Le Maghrébin Quenellier

Ce n'est pas parce qu'on est une « communauté » incapable de s'organiser qu'il faut se bordéliser, aggraver son cas,  à suivre le premier beau-parleur venu.


Lorsqu'on est autant fiché socialement que les maghrébins, faire la quenelle c'est se la prendre.


La quenelle, elle rapporte du fric à son créateur, marque déposée (déposée officiellement, y en a qui ne dorment pas !), et toi, maghrébin, t'y gagnes quoi ?


Les arabo-musulmans qui n'arrivent pas à troubler Israël sur le terrain ne s'en tireront pas par des spectacles.


Le théâtre Quenellier des Maghrébins fait la Manne d'Or ! mais sans retour sur investissement.

 



Aaaah ! sacrés Maghrébins... nom d'un chien ! Je vous ai vu, le bras en zeb ! Fous d’un nouvel agit prop' - Métis cette fois... On ne la connaissait pas encore celle-là, d'embrouille : le maghrébin quenellier !


Ce Dieudonné que vous adorez comme si dieu vous l'avait donné ! J'espère que dans votre dévotion vous n'oubliez pas de lui faire des sadaqa et des douw'a !


J'aime bien les proverbes des anciens.


“Rira bien qui rira le dernier.”


Le maghrébin dieudonesque ?

Parlons-en !...


Croyez-vous  vraiment “fister” les puissants ? Mais relaxez vous une seconde, soufflez un coup, arrêtez de vous jnouner dans vos forums et autres murs Facebook, Twitter, avec cet antikouffarisme de bidons et ce moudjahidisme du Tweet.


Posez-vous la question :

« Et si c'était moi, le Maghrébin, qui me faisait “fister”, queneller, en faisant le pitre quenellier ? »


Après Le gone du Chaâba, après les algériens jetés dans la Seine, les Malik Oussekine, on s'est vus, nous, les "rebeux", paternalisés par une main jaune : Le Stop de "touche pas à mon pote", mais le stop au méchant raciste ne nous a pas fait avancer non plus ! L’autochtone sur les dents, lui, ça l'a pas empêché de grand chose, ce qu'il n'a pas pu faire en ratonnade il l'a fait en pire : économiquement et systémiquement… Alors, s’est formé un cercle-vicieux dans lequel on caracole en retombant sur le crâne à chaque fois : Exclusion, donc Marginalité, donc déviances, donc justification de l’exclusion, etc, etc. Ajouté à cela notre incapacité à nous approprier quelques codes bourgeois dans un pays hypocritement populiste et plutôt profondément bourgeois, mais non, on est trop populos pour ça.

 

On sert juste de pantin épouvantail pour les politiciens, voilà notre rôle en France, et je dois dire qu’on le joue à merveille ! bien malheureusement. Entre le clown triste et le clown méchant.

 

 

Y en a pas bézef qui ont compris l’embrouille dans laquelle on se prend les pieds, les nerfs, les neurones et le reste. En vérité le schéma est simple :

 

On a été abandonnés par la Gauche. Depuis le revirement du 11 septembre, et l’ouverture de la chasse à l’arabo-musulman qui s’en est suivie. La Gauche s'est mise à crier avec les loups ! ou choisir d'autres minorités à défendre, minorités sexuelles de préférence, et laisser pisser nous concernant.

 

Avant cela, la Gauche constituait notre couvercle politique, nous bénéficions alors, sans trop faire grand chose, d’une couverture du pouvoir, qui, bien que perverse, nous évitait tant bien que mal les crocs de ceux qui n’ont jamais voulu ni toléré notre présence, contrairement à leurs élites qui, elles, y avaient, et y ont toujours, des raisons économico-machiavéliques.

Etant donné que nous ne sommes pas fichus de nous organiser, de nous manifester économiquement et politiquement, alors on est restés sous les tirs à vue des médias, donc d’une nouvelle volonté politique sous laquelle on croule littéralement.

Le glas du 11 septembre à NY, et son Conflit de civilisations - Abandonnés par la Gauche. C’est à partir de là que des extrémistes ont commencé, avec l’avènement d’internet, à avoir la bonne idée de récupérer politiquement les maghrébins pour en faire de la chair à canons contre leurs ennemis. Que ce soit de l’extrême droite, d’écrivains bobo-fachos, de complotistes, voire de sectes, de courants religieux fanatiques, de journalistes recyclés Canarchistes. Utilisant souvent la fibre pro-Palestine et anti-Israël pour faire sortir l’arabe de son terrier, le draguer sur le plan politico-religieux mondial afin de le tringler et le traire au niveau national. Ces redresseurs-de-tords critiquant la politique du Conflit de civilisations tout en excitant la fibre du Conflit de civilisations chez les cibles du Conflit de civilisations.


