Plan du site
Technique Sesam-Vitale Logiciels médicaux Fulmédico e-santé e-outils DMP        
27 / 09 / 2011

Accueil >> Logiciels médicaux >> Bases médicamenteuses >>   Vers la certification des LAP [11/19] - première partie

TOP 10 :

articles les plus lus :
 
25 février 2005 :
LiveBox et réseau mixte (Ethernet et Wifi)
157384 visites

16 juillet 2004 :
Prise RJ45 et câble réseau
54927 visites

3 avril 2005 :
LiveBox : Enlever la couche "sécurité" du réseau sans fil
46112 visites

29 août 2006 :
Un amuse-gueule, le didacticiel DMP
43569 visites

21 avril 2005 :
LiveBox : Jouer à Warcraft 3 : the frozen throne
32939 visites

1er juin 2005 :
Comment sécuriser le Wifi médical ?
31920 visites

19 février 2005 :
Banc d’essai des lecteurs Sesam-Vitale de bureau 3.0
30873 visites

15 octobre 2007 :
Aide informatique à la surveillance de la croissance des nourrissons
27009 visites

16 août 2004 :
Amortissement d’un ordinateur ou d’un logiciel
26860 visites

11 mars 2006 :
Faudra-t-il changer de lecteur de cartes ?
21186 visites

Vers la certification des LAP [11/19] - première partie

Gestion des sexe, âge, poids, taille, créatininémie, Posologies

 

dimanche 25 novembre 2007.
 
 
Il existe de nombreux critères du référentiel de certification des logiciels d’aide à la prescription (LAP) concernant la gestion des sexe, âge, poids, taille, créatininémie dont l’objectif affiché est de permettre l’optimisation des posologies du prescripteur. Il existe aussi plusieurs critères concernant la gestion des posologies, notamment en cas de sous- ou de surdosage.

Critère 3 - test 22 : « Le LAP impose la saisie du nom, du prénom et de la date de naissance du patient lorsque le praticien débute une prescription et que le logiciel ne dispose pas encore de ces informations.

Facultativement pour l’éditeur, un LAP peut proposer à l’utilisateur, à la place d’une date de naissance, la saisie d’un âge approximatif pour les cas où la date de naissance exacte du patient n’est pas connue précisément. Cet âge estimé doit alors s’incrémenter au cours du temps. Même dans ce cas, le LAP doit toujours permettre la saisie d’une date de naissance complète. L’âge calculé à partir de la date de naissance (ou éventuellement l’âge estimé) est celui utilisé dans les critères 4, 38, 48, 62. »

Critère 6 - tests 38/68/86 Le sexe, le poids, la taille et la créatininémie sont enregistrables dans le dossier patient et ont pour finalité de contribuer à l’adaptation de la posologie. Ces enregistrements sont ceux qui sont utilisés pour les contrôles de sécurité de la prescription (critères 38 et 40).

Critère 7 - test 70 : Lorsque l’information sur le sexe du patient est nécessaire au contrôle de sécurité de la prescription (critères 38) et que le LAP ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ce contrôle ne pourra être réalisé intégralement.

Critère 8 - test 37 : Lorsque le poids actuel du patient est nécessaire au contrôle de sécurité de la prescription (critère 40) et que le LAP ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ce contrôle ne pourra être réalisé.

Critère 9 - test 67 : Lorsque la taille actuelle du patient est nécessaire au contrôle de sécurité de la prescription (critère 40) et que le logiciel ne dispose pas de cette information, il produit une alerte pour signifier à l’utilisateur que ce contrôle ne pourra être réalisé.

...Le LAP alerte le prescripteur de l’absence de la donnée sur le sexe, le poids, la taille au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance

Critère 30 - test 17 : Pour un médicament, le LAP présente les choix de posologies et, si présentes dans l’AMM, les différentes modalités de traitement incluant les durées de traitement.

