Libye / Archives

L’Union européenne donne son feu vert au recours à la force contre les passeurs de migrants

Certains pays de l’Union européenne sont dépassés par l’afflux de migrants, venus du Moyen-Orient, d’Afrique et d’Asie centrale. Ainsi, l’Autriche a décidé de faire appel à l’armée pour aider la police à faire face à l’arrivée massive, depuis la Hongrie, de réfugiés. Cette situation a conduit le Danemark et l’Allemagne à fermer temporairement leurs frontières.

Migrants : L’ONU envisage d’autoriser l’UE à arrêter les passeurs… mais pas dans les eaux libyennes

Même si elle est oubliée, une chose est certaine : la crise des migrants fait l’affaire des passeurs, qui extorquent aux candidats à l’émigration, d’où qu’ils viennent, des sommes rondelettes pour leur faire franchir la Méditerranée sur des embarcations de fortune. C’est pourquoi l’Union européenne a lancé l’opération EUNAVFOR MED en juin dernier, afin de

Syrie : La France a livré des armes aux miliciens kurdes

Le 30 juin dernier, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était entendu par les députés de la commission de la Défense au sujet des opérations extérieures en cours. Même si la trêve estivale explique la publication tardive du compte rendu de cette audition, le tableau de la situation – peu encourageant – brossé

L’UE veut s’attaquer aux passeurs de migrants « dans les semaines à venir »

Alors que les réactions se multipliaient suite à la diffusion d’une photographie du corps sans vie d’un enfant kurde échoué sur une plage turque, une réunion informelle des ministres de la Défense de l’Union européenne a été organisée, le 3 septembre, à Bruxelles, avec, au menu, un point sur les opérations en cours, à commencer

La Ligue arabe veut une stratégie militaire pour contrer l’EI en Libye

Ainsi, la semaine passée, l’État islamique (EI ou Daech) s’est livré à de nouvelles exactions contre des habitants de Syrte – appartenant notamment à la tribu des Ferjani – qui avaient refusé de lui prêter allégeance, à l’issue de violents combats. Du coup, le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale et replié dans l’est

Le gouvernement libyen réclame des frappes aériennes contre l’EI à Syrte

Au cours de violents combats ayant éclaté le 10 août, les jihadistes de l’État islamique (EI ou Daesh) ont écrasé des combattants de la tribu des Ferjani et des militants salafistes quiétistes qui leur résistaient à Syrte. Aussi, le gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale et exilé à Tobrouk a demandé aux pays arabes

Libye : L’État islamique écrase toute résistance à Syrte

Le bilan n’est pas encore définitif mais il est à craindre qu’il soit très élevé. Depuis le 10 août, et vraisemblablement l’assassinat de cheikh Khaled Al-Farjane, un important dignitaire de l’influente tribu des Ferjani, de violents affrontements ont opposé les jihadistes de l’État islamique (EI) à des habitants armés de la ville de Syrte. Le

La force aérienne égyptienne reçoit 8 avions F-16 de plus

Une semaine après avoir reçu ses trois premiers Rafale, la force aérienne égyptienne vient de réceptionner 8 chasseurs bombardiers F-16 de plus dans le cadre de l’aide militaire consentie annuellement par Washington depuis les accords de Camp David, signés avec Israël, en 1978. « Les 30 et 31 juillet, les Etats-Unis livrent huit avions F-16″ block

Méditerranée : La Marine nationale assure une première mission de renseignement au profit de l’opération EUNAVFOR MED

Lancée le 22 juin par l’Union européenne, l’opération EUNAVFOR MED a pour objectif de « casser » le modèle économique les filières de passeurs de migrants clandestins qui opèrent depuis les côtes libyennes selon trois phases. La première vise à collecter des renseignements sur les passeurs de migrants. Ensuite, il sera question d’arraisonner et de neutraliser les

Général Palasset : « l’efficacité veut que l’on lutte partout contre le terrorisme », y compris en Libye

Le 1er août prochain, cela fera un an que l’opération Barkhane, commandée par le général Jean-Pierre Palasset, aura été lancée pour traquer les groupes armés terroristes à l’échelle de la bande sahélo-saharienne (BSS). En un an, la force Barkhane, qui compte à présent 3.500 militaires français, a saisi puis détruit 20 tonnes de munitions et