La Gauche, en nous lâchant, a laissé en libre-service un vaste marché de ressentiment et de désespoir, le public rêvé des hyènes de la misère sociale. Tous à se faire les couilles en or sur le dos de notre connerie. On s’est fait happer par la vague complotiste, escatho-témégnic !

La France, elle, elle a continué à rouler. Nous, au banc de touche, ou au ban tout court, avec quelques espoirs nuls d’être intégrés à l’équipe, elle a roulé sa bosse comme si de rien n’était, ça l’a pas dérangée dans les affaires. Tandis que nous, on est restés bloqués à la bande blanche au sol... dès qu'un d'entre nous essayait, désabusé, dépit, impatient, de tenter de passer... On est restés là, entassés au panneau stop, en troupe bordélique, à l'invectiver de tous les noms d'oiseaux, entre insultes empreintes de jalousie et prétextes moraux d'apostasie, "koufar", "traitre", "vendu", "bounti", "français" ! et puis maintenant, un certain Marc-Edouard Nabe a même concocté un nouveau nom d'oiseau, juste pour nous : "Collabeur" ! Un mélange de collabo et de beur, il a accolé le très lourd sens péjoratif de la Collaboration Française aux “beurs” (double insulte)… Ce terme "collabeur" popularisé en trombes par un de ses pairs du discours underground sur les maghrébins : Alain Soral, le frontiste pseudo black Blanc beur, et enfin reprit par des ânes de maghrébins eux-même qui se traitent de "collabeurs", sans se soucier du caractère humiliant pour l'ensemble de la population maghrébine.


Pourquoi stressez-vous sur le collabeurisme ? Votre vrai stress devrait être de parvenir à prendre le bon steak du Système, exactement comme vos gourou, Dieudonné et Soral. Vous croyez peut-être que s’ils ne gagnaient pas beaucoup de fric avec leur rébellion scénique ils continueraient corps et âme ? dans l’ombre, à agir ? mon oeil…

A la limite, si vous voulez faire les cons de quenelliers, si vous voulez adorer vos gourous Dieudonné et Soral, alors faîtes EXACTEMENT comme EUX, suivez leur Sounna ! C’est à dire RENTABILISEZ VOTRE QUENELLE !!!

Mais non, vous n’êtes pas assez malins pour ça. Pire ! vous vous grillez encore plus à queneller !

 

Même pas fichus de prendre à bon compte les rares points-de-vues potables de Soral, même pas assez futés pour seulement les noter, de ce qu’il dit lui-même. Il dit que seuls les réseaux arrivent à agir sur le devenir, que le roman national c’est du… roman ! En cela il a raison, et j’ai pas attendu Soral pour le savoir, mais il a raison. Alors les maghrébins, sérieusement, réseau Extrême-droite ? réseau Dieudo Antisémite ? ou réseau Franco-Maghrébin ? Souhaitez-vous véritablement sortir de la mouise ou bien, au fond, vous vous y trouvez bien, avec comme seule envie de vous faire bercer, berner, devant un film "dissident" sans sortir de votre cellule ?


Prenez le cas de Nabil, animateur qui a fait faire la quenelle à des gosses dans son espace professionnel, et qui a posté ça sur Facebook. Il a perdu son travail ! Quand je vous dis que c’est de la perdition ! Où est la “Dissidence” Soralo-Dieudonnesque ? y a-t-il une solidarité ? une campagne de dons pour Nabil ?

elle est où la structure de la Quenelle ? Pourtant c’est bien connu qu’une quenelle c’est mou, invertébré, ça n’a pas d’os ! Alors ? un petit chèque de la part de Dieudonné, pour Nabil ? un petit bill€t solidaire de la part de Egalité & Réconciliation ? Que dalle !... la poussière !...

Sacrifice à perte pour les uns, Sacribénéfices pour les autres !


Regardez plutôt les autres communautés, auxquelles nous n’arrivons même pas à ressembler à hauteur de 2% de ressemblance. Croyez-vous que leur problème c’est le Système ? Eux, ils se sont organisé pour le prendre le Système, pas comme nous, les zéros au classement communautaire.

Est-ce que vous voyez, vous, la communauté Asiatique faire la quenelle ? Les Arméniens faire la quenelle ? les Turcs faire la quenelle ? les Libanais faire la quenelle ? pourtant ils n’ont pas de Nabe et Soral qui les traitent de Collasiate ! Collaturc ! Collarménien ! Collalibanais ! d’ailleurs Nabe et Soral ne s’amuseraient pas longtemps à se moquer d’eux.

