.
Adam Rayski

Adam Rayski a été l’un des témoins et des acteurs de la tragédie de la rafle du Vel’ d’Hiv’, les 16 et 17 juillet 1942.

Né en 1913 à Bialystok (Pologne), il ne tardera pas, à peine adolescent, à adhérer à la Gauche scolaire, une organisation à tendance marxiste, pour en devenir rapidement le responsable.

Arrivé à Paris en 1932, il entreprend des études de journalisme à la Sorbonne, convaincu qu’il n’existe pas de meilleure arme que la parole écrite pour gagner l’adhésion des masses à une cause révolutionnaire. En 1934, il entre au quotidien de gauche en langue yiddish, La Presse Nouvelle. Peu après, il fera partie de la rédaction de L’Humanité pour assurer les liens politiques avec le quotidien juif.

En juillet 1940, s’évadant d’un camp de transit de prisonniers de guerre à Nantes, il revient dans Paris occupé, au matin du 14 juillet. Il participe à la création du mouvement de résistance juive placée sous l’égide de la MOI (Main d’Œuvre Immigrée), une organisation affiliée au Parti communiste. En septembre 1941, Adam Rayski est promu responsable national de la résistance juive MOI, dont la branche armée s’est illustrée par son héroïsme contre la Wehrmacht. Il occupera ce poste jusqu’à la fin de la guerre. Il ne lâchera pas sa plume et s’en servira pour assurer la mémoire de cette période exceptionnelle, celle de la résistance juive, comme historien. Adam Rayski est membre d’honneur du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) dont il fut cofondateur, en 1943, dans la clandestinité.

Adam Rayski fait partie du Jury national du Concours de la Résistance et de la Déportation, en qualité de personnalité de la Résistance. 
Il est président de l’Union des Résistants et Déportés Juifs de France (URDF). L’association publie une revue d’information historique, La Lettre des Résistants et Déportés Juifs, 35, place Saint-Ferdinand, 75017 Paris.
Il est décédé en mars 2008.
 

Publications d’Adam Rayski

Nos Illusions perdues
Balland, Paris, 1985 (épuisé).
Disponible en CD-Rom.
Traduction allemande Zwischen Thora und Partei,
Herderbücherei, Freiburg, 1987.

Qui savait quoi ? L’extermination des Juifs 1941-1945
avec Stéphane Courtois
La Découverte, Paris, 1987.

Le Sang de l’étranger. Les immigrés de la MOI dans la Résistance
avec Stéphane Courtois et Denis Peschanski, Fayard, 
Paris, 1989, 2e édition 1994.

Traduction allemande de L’Affiche rouge, Immigranten und Juden in der
französischen Résistance, Verlag Schwarze Risse, Berlin, 1994.

Le Choix des Juifs sous Vichy. Entre soumission et résistance
La Découverte, Paris, 1992.

A la demande d'Anne, son épouse, j'avais mis en ligne 
un dossier sur les fusillés de la Cascade du Bois de Boulogne.
http://clioweb.free.fr/dossiers/39-45/rayski/cascade.htm

Il y a soixante ans. La rafle du Vélodrome d’Hiver  (15 Mo en pdf)
Le peuple de Paris solidaire des Juifs
(extrait p 39 et 40 de la brochure distribuée en oct 2002 aux lycéens parisiens :
http://www.resistancejuive-europe.net/veldhiv/Veldhiv.html

Certains articles de sa "Lettre des Résistants et Déportés Juifs"
étaient en ligne sur le site http://www.cie.fr/urdf/
http://web.archive.org/web/*/http://www.cie.fr/urdf/

http://www.resistancejuive-franceurope.net/
Le site web suivant semble avoir été moins bien archivé

DL 2002-2008