pas trop, qu’on aime tendrement et qu’on espère que ça va grandir un jour, en patois charentais, très affectueux et trolesse : en gros, drolesse adulte, éventuellement, une femme qui en a, ou la délicatesse incarnée mais qui dérape à l’occasion...)

 
en ligne :
Répondre


Cet article est sublime
14 janvier 2006
 

Il a le mérite de montrer la direction à ne pas atteindre. Mais cette direction à ne pas prendre (et qui a déjà été prise, donc il faut faire demi-tour toute) c’est celle qui est prise par l’article lui-même : * pensée unique * stigmatisation des déviants * redéfiniotion très large de la déviance * éradication des déviants

Tant que c’est du cyber ça va (encore que ça contribue à changer les mentalités de manière puante),mais quand ça devient réalité ça devient dangereux. Il y a de l’eugénisme, voire du fascisme dans cet article.

Point Godwin ? Peut être, mais moi j’ai une théorie : Godwin est un connard.

Oui un connard (des fois certains mots doivent être utilisés, mais là encore on est tout de suite qualifié de troll insultant) car il borne la pensée dans un univers politiquement correct. Résultat : certains concepts qui sont réellement très dangereux pour la société peuvent insidieusement progresser car topute critique est soit aspetisée et donc sans portée, soit systématiquement qualifiée de troll godwinesque.

Donc Godwin est un connard.

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
9 janvier 2006, message de fourmiraph
 
Je suis tombé par hasard sur cet excellent article et j’avoue que ne l’ai que survolée, tout comme les nombreuses et non moins intéressantes réponses, mais j’ai tout de même envie d’y ajouter mon grain de sel. Il me semble que la distinction entre un troll et un internaute respectueux ne se trouve pas dans l’action à proprement parler mais bien dans l’intention du personnage. Socialisation exubérante ou vandalisme ? Personne ne peut juger pour autrui mais chacun sait où il se situe. D’où l’impossibilité d’édicter des règles vraiment efficaces sans dérive autoritaire et la nécessité de la responsabilité individuelle envers le bien-être collectif.
Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ?, 8 février 2006


NEW : Les Trolls de Blog
27 décembre 2005, message de F.F. Coppola
 

Juste pour signaler que les Trolls de Blogs sont de plus en plus nombreux à écumer les blogs "dits sérieux", à polluer tout espace de discussion. Je viens de rediriger toute une discussion de troll vers ce fabuleux article encyclopédique, en éspérant qu’ils comprendront l’ampleur du phénomène.

Personnelement, les Trolls me font peur, car ils ont une certaine facilité à détruire toute forme d’intelligence.

Quelqu’un parlait des trolls non-bêtes et méchants, effectivement, ça existe. Mais si l’on décidait de recenser les cas de trollismes par jour rien que sur le web français (et oui ! y’a plein de trolls francais..c’est marrant ça hein ?), il faudrait inventer une vériatable police.

Non, ce qu’il faut, c’est que tout internaute, même débutant, soit entrainé à reconnaitre les trolls et à ne pas répondre à sa stupidité.

Amicalement

Répondre
> NEW : Les Trolls de Blog, jose paledir, 29 décembre 2005
> NEW : Les Trolls de Blog, 10 janvier 2006


troll toi même !
29 novembre 2005, message de sylvain
 

il faudrait donc être hyper-pragmatique ou quasi paranoïaque pour ne pas être un troll

vous trouvez que la vie serait mieux sans troll ? aseptisée et sans relief ?

oui c’est du fascisme comme le dit qq’un plus haut

il fallait bien que quelqu’un écrive ce que vous avez écrit mais vous auriez pu trouver les aspects positifs qu’apportent les trolls involontaires (les pas méchants)

je pense que vous devriez vous demander comment parlaient des juifs les nazis d’alors ...

les non trolls sont aussi des trolls ils saturent le net de message dénués d’humanité

sylvain

Répondre
> troll toi même !, 22 décembre 2005


> Qu’est-ce qu’un troll ?
26 novembre 2005
 

hitler.

Point godwin atteint \o/

 
en ligne : forum blog
Répondre


Merci
25 octobre 2005, message de le troll bête et méchant
 
Merci de tous ces précieux conseils. J’ignorais que mon activité favorite avait été à ce point théorisée. Tout ce que vous décrivez est parfaitement efficace et je ne pense pas que j’aurai tout inventé tout seul (je suis bête et méchant).
Répondre
> Merci réponse : je suis un méga-troll maintenant, 3 décembre 2005


> Qu’est-ce qu’un troll ?
12 octobre 2005
 
Est-ce que ça existe des trolls professionnels ? lol
Répondre


> Histoire troll
9 septembre 2005
 

Ce qui est bien c’est qu’après avoir lu l’article on en voit l’application ;p

impresionant, je reste sans mots

j’en ai rencontré et maté de nombreux de genres différents mais je ne devinais pas qu’il existe chez certain une telle volontée méthodique

je pense que cela releve du même processus que chez les vandales

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
4 août 2005
 
On peut aussi parler de l’éthymologie "trolley" wagonnet que les nibelungen poussaient dans les mines des bords du Rhin qui sont loin de la Bordurie(d’où l’expression "faut pas pousser trolley, hein ?" dérivant en "faut pas pousser troll oint")
Répondre


Et le troll propriétaire se sabordant ?
31 juillet 2005
 

Il manque une catégorie à la classfication je crois, c’est celle du troll propriétaire qui se mettrait à troller lui-même sa propre liste ou son propre forum, par exemple en ne respectant pas (ou plus) lui-même les clauses qu’il est tenu de faire appliquer et encourageant par son attitude leur non respect.

