KA-SAT

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

0° N 9° E / 0, 9 ()

Ka-Sat

Description de l'image  KA-SAT artist view.png.
Caractéristiques
Organisation Eutelsat
Masse 6 150 kg
Lancement 26 décembre 2010
Lanceur Proton Breeze M
Orbite Orbite géostationnaire (9° E)
Index NSSDC 2010-069A
Site http://www.astrium.eads.net/fr/programme-r8d/ka-sat-dya.html

KA-SAT est un satellite de télécommunication construit par Astrium, pour la société européenne Eutelsat. Il s'agit du premier satellite européen dont l'unique objectif est de fournir un accès Internet par satellite à haut débit pour l'Europe. Il fut lancé depuis le cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan le 26 décembre 2010 à 22h51 (heure de Paris), par une fusée Proton Breeze M. Opérationnel depuis le 31 mai 2011, il est positionné à 9° Est sur l'orbite géostationnaire.
Il est spécialement prévu pour couvrir les zones blanches n'ayant pas encore accès à l'ADSL[1].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

KA-SAT repose sur la plate-forme Eurostar E3000 d'Astrium, et est capable de former simultanément plus de 82 faisceaux, offrant ainsi une capacité de plus de 70 Gbits/s. Il est équipé de quatre antennes multifaisceaux à réflecteurs déployables et d’un système de pointage de grande précision, permettant d’optimiser la couverture et de réutiliser au mieux les fréquences entre cellules non adjacentes. Le satellite dispose d’une puissance de charge utile de plus de 11 kW pour une durée de vie de quinze ans[2].

Caractéristiques, exploitation sol[modifier | modifier le code]

Pour le "haut débit pour tous " l'équipement domestique se compose d'une parabole d'au moins 65/70 cm de large (80 cm recommandés par certains opérateurs) pointée sur 9° de longitude Est, équipée d'une tête SHF Ka dédiée, bidirectionnelle, c'est-à-dire travaillant en émission montante TX (<30 GHz) et en réception descentante RX ( 19/20 GHz), système dit "TRIA" reliée par une liaison coaxiale, à un modem (ou terminal) satellite spécialisé connecté à un ordinateur.

Le satellite KA-SAT étant à services hybrides, il propose également, mais marginalement, de la télévision satellitaire ( TV irlandaise) dans la bande RX des 20 GHz, via des faisceaux étroits, reçue sur des terminaux satellites DVB-S2.

Les modèles d'ensembles dont les unités externes se composent d'une antenne parabolique un peu plus large, 90 cm, sont en plus compatibles avec une tête KU (10-12 GHz) pour la réception simultanée de la TV Numérique par Satellite (TNS) habituelle, Fransat ou Tntsat ou Canalsat etc..

Le satellite KA-SAT serait théoriquement exploitable avec des antennes très discrètes < 50 cm , mais dans la pratique ses liaisons, surtout en 30 GHz, sont hyper-sensibles aux événements aqueux (hydrométéores) qui engendrent des fortes atténuations (dB) ponctuelles sous fortes averses et pluies d'orages, donc en fait des baisses +/- marquées de débit, qui sont jugées acceptables en récurrence et en durée sur des paraboles de dimensions (largeur) raisonnables, 80/90 cm.

Références[modifier | modifier le code]