 

Au fond, ce qu’ils vous reprochent peut-être c’est de ne pas être une communauté organisée (vous avez là une opportunité de comprendre le message, “on vous baisera encore et encore tant que vous ne serez pas une communauté qui pèse”).

 

“Collabeur”, nom d'oiseau flanqué par d'autres que nous, non seulement ça ne vous révolte pas, mais en plus vous vous appropriez l’insulte et la renvoyez sur votre espèce.

Aaaah, par contre, entre nous…. qu’est-ce qu’on a ouehad la grande gueule ! Sévères et tout ! Mais dès qu’il s’agit de manoeuvrer, technique, organisé, coordonné, on n’a plus qu’un faux-bond qui s’efface en touche, en feignant la solidarité que Dieu est sensé faire à notre place ! Le renvoie vers Dieu pour mieux s'esquiver avant que ne tombe le masque. Surtout pas d'incarnation de cette oumma ! Votre toiture Céleste est pleine de molards de votre nyia hypocrite. Finalement la seule chose qui unifie la oumma c'est la misère, toutes les sortes de misères, financière, philosophique, spirituelle, intellectuelle, sociale, sexuelle, en ne laissant personne, par jalousie, en sortir : on maintient notre oumma par le maintien de tous dans la misère. C'est sur ce tas de fumier que des charognards comme Dieudonné, Soral, Sarkozy, Nabe, Journaleux, Partis politiques, Associations, Médias, viennent sans problème nous composter pour enrichir leurs terres !


Maghrébins, vous essayez de feindre d’être Anti-Système, mais voyons, votre problème n’a jamais été de sortir du Système mais plutôt d’y entrer !

 

Pourquoi avoir les couilles de faire la quenelle devant des lieux communautaires et pas avoir les couilles pour s’imposer communautairement ? envoyer chier, au passage, tous ceux qui veulent nous récupérer ?

Mais si ce terme "collabeur" a eu de l'effet c'est surtout parce qu'il était déjà présent chez nous, sous d'autres formes que je citais plus avant : "traître", "Il veut faire le gaouri", "harki", "kouffar" ! alors le mot "collabeur" est arrivé comme un bébé de la même sale famille d'adjectifs que l'on s'infligeait les uns les autres, car au fond aucune graine ne pousse sur un terrain inapproprié, comme on dit en biologique "le microbe n'est rien, le terrain est tout".


On nous colle au nazisme, le grand nazisme impérial, l'ingénierie allemande ! nous qui n'arrivons même pas à choper un poste de documenaliste à 1600 €, et à vrai dire, même pas – pour beaucoup d'entre nous – à entrer dans un bon logement en ville ! Et encore moins à fabriquer nos propres marques de voitures !

On veut faire de nous les ennemis publics numéros 1, en utilisant le diable nazi, tout ce qu'il renvoie de pires représentations, en y ajoutant tout ce qu'il y a de pire chez nous, et nous on tombe dans tous les panneaux.


Aller ! Je vous embarque avec moi, je vais vous faire observer 2 ou 3 trucs :


Selon le camp d'où ça part, Observons un peu les 2 termes employés pour vous qualifier :

Dans le camp dit « Système » avec par exemple Bernard-Henri Lévy qui vous taille un beau costume : « Les nazislamistes »

Puis, dans le camp dit « Anti-Système », Alain Soral qui reprend largement le mot de Nabe : « Les collabeurs »

Nous avons donc dans les 2 camps des connotations à la période Nazie, soit chez ceux qui nous attaquent directement, ils considèrent le maghrébin (forcément « islamiste ») qui ne marche pas avec eux comme : Nazi vert, soit – chez ceux qui prétendent vicieusement nous défendre – le maghrébin qui ne marche pas avec lui est un Collabo jaune ! A pile ou Face on nous oblige à rouler pour l’un ou pour l’autre, soit en nous menaçant d’étiquette Nazi en Babosch, soit d’étiquette Collabo beur. (Les collabos français peuvent reposer en paix, les bougnoules ont pris le relais ! et les français d’aujourd’hui sont tous des Jean Moulin, c’est bien connu).

Mais dès qu’il s’agit d’organiser la communauté maghrébine, y a plus personne, ni BHL, ni Soral, ni même les Maghrébins eux-même ! Le seul éclat communautaire dont on est capables c’est une erreur, une balle dans le pied ! c’est à dire de nier notre appartenance ethnique pour servir une soupe islamique qui finit par être fructifiée (d’une manière ou d’une autre) par l’UMP, le PS, et le FN, sans compter tout un tas de courants politiques, culturels, journalistes qui surfent sur la vague, et qui - eux - ne font jamais l’impasse sur l’identité ethnique des “islamistes” !

