sur le culturel

Artiste intègre

Pour certains, il est le Capitaine Nô. Pour d'autres, il est Pierre Leith. Mais peu importe comment on l'aborde dans la rue, il est toujours le même: un librepenseur qui prend un malin plaisir à chanter tout haut ce que plusieurs disent tout bas. Rencontre avec un visionnaire pour qui ses chansons et sa musique n'ont pas d'âge. Normand Laberge n.laberge@toutmagazine.com Faire une entrevue avec Pierre Leith, alias Capitaine Nô, n'est pas chose facile. Surtout quand tu n'as pas de questions preparees, chose que je ne fais jamais, et qu'il aime parler de tout et de rien. Mais reste qu'il est toujours agreable de faire un brin de jasette avec ce Laprairien pure laine. « Je suis ne à La Prairie. J'y ai grandi et je vais sûrement y mourir », a-t-il indique quand le Tout lui a demande s'il avait des projets d'avenir et s'il envisageait de faire carrière ailleurs. Au contraire, bien enracine dans la region, Pierre Leith ne demande pas grand chose de la vie. Il veut continuer de chanter, d'ecrire de la musique et de dire ce qu'il pense en chansons. Depuis le lancement de son cinquième album il y a un an et demi, il dit avoir fait des spectacles ici et là. Il fait beaucoup de partys prives. Il a dit être fier de constater que ses chansons tournent beaucoup à la radio. Il a egalement confie être fier des critiques ecrites à son endroit. « J'ai passe ma vie à chanter et à faire

« j'avais le goût de produire un album de A à Z »

des spectacles a-t-il note. Je ne vois pas ce que je pourrais faire d'autres. » Reste que pour son dernier album, il s'est trouve une nouvelle vocation, celle d'être à la fois editeur, producteur et realisateur. « Je suis très fier de ce que j'ai accompli, a mentionne celui qui n'a jamais eu de gerant ou presque. Si j'en ai eu un, il n'est pas reste longtemps à mes côtes. Cette fois, j'avais le goût de produire un album de A à Z. » Force est de constater après avoir ecoute l'album en boucle que le produit est excellent. Son contenu est compose de chansons inedites ecrites dans les annees 1970, 1980 et 1990 qui n'ont jamais ete endisquees. Bien qu'elles soient chantees en 2011, le constat est toujours le même : des chansons qui parlent des « vraies » choses de la vie et qui font reflechir. Et comme toujours, les messages vehicules par le Capitaine Nô sont abordes de façon humoristique. « C'est la marque de commerce du Capitaine Nô, a confie celui qui est toujours aussi contestaire dans ses propos, même s'il s'est quelque peu as- sagi avec le temps. On m'ecoute parce que je fais reflechir, je fais chanter et je fais danser. J'aborde des sujets popu- laires qui touchent des gens ordinaires. » Pour la enième fois, le Tout lui a demande pourquoi avoir choisi le nom de Capitaine Nô. Il s'est bute à la même reponse que ceux et celles qui lui posent cette question depuis ses touts debuts. « C'est un secret ! ». Point à la ligne. Quant à savoir s'il possède toujours du materiel pour accoucher d'un nou- veau disque, Pierre Leith a repondu oui, mais a refuse de dire combien il lui restait de chansons. « Je prefère en avoir 50 de bonnes que 500 pas bonnes », s'est-il contente de dire. Comme quoi, on ne change pas le Capitaine Nô. Il demeure un homme intègre qui aime les choses simples et qui ecrit des chansons pour des gens sim- Pierre Leith alias «Capitaine Nô » roule sa bosse depuis une quarante d"années. (Photo - Ginette Desmarais) ples, c'est à dire un public à son image. Disques en vente On peut se procurer le disque du Capitaine Nô chez Cigarobec, Disques Delson et Archambault. On peut egalement suivre les nouvelles recentes du chansonnier sur son site: www.allocapitaineno.com . TOUT Magazine - Le mercredi 126 octobre 2011 - Page 19

Vous devez télécharger Flash Player


Vous devez télécharger au minimum la version de Flash Player 9

Cliquez ici

Adobe Flash Player Download Center