Les Créoles de Guyane

De l’espagnol “criollo”, le mot “créole” désigne, d’une manière générale, la descendance locale d’une espèce importée. Appliqué au genre humain, il caractérise donc les descendants d’une population autrefois venue d’ailleurs, et les distingue ainsi des autochtones proprement dits et des nouveaux venus.

Cependant, si l’on examine la réalité que recouvre cette appellation dans la Caraïbe, on voit vite les insuffisances de cette définition. Elle impliquerait, par exemple, que les Noirs Réfugiés Boni, implantés en Guyane depuis le XVIIIe siècle, y soient considérés comme des Créoles.

Or, tel n’est pas le cas, car il y a, dans le fait créole, beaucoup plus que la stricte condition de son apparition - faire souche à partir d’une migration initiale - à laquelle se réduit finalement la précédente définition. […] Ces divers éléments montrent à quel point se pose, pour la définition de ce groupe, le problème de ses contours.

En conséquence, son étude sera ici abordée sous l’angle de sa genèse d’abord, puis de son identité, c’est-à-dire de sa spécificité culturelle et de son rapport aux autres groupes.

Auteur(s) : Marie-José Olivet
Édition : Les dossiers de l'Outre-Mer, n°85
Année : 1986
Nbre de pages : 13
Type : Article numérisé
Langue(s) : Français
Format(s) : PDF
Source : Institut de Recherche pour le Développement. (IRD)

Site
Document

Classé dans :

Envoyer par email le lien vers cet article Envoyer par email le lien vers cet article

Quelques articles connexes :