Je vais vous dire, de mon côté, je pense que tout maghrébin qui ne bosse pas pour sa communauté ethnique est un « collabeur », autant dire que ça fait du monde ! Alors collabeur de l’UMP, PS ou « collabeur » FAF, c'est du foutre au même ! D'un Malek Boutih ou d'un Albert Ali, c'est colla beur et beur cola !


Je ne sais pas quoi je choisirais, entre un vomi d’Alain Soral et un Maghrébin qui s’en régale ! je ne sais pas quoi des 2 serait le plus rebutant.


Alain Soral qui se moque du beurisme à la sos Racisme et son crew de dits “Collabeurs”, mais pour autant il semble trouver ou laisserait-il entendre que Collabeurer au parti patriotiste serait la voie honorable de l’Islamo-Maghrébin… Selon moi c’est encore plus “collabeur”, ou “colla-pour du-beur”, parce que les Français de souche européenne eux-même n'en ont plus rien à cirer du délire patriotique, à part pour protéger leurs acquis selon les lois en cours, et puis c'est pire parce que c'est bénévole ! Les collabeurs de l’UMP/PS ou médiatiques, eux, au moins, se font bien rémunérer pour cirer, on ne les empaille pas à l’idéalisme… eux, au moins, ils ont compris comment ça marche ici : Pas de subvention, pas d’Idéal ! Le “collabeur” du Système, lui au moins, il les a là, les sous, sous son nez, les pépettes, l’avancement, les billets, il les renifle à pleins sinus ! il sait pourquoi il charbonne, pourquoi il délaisse son héritage culturel, tandis que le Collabeur bleu-blanc-rouge, le collabeur-rêvé d’Alain Soral (ou Alain Dray) on le veut éperdu tirailleur sacrificiel ! infiniment plus kamikaze que les Blancs eux-même, on lui chauffe sa nature impulsive pour l’encourager au rôle de trublion dans le camp adverse ! Du Maghrébin qui ne calcule pas, tout à fait dénué de calculatrice, une bête de “valeurs”, on lui en fourgue des mots pour renflouer son compte-en-manque ! des mots, encore des mots, pas de chiffre, pas de position technique, on sent chez le Maghrébin ce complexe moral, alambiqué, tordu, éperdu, ambivalent, on l’embobine avec !... Mais lorsqu’il se retourne, Saïd, il n’y a plus personne, ni bleu, ni blanc, ni rouge, ni Blacks, ni Blancs ! Il se retrouve bien con Saïd, le bras en pénis qui débande face à l’opprobre de la Société régulière ! Société française qui, soit dit au passage, n’en a plus rien à cirer du patriotisme, n’a plus rien contre les juifs, au contraire, et est rompue à l’American Way of Life, et si elle se prend les pieds dans les filets de ses propres leçons universalistes, c’est qu’elle est passée de la leçon aux travaux pratiques, et puis que ses anciens élèves aussi maintenant veulent lui manfifester l’universalité de leurs valeurs...


  • Je connais à peu près la chanson des argumentaires à la mords-moi-le-derche, qui tendent à valider la chasse aux “collabeurs” lancée par Nabe et Soral.

- “Marc-Edouard Nabe a écrit “Collabeur” pour vous réveiller, vous les bougnoules, que vous arrêtiez de faire les arabes-de-service indignes."

- "Alain Soral, c’est pareil, c’est pour vous redorer le cuir de votre dignité ! Vous polir le bronze avec un panache tricolore à la sauce “tous ensemble”. (Enfumade de 175 !)

et Nanani et Ragnagna !

 

Bah voyons !... Alors c’est quoi qu’ils proposent en antithèse ?

 

- Marc-Edouard Nabe vous montre la voie du Kamikaze 11 semptembre !… cette  apologie de l’Islamo-kamikaze (Mohamed Atta), dont, pour sa poire,il évite soigneusement et bourgeoisement, de montrer l’exemple !

- Alain Soral, lui, dans un tout autre genre, il suggère, insinue, la voie du Maghrébin islamo-anti-Sioniste-patriote-français... du tajine bleu-blanc-rouge antiCrif.

 

 

On va aller loin avec des programmes pareils ! Soit on se scratch contre des tours, comme ça, pour le fun escatho-apocalyptique de Nabe, soit on se scratch contre un mur politicien et communautaire, comme ça, pour jouer les seconds rôles rêvés du Scénario de Soral.

 

Je peux même m’amuser à extraire un lien cocasse entre le Franco-Maghrébin selon Nabe et le Franco-Maghrébin selon Soral. Il suffit de joindre les 2, et ça donne : Maghrébin Islamo-Kamikaze-Patriote-Français. Cela ressemble étrangement à : Tirailleur pour la France. De la viande sacrifesse ! Que ce soit en tirailleur-mystique ou tirailleur patriote.fr, au fond ils vous tiraillent pour tirailler. Heureusement qu’on est autant tête dure que naïf, la première nous sauve de la deuxième.

