RAPPEL : la Turquie a déjà bombardé à plusieurs reprises les positions de l’Etat islamique (EIIL)

mercredi 1er octobre 2014, par SibiryaKurdu

« La Turquie bombarde des jihadistes en Syrie

Publié à 10h53, le 17 octobre 2013, Modifié à 10h57, le 17 octobre 2013

Par Europe 1

L’artillerie turque a tiré mardi une salve d’obus contre des positions de jihadistes en Syrie, en réponse au tir d’un obus de mortier en territoire turc, une première contre ces factions extrémistes, a annoncé jeudi l’armée turque. "Quatre tirs d’artillerie ont été effectués le 15 octobre contre une position située près de la ville d’Azaz appartenant à l’Organisation de l’Etat islamique en Irak et au Levant",(EIIL) une faction dure liée à Al-Qaïda, précise un communiqué de l’état-major des armées. Le document précise que ces tirs sont une riposte à la chute en sol turc, près d’un poste de gendarmes, d’un obus de mortier "qui n’a pas explosé".

L’artillerie turque riposte depuis plus d’un an à tout tir provenant de Syrie. Mais c’est la première fois que l’armée vise un groupe jihadiste. La Turquie s’est dit inquiète de la progression des groupes jihadistes vers des zones proches de sa frontière. La Turquie paiera cher pour son soutien aux "terroristes" qui luttent pour renverser le régime de Damas, avait affirmé le président Bachar al-Assad, interrogé sur la présence à la frontière turco-syrienne de rebelles jihadistes, dans un entretien accordé récemment à une chaîne de télévision turque. Ankara a démenti toute coopération avec ces extrémistes. La Turquie, qui a un gouvernement islamo-conservateur, est l’un des plus fermes soutiens de la rébellion syrienne. Plus de 500.000 Syriens s’y sont réfugiés depuis le début du conflit dans leur pays, en mars 2011. »

Source : http://www.europe1.fr/international...

« L’armée turque bombarde un convoi de jihadistes d’EIIL en Syrie

(AFP - 29/01/2014)

L’armée turque a ouvert le feu mardi dans le nord de la Syrie sur un convoi de véhicules appartenant à l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL, Daech), un groupe jihadiste proche d’el-Qaëda, a annoncé mercredi soir l’état-major turc.

"Un pick-up, un camion et un bus du convoi de l’EIIL ont été détruits", a précisé l’armée turque dans un communiqué publié sur son site internet.

Cette opération a été menée après que "deux véhicules de l’armée turque ont été la cible de tirs au poste frontière de Cobanbey", à l’est de la ville-frontalière turque de Kilis (sud), a précisé l’état-major.

Cet incident n’a fait aucune victime côté turc, ont rapporté pour leur part plusieurs médias turcs citant des sources militaires.

Cet incident armé est le premier impliquant la Turquie et les combattants de l’EIIL, opposés depuis début janvier à d’autres groupes rebelles hostiles au régime de Damas dans le nord du pays.

Farouche adversaire du président Bachar al-Assad, la Turquie a été accusée de fournir des armes à plusieurs groupes rebelles syriens extrémistes, ce qu’elle a toujours catégoriquement nié.

L’armée turque a bombardé à plusieurs reprises le nord du territoire syrien fin 2012, en représailles à des tirs d’obus venus de Syrie sur des villages turcs. »

Source : http://www.ataturquie.asso.fr/stati...



Plan du site | RSS 2.0 | Copyright Turquie News 2007-2013 | Mentions légales |
Soutenir par un don