Final Fantasy World

Final Fantasy XI

Support : PlayStation 2, PC, Xbox 360
Genre : MMORPG
Dates de sortie :
- Japon : 16 mai 2002 (PS2)
- Amérique : 28 octobre 2003 (PC)
- Europe : 17 septembre 2004 (PC)
Equipe originale :
- Production : Hiromichi Tanaka
- Réalisation : Kôichi Ishii
- Direction artistique : Ryôsuke Aiba
- Direction du scénario : Masato Katô
- Production sonore, musique : Nobuo Uematsu
- Musique : Naoshi Mizuta, Kumi Tanioka

Final Fantasy XI est le deuxième Final Fantasy à voir le jour sur PlayStation 2 le 16 mai 2002. Freinée par le matériel supplémentaire et surtout coûteux à se procurer afin de pouvoir jouer, sa sortie au Japon fut un véritable flop quand on la compare aux chiffres de ventes des opus précédents. En effet, à ce jour, seulement 100.000 jeux ont trouvé acquéreur. Malheureusement pour nous, d'après les dernières nouvelles, Final Fantasy XI ne devrait pas pointer le bout de son nez sur notre bon Vieux Continent avant 2004.

It all began with a stone,
Or so the legend says.

In ages past,
The sentient jewel,
Enormous and beautiful,
Banished the darkness.

It's many-colored light filled the world with life
And brought forth-mighty gods.


Bathed in that light,
The world entered an age of bliss,
Until after a time,
The gods fell into slumber.
That world was called Vana'diel.”

In the 863rd year of the Crystal Era, Vana'diel was in the midst of a great war. Faced with the invasion of the Shadow Lord and his hordes of beastmen, the leaders of the enlightened peoples united their forces in desperate alliance.

They were the Kingdom of San D'oria, the Republic of Bastok, the Federation of Windurst, and the Grand Duchy of Jueno. Together they struggled for survival in battle after battle as chaos engulfed the land.

Tout commença par une pierre,
Tel que nous le raconte la légende.

Dans les temps anciens,
Le joyaux précieux,
Enorme et magnifique,
Avait banni les ténèbres.

C'est une lumière, resplendissante de mille couleurs, qui remplit le monde de vie
Et apporta les puissants dieux.

Baigné dans cette lumière,
Le monde était entré dans un âge de bonheur,
Jusqu'au jour où les dieux tombèrent peu à peu dans le sommeil.
Ce monde était appelé Vana'diel.

A la 863ème année de l'ère du Cristal, Vana'diel était plongé au coeur d'une grande guerre. Confrontés à l'invasion du Seigneur des Ténèbres et à ses hordes de monstres, les leaders des peuples de la Lumière unirent leurs forces dans une alliance désespérée.

Il s'agissait du Royaume de San D'oria, de la République de Bastok, de la Fédération de Windurst et du Grand Duché de Jueno. Ensemble ils luttèrent pour survivre, battaille après battaille, jusqu'à ce que le chaos soit englouti à tout jamais.

Hormis le prologue ci-dessus de l'histoire, nous ne savons encore rien à propos du scénario de Final Fantasy XI. Bien que de nombreux joueurs pensent qu'il y n'aura pas réellement de scénario du fait que le jeu soit Online, Squaresoft a plusieurs fois affirmé que, contrairement aux autres MMORPG (Massive Multiplayers Online Role Playing Game), celle-ci serait mise en avant et que Final Fantasy XI fourmillerait de sous-quêtes. On apprenait d'ailleurs mi-aout 2002, par un communiqué de PlayOnline, que de nouvelles quêtes seraient ajoutées chaque mois ! De quoi ravir donc les joueurs en mal d'aventures.


L'introduction du jeu.

Final Fantasy XI se démarque des autres Final Fantasy de part son gameplay radicalement différent puisqu'il s'agit d'un MMORPG. Le monde de Final Fantasy XI sera en effet en perpétuelle évolution et ce, même si vous n'y êtes pas connecté. Vous aurez également la possibilité d'intervenir directement sur celui-ci, en accomplissant par exemple certaines quêtes. Concernant les combats, ils se dérouleront désormais en temps réel et non plus en mode tour à tour comme ce fut toujours le cas.

Graphiquement, Final Fantasy XI n'a rien à envier à ses prédécesseurs. Bien que le monde de Vana'diel soit très vaste, celui-ci regorge de détails. Les différents personnages sont très bien modelisés et les villes sont très réalistes. Quant à l'ambiance générale du jeu, celle-ci est à mon goût un peu trop sombre ou pas assez colorée. Néanmoins Vana'diel n'en reste pas moins un monde qu'il me tarde d'explorer et de contempler !


Un combat en temps réel.

A l'instar de Final Fantasy X, Nobuo Uematsu n'a pas été le seul à composer les musiques du jeu. Naoshi Mizuta et Kumi Tanioka l'ont accompagné apportant ainsi deux nouveaux styles : l'un celtique, l'autre moderne. Les musiques sont d'un style médiéval et plutôt d'ambiance. Le meilleur thème de l'OST est sans nul doute celui de l'introduction : totalement orchestré et d'une durée de 7 minutes. On peut par contre déplorer l'absence des thèmes fétiches de Final Fantasy, à savoir : le thème des Chocobos, le thème des Mogs ou encore le thème de la Fanfare.

A noter également qu'une édition spéciale et limitée de Final Fantasy XI sortira ce 26 septembre au Japon. Ce package regroupera la dernière version du jeu ainsi que l'artbook de Final Fantasy XI.


Quoiqu'il en soit, cet épisode, premier et peut-être dernier jeu Online de Squaresoft, s'annonce comme être une véritable révolution pour la série. Ça passe ou ça casse !


L'avant et l'arrière de la boîte de Final Fantasy XI.

Communauté : FFWorld.org

Samedi 23 avril 2016