C’est extrêmement rare, il faut bien le dire, pourtant, ça s’est vu. On aurait affaire dans ce cas, vous en conviendrez, à un troll puissance troll.

Une telle attitude porte un nom, je crois : le sabordage.

Se saborder : Amiral qui se saborde pendant un combat. • [Figuré] Anéantir sa propre entreprise, son propre projet. Chercheur qui saborde ses travaux. ° Se saborder : Empire industriel qui se saborde. Une formation politique qui se saborde.

Signé :
Un simple passant.

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
25 juillet 2005, message de Loutron
 
Tres drôle cet article sur les pollueurs du Net. (AHAHAHHAHAH) Lien vers une pub
Répondre


Bande de fasciste
19 juillet 2005
 

Perso, je trouve que votre attitude vis à vis des trolls est un peu fasciste.

Ces personnes ont le droit de vivre autant que vous et ce même si leurs interêts et les votres divergent ^^.

Refuser le droit à ces personnes de ce divertir et aussi une forme d’atteinte à la liberter d’autrui alors que eux ne vous interdise rien.

Don’t feed the troll :-p.

Répondre
> Bande de fasciste, Capashen, 29 décembre 2005
> Bande de fasciste, 10 janvier 2006
> Bande de fasciste, Eldarion.FR, 19 février 2006
> Bande de fasciste, Alex, 22 octobre 2006


> Qu’est-ce qu’un troll ?
7 juillet 2005, message de Bido
 

Très très fort cet article, z’aime bien ^^

Bon par contre il manque une catégorie de Troll ! Moi par exemple, je suis un Troll gentil. J’entend par là que je post beaucoup de message sur un forum, dont je suis l’un des modérateur, pour sortir une connerie. Mais cela n’est en aucun cas méchant, insultant, ou dans l’objectif de détruire le forum.

Je dévie quelque Topic inintérressant ou mort, pour délirer. Mais chaque sujet seriruex sont respectés

Vive les Gentils Troll ^^

Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ?, Couard anonyme qui s’assume pas ^^, 24 mars 2006


> Qu’est-ce qu’un troll ?
30 mai 2005, message de CeluiQuiConstate
 
Grand merci, votre expérience est transmise ; d’autant que des individus pratiquent ce genre de terrorisme dans la vie courante ; à chacun d’être : vigilant autant que possible ; et conscient de l’efficacité/in-efficacité que l’on pourrait tenter d’apporter afin d’harmoniser nos relations.
Répondre


Vive les trolls
2 mai 2005, message de Guismo le troll
 

Bonjour à tous , je suis un troll et je ne m’en cache pas. Cette façon de participer aux forums m’est venue suite à certains abus de pouvoirs de modos d’un forum en particulier que je continue à poursuivre aujourd’hui avec une bande d’amis Trolls.

Nous avons montés un Syndicat ensemble. Mais je voudrais savoir si d’autres groupes trolls existent, si il y a des sites qui les aides et leurs donne des tuyaux ...

Sinon je me verais bien créer une organisation pour rassembler les trolls et mener des actions communes.

Interressés envoyez moi un mail à misterbeanisback@ yahoo.fr

Répondre
> Vive les trolls, trollex, 24 juin 2005


> Qu’est-ce qu’un troll ?
28 avril 2005
 
je viens de passer trois semaines à troller un forum et manque de pot un autre membre dudit forum connaissait votre site et vous a indiqué en lien je suis grillé now je vous dis pas merci.......
Répondre


Toto
22 avril 2005
 
Toto c’est un troll.
Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
7 avril 2005
 
merci pour cet article tres interressant je ne savais pas ce qu etait un troll.. mais j ai l impression que tous les messages rentrent dans ces criteres.. serions nous tous des trolls ?
Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
14 mars 2005
 

Je suis un troll sympa et je fais des farces et j’invite à en faire.

Mais bon, ceux qui sont tenter par l’aventure.

Ils peuvent se joindre à moi.

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
15 février 2005, message de MAD
 

Article très intéressant. À ajouter à mon bestiaire.

Quelques petites précisions venant de l’Amérique française, en n’oubliant pas que des Norrois y ont posé les pieds dès le IXe siècle

En bon vieux québécois, troller signifie draguer. "Aie les gars, on va aller troller les filles". Comme pour pêcher à la ligne.

Une trolle est une cuiller, un leurre, pour la pêche au lancer léger. Les deux plus utiles pour pêcher dans le nord-est de l’Amérique sont : la "Toronto Wobbler", extérieur argent, intérieur cuivre ; la "Dare Devill", extérieur bandes rouges et blanches transversales, intérieur argent.

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
13 février 2005, message de co2
 
Totalement puceau en la matière puisque j’ai l’ADSL depuis deux jours, je découvre le troll en même temps que la cible qu’il est censé détruire. Le marrant dans l’histoire est qu’en lisant les réactions, on identifie immédiatement les trolls ce qui m’amène à une caractéristique du troll, sinon une définition : le troll s’évertue à ressembler à la caricature qu’on fait de lui... D’un autre coté pourquoi voulez vous que la toile soit meilleure que le monde qui la contient ? Autrement dit, d’ou tirez vous l’information que les capacités des gens à comprendre ce qu’on leur explique est sans limites, vous n’êtes que des crapules humanistes ! Tiens, je deviens trollo-positif.... Naaaan, pour rigoler. Excellent, bien écrit.Mais que faire, c’est toujours le repoussoir qui veut qu’on l’aime...
Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
3 février 2005
 

A AD&D ou à D&D3 - comme on dit maintenant et pour faire de la pub au trop gros magicien de la Côte - les trolls régénèrent !!!!!!!!

