Pas assez d’ingénieurs entrepreneurs !

Statistiquement aujourd’hui, seul 1 ingénieur sur 16 créera une entreprise au cours de sa carrière (en France) ! Ce qui, en tout état de cause, apparaît très en deçà de ce que l’on observe à l’étranger.

J’ai récemment découvert un rapport très intéressant  du Ministère de l’économie, des finances et de l’industrie sur « La formation entrepreneuriale des ingénieurs ».
Il est paru en 1998, mais malgré cela il est toujours d’actualité. Voici donc des extraits et résumés qui montrent le manque d’ingénieurs entrepreneurs :


« Ingénieur » est un terme qui peut être parfois mal compris aujourd’hui. Il était autrefois celui qui maitrisait les sciences et techniques pour assurer le progrès.
Cependant, notre prospérité économique n’est plus simplement basée sur les progrès techniques au sein des grandes entreprises. Pour réussir, l’important aujourd’hui, c’est d’être capable d’anticiper les demandes de marchés volatils, et de construire des structures réactives et mobiles capables d’anticiper et de satisfaire les demandes des consommateurs.
Nous avons donc besoin d’un « vivier de créateurs d’activités » afin de satisfaire  aux nouveaux besoins.
Le métier d’ingénieur a donc eu besoin (et aura besoin) d’évoluer et de se diversifier et la France comptera de plus en plus sur eux pour créer des entreprises.
Les formations doivent donc évoluer : à la formation technique doit donc s’ajouter une culture d’innovation, d’esprit d’entreprendre et de réseaux.

Ce problème dépasse d’ailleurs celui des ingénieurs et s’étend à l’ensemble des diplômés. Des études récentes ont montré que la probabilité de créer une entreprise est divisée par 2 si l’on a acquis un diplôme d’enseignement supérieur. Ce n’est plus le cas aux Etats-Unis où cette probabilité est exactement la même chez les diplômés et chez les non-diplômés !

De plus, 1 à 2 % des entrepreneurs ont une formation d’ingénieurs et seulement 7 % des ingénieurs diplômés créent leur entreprise (chiffres de 1998).

Et pour conclure voici un extrait d’une étude de M. Alain FAYOLLE (Professeur à l’EM LYON) :

Ces vingt cinq dernières années ont ainsi connu un nouveau développement significatif du management et, corrélativement, de l’efficacité entrepreneuriale. Les compétences différentiantes des cadres et des managers, aujourd’hui, sont des compétences entrepreneuriales : aptitude à l’autonomie, capacité à prendre des initiatives, sens des responsabilités, capacité à identifier des opportunités créatrices de valeur, aptitude à la projection, capacité à réagir et à résoudre des problèmes.
Si l’histoire du management met au jour l’existence d’un continuum en termes de compétences et d’aptitudes essentielles an fonctionnement des entreprises, nous pensons qu’après l’ère des artisans, celles des ingénieurs et des managers, la période actuelle est celle des entrepreneurs.

CES.

Related Posts with Thumbnails
You can leave a response, or trackback from your own site.

1 Reponse a “Pas assez d’ingénieurs entrepreneurs !”

  1. www.fuzz.fr dit :

    Pas assez d’ingénieurs entrepreneurs ! | Futur Entrepreneur…

    Statistiquement aujourd’hui, seul 1 ingénieur sur 16 créera une entreprise au cours de sa carrière (en France) ! Ce qui, en tout état de cause, apparaît très en deçà de ce que l’on observe à l’étranger. Des études récentes ont montré que la probabilité…

Laisser un commentaire


2 + = trois

CommentLuv badge
Subscribe to RSS Feed Suivez-moi sur Twitter