Visite d’atelier [partie 7] Sylvain Bouthillette

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que je vous fais part, aujourd’hui, de ma visite d’atelier chez Sylvain Bouthillette. À quelques jours de la rentrée automnale, l’artiste prépare l’exposition solo qui inaugurera les nouveaux espaces de la Galerie Trois-Points qui a profité de la saison chaude pour faire peau neuve. Ce sont ces nouvelles salles qui accueilleront les œuvres récentes du peintre.Dans son nouveau corpus de travail, Bouthillette a souhaité «rendre hommage à l’excellence des Grands Maîtres de la peinture» sans pour autant «ironiser l’art». Pour y arriver, notre peintre a énormément travaillé en atelier pour y améliorer l’exécution de sa peinture. En effet, c’est une sincère et humble volonté d’accomplissement et de maturité qui a guidé l’artiste pour cette exposition.Si souvent la peinture de Bouthillette semble nonchalante, celle-ci exige tout un travail de composition. L’artiste réalise des maquettes, qu’il exécutera sur des toiles de grand format, qu’il photographiera, pour ensuite les retravailler à l’aide de logiciels d’infographies. Ce jeu de va-et-vient, où s’accumulent erreurs et accidents heureux, permet à notre peintre de faire évoluer ses tableaux. Ceux-ci peuvent prendre plusieurs semaines, voir même plusieurs mois, avant d’être terminés. «Je ne me satisfais plus des premiers jets» affirme le peintre. «Il faut que mes nouvelles œuvres puissent prendre leur place et compétitionner avec le reste de mon atelier très chargé visuellement».Ceux qui ont suivi la carrière de Bouthillette y retrouveront certaines thématiques qui lui sont chères : la vacuité, le courage et la résilience. De plus, on peut aussi y percevoir l’ambiance musicale et le bouddhiste qui ont su guider l’artiste tout au long de sa carrière. On y reconnaît enfin certains motifs récurant ainsi que la facture picturale qui a fait la «marque de commerce» du peintre. Somme toute, l’exposition ne fera peut-être pas de nouveaux adeptes, mais elle fera peut-être taire ses détracteurs.

Sylvain Bouthillette , «15 HERTZ», du 8 septembre 2012 au 6 octobre 2012, Galerie Trois Points, 372 rue Sainte-Catherine Ouest, espace suite 520, galerietroispoints.qc.ca; sylvainbouthillette.com. Photo : Eloi Desjardins.