Chez Tolkien ils se pétrifient lorsque la lumière du jour les surprend. C’est d’ailleurs de cette manière que Bilbo porte secours à Thorin, Balin, Oin et ses autres compagnons nains. Sa stratégie : jouer avec la bêtise du troll pour que sa cible devienne un autre troll.

Je me souviens pas assez de l’épisode pour continuer l’analogie, mais l’article m’a donné envie de relire Tolkien, c’est déjà pas mal.

Face aux trolls soyons tous des hobbits ventrus et malin... et gaffe aux anneaux d’invisibilité.

Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ?, Solaufein, 12 juin 2005


> Qu’est-ce qu’un troll ?
4 janvier 2005, message de Bernadotte
 
Très bon article, qui fait peut-être un peu trop érudit, presque trop parfait. je voudrais rajouter - pour le commun des mortels - que le norrois est en fait de ’l’ancien norvégien’ (qui est aujourd’hui parlé en Islande et non pas en Norvège !! où la langue a elle beaucoup évolué, mais c’est une autre histoire). Le mot Troll est d’origine scandinave et est toujours utilsé couramment en Norvège (tout touriste le sait). Dans le monde de l’informatique, il y a beaucoup d’anglo-saxon-scandinaves (et autres) amoureux de la mythologie viking (pas que Tolkien). Cette mythologie apporte toute une série de noms utilisable en cas de besoin de créer soit un nouveau code, adresse URL ou un concept. En Norvège aujourd’hui on dit d’un enfant espiègle et bruyant qu’il est ’un troll’ ("du er et troll" en norvégien). Voilà.
Répondre


Bravo pour cet article !
30 décembre 2004, message de armada
 
Très bonne définition et analyse du troll. J’ai fermé définitivement un de mes forums à cause de l’un d’eux et ouvert à la place un groupe MSN privé. Depuis, je me sens plus léger !
Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
25 novembre 2004, message de Lumitra
 

excellent article, un peu trollesque sur les bord. M’a bien fait marrer.

Continuez comme ça, c’est tout bon !

lumitra

Répondre


psychologie de bazar.
5 novembre 2004, message de Opus Pocus
 

Pour commencer, une petite rectification s’impose :

Le terme "troll" viens de jargon de la pêche a la ligne anglosaxon qui signifie en gros, poser une ligne et attendre. Cela n’a donc rien a voir avec la bebete de la mythologie scandinave qui vous plait tant. A partir de là, les chefs troll, les trolls gentils et tous leurs petits ne sont que pur fantaisie.

Ensuite messieurs les chasseurs de cons de trolls, de maladroits du verbe, de mal lettrés, etc... bref, tous ces gens tellements inférieurs a vous autres les intellos des hautes spères, je trouve que ça fait moyen, ne serait ce que pour donner l’exemple, de faire tout ce foin autour des trolls pour ensuite allez pondre juste a coté, un des article les plus trollesque qui m’ait été donné de voir sur le web francophone sur le W3C et le HTML ! hin, les gars ;)

Répondre
> psychologie de bazar., bernadotte, 4 janvier 2005
> psychologie de bazar., 10 janvier 2006


> Qu’est-ce qu’un troll ?
2 novembre 2004, message de Iguel
 

JE doit dire que cet article me laisserais un souvenir éclatant dans ma petite tête !

Moi même je suis admin d’un forum de Rôle Play, et j’ai eu affaire a un troll méchant ^^

ça a fini en guerre des tranhcés et j’ai sauté sur la première occasion (une TRES grosse insulte) pour le bannir ^^

je recomande cet article pour tout jeune administrateur, car sur internet, yaura toujours un pépin a un moment ou un autre !

Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ?, 6 juillet 2006


Trollourd
20 octobre 2004, message de O_o
 

Mais... j veux dire... une bonne torche et hop, a pu l’Troll...

PS : Bon article au fait, m’ a bien fait marrer.

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
16 septembre 2004, message de Francois
 
Merci pour cet article, je me suis régalé !
Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
5 septembre 2004
 
Edifiant... Merci
Répondre


Arf on se demande
15 juin 2004
 

si ceux qui ont pondu ça n’ont rien d’autre à fouttreou s’ils sont frustrés de ne pas avoir réussi de bons trolls dans leur jeunesse.

Et ça se trémousse !

Bref vous repasserez...

Répondre
> Arf on se demande , plum, 9 septembre 2004


Asgard et Midgard
22 mai 2004, message de Yeva Agetuya
 

Je ne voudrais pas troller mais :
-  le séjour des dieux s’appelle AsgarD et non AsgarR (cf garden, garten, jardin)
-  le séjour des humains s’appelle MiDgard et non Migarr (cf middle, mittel, "les terres du milieu" de Tolkien).

(Corrections offertes par un fan de linguistique)

Répondre
> Asgard et Midgard, 15 juin 2004


> Qu’est-ce qu’un troll ?
18 avril 2004, message de Lheureux
 
Le vrai troll n’est pas toujours celui qu’on pense. Voir http://superlutin.net/censure.html c’est mon étude personnelle sur le sujet et j’en connais un rayon sur le sujet pour en avoir observé plus d’un . Le troll n’est pas directement lié au sujet mais tout simplement a l’intolérance de certains internautes qui ne supportent pas la concurrence dans les forums. Phil auteur du site sous SPIP www.vox-populi.net apres modif d’un squelette de gab-design.com
 
Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ?, 30 juin 2005


> Qu’est-ce qu’un troll ?
14 avril 2004, message de Skywalker42
 
merci pour ce morceau de bravoure,qui manquait a ma culture je dois bien l’avouer (je me demande comment j’ai pu vivre sans ca jusqu’ici).
Répondre


Pour savoir si vous êtes un vrai TROLL : LE TROLLOMETRE
13 avril 2004, message de Jeg
 

Pour permettre à un troll de s’autoévaluer, j’ai mis en ligne à : http://www.lettres.net/troll.htm

un trollomètre certifié

 
en ligne : Trollomètre
Répondre
> Pour savoir si vous êtes un vrai TROLL : LE TROLLOMETRE, kate, 13 juin 2005
> Pour savoir si vous êtes un vrai TROLL : LE TROLLOMETRE, 30 juin 2005


J’ai peur des trolls.... la paranoïa !!!!
15 février 2004, message de Michel FOURNIER
 

Bonjour,

Qui me dit que cet article n’a pas été écrit par un troll, par un super troll....