 

Il y a comme ça des représentations marquées au fer rouge de l’Histoire, que même les idéologues les plus réformateurs ne peuvent et ne veulent pas dépasser…

Et puis merde ! Y en a marre, pourquoi on aurait des leçons de vie à recevoir ? Les a-t-on attendu ? Eux, sont-ils des saints, des perfections de la nature, aucun défaut, des seigneurs ? LOL ! Et pourquoi ce ne serait pas un franco-maghrébin qui se mettrait à leur faire la morale en probité ? Vous croyez qu'ils prendraient ça calmement, avec leur grand sens de l'égalité ?

 

Que ce soit de la Gauche, du Sarkozisme, des “Dissidents”. Il faut simplement leur renvoyer, dans une langue française filée coton : on vous emmerde !

Mais ce qui serait fichtrement mieux, c’est qu’en suite nous soyons capables de nous organiser, d’opposer un réseau. Parce que la réaction, emmerder les intrus, il le faut. Mais si, derrière, ça suit pas politiquement, ça fera un flop récurent et infini. Une communauté Maghrébine structurée économiquement, une structure matérielle… Je sais que je parle là d'un rêve, mais bon, il n’y a pas d’autre solution collective réaliste que ce rêve. Dût-il demeurer onirique, il plane au-dessus de nos têtes comme un rappel sine qua non, “Soit ça, soit la poubelle de l’Histoire”... A nous de voir.


  • Dans l’argumentaire pro “dissident”, il y a aussi :

“Soral dit la vérité”, “Nabe dit la vérité”, “Dieudonné dit la vérité”, “Meyssan dit la vérité”, "Truc Muche dit la vérité" mais c’est quoi ce chantage à la Pravda ? Avez-vous seulement idée de ce que la vérité peut-être différente selon le point de vue ?

De quelles vérités parle-t-on ? Un diseur de vérité est-il forcément un ami, un compagnon d’armes ? Ces vérités nous concernent-elles ? N’a-t-on jamais vu au cours de l’Histoire des diseurs de vérités changer de vérités avec le vent ? En matière de Manipulation, la vérité est donnée pour mieux inoculer le mensonge dans le Kit-Vérité ! Bien sûr qu’il leur arrive d’en dire quelques vérités, à Soral, Nabe, etc, et alors ? Mon chat aussi dit des vérités avec ses yeux ! On nous sort quelques vérités, et puis nous, Maghrébins, on devrait baisser notre froc et demander qu’on nous la mette profond, la vérité ?

La vérité c’est comme l’amour, tout le monde en veut mais personne en est capable ! La vérité toute crue, sur soi-même, les vérités inavouables, personne n’en peut, c’est bien plus dur à encaisser que la vérité sur les autres.

On a même inventé un Diable de toutes pièces, pour lui fourguer tout ce que notre nature contient de trop Dionysiaque, sauvage. C’est pourquoi les moralistes qui font une fixette sur le diable, trahissent qu’ils sont ceux qui en ont le plus besoin, tant ils ont de mauvaise nature à éponger en permanence. La nécessité d’un diable est à leur foi ce que la nécessité des chiottes est à la merde. On a jamais vu quelqu’un qui respire l’harmonie morale vociférer “Au diable” ! Le diable on l’a dans le sang ou on l’a pas.


Tiens, comme c’est bizarre, on nous fourgue jamais de vérités rentables. Pourtant y en a des informations bien réelles qui circulent dans des réseaux et qui ouvrent des plans frics bien charnus. Pourquoi toujours des vérités de la dépression ? Pourquoi ne pas se rompre aux vérités qui rapportent ? après tout, ce qu’on reproche aux puissants, c’est parce qu’ils ont les moyens financiers, matériels de le faire, et parce qu’on ne les a pas, nous. Les communautés pauvres n’ont jamais rien gagné dans ce monde. Que du mythe "Tous ensemble... à la décharge".

Et puis, pardonnez-moi mais question vérités, je suis plutôt fondé sur ma propre expérience de vie et puis des maîtres de fins-gourmets : Slimane Medhar, Nietzsche, Céline, Aristote, Bourdieu, Michel Clouscard, Auguste Debay, pour ne citer qu’eux. Encore une fois on en revient au commerce, le tout est d’avoir les bons fournisseurs.


