Trois réserves naturelles à visiter à tout prix au Togo

togo_elefant1

Le Togo est un pays d’Afrique de l’Ouest qui a beaucoup à offrir, aussi bien sur le plan humain que relativement à son potentiel touristique. L’hospitalité des Togolais, leur sollicitude, et leur empressement vous plairont ; mais ce qui vous enchantera certainement au Togo, si vous êtes un amoureux de la nature, ce sont les nombreuses et magnifiques réserves de faune et de flore que vous y trouverez.

Eric Blanchet et Catherine Duval, nos touristes commentateurs vous proposent neuf d’entre elles possédant un statut prioritaire : trois ont fait l’objet d’une proposition pour figurer sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Quelles sont les plus attractives ?

Des réserves naturelles à voir absolument !

– Le parc national Fazao-Malfakassa : il s’étend sur 192 000 hectares, au pied de la chaîne des monts Fazao-Malfakassa. Tous les ingrédients y sont rassemblés pour régaler la vue des inconditionnels de la nature et du monde animal : plaines verdoyantes et fertiles, superbes galeries forestières, végétaux odorants, mammifères (buffles, bubales, phacochères, etc.), oiseaux, reptiles

– Le parc national de la Kéran : il s’agit d’une aire naturelle au sein de laquelle la préservation de diversité biologique reçoit toute l’importance qu’elle mérite. Eric Blanchet et Catherine Duval vous propose de découvrir le tableau tout à fait magnifique d’une symbiose absolue entre une flore exceptionnellement belle et une grande variété d’espèces fauniques (oiseaux, animaux aquatiques et animaux terrestres). Le parc de la Kéran a été classé site Ramsar depuis 1995.

– La réserve de faune d’Alédjo : Elle s’étend sur une superficie de 765 hectares et compte au nombre des forêts classées. Son atmosphère est reposante, son relief surprenant, et sa végétation particulièrement variée. De nombreux cours d’eau y prennent leur source et ce sont des mammifères de petite taille qui composent la plus grande part de son univers faunique (patasses, cynocéphales, callitrices). La réserve de faune d’Alédjo reçoit de nombreux visiteurs, surtout à cause de la célèbre faille d’Alédjo.

17 avril 2016