En effet, après la lecture attentive de cet article, je ne puis plus jamais lire l’intervention d’un internaute de manière naturelle, ouverte et simple...

Il apparaît donc que l’effet de cet article, sur moi au moins, est excatement l’effet que cherche à obtenir un troll....

Bravo, Super Troll, il fallait y penser.... !!

Heureusement que je dispose de mon esprit crtique ("kritikos = crétois)

Michel FOURNIER

 
en ligne :
Répondre


Merci
13 janvier 2004
 


-  mauvaise foi à toute épreuve,
-  nullité conceptuelle,
-  autodérision de façade,
-  tics de langage et smileys,
-  bassesse inimaginable.

Merci vraiment d’avoir défini le def13.

Répondre
De rien, Bill, 18 janvier 2004


Dites ...
24 décembre 2003, message de aris
 
Linux ou openbsd ?
Répondre
> Dites ..., F. Castroll, 11 janvier 2004
> Dites ..., Aya, 4 janvier 2005


Ou sont les trolls d’antan ?
18 novembre 2003
 

Sympa et bien ecrit, ce petit article. Mais je trouve qu’il y manque quand meme une categorie de troll, c’est le troll delibere, le troll d’antan, celui de l’epoque ou internet etait une Nouvelle Technologie connue de peu... et ou "forum" etait synonyme de "usenet" ! C’etait il y a 10 ans...

Bref, dans ces temps-la, un troll c’etait, comme le dit la definition du papier, un post ou un poster dans le but de faire reagir : vi vs. emacs, mac vs. PC, etc. Mais sans forcement de volonte de tympaniser les participants avec ses theories a soi, encore moins de detruire le forum, juste pour le plaisir de la provoc et de la flamewar...

Je pense que la definition du troll comme, en gros, un penible qui empeche les autres de discuter, c’est un developpement bien plus recent. Et c’est finalement assez different, parce que le troll d’antan, contrairement au "troll bete", ne se prenait pas au serieux, mais trollait au second degre. En un sens, le troll mechant est son heritier direct, en plus nuisible. Quant au troll bete, je pense que sa caracteristique principale, c’est de se prendre mortellement au serieux...

Répondre
> Ou sont les trolls d’antan ?, 19 novembre 2003
> Ou sont les trolls d’antan ?, 8 décembre 2003


> Qu’est-ce qu’un troll ?
10 novembre 2003, message de clampin
 
Merci de m’avoir éclairé quand au Troll sur Usenet...
Répondre


> BRAVO
1er novembre 2003, message de Phil
 

Après lecture, il faut en conclure que cet article est un troll... Mais alors, un troll, ça peut être aussi super rigolo !!!

Pour l’info, pour calmer le troll, le meileur moyen c’est de confirmer tout ce qu’il dit en un minimum de mots et attendre qu’il s’en aille de lui même...

-  Vous parlez pour ne rien dire bande de taches !
-  exactement !
-  Et vous êtes des pov nazes !
-  oui

Et là normalement, déçu de ne pouvoir s’entourer de trolls comme lui, il ira rechercher sa communauté sur un autre forum.

Enfin, je dis ça parce qu’il est super dur de ne pas répondre à un troll...Sutout quand il est méchant et bête :)

Répondre
> BRAVO, yaen, 8 février 2004
> BRAVO, klod, 21 mai 2004


Je m’instruis sur l’Internet
8 octobre 2003, message de fabien
 

« Le présent article tournant résolument au gang bang sur colléoptères »

La mouche (musca domestica), insecte connu pour ses moeurs sodomites, fait partie de l’ordre des dipteres, et non des coleopteres. Les premiers ne sont dotes que d’une seule paire d’ailes, tandis que les seconds ont une de leurs deux paires d’ailes transformee en elytres chitineux (e.g. les scarabees).

Répondre
> Je m’instruis sur l’Internet, 31 octobre 2003
> Je m’instruis sur l’Internet, 22 mars 2004


Attention, le trollisme c’est contagieux !
9 septembre 2003, message de Cavey
 
Ce que je trouve le plus affilgeant dans le trollisme banal (que ce soit le méchant ou le bête) c’est à quel point il est contagieux. Il n’est pas rare que des gens (des anciens ;-p) intelligents (qui lisent des livres ;-p ) et avec un minimum d’esprit critique (qui vote à gauche ;-p ) se laissent embarqué par des trolls pourtant reconnu et finissent apr croire que le troll basique est là pour défendre la démocratie, la liberté, et les blanquettes de veaux. Bien sur, on va me dire que le QI d’une foulle est inversement proportionnel au nombre de ses memebres, le peu d’esprit critique de la majorité est quand même quelque chose d’affligeant.
Répondre
> Attention, le trollisme c’est contagieux !, 12 octobre 2003
> Attention, le trollisme c’est contagieux !, 27 octobre 2003
> Attention, le trollisme c’est contagieux !, ant1, 7 décembre 2003


> Passez de la théorie à la pratique
22 août 2003, message de thx@the-catz
 
Voila, maintenant que vous avez lu l’excellent article sur les trolls, lisez les réponses pour savoir à quoi ça ressemble :)
Répondre


non aux trolls ?
9 août 2003
 
Chapeau bas :clap :
Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
3 août 2003
 
je viens de lire cet article et j’avoue que je me suis bien marree. Bravo, c’est finement ecrit !
Répondre


Qu’est-ce qu’un troll ? Enfin la vérité !
10 juin 2003
 
Troll : Expression serinée par un intello qui se pense de haut niveau, afin de discréditer les internautes qui ne se conforment pas à son propre mode de raisonnement ou à celui de SA communauté, dans le but de rester le plus possible entre soi. En réalité le premier Troll est l’utilisateur du mot "Troll".
 
Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ? Enfin la vérité !, 4 juillet 2003
> Qu’est-ce qu’un troll ? Enfin la vérité !, 17 juillet 2003


> moyens legaux
7 janvier 2003
 

La pédagogie ca va un temps, malheureusement, on se lasse vite d’expliquer refouler et raconter mille fois les mêmes choses aux visiteurs indésirables.

Modérateur depuis un an sur un forum de Jdr, on se trouve régulièrement confronté à des trolls débutants, un troll méchant ayant plombé l’ambiance du site l’an dernier pendant un trimestre occasionnant de nombreux departs définitifs de joueurs...

Alors que faire pour garder les forums ouverts lorsqu’on est un site amateur mené par quelques bénévoles qui ont une vie à côté... Je suis étonné qu’il y ait pas plus de moyens légaux contre les trolls bêtes (insultes et floods). Ayant écrit aux services abus de noos et aol pour demander des fermetures de comptes je me suis trouvé confronté a deux reponses decevantes : ".../ malheureusement les logs de nos serveurs proxy ne sont pas conservés très longtemps, nous ne pouvons donc pas obtenir l’adresse ip réelle de la personne émettrice de ces messages." (noos) et "Malheureusement, dans ce cas précis, nous ne pouvons pas intervenir à moins que vous ne « transmettiez » l’intégralité de l’e-mail non sollicité que vous avez reçu d’un abonné AOL.../" (aol).

Je me demande quel est l’avenir du web gratuit si les amateurs ne sont pas plus protégés. Les amateurs comme moi n’étant pas forcément des spécialistes en techniques et même en ayant l’adresse, voire le nom de la personne... il s’avère que cela ne sert à rien...

Je cherche depuis un moment sur le web des adresses ou se renseigner sur des moyens de lutte :) Je suis bien content d’être tombé ici :) Trés instructif :) J’aurais gagné du temps de gestion si je l’avais lu plus tôt !

Merci pour cet article en tout cas et bonne continuation quand même !

"avec l’arrivée des trolls les elfes partirent et ne revinrent plus."

Lauthian

Répondre
> moyens legaux, stephane et dominique, 11 mai 2003
> moyens legaux, 9 juillet 2003
> moyens legaux, Kishuu Arashi, 30 juillet 2003
moyen radical, 28 octobre 2003
> moyens legaux, CSKi, 26 mars 2004


Troll ou super troll ?
9 septembre 2002, message de Super troll
 

Certains modérateurs de listes s’amusent à voir des TROLL partout. Aussitôt qu’un sujet déplait, ils brandissent l’image du TROLL pour faire taire le malpropre, et vlan.

C’est le silence glaciale qui s’installe.

Vraiment pathétique.

Répondre
tous des trolls !, 28 octobre 2003
> Troll ou super troll ?, Désigné trolleur, 15 juin 2004
> Troll ou super troll ?, Serge, 22 décembre 2004


Pour ou Contre ?
13 août 2002, message de Lion-Solitaire
 
Contre :p
Répondre
> Pour ou Contre ?, clampin, 10 novembre 2003
> Pour ou Contre ?, 30 mars 2005


> Qu’est-ce qu’un troll ?
11 août 2002, message de la webmistress
 

trop trop excellent nous sommes 7 à surveiller notre forum, donc ca fait toujours au moins deux en ligne... et le trollisme est un vrai probléme...

pour arranger les choses nous sommes un forum féministe (un vrai...)

Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ?, 13 novembre 2003
> Qu’est-ce qu’un troll ?, Marc, 1er juin 2004


Autre espèce de troll
10 août 2002
 
Il existe également un autre type de troll : le site troll. En général il s’agit d’un fake un peu provocateur dont le but est de recueillier un max de réactions de visiteurs scandalisés.
 
Répondre
> Autre espèce de troll, 10 mai 2003
> Autre espèce de troll, 13 février 2004


Mais article foireux !
1er août 2002
 
et la liberté d’expression espèce de facho !
Répondre
> Mais article foireux !, 1er août 2002
> Mais article foireux !, Tatane Teigneuse, 29 avril 2003
> Mais article foireux !, 19 juin 2003
> Mais article foireux !, Eul go, 19 août 2003
> Mais article foireux !, Aldolen, 22 août 2003


>Bravo pour cette mythanalyse des trolls !
22 juillet 2002, message de Arkhan Ritter
 

Vraiment, je trouve très inspirante votre analyse du trollisme dans les forums. J’en ai fait immédiatement une application sociologique privée et j’ai découvert que mon patron était une sorte de troll (Oui ! un troll au "pouvoir",ça c’est nouveau !). En fait, il parasite avec une stratégie de troll toutes les structures de concertation avec le personnel dans l’administration qui m’emploie. Soyez remercié d’avoir éclairé ma lanterne !

