OEUVRES COMPLÈTES DE VOLTAIRE  DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE
| Index Voltaire | Dictionnaire philosophique | Commande CDROM |

HAUTAIN(1)

Hautain est le superlatif de haut et d’altier. Ce mot ne se dit que de l’espèce humaine: on peut dire en vers,
 

Un coursier plein de feu levant sa tête altière;...

J’aime mieux ces forêts altières;

mais on ne peut dire forêt hautaine, tête hautaine d’un coursier. On a blâmé dans Malherbe, et il paraît que c’est à tort, ces vers si connus:
 

Et dans ces grands tombeaux où leurs âmes hautaines
Font encore les vaines,
Ils sont mangés des vers.
(Paraphrase du psaume 145.)

On a prétendu que l’auteur a supposé mal à propos les âmes dans ces sépulcres; mais on pouvait se souvenir qu’il y avait deux sortes d’âmes chez les poètes anciens: l’une était l’entendement, et l’autre l’ombre légère, le simulacre du corps. Cette dernière restait quelquefois dans les tombeaux, ou errait autour d’eux. La théologie ancienne est toujours celle des poètes, parce que c’est celle de l’imagination. On a cru cette petite observation nécessaire.

Hautain est toujours pris en mauvaise part. C’est l’orgueil qui s’annonce par un extérieur arrogant; c’est le plus sûr moyen de se faire haïr, et le défaut dont on doit le plus soigneusement corriger les enfants. On peut être haut dans l’occasion avec bienséance. Un prince peut et doit rejeter avec une hauteur héroïque des propositions humiliantes, mais non pas avec des airs hautains, un ton hautain, des paroles hautaines. Les hommes pardonnent quelquefois aux femmes d’être hautaines, parce qu’ils leur passent tout; mais les femmes ne le leur pardonnent pas.

L’âme haute est l’âme grande: la hautaine est superbe. On peut avoir le coeur haut avec beaucoup de modestie: on n’a point l’humeur hautaine sans un peu d’insolence; l’insolent est à l’égard du hautain ce qu’est le hautain à l’impérieux. Ce sont des nuances qui se suivent, et ces nuances sont ce qui détruit les synonymes.

On a fait cet article le plus court qu’on a pu par les mêmes raisons qu’on peut voir au mot Habile. Le lecteur sent combien il serait aisé et ennuyeux de déclamer sur ces matières.
 


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Notes.

Note_1 Encyclopédie, tome VIII, 1765. B