Service Vie Service Vie - Sante Service Vie - Alimentation Service Vie - Santé Service Vie - Forme
ACCUEIL
NOUVELLES

Éros et compagnie
Sexualité en tête
L'infirmière en ligne
Manchette
Dossier
Femmes
Hommes
Enfants
Adolescents
Médecine douce

CONNAISSANCES

Corps humain virtuel
La clé des maux
Premiers soins
Jeu-questionnaire
Test médical

RESSOURCES

Autres sites
Carnet d'adresses
Numéros d'urgence
Discussion

ALIMENTATION
FORME
BOUTIQUE

[ Semaine du 25 octobre ]
à lire aussi...

Diètes miracles
Comment détecter un mauvais régime

Selon Réjeanne Gougeon, chercheure à l'Université McGill et présidente du comité sur les traitements de l'obésité de l'Ordre professionnel des diététistes du Québec, « un bon régime ne normalise pas l'alimentation. Chaque individu est différent. Il faut d'abord identifier les habitudes et les comportements de la personne qui souffre d'un problème de surplus de poids. Les modèles d'intervention seront donc forcément différents d'une personne à l'autre. Il faut aussi redonner le contrôle de l'alimentation à l'individu et le rendre responsable des solutions. Les avenues sont nombreuses : améliorer ses connaissances sur les aliments et sur la façon de les apprêter, apprendre à percevoir et à respecter les signaux internes de son corps (faim, satiété, goût), cesser de se sentir une victime privée de tout ce qui est bon. Il suffit parfois de petits changements. L'important est d'arriver à une solution qui soit acceptable pour l'individu. »

Avant d'entreprendre un régime, vérifiez s'il entre dans l'une ou l'autre des catégories suivantes; si oui, laissez tomber. Consultez plutôt un diététiste. Il vous aidera à changer vos habitudes alimentaires et à gagner la guerre contre les kilos en trop.

- Les régimes qui proposent des aliments qui brûlent le gras. Aucun aliment n'a la propriété de brûler le gras plus que d'autres. Un excès de gras se forme lorsque nous mangeons plus de calories que nous n'en dépensons, peu importe le type d'aliments. Le chou ou le pamplemousse n'ont pas de pouvoir amaigrissant spécifique.

- Les régimes qui se limitent à un seul aliment ou à un seul type d'aliments. En plus des effets secondaires indésirables de ce genre de régime (ballonnements, flatulences, mauvaise haleine), ils causent des déséquilibres nutritionnels qui peuvent être sérieux pour la santé.

- Les régimes basés sur des combinaisons alimentaires. Jusqu'à maintenant, aucune étude scientifique sérieuse n'a démontré que telle ou telle combinaison d'aliments fait perdre du poids ou présente un quelconque bénéfice pour la santé.

- Les régimes qui promettent une perte de poids de plus d'une à deux livres par semaine, qui ne contiennent pas les quatre groupes alimentaires (Guide alimentaire canadien) ou qui comptent moins de 1200 calories par jour. Ces régimes ne peuvent certainement pas satisfaire tous les besoins de l'organisme et peuvent être dangereux à plus ou moins long terme.

- Les régimes qui ne font pas la promotion de l'activité physique. L'activité physique est un des plus précieux outils lorsqu'on veut perdre du poids. Dès que vous bougez plus, vous brûlez plus de calories.

- Les régimes qu'on ne peut adopter pour la vie. La seule façon de maintenir son poids sainement est d'adopter de nouvelles habitudes alimentaires. La plupart des régimes miracles vous feront perdre du poids rapidement, mais sitôt le régime abandonné, vous reprendrez le poids perdu, avec peut-être même un petit supplément.

Pour en savoir plus sur les problèmes de poids, cliquez ici. Pour faire le test d'indice de masse corporelle, cliquez ici.

Marie-Christine Tremblay


exprimez 

© Service Vie inc., 1999. Tous droits réservés.
Conditions d'utilisation.

Service Vie est une coproduction des Éditions Québec Amérique et de Canal Vie.