Quant à votre troll des forums, je pense qu’il a le profil d’un client typique du net. Je veux dire qu’il cherche à avoir le sentiment de participer au phénomène Internet dans son aspect de nouveauté. Même s’il discute mal, il risque d’être de ceux qui achèteront on-line. En fait c’est une sorte de fan. S’il devient envahissant (méchant), c’est parce qu’il a l’impression, en se dilatant, de profiter davantage de son abonnement Internet . Beaucoup de gens accordent peu d’importance au contenu de la communication en général. Ils communiquent surtout pour se divertir. Ils jouent à faire des vagues, des bulles ; ils s’y croient et cela leur suffit. A ceux qui sont envahis par des trolls virtuels, je conseille de ne pas les "nourrir" en les ignorant le plus possible. Pour nous consoler, voyons aussi l’aspect écologico-intellectuel du troll gourmand : Il camoufle une discussion sérieuse ou "risquée" par sa bave abondante...Donc...Il freine la récupération directe des idées, par les vampires virtuels qui ,eux, lisent surtout les messages des autres et font ainsi de précieuses économies en matière de sondage d’opinion, etc.... Un véritable "accro" des forums doit, à mon sens, apprendre à lire autrement ; un peu comme un chercheur d’or qui passe du sable au tamis à la recherche de pépites...Bref, ne devenons pas des gnomes hargneux, restons souples malgré les trolls !

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?


Délire paranoïaque du pénible
13 avril 2002, message de Modérateur-Régulateur
 

Finalement, le troll n’est pas si éloigné que cela du pénible, dont j’avais tenté de décrire le profil dans le message suivant :

-  Le pénible fait des insinuations douteuses et des amalgames douteux (Tout fait penser, par exemple, au nazisme, à la collaboration)

-  Le pénible mélange tout (Tout est pareil)

-  Le pénible politise tout (Tout est politique)

-  Le pénible use et abuse du raisonnement par analogie (Tout est pareil à tout, tout se ressemble)

-  Le pénible croit en la thèse du complot universel (Tout le monde lui en veut, tout le monde a tort sauf lui)

-  Le pénible voit des ennemis et des opposants partout (Tout le monde est contre lui)

-  Le pénible refuse tout (Tout ce qui ne vient pas de lui est de la connerie)

-  Le pénible dramatise tout (Tout ce qui peut faire du foin doit être exploité)

-  Le pénible veut tout catégoriser (Tout doit rentrer dans des cases)

-  Le pénible ne comprend pas qu’on puisse être neutre ou indifférent (Tout ce qui n’est pas avec lui est contre lui)

-  Le pénible interprète tout (Tout est relatif, discutable, sujet à caution)

-  Le pénible « joue au con »  (Alors qu’il a tout compris, il fait semblant de n’avoir rien compris)

NB : il va de soi que seul un vrai pénible peut parvenir à cumuler toutes ces caractéristiques réunies.

Répondre
eloge du con !, 23 octobre 2003


Vous avez oublier d’aborder quelque chose
3 janvier 2002, message de Administrateur d’un forum quelconque
 

Un des coups les plus vicieux qu’un troll commet c’est l’usurpation d’identité !

Et c’est grave, pas quand il déconne sous un autre nom, car là on le reconnaît. C’est extrêmement grave quand il tente carrément de se faire passer pour un autre intervenant ! Alors là, on ne sait plus qui est qui et le forum meurt...

Croyez-moi, beaucoup de forums ne sont pas protégés contre les usurpations d’identité.

Répondre
tout a fait daccord, Aerouant, 22 mai 2004


Rester zen.... et suivre la netiquette
23 septembre 2001, message de Natacha
 

Voici un des principes dont tous internautes, administrateurs et webmestres devaient être informés. Car une fois que l’on connaît ce phénomène, on peut aussi se mettre d’accord avec la majorité des participants pour ne pas donner suite aux messages trolliens.

Il peut y avoir, en cas d’attaques troliennnes bénines, une auto-régulation. Un message trolien apparaît, on y répond pas, c’est tout.

Mais nombreux sont ceux qui se font aussi prendre au jeu, on se bagarrant avec le troll, ce qui ne fait qu’apporter de l’eau à son moulin.

Bref, il ne faut rester zen.

Merci pour cet article pédago-humoristique ! ;-) (j’ajoute un lien de référence pour la netiquette)

Natacha

 
Répondre
> Rester zen.... et suivre la netiquette, Désigné trolleur, 15 juin 2004
> Rester zen.... et suivre la netiquette, MKBJ., 8 novembre 2004


UNE NOUVELLE ESPECE DE TROLL
14 septembre 2001, message de Mechant-ki-est-pas-gentil
 