Je vous ai entendu, chanter la Marseillaise, dans le sillon de Dieudonné ! la chanter à côté de la Manne d’Or, au tribunal, dans la rue… Drapeau tricolore au-dessus de quenelles épaulées ! ça c’est la marque Alain Soral, ça m’étonnerait que Dieudonné soit un fan de Marseillaise. Je vous ai vu accomplir le rêve de Soral, black blanc beur qui chantent la Marseillaise dans un concert antisioniste. On croit en effet rêver ! Bon, ça changera rien au Système, ce numéro c'est juste du niveau de la bête de foire dans l'échiquier des milliards d'euros, qui - eux - font vraiment bouger les lignes. Par contre, au niveau des minorités qui s'en éprennent, diantre la ruine !

 

Nous, à l’époque, on nous a fait chanter “Première, deuxième, troisième génération, nous sommes tous des enfants d’immigrés”, en suite j’ai vu toute une génération de maghrébins salopés à gigoter de l’oreille sur du NTM et du IAM, les ex-”rebelles” “anti-Système” pour le peuple maghrébin des banlieues, ces rappeurs qui ont, depuis longtemps, montré toute leur compatibilité avec ce qu’ils prétendaient rejeter dans leurs “textes”. Demain, si ça continue comme ça, on nous fera peut-être chanter le Gangnam Style anti-Chinois ! Aujourd’hui, on revient au vieux rêve déchu, déculotté, de grand-papa tirailleur pour l’armée Française contre les Allemands, sauf que là on veut remplacer l’ennemi Bosch par l’ennemi Juif, un besoin d’effectifs, pendant que Sébastien et Jérémy se taillent un avancement dans la pyramide hexagonale, biens boostés par l’héritage de la famille et les appuis du réseau, ne faisant pas de mauvaises vagues, et même de jolis “peut-peut” comme disait Céline... Nordine, lui, il quenelle à vue, il marseillotte, il anti-sionite bénévole ! il en perd les pédales, l’employabilité, l’avenir, la fréquentabilité sociale.

Les Franco-Maghrébins n’ont pas de problèmes de logement, d’argent, d’emploi, de réussite scolaire, de formation professionnelle, de misère sexuelle, non ! leur seul problème serait : les juifs ! ou la quenelle qui cache la cuisine dans un sale état de rangement !


Le Blanc qui fait la quenelle n’a que la quenelle comme chef d’accusation sociale, mais à part ça il renvoie à de la respectabilité. Le Noir qui quenelle n’a presque que la quenelle comme chef d’accusation sociale, mais après y a de quoi atténuer,  il a Obama, Hussein Bolt, le Jazz, Fifty Cent, Denzel Washington, l’image du danseur éternel . Mais le Maghrébin qui quenelle, lui il cumule les chefs d’accusations ! “Mohamed Merah”, “Ben Laden”, “Tournantes”, “Terrorisme”, “Archaïsme”, “Intégrisme”, “Voleurs”, “Insécurité”, “Tueurs”, “Profiteurs des aides”, “Violeurs”, “Délinquance”, et grâce à vos gourous, dissidents scéniques, vous voulez ajouter à cette longue liste : “Antisémite à caractère Islamo-Nazi”, comme si y en avait pas déjà assez de tout ce qu’on doit traîner comme estampilles qui attirent les torpilles politiques à tête-chercheuse.

 

Vous rendez-vous compte de ce que ça signifie comme dommages dans la vie sociale ? Le travail, l’économique, le logement ?! Certes on est déjà mal en point à ce niveau là, mais est-ce là une raison de fuir en avant ? Vous croyez que Dieudonné, Soral, Nabe, et autres VIP “dissidents”, ont du mal à se loger, à finir leurs fins de mois, à avoir une vie économique ? Croyez-vous que s’ils étaient touchés dans ces besoins primaires ils ne trouveraient rien de mieux à faire que de rester dans la merde et de se griller encore plus ?

Dans les affaires sociales, plus de la moitié des rapports se font à la gueule du client en plus du poids du réseau, et croyez-moi qu’avoir une gueule et un “réseau” de quenellier c’est pas fait pour plaire !

A la limite, si on se fait ficher parce qu'on a beaucoup de braqueurs parmi nous, au moins ça aurait de la mafia-classe, au moins on se grillerait pour quelque chose de tangible.

C'est se faire griller pour les intérêts des autres, en étant bercés de bouffonneries rebelles, qui me révolte.


Si on voulait fabriquer un Maghrébin en France qui soit l’ennemi intérieur du conflit de civilisation, alors l’étiqueter Nazillard on ne pourrait pas mieux faire, en plus de musulman et arabe. Or, qu’on le veuille ou non, ce qu’il y a dans la tête des gens c’est : Quenelle égal signe nazi, Shoananas égal négationiste, Iran (et peut-être l’Algérie) égal Islamo-arabe. Donc, par la quenelle voilà dans quel merdier vous vous foutez, vous servez exactement l’image du Nazislamiste dans lequel on veut vous enfermer, au pixel près, pour mieux vous tabasser politiquement, socialement, économiquement, et physiquement ! Dieudonné - BHL même combat !