Critère 38 - tests 19/51/56 : Les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information si le traitement médicamenteux est contre-indiqué ou déconseillé par l’âge, le sexe, les antécédents, les états physiopathologiques, l’état de grossesse ou d’allaitement.

Critère 40 - tests 29/69/39/30 : « les contrôles de sécurité de la prescription produisent un signal d’information lorsqu’une posologie journalière se situe au-dessus de la posologie la plus importante ou en dessous de la posologie la plus faible de celles prévues par l’information sur le médicament. Un signal d’information différent est produit lorsque la dose prescrite dépasse la dose maximale recommandée.

...Le LAP alerte le prescripteur du dépassement de posologie au plus tard lors de la demande d’impression de cette ordonnance

La prise en compte des sexe, âge, poids, taille, créatinine de façon automatique afin de tenir compte de certaines contre-indications, ou pour optimiser les doses au moment de la prescription, sont des fonctionnalités demandées depuis longtemps par les prescripteurs. Il paraît que début 2008 verra l’apparition des premiers LAP certifiés par la Haute autorité de santé, donc dans trois ou quatre mois, si l’imprécision de la date s’applique au terme « début » et non à l’année 2008...

Etat des lieux au niveau des bases de données médicamenteuses

Pour avoir un aperçu de ce qui sera proposé par les éditeurs de bases de données médicamenteuses (BDM) aux professionnels de santé, le mieux est de faire le bilan de l’existant, en comparant VIDAL Expert et BCB en usage autonome, car nos LAP actuels intègrent peu ou pas ces différentes fonctionnalités.

Voici donc un premier profil patient : enfant de 12 ans, sexe masculin, 180m, 80 kg, clairance de la créatinine à 25 ; prescription de HARMONET + CIFLOX 500.

Rappel de la rubrique « posologie » du résumé des caractéristiques produit de CIFLOX

« Insuffisant rénal :

Chez le sujet insuffisant rénal (clairance de la créatinine inférieure à 30 ml/min/1,73 m2) et chez le malade sous hémodialyse ou sous dialyse péritonéale, la dose quotidienne sera réduite de moitié en observant un intervalle de 24 heures entre deux administrations »

Avec VIDAL Expert

Dans cette BDM, il n’est pas encore possible de proposer une posologie à l’analyse de prescription.

Mais le résultat est clair comme le prouve l’existence des deux diodes vertes :

= Le sexe n’est pas pris en compte : la prescription d’HARMONET ne fait pas sourciller.

= Poids et taille ne peuvent fonctionner puisqu’il n’y a pas de posologie que l’on puisse indiquer.

= L’âge semble être pris en compte, mais uniquement parce qu’il existe une indication à la rubrique « précaution d’emploi » du résumé des caractéristiques produit (RCP), surtout cette mention est en rapport avec une « contre-indication relative » et non en rapport avec une éventuelle adaptation posologique comme le demande le référentiel.

= Quant à la créatinine : aucune efficacité de l’inscription d’une clairance de la créatinine effondrée, ne serait-ce que pour provoquer une alerte de précaution d’emploi ; la précaution d’utilisation est indiquée à la rubrique « posologie » du RCP, mais pas à la rubrique « précaution d’emploi »...aïe...que les RCP sont mal rédigés, ou plus exactement inadaptés à l’informatisation par une équipe peu communicante...

Bref, chez VIDAL Expert, on en est encore aux balbutiements des différentes fonctionnalités... alors, un LAP certifié sous VIDAL Expert pour début 2008 ? On peut sérieusement en douter.

Mais c’est aussi se demander si ces fonctionnalités exigées pour une certification n’ont pas été faites sur mesure pour BCB...

(à suivre...)

4088 affichages




 

 Vers la certification des LAP [11/19] - première partie



Untitled Document
 
© 2004-2006 MediaMed pour FULMEDICO
Gab - design © 06/2003 - Template Spip sous licence GPL