Hum, je pense avoir détecté sur notre toile une nouvelle race de troll. Mais attention. Pas n’importe quelle espece, puisque ce troll est un troll camouflé. Son trollisme se détecte à sa faculté à crier "au lourd" ("relou" en troll) de la même façon qu’il le faisait pour loftstory (car on se doute bien que l’attentat et loftstory auront le même impact n’est ce pas hann ?). Le troll dont je vous parle est donc, d’une part, un troll qui s’essaie à la critique. Ensuite, le troll des steppes (on va l’appeler comme ça tiens). Bon voila le troll des steppes eh bah lui sa mission c’est de chasser les trolls. Bah oui parce que si on chasse un troll, on en ferait presque oublier aux autres qu’on est soit même un troll (c’est vrai kwa). Le troll des steppes se baladent frequemment sur irc et sur les forums. Le troll des steppes se reconnait à son comportement simpliste : ne voyant pas toujours la difference entre une critique de troll non argumentée (ça ’appelle une insulte) et une critique de troll interessante (qui n’est donc pas si trollesque), il met tout dans le même panier, estampille "trolling people since 1992" et dit "ah ah, quel gamin, suffit que je dise un truc tu reponds, tu tombes dans le panneau". On le reconnaît donc à son obsession du jeu qui n’est pas sans rappeler dans sa mentalité un certain désir de vengeance (il perdait souvent en jouant à "chat perché" ? et il veut se venger maintenant ?). Pis bien sur on a les trolls espions, les trolls magouilleurs, ceux qui pour justifier une modération de forum et la suppression des messages que l’on a voulu "trollesques" pour ne point y voir de dure critique et donc remise en cause, ira jusqu’à déclarer que "les gens qui critiquent sont pas constructifs et les pas constructifs sont des trolls alors ta gueule. Snirfl." Bon voila. Plus tard, je vous parlerai des vilains trolls qui créent eux même leur forum et qui apres avoir fait caca s’étonnent d’être critiqué, au point de déclarer la guerre...aux trolls. Voyez vous, la culture troll, c’est pas si troll qu’on le dit (ça c’est pour la conclusion à la con, c’est le résultat de longues années passées à entendre les pets des trolls - mais "c’est pas ma faute, je suis une victime, dieu il est cool naturellement c’est la société qui le corrompt hannn" -TrollMaster, "De l’esprit de la trollisation du mondes des trolls et des pas trolls").

Mechant-ki-est-pas-gentil

Répondre


Un troll laid nommé daisy
9 septembre 2001, message de Girafe
 

Yep, j’adore cet article : à mon sens la modération des forums est l’exercice le plus difficile de la réalisation d’un site "participatif". J’ai eut une bonne grosse équipe de troll sur sosparcpaulmistral.fr.st et seul contre eux, c’était impossible de tenir le rythme et de réaliser une modération cohérente en laissant l’espace de lecture pratiquable.

Résultat, le forum a fermé en attendant la mise en place d’une modération préalable. Et mes trolls à moi, supporter de foot souhaitant implanter leur stade sur notre beua parc, de poster sur leur site de supporters : (sic)

"Suite à la sortie de notre dossier sur les méthodes employées par l’association, cette dernière, après plusieurs jours de réflexion nous a " répondu " (réponse fort critiquable sur 3 points seulement du dossier) sur son site. Quand nous avons exprimé notre avis sur cette " réponse ", nous avons été censurés. Cette censure est grave d’autant plus que l’association ne peut pas la justifier. Elle a vainement tenté par plusieurs moyens mais aucun ne tient la route :
-  Première justification : " message à caractère publicitaire " : sur 40 lignes de réponse : 2 lignes de " pub " ironiques à la fin du message. De plus quand nous avons demandé à ce que le message soit publié sans les 2 dernières lignes, l’association ne nous a rien répondu et n’a rien publié.
-  2e justification : on monopolise la parole : alors comment se fait-il que Serge Richard qui intervient pour la 3e fois sur le livre d’or (en demandant des comptes à l’association qui lui a menti) soit censuré automatiquement alors qu’un certain Jean-Louis (favorable à l’association) qui laisse plusieurs messages par jour ne le soit pas ?
-  3e justification donnée à la censure : " le débat est clos " : Déjà c’est totalement anti-démocratique de décider unilatéralement qu’un débat est clos. En plus l’association continue à débattre avec nous à sa manière : en fait le débat est clos sauf si l’association sélectionne les questions qu’on lui pose (dans les mails de protestation que nous lui envoyons), y réfléchit, puis publie les questions en même temps que ses réponses, tout ça sans nous laisser aucun droit de remarque sur ces réponses bien évidemment. Comme ça elle donne l’air de laisser la parole à l’opposition.
-  L’association va encore plus loin : elle censure tous les messages de ceux qui ne pensent pas comme elle. Cependant, chaque jour de nouveaux messages sont publiés, tous écrits par des gens qui sont contre le stade au parc Paul Mistral ! L’association est arrivée au seuil critique où elle ne laisse la parole qu’à ceux qui pensent comme elle…"

.... Proposition : monter des stages intensifs de lutte anti troll ?

Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
9 septembre 2001, message de John lewi’s tonio
 
Après tout les massacres de mammouths et de chevaux sont bien connus. A quand les massacres de trolls ?
Répondre


> Qu’est-ce qu’un troll ?
6 septembre 2001, message de gerald de la flechere
 

J’ai été particulièrement intéressé par votre article sur le troll, réalité que vous décrivez parfaitement et que j’ignorais complètement.

Une question me vient à l’esprit. Vous ne concevez que trois catégories de troll, le débutant, le bête et le méchant.

Votre classification me paraît devoir être affinée : il peut y avoir un débutant méchant, ou bête.

En outre, vous n’offrez aucune place au troll expérimenté, qui pourrait être de qualité, hypothèse que vous semblez exclure.

Répondre
Mais c’est ce bon vieux Gerald !, 6 septembre 2001
> Mais c’est ce bon vieux Gerald !, gdlf, 6 septembre 2001
> > Mais c’est ce bon vieux Gerald !, Eddy, anesthésiste, 6 septembre 2001


> Qu’est-ce qu’un troll ?
31 août 2001, message de oooooooo
 
A Quand les Korrigans ?
Répondre
> > Qu’est-ce qu’un troll ?, 2 septembre 2001


> Qu’est-ce qu’un troll ?
31 août 2001
 
A Quand les Korrigans ?
Répondre


> alsace
30 août 2001
 
c’est trollement bien cet article comme on dit chez nous en alsace ...
Répondre
> > alsace, anonyme et j’emmerde, 31 août 2001
> > > alsace, SuperToto, 31 août 2001
> alsace, euh, moi troll ??? jamais ;) !, 8 août 2002


> Qu’est-ce qu’un troll ? - Témoignage :(
30 août 2001, message de Spartakus FreeMann
 

Salut à tous,

Bon, je ne vais pas trop faire chier avec les présentations mais disons que je suis un mercenaires des ML, forums et cie dédiés à l’occulte (ben oui, il en faut).