Prenez le sketch crasseux de Nicolas Bedos qui est, d’un point de vue de baromètre, un excellent indicateur de qui est la cible patente de cette descente du Système contre les quenelles de banlieue, ou “l’antisémitisme en banlieue”. Le sketch de Nicolas Bedos, d’un point de vue politique, est un très bon traducteur de la pensée dominante, il n’a pas fait un Noir ou un Blanc, pourtant il parait que la quenelle est black-blanc-beur, non… il a fait un maghrébin de banlieue antisémite, nazi, obscure, haineux et débile ! Barbe islamique - Moustache d’Hitler, le message est clair. Merci Dieudonné !

On est la cible au travers de cette quenelle. Ne réfléchissez pas trop, lorsqu’on parlera d’antisémitisme en banlieue, on ne pensera pas à des gens qui ressemblent à Alain Soral, et très peu à Dieudonné, mais directement aux “arabes” ! finie la “dissidence” black-blanc-beur, ce sera l’ennemi Beur-Beur-Beur ! Dieudonné sera sur le côté,  Asuzoant dans son théâtre, Soral Bras-d’honorant sur son canapé rouge, quand le bicot sera bien seul sous les projecteurs et les fusils du Système !


Dieudonné veut jouer en Algérie ! le spectacle “Le mur” interdit en France. Bordel de merde, mais quand je vous dis que le maghrébin est le mouton de panurge de la quenelle ! la clientèle pigeon de Dieudo Production. Pourquoi il ne va pas au Cameroun jouer son spectale, griller les noirs dont il est si fier ! Mais qu’il nous lâche, nous les algériens, et qu’il aille bouffer ses quenelles en Afrique sub-saharienne s’il ne peut pas les déguster en Bretagne ! qu’il aille faire passer les noirs pour pays antisémites. Pas nous. Si les algériens devaient se mettre mal avec les juifs, ce serait pour nos intérêts, et non pas pour le train de vie du couple  M’bala Montagne.

Pourquoi il ne veut pas aller jouer son spectacle maudit dans son pays chéri : l’Iran.

Y a pas beaucoup d’Iraniens en France, pas assez de clients ! Je pense que le peu qu’il y a d’iraniens en France ils ne sont pas assez débiles pour aller se filmer devant des mairies ou des synagogues en train de faire la grotesque quenelle. Y en a qui se respectent eux-même.


Les Maghrébins, vous êtes les professionnels de la morale, de faire la leçon morale, à tout bout de champ, à n’importe qui, pour un oui pour un non. Mais dès qu’un étranger vient avec ses gros sabots vous la jouer à l’envers, immoral et tout, là d’un coup vous lui passez tout ! Je vous mets au défi de me contredire sur ce point : Si ça avait été un arabe qui vous avait proposé la quenelle comme signe de bourrique chénef, vous auriez pris vos grands airs IslaMorale, “C’est 3eïb”, “C’est un geste de H’chouma”, “Dans la religion c’est grave de faire ça”, mais là, comme c’est un étranger libertaire, Métis, d’un coup on ouvre les portes, les fenêtres, la lucarne, et peut-être même le Pays !... on achète un forfait quenelles illimité ! peut-être même que ça comptera comme positif au jour du jugement dernier !

Tout cela prouve bien que le réflexe islamique moral des maghrébins est hypocrite, il y a derrière un goût inavoué pour le bordel, proche voisin de notre moralisme de la bouche. Il serait peut-être temps qu’on se prenne au mot. Ca se tente.


Vous êtes instrumentalisés politiquement et fructifiés dans des comptes en banque. Pour vous, il n’y a ni sièges dans les conseils, ni de dividendes pour énorme service rendu. Escroqués sans assurance ! Pire même, vous sanctifiez vos escrocs.


Non ? ne me dites-pas que vous croyez à leurs conneries révolutionnaires ? au “tous ensemble” ? Non ? vous n’êtes pas débiles à ce point là ? rassurez-moi !


