English | Español
 
Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN)Imprimer cette page
 
 

Le GIGN est rattaché directement au directeur général de la gendarmerie nationale accentuant ainsi la réactivité indispensable aux unités spécialisées.

Il est commandé par un officier supérieur, s'appuyant sur deux états-majors :

- l'un exclusivement dédié à la préparation de l'avenir et aux opérations : il est projetable et il peut s'insérer dans un dispositif interarmées ou interministériel ; il apporte ainsi une plus-value décisive en matière de gestion de crise et de mise en condition opérationnelle ;

- l'autre dédié au soutien administratif, financier, logistique et à la gestion des ressources humaines.

Le GIGN s'articule autour de cinq forces :

- trois forces opérationnelles distinctes mais complémentaires : la force Intervention, la force Observation/Recherche et la force Sécurité/Protection ;

- une force Appuis opérationnel regroupant des moyens techniques et des compétences transverses indispensables aux autres forces ;

- une force Formation destinée à la formation interne et externe.

La sélection et la formation initiale est commune à l'ensemble des personnels du GIGN.A l'issue, les militaires rejoignent la force Intervention pour une affectation de 2 à 3 ans avant, le cas échéant, d'évoluer vers les autres forces.

Créé en 1974, le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale regroupe depuis la réorganisation du 1er septembre 2007 au sein d'une structure unique les 4 composantes du Groupement de sécurité et d'intervention de la Gendarmerie Nationale : le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale ; l'Escadron parachutiste d'intervention de la gendarmerie nationale ; le détachement gendarmerie du groupe de sécurité de la présidence de la République ; le Groupe d'instruction et de sécurité des activités.

La réforme permet, tout en préservant le niveau d'excellence et les capacités opérationnelles, de développer de nouveaux modes opératoire, de relever le défi des nouvelles menaces, de s'adapter à de nouveaux cadre d'emploi et de renforcer les mécanismes de coopération internationale. Le GIGN est capable, sur des situations extrêmes, d'engager instantanément dans le dispositif d'intervention une force cohérente de 200 hommes hautement spécialisés.

Avec cette réforme, le GIGN est en mesure de conduire à son niveau des actions complexes, mais aussi de participer à des opérations de grande ampleur, en coordination avec d'autre formations de la gendarmerie nationale, des services de la police nationale ou des unités des autres forces armées.

Ainsi, le GIGN est un outil hautement spécialisé en matière de gestion de crise, d'intervention, d'observation/ recherche et de protection, dédié à la lutte contre le terrorisme, le grand banditisme et à la sécurité de certains intérêts vitaux de la nation, mis à la disposition des plus hautes autorités de l'État.



 
Sources : Sirpa Gendarmerie
Droits : Sirpa gendarmerie

Accessibilité | Archives | Plan du site | Aide en ligne | FAQ | Annuaire | Liens Retour en haut de page
Copyright Ministère de la défense 2008/ Mentions Légales