Dans mes voyages inter-binaires, j’ai été dans la position du troll, mais alors du troll bête et méchant, vicieux, hargneux, tueur et j’ai été à l’origine de la fermeture d’une ML zozotériste.

Comment devient-on troll ? (et cela manque à cet article) Simple, on lit les conneries et les illuminations des autres, on commence par répondre d’une manière courtoise puis doucement, lentement, le virus trollien se répand dans les veines et les neurones hallucinés par trop d’insanes lectures... Ainsi, en moins d’un mois je me suis retrouvé le Gros Troll Vicelard d’une ML. J’ai tout fait, j’avais 10 adresses mails, un système de remailing automatique &cie... Au début, j’ai critiqué à tout va les interventions des autres, ensuite j’ai démonté l’image que les intervenants s’étaient construits amoureusement sur la ML, c’est pas difficile, un peu de psychologie (surtout dans le domaine zozotérique) et on devine bien vite les faiblesses des autres. J’étais seul, en bon desperados du net, je tappais sur tout le monde, dès qu’il y en avait un à terre, je m’attaquais aux autres. Tous les coups étaient permis, critiquer bêtement, avilir l’autre en le poussant à se montrer dans toute sa stupidité face aux autres membres, faire des copier-coller de textes d’auteurs connus pour étayer mes dires, rire des interventions des autres et surtout constituer un groupe de soutien car le troll aime la compagnie trollesque.

Après un mois, le proprio de la ML, en presque dépression s’est résolu à fermer sa liste.

Et bien, j’étais content :(

Mais alors, pourquoi moi qui suis un gentil me suis-je transformé en troll monstreux ? Simple et complexe en fait. Il suffit d’être admiré et appuyé par d’autres troll pour se trouver plonger dans un univers où le trollisme est la morale et l’a-trollisme le vice à l’état pur. Je n’ai jamais compris le besoin qui m’avait poussé à faire cela : désir de reconnaissance, besoin de sortir ma haine pour les autres qui écrivent mieux ? Je ne sais pas mais ce qui est sûr c’est que nous pouvons tous devenir des trolls. Il suffit d’un déclic et on est troll sans le savoir. Et il suffit de lire la presse officielle ou même alternative pour le savoir...

Maintenant, j’ai arrêté, j’ai suivi une psychothérapie, j’ai acheté un chien et quand j’y repense à ces heures passées à détruire l’autre et bien j’en ai la larme à l’oeil.

Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ? - Témoignage :(, CUBITUS, 3 septembre 2002
> Qu’est-ce qu’un troll ? - Témoignage :(, Phil, 1er novembre 2003


> Qu’est-ce qu’un troll ?
30 août 2001, message de Bilbo the Hobbit
 

’Tain, c’est illisible !

jötunn, Þurs, tröll

Le Géant en vieux norrois est jötunn (eoten en vieil anglais). Les Géants habitent Útgarðr (« monde extérieur », « espace situé en dehors »), par opposition à Ásgarðr (« demeures des Ases », des dieux) et Miðgarðr (« demeure du milieu ») où habitent les hommes. Ils ont un rôle central dans la mythologie nordique (cosmologie, généalogie, etc.) et sont une menace permanente aussi bien pour les dieux (les Ases et les Vanes) que pour les hommes. C’est pourquoi le dieu Ase Þórr (Thórr) les chasse. Il est bien équipé à l’aide de sa ceinture de force, un gant de fer et son célèbre marteau (Mjöllnir).

Þúrs, tout comme tröll désigne les géants malfaisants et démoniaques. C’est également le nom d’une rune qui produit un effet maléfique ou bénéfique : séduire les femmes.

Voilà ! Là, c’est mieux !

Répondre
> Qu’est-ce qu’un troll ?, sortiprone, 24 novembre 2003
> Qu’est-ce qu’un troll ?, MKBJ., 8 novembre 2004
> Qu’est-ce qu’un troll ?, GrOûMe, 5 mars 2006


Ca vous manque ?
30 août 2001
 
Il est temps de reprendre votre soufle ! Après la précédente "branlade", une logorhée sur un acteur bizarement absent de ce forum. C’est un appel ? Une incitation au relachement vu la sinistrose locale ? On tourne en rond ? Visiteurs trop bien éduqués ou rares ?
Répondre
> Ca vous manque ?, kodbar, 30 août 2001
> veed ze drol, bilgueytz, 30 août 2001


> famille
30 août 2001, message de Gandalf le Gris
 

Le cousin fufeur...

Fufisme : Maladie contagieuse d’origine virale (HFV : Human Fufismae Virus) dont les syndromes sont : mauvaise foi, perfidie dans les attaques "ad hominem", torpillage des processus de création de groupes, ergotage sans fin pour savoir s’il faut un "s" à maths, si un vote BLANC compte pour 1/4 de OUI ou 2/3 de NON, etc. On distingue plusieurs souches de HFV : HFVa "anglophobe", HFVt "technophile", etc. Des équipes de virologistes ont tenté sans succès d’endiguer le fufisme qui se propage dans toute la hiérarchie fr. Ce virus cause des ravages et nuit au développement harmonieux de la hiérarchie fr. Il est fréquent que le troll s’apparente au fufisme, et inversement

 
en ligne : lexique usenet
Répondre
toujours rien compris , fred le rouge , 16 février 2002
poke, poke, 1er avril 2005
> Avez quelque chose a déclarer ?, Dr.Feelgood, 15 juin 2005