Fondations cyclopéennes

 Les fondations cyclopéennes

Définition du LAROUSSE édition 1982

Cyclopéenne: adj. Enorme, gigantesque.|| Archéol. Se dit d'un appareil irrégulier formé d'énormes blocs, sommairement dégrossis, posés les uns sur les autres avec des cailloux comblant les interstices.

Étymologie :Qui remonte aux temps légendaires des cyclopes.

Principe technique :

Il s'agit d'une fondation « souple » constituée de blocs d'enrochement qui vont du plus gros (60kg) au plus petit (1kg) en partant du fond de fouille vers le haut.

Le béton est fait à partir de chaux faiblement hydraulique (NHL2) et permet d'obtenir la cohésion de l'ensemble.

Ce type de fondation met environ 3 mois pour sécher.

Pour réduire le temps de séchage certains mettent une dose de ciment prompt pour accélérer la prise.

Il est possible de commencer le montage de l'ossature de la maison avant la fin de la prise complète des fondations.

Dans tous les cas comme pour les constructions anciennes, le montage progressif des différentes parties (ossature principale puis toiture puis murs...) permet au bâtiment de se stabiliser lentement et « de trouver sa place ». Par rapport à des fondations « classiques » en béton armé l'utilisation de fondations cyclopéennes permet de jouer avec les mouvements du sol (ces mouvements sont de l'ordre de quelques millimètres à un centimètre) et ses légers désordres sont ensuite repris par l'ossature elle même. Ici l'ensemble forme un tout mais chaque partie a sa propre articulation.

Note de début :

Pour cette technique il existe beaucoup de recettes différentes avec toujours comme base des blocs d'enrochement.

Certains utilisent un tressage en bambou pour armer la fondation, d'autres utilisent un volume de pierre ponce pour un volume de chaux, ou de la pouzzolane comme agrégat pour le mélange (permet la prise pouzzolanique), ou encore l'utilisation d'une chaux plus hydraulique NHL3,5 ou 5...

Il s'agit a chaque fois de solutions pertinentes adaptées à la configuration du sol et du futur ouvrage.

Dans notre cas, il s'agit d'un sol sableux ( pas d'argile gonflante) avec un sol dur à 0,7m de profondeur nous pouvons donc nous passer du bambou. Pour la chaux il n'y a pas de risque d'eau stagnante près des fondations et nous pouvons avoir un temps de séchage assez long avant de continuer la construction. Nous éviterons donc une chaux plus hydraulique et la pierre ponce sera utilisée en faible quantité (uniquement pour servir de catalyseur à la carbonatation de la chaux).

Une option est possible avec l'utilisation de cendre ou de tuiles broyées à la place de la pierre ponce pour obtenir une prise pouzzolanique. La tuile broyée est aussi utilisée pour les enduits étanches des bassins romains (mais on s'éloigne du sujet, on y reviendra lors de la réalisation d'un bassin avec cette méthode romaine...)


Lieu : BEDOIN (VAUCLUSE)

Date : 18 et 19 avril 2009

Projet : Construction de la Maison 3P « Centre de ressources pour autoconstructeurs » futur local de l'association TERRABITAT www.terrabitat.fr


Quelques chiffres pour commencer :

Dimension     
7.3 m x 6.3 m26 m linéaire 18 m avec des fouilles de 0,6m x 0,5m
   8 m avec des fouilles de 0,7m x 0,5m
Volume total9 m3 
 
Matériaux QtéUnitéPUMontant
Pierre d'enrochement
9,35Tonne51476,85
Gabion
1Tonne23,323,3





0
Sable 0/4
2,15Tonne30,1564,82
Gravier 6/16
3,45Tonne30,15104,02
Gravier 16/31,5
0,95Tonne27,4426,07
NHL2
42Sac9,3390,6




  
Pierre ponce
3Sac8,4525,35




Total1111,01
Matériel :  














4 brouettes1 piochePaires de gants
4 pelles1 niveau laserLunettes
4 seaux1 masse2 truelles
Bétonnière 350l1 talocheMasques
1 trousse de secoursBottesChaussures de sécurité
   
Mortier Pierre ponce10% de la chaux

Gravier2 vol

Sable1.5 vol

NHL21 vol

Eau¾ vol
Pour une bétonnière de 350 litres cela donne :

Pierre ponce4 litres

Gravier 50 pelles

Sables38 pelles

Eau60 litres

Chaux50 Kg soit 2 sacs
Une bétonnière de 350 litres (280 litres de malaxage ) donne 4 à 5 brouettes de mélange.

 

Les étapes :

 

1 Réalisation des fouilles

Une fois l'emplacement repéré et tracé au sol avec du plâtre les fondations sont creusées sur une largeur de 0,6m et une profondeur de 0,5m.

Mettre le fond de fouille à niveau.

 

Temps : 3 heures en amont du chantier.

2 Préparation du mortier

Le mélange se fait à la bétonnière.

Verser la pierre ponce , le sable et le gravier en premier.

Ajouter l'eau pour faire briller l'ensemble.

Rajouter la chaux.

Attendre quelques minutes pour homogénéiser l'ensemble.

Ajouter un peu d'eau si besoin.

Attention il suffit de très peu d'eau en trop pour faire tourner le mélange en soupe!!!

 

Le mélange doit être ferme non coulant lorsqu'on le vide dans la brouette.

Il est utile de mettre des lunettes et un masque.