Ils vous ont fait croire que c’était possible et même judicieux de s’en prendre aux juifs. Une des communautés les plus solidaires (pas comme nous). J’aurais très envie d’en rire si cette effronterie n’était pas sujette à votre ruine, si vous ne la preniez pas au sérieux, si elle venait vraiment de vous. Essayez seulement de vous en prendre à la corporation des agriculteurs, sous prétexte par exemple qu’ils consentent à utiliser des pesticides, essayez seulement de tordre une patte à une de leurs vaches, et vous verrez si vous ne passerez pas illico sous leur moissonneuse-batteuse ! Tentez de troubler les rencontres libertines de Carabins, sous prétexte de “Dégénerescence” par exemple ! et vous verrez s’ils vont pas vous passer sur lit d’hôpital !... Et vous voulez sérieusement troubler les juifs ?! Bonne tranche de rigolade n’est-ce pas ?

Troubler les juifs ? pour le compte de Di€udonné Production et Soral & Ci€, c’est vraiment faire la prostituée bénévole ! aucune dignité ! une bêtise d’égouts, faire le con d’arabe, embobiné facile avec une com’ discount.

 

Arrivons déjà à vider les prisons de nos congénères, les services-sociaux, les cités pourries, les foyers de jeunes, les pôles-emplois, les ZEP, débarrasser tout ça de notre présence. Redonner à Farid un peu plus d’allant dans ses habits, un peu plus de réussite scolaire et professionnelle, un peu plus de jugeotte culturelle, un peu plus de sourire hypocrite dans la société, un peu plus de moyens, ce serait déjà un printemps existentiel, au goût du renouveau !

Ce que je propose ? J’ai pas les moyens financiers et politiques de proposer quoi que ce soit de ficelé. Je ne suis qu’un petit-artisan écrivain. Mais j’ai une petite proposition psychologique grandiose par rapport à la mouise dans laquelle on fait les zguègues aujourd’hui : La Discrétion, et la Méfiance absolue envers tout ce qui ne rapporte pas du fric et du pouvoir.

Puisque, et cela m’est dur de l’admettre, nous n’avons pas le sang structuré au point de nous monter communautairement. Je vous propose quelque chose que vos gourous, vos sauveurs charlatans, ne vous enseigneront jamais, parce que ça ne leur rapporterait rien, je vous propose la Discrétion, mais pas la Discrétion du renoncement, cette pitoyable discrétion du “On est que de passage, foutons rien”, “Rien ne vaut, y a que du kouffar partout”, s’enfouir, s’effacer honteusement, non ! Je vous propose, chacun à son niveau, chacun pour sa gueule, pour sa famille, d’être dans une Discrétion Agissante, Ultra-Agissante, faire, faire, faire et faire tout ce qui vous rapporte du pouvoir et du fric, dans n’importe quel domaine.

Ne jamais vous régaler d’une main tendue qui vous drague (un dragueur ne veut forcément que vous baiser pour son plaisir unique), vous ne devez apprécier que ce que vous avez arraché de vos propres mains. Fuir tout ce qui est bordélique, bruyant, et se dévouer à tout ce qui est méthodique, organisé, propre.

Je n’ai pas trouvé de meilleurs leçon à vous laisser entendre que cette leçon de Nietzsche, sur laquelle je terminerai cette tirade qui doit servir à tout maghrébin qui a lu mon texte jusqu’ici:


“Tout ce qui pour les bons est mal doit se réunir pour faire naître une vérité: ô mes frères, êtes-vous assez méchants pour cette vérité ? L'audace téméraire, la longue méfiance, le cruel non, le dégoût, l'incision dans la vie, comme il est rare que tout cela soit réuni ! C'est de telles semences cependant que naît la vérité.”



Rouge Le Renard



 

Un texte comme celui-ci, y a pas à dire… La haine des congénères en première ligne, avant celle des autres ! qu’elle vienne leur haine, je la connais, elle est toujours escortée d’infirmités maquillées de morale à l’emporte Ilyess, et elle me conforte toujours dans ce que je pense.

Je ne suis pas un doux rêveur en cette matière, je ne fais pas des plans sur la comète à partir d’un trampoline sans ressorts ! je sais très bien qu’en l’état actuel des choses les maghrébins sont déjà cuits, comme d’autres peuples sont déjà cuits, par les autres et surtout par eux-même. A chaque fois que je parle et parlerai des maghrébins, je m’adresse seulement aux quelques maghrébins pièces-de-collection qui pourraient prendre mes écrits à leur propre compte, ça me ferait plaisir que ça les aide à vivre. Ceux qui, forts d’un caractère affirmatif et singulier, ne peuvent se contenter des foutaises d’une oumma aussi réelle que leurs “amis” Facebook.

C’est juste mon jet d’encre sur les dernières pages d’une fin de race.

Et puis, aussi, il faut bien le dire… parce que ce type d’écriture est trop authentique pour le grotesque de tous les peuples de la Terre, en général.

Rouge Le Renard

Auteur de ce site.

Ecrivain & Chroniqueur.

Cet article pourrait vous intéresser: