La chaîne du service public


TNH
Accueil
Historique
Mission
Programmes
Contact
Courrier

ACTUALITÉS
Politique
Culture
Sports
Economie
Santé

  EMISSIONS
  Télé Journal
  Rapadou
  Journal des Sports 
   

 

LES SERVICES
  A propos d'Haïti
  Météo Lakay
  Taux de Changes
  Agenda et Sorties
  Bon à Savoir
  Profil du Mois
  Libre Opinion
  Autres Sites

DIVERS
  Clips Vidéo
  Galerie Image
  Interview
   
Profil du Mois

Ertha Pascal-Trouillot

 

   Présidente provisoire d'Haiti du 14 Mars 1990 au matin du 7 Février 1991, Mme Ertha Pascal-Trouillot fut la première femme Haitienne à assumer les rênes du pouvoir exécutif en Haiti.
 

   Fille de Thimoclès Pascal, un forgeron,  et de Louise Dumornay, une couturière, elle naquit à Pétion-Ville le 13 Août 1943. Ceux qui la connaissaient durant sa jeunesse la décrivent comme une fille intelligente et de caractère quoique accusant une certaine modestie et un peu timide.
 

   Ertha Pascal fit ses études secondaires au Lycée de Pétion-Ville avant d'être admise à l'Ecole de Droit des Gonaives. En Juillet 1971, elle décrocha sa licence en droit, après avoir présenté et soutenu avec brio son Mémoire de sortie sur le Statut juridique de l'Haitienne dans la legislation sociale. Elle prêta serment en qualité d'avocat le 8 Octobre 1971. De là, sa carrière ne fut qu'une longue liste d'inédits et de premières. 
 

  En 1980, elle devint la première femme juge au tribunal civil de Port-au-Prince, après avoir été membre de la Commision chargée de reviser le Code Civil Haitien et la première Haitienne à être admise au Conseil de l'Ordre des avocats du barreau de Port-au-Prince. Sa nomination à la Cour d'Appel en 1985 fit d'elle la première femme juge de cette instance judicière.
 

  En 1986, le Ministre de la Justice du CNG la nomma Juge à la Cour de Cassation, faisant ainsi d'elle la première femme à assumer une telle fonction. C'est en cette qualité qu'elle devint présidente provisoire à la suite de la démission du général Prosper Avril le 10 Mars 1990. En effet, le 14 Mars , le commandant-en-chef des Forces Armées d'Haiti, le général Hérard Abraham qui assumait le pouvoir depuis environ quatre jours, la désigna présidente provisoire d'Haiti avec la mission d'organiser les élections générales crédibles. Elle accepta cette charge avec réticence, mais prit très au sérieux la mission qui lui a été confiée. Le 16 Décembre 1990, sous l'oeil vigilant de la communauté internationale, les premiers tours des élections ont été organisés, élections qui portèrent au pouvoir Jean-Bertrand Aristide. 
 

  Alors qu'elle reçut de hautes marques de la communauté et des organisations internationales, elle devint toutefois l'objet de suspicion de la part du nouveau gouvernement dirigé par le duo Aristide-Préval. En effet, le jour même de la prestation de serment du nouveau président, le 7 Février 1991, une notification de rester à la disposition de la justice lui fut glissée pendant la cérémonie d'investiture  à la Chambre Législative. Les représentants du nouveau gouvernement expliquèrent qu'ils ont entrepris une telle action dans le but de rechercher la vérité sur la tentative du coup d'état de Roger Lafontant, le 7Janvier.
 

  Le 4 Avril 1991, des autorités judiciaires procedèrent à son arrestation sous l'accusation de complicité dans le coup d'état du 7 Janvier, contredisant ainsi son rapport qui faisait d'elle une victime d'enlèvement par les auteurs du coup. Elle fut libérée le jour suivant après l'intervention publique des autorités américaines à Port-au-Prince qui exigèrent en même temps la levée de l'interdiction de départ. Elle quitta le pays peu de temps après pour y revenir plus d'une année après. Des lors, elle vécut loin du collimateur de la presse. Elle travaillerait présentement à la rédaction des différents volumes du Dictionnaire Biographique d'Haiti.
 

  En 1971, elle maria Ernest Trouillot, son ancien professeur et tuteur et devint veuve en Juillet 1987. De cette union naquit leur unique fille, Yantha. 
Mme Ertha Pascal-Trouillot fut couronnée par l'Alliance Française qui fit d'elle une Lauréate, Elle est également membre de l'Association des Ecrivains de Langue Française et l'American Bar Association.

 

Autres activités et distinctions:

- Lauréate de l'Alliance francaise (1965)

- Ex-membre de la section féminine (défunte) de la Commission de refonte du Code civil haïtien.

- Membre de l'Association des écrivains de langue francaise.

- Membre de l'American bar association de Washington.

- Membre de l'Association internationale des juristes (Paris)

- Professeur de Droit usuel dans divers collèges.

- Conférencière de 1971 à nos jours à Port-au-Prince, Washington, Virginie, Montréal, Rome, Caracas, Paris, Ottawa, Abidjan, Fort-de-France, Danemark, et depuis 1994 dans différentes villes du Japon sur Le rôle des femmes dans le développement économique des sociétés, La femme dans la vie sociale, L'économie haïtienne, etc.

 

Publications:

1973: Statut juridique de l'Haïtienne dans la Législation sociale

1978: Code de lois usuelles, en collaboration avec Ernst Trouillot.

1980: Rétrospectives... Horizons

1981: Au grand boulevard de la Liberté

1982: Analyse de la Législation révisant le statut de la femme mariée

1990: Code de lois usuelles

Sources :* Haiti-référence & Memoires de femmes.

 
 

Profil du Mois

 

© tnh.ht copyright  2004
Contact TNH info@tnh.ht
Contact Webmaster