3 Pose des premières pierres.

Il est possible de commencer par un lit de béton de chaux en fond de fouille.

On part du fond de fouille avec les plus grosses pierres en laissant un espace de 3 à 4 cm entre chaque pierre.

Attention aux doigts et au dos!!!

 


4 Coulage du béton de chaux

Il faut remplir les espaces entre les pierres avec le béton de chaux en vibrant avec la pelle pour évacuer un maximum d'air.

5 Deuxième étage de pierres et suivants.

En remontant dans les fondations la taille des pierres diminue.

Il faut caler les pierres entre les premières et les vibrer pour avoir un effet ventouse.

Pour toute cette phase les pierres sont triées et disposées tout autour des fondations (2 personnes)

1 ou 2 personnes sont dans les fondations et prennent les pierres au fur et à mesure sur le coté.

1 ou 2 personnes remplissent avec du béton de chaux.

Pour éviter de salir le béton avec de la terre la ou les personnes qui placent les pierres restent dans les fondations.

Attention aux projections de chaux lors du remplissage port de lunette obligatoire.


6 Mise à Niveau

Pour éviter d'avoir à reprendre le niveau au moment du soubassement l'utilisation d'un niveau laser avec cellule de détection est conseillé.

Il permet de faire la mise à niveau rapidement.

Sur le tour des fondations un cordeau est placé à la hauteur du haut des fondations.


7 Finition

Il faut avoir dans l'idée que plus il y a de blocs de pierre plus la fondation sera solide.

Il faut donc essayer d'avoir le plus de pierres jusqu'en haut des fondations en utilisant des pierres de tailles différentes et en les plaçant dans tous les trous. C'est un peu comme un puzzle en 3D.

 

La finition est faite à la règle alu et à la taloche avec des liteaux en travers des fondations pour servir de guide à la règle.

8 Nettoyage des outils

Partie la plus ingrate mais obligatoire.

La chaux est très facile à nettoyer lorsqu'elle est fraîche et impossible à enlever une fois sèche.

Compter une bonne heure de nettoyage des outils!

9 Et voilà le travail !!

Un grand merci à Camille, Jean michel, Dominique, Laurent, Michel, Norbert pour leur enthousiasme et leur bonne humeur et à Sylvie et Cécile pour l'intendance.

 

La sécurité sur le chantier :

La chaux est très irritante pour la peau et les voies respiratoires. Lors de la mise en oeuvre il est important de se protéger.

Sur le poste Bétonnière il faut :

  • Porter un masque pour éviter de respirer la chaux en poudre lors du remplissage.

  • Porter des lunettes pour éviter les projections de chaux liquide lors du malaxage.

Sur le poste remplissage des fouilles il faut :

  • Porter des lunettes car des projections de chaux sont possibles lorsque l'on verse le béton de chaux ou que l'on place les blocs de pierre.

Dans tous les cas il est préférable d'avoir un lave oeil et du sérum physiologique sur le chantier.

Protection du dos et des membres :

  • Les blocs de pierre étant très lourds il faut éviter de les manipuler à la force du dos.

  • Porter des chaussures de sécurité peut éviter quelques surprises au niveau des pieds.

  • Attention aux mains qui peuvent facilement se retrouver sous une pierre qui roule.


Bilan :

Temps de préparation : 3 jours à une personne

Temps de réalisation : 14 heures en 2 jours.

Nombre de personnes : 6

avec :

2 à la bétonnière

2 à la livraison.

2 à la mise en place.

+ 2 à l'intendance.

Provenance des matériaux :

Pierre d'enrochement et gabion Cairanne 35km

Sable et gravier Carrière de Mazan 9 km

Chaux de bohem Dahlenheim 714Km

Coût global :

Pour 10 m3 de fondation il faut :

3 heures de mini pelle 100 €

Pierre, sable, chaux... 1111 € (voir tableau en haut de l'article)

Total 1211 €

soit 121 € le m3 de fondation cyclopéenne.

Parallèle avec une technique standard de fondation en béton armé:

Désignation

Qté 

PU

 Montant

Béton armé à la toupie

10

 92,6

926 €

livraison

2

 149,5

299 €

Ferraillage

 

 

135 €

Total

 

 

1360 €

Soit 136 € le m3

Note : Le coût des matériaux est sensiblement le même.

La deuxième technique peut se faire en 2 heures de temps avec 2 personnes.

La première technique évite d'utiliser du ciment mais nécessite plus de temps de mise en oeuvre. Elle peut être l'occasion d'organiser un chantier participatif où l'échange, le partage et la bonne humeur prennent toutes leurs places...


Quelques sources internet :

Pour la fourniture de la chaux :

http://www.canosmose.com

Un autre fournisseur de matériaux avec des informations sur les fondations cyclopéennes :

http://www.alliance4.fr/cgi-bin/rp.pl?conf=fiches&langue;=&template;=&type;=rc&champs5;=murs

Beaucoup d'informations dans beaucoup de domaines autour de la construction écologique :

http://forums.futura-sciences.com/habitat-bioclimatique-isolation-chauffage/

le site d'un autoconstructeur :

http://www.jolisome.info/spip.php?article37

un autre forum :

http://www.forumconstruire.com/construire/topic-54526.php

le site areso du sud ouest avec une mine d'informations sur le domaine de la construction écologique.

http://www.areso.asso.fr/spip.php?article56

...